Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pollution de l'air : la carte des régions du monde où elle tue le plus

Selon une étude publiée en juillet 2013, la pollution de l'air serait à l'origine de la mort de 2,1 millions de personnes dans le monde chaque année.

Expirez un grand coup

Publié le
Pollution de l'air : la carte des régions du monde où elle tue le plus

La carte publiée par la Nasa. Crédit NASA

Où sur la planète la pollution de l’air cause-t-elle le plus de ravagse ? Une carte publiée jeudi 19 septembre par la Nasa permet de s’en faire une idée : en marron sont affichés les endroits où surviennent le plus de morts prématurées liées à la mauvaise qualité de l’air – jusqu’à 1000 morts par an et par 1000 km² dans certaines régions – et celles, ça existe aussi, où la qualité de l’air s’est améliorée (cliquez ici pour accès à la carte en grand format).

Pour y parvenir, l’équipe dirigée par Jason West, un spécialiste de l’observation terrestre rattaché à l’université de Caroline du nord, a compilé six modèles informatiques différents pour représenter l’évolution de la pollution de l’air causée par l’homme entre 1850 et 2000.

Sans grande surprise, les régions où cette cause de mortalité est la plus élevée sont parmi les plus industrialisées de la planète : l’Europe centrale, l’Inde, la Chine, l’Indonésie et le Japon. Certaines ont, à l’inverse, connues un recul de la mortalité sur la période étudiée : le centre de l’Amérique du sud et le sud-est des Etats-Unis. Une amélioration qui s’explique, dans cette dernière zone, par une baisse des émissions liées à l’industrie et des incendies depuis le milieu de XIXe siècle.

Dans une étude publiée en juillet 2013, un groupe de chercheurs estimait que la pollution de l’air serait à l’origine de la mort d’environ 2,1 millions de personnes dans le monde chaque année. Principaux responsables : l’ozone et les particules fines en suspensions dans l’atmosphère (dont les plus dangereuses sont les PM2,5 essentiellement rejetées par les véhicules diesel).

« Dans la plupart des cas, la pollution la plus toxique persiste pendant des jours voire des semaines, entraînant une augmentation des problèmes respiratoires et cardiaques, écrit la Nasa. Même des niveaux peu élevés de la pollution de l’air peuvent avoir un effet significatif sur la santé humaine. Les impacts peuvent se cumuler sur des longues périodes au niveau mondial ».

La France compte parmi les pays les plus affectés. Quels sont les risques et les réflexes à avoir pour s’en prémunir ? Nous avons interrogé Pierre Souvet, président de l’Association santé environnement France.

Atlantico : La pollution de l’air représente-t-elle un réel danger en France ?

Pierre Souvet : Clairement, oui. Ses risques sur la santé ont été mesurés dans une récente étude européenne (APHEA) : à Marseille, la pollution de l’air provoque une perte d’espérance de vie de près de 8 mois, tandis que les accidents cardio-vasculaires sont 15 à 30 % plus nombreux, pareil pour les maladies respiratoires. Ces impacts ont été observés dans toutes les grandes villes françaises. A cela s’ajoutent les effets à long terme sur les risques de cancer, d’accidents vasculaires et de thrombose.

Cette situation va-t-elle s’aggraver ?

Très probablement. Le diesel, l’une des principales sources de microparticules et d’oxydes d’azotes, reste majoritaire dans le parc automobile français. Pire, cette flotte de véhicules ne diminue pas mais augmente. Tout cela, sachant qu’il faut près de 20 ans pour renouveler un parc automobile si on décidait de changer les choses… Les autres sources de pollution sont le chauffage au bois et les gaz rejetés à proximité des aéroports.

Existe-t-il des réflexes simples pour se protéger de cette pollution ?

