Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi 2013 a été la meilleure année de tous les temps pour l'humanité

2013 n'a peut-être pas été une bonne année pour vous sur le plan personnel mais pour le journal britannique The Spectator, il s'agit de la meilleure de toute l'histoire de l'humanité. Réduction des inégalités entre pays développés et en développement, éducation, santé, énergie... The Spectator adresse un grand merci à l'économie de marché.

Dernière note d'espoir

Publié le - Mis à jour le 21 Janvier 2014
Pourquoi 2013 a été la meilleure année de tous les temps pour l'humanité

The Spectator a souhaité terminer l’année sur une note positive, à la différence de la plupart des médias, ce que déplore le journal britannique. En effet, pour ce dernier, en regardant de plus près les données qui sont à notre disposition, 2013 serait la meilleure année de toute l’histoire de l’humanité. Et voici pourquoi :

- La production mondiale n’a jamais été aussi élevée, puisqu’elle atteint cette année près de 73,5 mille milliards de dollars. Un record, obtenu grâce à la coopération entre les hommes, qu’ils soient riches ou pauvres, favorisée par le commerce international.

The Spectator précise également que les fruits de cette productivité à l’échelle de la planète sont partagés de façon plus équitable entre les pays développés et les pays en développement, les premiers étant absorbés par la spirale infernale de la dette quand les derniers connaissent une croissance remarquable. Gilles Berhault, président du Comité 21, fait néanmoins remarquer les limites de cette croissance des BRICS, récemment constatée lors des différents mouvements sociaux survenus notamment au Brésil. « Certains affirment que le football et la télévision ne sont plus au centre de leur vie. Ils demandent des capacités de transport, du travail, de la sécurité… ».

- Le nombre de personnes vivant avec moins d’un dollar par jour a été réduit de moitié conformément aux "Objectifs pour le millénaire" que s’était fixé l’ONU en 2000. Là encore, ce résultat a été obtenu grâce à la possibilité offerte, par l’économie de marché, aux individus de pouvoir commercer entre eux. Ainsi, la mondialisation aura permis de réduire de manière significative le nombre de personnes sous-alimentées ou bien encore n’ayant pas accès à l’eau potable. En poursuivant la libéralisation des échanges à l’échelle de la planète, il se pourrait bien que la pauvreté soit totalement éradiquée d’ici à 2020 selon les prévisions de la Banque mondiale. Pour Gilles Berhault, au contraire, la pauvreté devrait augmenter dans les prochaines années dans de nombreux pays du fait notamment des changements climatiques et des politiques de certains groupes agroalimentaires. « Si des progrès ont été faits sur plusieurs des huit objectifs du millénaire, c’est beaucoup le fait des collectivités territoriales qui se réinscrivent totalement dans une localisation, dans de nouvelles formes de répartition des richesses », précise-t-il. La technologie a également joué son rôle et continuera, à la condition que « les entreprises innovantes (trouvent) de nouveaux modèles économiques ».

- Le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté en Chine est passé de 84% à 10%, et ce grâce à l’économie de marché que la Chine a adopté. De ce fait, elle tend à réduire son écart avec les pays développés, voir même à les devancer, comme en témoigne la dernière étude PISA : les élèves les plus pauvres de Shanghaï sont meilleurs en mathématiques que les élèves les plus riches de Grande-Bretagne : « Les résultats de la Chine sont meilleurs, essentiellement, par des premiers pas vers la démocratie », reconnaît Gilles Berhault. « Plutôt que ce type de comparaison, il vaut mieux se référer à des experts de l’éducation comme Martha Nussbaum, qui explique qu’à vouloir faire de nos enfants des machines à PIB, on n’apprend pas la créativité et la qualité de vie… et on prend des risques démocratiques ».

- Le nombre d’enfants scolarisés en primaire dans les pays d’Asie et d’Afrique du Nord équivaut désormais celui des pays développés, tandis qu’en Afrique sub-saharienne, près de deux-tiers des enfants sont scolarisés ; ce chiffre était d’à peine 50% il y a dix ans. Ces données sont à confronter à celles relatives au travail des enfants puisque, selon l’Organisation internationale du Travail (OIT), celui-ci aurait été réduit d’un tiers en dix ans. De même, l’alphabétisation a significativement progressé dans cette partie du monde, puisque désormais près de 83% des adultes savent lire et écrire ; ils n’étaient que 75% en 1990. « Les progrès en termes d’éducation sont porteurs d’espoir. Cela est notamment dû à une forte implication des diasporas, ces élites qui sont allées étudier dans des bonnes universités et se réimpliquent dans leur pays d’origine. Cela est aussi dû à la volonté d’États de plus en plus nombreux à fortement investir dans l’éducation, et aussi au développement de l’Internet. N’oublions pas que c’est une première étape. Il faut se doter d’une nouvelle ambition culturelle, qui permettra à la fois de comprendre le monde, de participer activement aux choix sociétaux, de transmettre à ses enfants, de gagner en autonomie ». Néanmoins, Gilles Berhault rappelle que « de nombreux pays limitent l’éducation des petites filles ».

