Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et pour remplacer "la bête immonde", Macron inventa "la lèpre"

Le président de la République est, comme le furent les rois de France, un thaumaturge. Grâce à lui, cette affreuse maladie sera vaincue.

Ça se soigne, docteur ?

Publié le
Et pour remplacer "la bête immonde", Macron inventa "la lèpre"

 Crédit Quibik - Domaine Public

Au Moyen Âge, les rois guérissaient les écrouelles. Saint Louis excella dans ce domaine. À cette époque, la lèpre faisait des ravages en Europe. On la craignait, si l'on peut oser cette expression, comme la peste... Avec les progrès de la médecine et de l'hygiène, on croyait cette maladie éradiquée. On se trompait. Elle a fait un retour massif et inquiétant sur notre continent. Une épidémie diagnostiquée par le Dr Macron.

Le Président de la République, parlant à Quimper, a dénoncé "la lèpre populiste" qui touche une grande partie de notre continent. Aucun mot n'est aussi fort que "lèpre" pour désigner ce qu'il appelle "le réveil des nationalismes et des égoïsmes".

Il nous semble que Macron aurait du être un peu plus circonspect dans son vocabulaire.

Les premiers populistes qu'il a dénoncé, c'étaient les Italiens. Qualifiés de "cyniques et irresponsables" pour avoir refusé d'accueillir l'Aquarius. Puis, Emmanuel Macron a rencontré Giuseppe Conte, le Premier ministre italien. Ils ont affiché "une entente parfaite"... Macron lui a donné l'accolade. Il n'a pas eu peur d'attraper la lèpre. À suivre la pensée complexe du président de la République, il y a des dizaines de millions de lépreux eu Europe. Les Italiens déjà nommés, les Anglais avec le Brexit, les Hongrois, les Polonais, les Tchèques. Ça en fait du monde  !

Au Moyen Age, les lépreux devaient se déplacer avec une crécelle pour prévenir les braves gens de leur contagieuse arrivée. Vous entendez le bruit monstrueux des crécelles qui envahissent l'Europe ? Une seule solution pour éviter que les lépreux viennent en France, fermer nos frontières aux Italiens, Anglais, Hongrois, Polonais et Tchèques.

Mais Macron a peut-être une autre idée pour nous prémunir contre la lèpre. On lui prête l'intention de financer l'agrandissement de la célèbre léproserie du Dr Schweitzer à Lambaréné. Elle deviendra un gigantesque camp de rétention pour nos indésirables. Les Gabonais sont partants : ils aiment les Européens, même malades.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen-gzr-28 - 23/06/2018 - 13:24 - Signaler un abus Aurait-on un président qui parle à tort

    Aurait-on un Jupiter qui parle à tort et à travers ??????

  • Par vangog - 23/06/2018 - 13:25 - Signaler un abus Quand le Rassemblement National aura rendu son pouvoir au peuple

    alors, seulement, sera vaincue la lèpre populiste de ceux qui veulent niveler les salaires français, et détruire ce qui reste d’industrie en augmentant le SMIG, cette lèpre disséminée par les LR et LREM...patience et courage!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 23/06/2018 - 13:35 - Signaler un abus Macroléon premier, empereur

    Macroléon premier, empereur des Français a désigné l'ennemi..........la lèpre populiste, forcément de droite. Mais notre empereur bien aimé ne s'arretera pas la, lui qui a éliminé, la droite et la gauche au profit des extrèmes, mettra un point d'honneur à réequilibrer son propos en parlant de la peste islamogauchiste....Mais non !faut pas rêver, Macron ne va quand même pas comparer l' ĺislamogauchisme de nos zélites à la peste ou au choléra..

  • Par cloette - 23/06/2018 - 13:46 - Signaler un abus Il n'y a qu'à

    voir les images de Macron fêter la fête de la musique dans son palais, pour comprendre que lui n'est pas populiste, mais pas du tout . Ceci dit rien ne m'amuse plus concernant ce guérisseur d'écrouelles,

  • Par atlantique07 - 23/06/2018 - 14:00 - Signaler un abus C'est l'iode !

    C'est l'iode qui le rend fou ! Son discours était à la limite du supportable ... Lèpre populiste , mais quelle indignité ! Il faut qu'il se reprenne après cette horrible photo sur le perron de l'Elysée et je dois vous dire Monsieur le Président que lorsque l'on dirige la cinquième puissance du monde cela oblige......... Mais ce qui me rassure c'est que même vous sembliez mal à l'aise sur cette photo....

  • Par assougoudrel - 23/06/2018 - 14:14 - Signaler un abus La Gauche parle de "nauséabonds" et

    notre docteur Mouchaboeux, grand Marabout, surnommé le "Voyant Ivoirien", voit des lépreux en guenilles le cerner avant de donner l'assaut. Sur RTL, ce matin, le gros tonneau sur patte Hollande, lors d'une longue interview, disait ce qu'il pensait des populistes mondiaux qui ont pour chef Trump. Il était remonté comme une comtoise contre ce dernier.

  • Par J'accuse - 23/06/2018 - 16:14 - Signaler un abus Il y a bien une lèpre qui grandit en Europe

    Macron ne se trompe pas sur le diagnostic, mais sur la maladie: elle s'appelle" islam" et pas "populisme".

  • Par cloette - 23/06/2018 - 21:11 - Signaler un abus Oui j'accuse

    C'est étonnant , les attentats de cet islam radical le troublent moins que le "populisme"; à travers ce mot c'est son arrogance qui refait surface et son mépris pour "les gens qui ne sont rien" . Les urnes vont lui donner une belle claque , c'est inéluctable .

  • Par ELIED - 23/06/2018 - 21:13 - Signaler un abus @ J'accuse

    Bravo pour votre précision! L'islamisation rampante est en effet bien plus dangereuse.

  • Par morsang - 24/06/2018 - 08:58 - Signaler un abus la lèpre de M.Macron

    Rien qu'à lire le titre je sais que c'est du Rayski et c'est trés bien continuez.Il était temps que quelqu'un relève l'expréssion insultante qu'a eue Macron à l'égard des peuples qui refusent la disparition de leur culture.Le terme "populisme " déja discriminatoire n'était pas suffisant.Il est vrai que dans populisme il y a peuple.

  • Par ourston - 26/06/2018 - 03:01 - Signaler un abus Macron le preux

    Macron le preux (et non lépreux!) va -t-il s'attaquer aux causes de la "maladie" plutôt qu'à ses effets?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€