Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour la première fois depuis plus de 40 ans, personne n'est parvenu à gravir l'Everest en 2015

Depuis le mois d'avril 2015, escalader cette montagne légendaire est devenu mission impossible...

Légendaire

Publié le
Pour la première fois depuis plus de 40 ans, personne n'est parvenu à gravir l'Everest en 2015

Une avalanche provoquée par un tremblement de terre a tué 24 personnes sur l'Everest en avril 2015. Crédit GlacierWorks

Pour la première fois depuis 1974, personne n'est parvenu à atteindre le sommet le plus haut du monde au cours de l'année 2015, qui a été marquée par des tragédies particulièrement dévastatrices. Cette information a été confirmée auprès du Washington Post par des alpinistes observateurs du Mont Everest depuis de nombreuses années, ainsi que par la base de données de l'Himalaya, qui enregistre les records des expéditions menées du côté népalais de la montagne.

Si les alpinistes assurent que de nombreux obstacles ont entravé leur ascension en 2015, aucun de ces événements n'a été plus dévastateur que l'avalanche provoquée par un tremblement de terre, qui a tué 24 personnes en avril 2015.

Il s'agit de la journée la plus meurtrière de l'histoire de ce sommet légendaire. Le séisme de magnitude 7.8 qui a frappé une zone particulièrement peuplée au Népal, a tué au total 8 000 personnes et en a blessé 21 000 autres.

"Alors que le gouvernement népalais n'a jamais officiellement interdit les expéditions dans l'Everest, celles-ci étaient pratiquement impossibles", explique Alan Arnette, un journaliste de montagne qui se trouvait sur l'Everest au moment du tremblement de terre, cité par le Washington Post. Ce spécialiste explique également que de nombreuses équipes d'alpinistes ont pris personnellement la décision de suspendre leurs expéditions, en raison de risques trop élevés. 

"Du côté tibétain, le gouvernement chinois a pris la décision d'annuler toutes les expéditions passant par le Tibet, y compris par l'Everest, dès le lendemain du tremblement de terre, et ce pour le reste de l'année 2015, en raison de risques trop élevés, et de la perspective de nouvelles secousses", ajoute-t-il.

Au mois d'octobre, un alpiniste japonais qui avait perdu 9 doigts lors d'une expédition en 2012, a tenté d'atteindre le sommet de l'Everest avant de rebrousser chemin en raison de conditions météorologiques trop dangereuses. Nobukazu Kuriki voulait devenir le premier alpiniste à gravir de légendaire sommet depuis l'avalanche meurtrière du mois d'avril. "J'ai fait de mon mieux, avant de réaliser qu'il me serait impossible de rentrer en vie si je continuais, à cause de la force du vent et l'épaisseur de la neige", l'alpiniste de 33 ans sur Twitter, cité par Yahoo News. Jusqu'à 2013, des centaines d'alpinistes parvenaient à gravir le sommet de l'Everest chaque année, selon les données officielles. Au cours de cette seule année, 658 alpinistes ont atteint le sommet, alors que 8 avaient perdu la vie.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€