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ZOEDUBATO - 31/12/2013 - 09:13 - Signaler un abus Eh bien voilà une bonne raison pour recommencer à mettre en

    place un libéralisme pragmatique et régulée (cf : programme NS) et supprimer tous les monopôles ou les services protégés : taxi, pharmacie, notaire, Sécurité Sociale , EDF, GDF, SNCF SNCM, Etc. Etc. Etc. et bien entendu dégonfler cet Etat obèse et le ramener à leurs fonctions régalienne

  • Par pierre325 - 31/12/2013 - 09:26 - Signaler un abus le seul truc qu'a eu l'humanité

    C'est un renflouement de 6 millions pour le journal du même nom a nos frais.

  • Par Acacia - 31/12/2013 - 10:40 - Signaler un abus le troc mondial

    Le troc est la seule bonne et vieille loi de marché, elle est aujourd'hui mondialisée et c'est très bien pour tout le monde sauf pour les assistés non productifs.

  • Par kermitt - 31/12/2013 - 10:56 - Signaler un abus Perfide Albion

    Au moins les rosbeefs sont contents, c'est bien les seuls, avec tous les pays qui ont refusé l'Euro, ils peuvent faire ce qu'ils veulent avec leur monnaie, la dévaluer pour griller les potes dans un commerce mondial, et la ré-évaluer au gré. Moi français ma meilleur année sera celle de la chute de cette tour de Babel qu'on appelle l'Europe.

  • Par bluetooth4 - 31/12/2013 - 13:01 - Signaler un abus merci

    encore une fois, le capitalisme (juste un peu libéral) a vaincu l'immonde socialisme. vivement une vrai libéralisation de la France !

  • Par LeditGaga - 01/01/2014 - 00:47 - Signaler un abus Vases communicants...

    Par un effet inéluctable de vases communicants, les pays émergeants sont devenus un peu plus riches en 2013, pendant que d'anciens pays prospères comme le nôtre ont entamé une lente descente aux enfers !

  • Par gueux et preux - 01/01/2014 - 02:41 - Signaler un abus Admettons!

    Mais c'était quand même mieux avant. N'écoutez pas ceux qui vous disent le contraire: ceux-là, "avant" ils ne l'ont pas connu.Mais ils vous rétorqueront qu'on a toujours dit ça,non mais alors... Faux,avant, les anciens,désabusés par les jeunes,déclaraient qu'ils leur faudrait une bonne guerre!

  • Par Anguerrand - 01/01/2014 - 11:08 - Signaler un abus A kermit

    Erreur l'Angleterre redémarre grâce aux réformes courageuses qu'elle a eu le courage de faire, entre autre le licenciement d' un million de fonctionnaires et des coupes drastiques sans le train de vie de l'état. À gueux et preux: Vous avez beaucoup de retard dans votre argumentation, oui j'affirme que la France était plus heureuse avant que l'on nous inculque qu'il faut adopter les us et coutumes d'une religion moyenâgeuse.

  • Par zouk - 01/01/2014 - 11:42 - Signaler un abus 2013, meilleure année pour l'humanité

    Et en plus c'est vrai! Mais c'est un Britannique, suppôt de l'hyperlibéralisme débridé qui l'écrit, donc...... concluez vous m^mes. Pour moi, il a mille fois raison et nous ferions bien d'essayer de comprendre.

  • Par walküre - 01/01/2014 - 16:15 - Signaler un abus Ca sera

    Guerre et paix dans le monde et guère épais dans le portefeuille des Français.

  • Par kiki08 - 01/01/2014 - 17:55 - Signaler un abus cultiver

    je vais continuer a cultiver mon jardin et a élever mes poules et mes lapins .

  • Par kiki08 - 01/01/2014 - 17:59 - Signaler un abus cultiver

    j'oubliais :( comme avant ! )

  • Par Jean-Francois Morf - 01/01/2014 - 19:33 - Signaler un abus Googlez: 101 million jobless: la triste réalité aux USA...

    Et cela fait monter les actions, parce qu'on peut engager des esclaves qui travaillent pour presque rien... L'indice W5000 de 5000 actions USA est au plus haut historique, "donc" c'est la meilleure année de tous les temps! Rappel: avant le monétarisme, quand on marchait sur la lune, il n'y avait pas encore 101 million de "travailleurs découragés" rien qu'aux USA! ( et environ 1 milliard dans le monde entier)...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Berhault

Gilles Berhault est président du Comité 21, le Comité français pour le développement durable. Il est également l'auteur de Développement durable 2.0. L'Internet peut-il sauver la planète ? et de Propriétaire ou artiste ? (éditions De l'Aube), et a co-écrit La métamorphose numérique (éditions Alternative Gallimard). Plus d'informations sur www.gillesberhault.com.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€