C’est mon slogan : pas de jogging sur l’autoroute. Quand on fait du sport dans une zone polluée, on a deux à trois fois plus de risque de faire un infarctus. Dans les grandes villes, je conseille donc de courir et de promener le bébé dans des espaces verts : l’effet est immédiat sur l’amélioration de la fonction respiratoire. Le masque anti-pollution, lui, n’apporte aucun résultat efficace, puisque les particules fines continuent de passer. Le mieux est encore que les maires prennent leurs responsabilités en modifiant les plans de circulation afin d’éloigner les autoroutes de la population.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gluck - 25/09/2013 - 08:55 - Signaler un abus Attaque programmée

    Cet article tombe à point nommé pour désigner le diesel comme coupable de tous les maux; il justifie de fait les taxations à venir sur le diesel , comme c'est étrange. Que cela impacte des millions de français dans leur budget, ce n'est pas leur problème, ni également celui qui va certainement jouer sur l'industrie automobile française. Le chômage en vue, pareil, pas leur problème. C'est d'autant plus étonnant que le parc diesel s'améliore toujours plus avec l'application des nouvelles normes . Manifestement, ce n'est pas assez pour eux.

  • Par lsga - 25/09/2013 - 11:56 - Signaler un abus Il est temps de passer aux transports électriques

    Peugeot commence SEULEMENT à faire de l'Hybride. http://www.peugeot.fr/decouvrir/3008/hybrid/   Il faut dire qu'en France, ces 20 dernières années, à chaque fois qu'on disait "électrique" on avait tous les vieux réacs complètement crétinisés qui nous disaient :   “Meuh non ! ça marchera jamais !”   Résultat, Toyota bouffe le marché mondial.   Il en ira de même avec les centrales solaires : les américains et les allemands sont en train d'investir massivement. Ils ont déjà passé les phases de test et de prototypage. Ils vont proposer sur le marché mondial des centrales solaires qui auront les mêmes capacités de production qu'un EPR, mais bien meilleure marché, bien plus facile à construire, et bien moins risquée.   "meeeuuuuhhh nooonn.... ça marchera jamais"   connerie de droite réactionnaire qui coule le pays !   Allemagne / Espgne : ( 1/8 d'EPR ) http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_solaire_d'Andasol   USA / Google ( 1/4 d'EPR ) http://en.wikipedia.org/wiki/Ivanpah_Solar_Power_Facility   Dans moins de 10 ans, ces solutions vont inondées le marché mondiale, et Areva fera faillite pour avoir été INCAPABLE de faire une R&D ( pourtant TRÈS bon marché)

  • Par wolfgangamadp - 25/09/2013 - 13:24 - Signaler un abus Pour les aéroports, c'est

    Pour les aéroports, c'est simple : il suffit de supprimer les avions et les remplacer par des dirigeables avec moteur d'appoint. Pas de pollution, pas de bruit de décollage et d'atterrissage. Les voyages seront plus longs, mais on ne peut pas tout avoir. Et puis on pourra faire sauter les gens en parachute en cas de pb, ce qu'on ne peut pas faire en avion de ligne. Pour le reste, au lieu de supprimer les champs pour construire des maisons ideuses bien alignées qui se ressemblent toutes, on pourrait mettre plus de forêt ou favoriser les plantes qui piègent le CO sur les balcons parisiens. Quant au diesel c'est la conséquence de la politique socialiste sous Mitterrand quand les routiers ont fait grève. Maintenant c'est toute l' industrie auto à changer. ça fait des décennies qu'on sait que le diesel est très polluant. En plus il est devenu encore plus avec son perfectionnement : particules plus fines qu'avant, moins visibles mais plus dangereuses. Même pb que l'amiante : l'Etat l'a favorisé et maintenant il ne veut pas payer pour dépolluer, il fait payer les consommateurs alors que la situation actuelle est totalement de la responsabilité de l'Etat.

  • Par pemmore - 25/09/2013 - 14:07 - Signaler un abus Cet hiver ça été la cata,

    globalement en sarthe comme tous les pays de la loire, le vent est ouest, donc vient de la mer, que du bonheur, sauf que cet hiver le vent a stagné nord ouest et nous a apporté la pourriture d'île de france, c'est la qu'on comprend le comportement des franciliens les plus pollueurs d'Europe, on doit y mettre fin et y interdire le diésel pendant l'hiver.

  • Par ZOEDUBATO - 25/09/2013 - 14:19 - Signaler un abus Tiens les maffieux verts continyent leur racket en créant des

    peurs imaginaires sans aucunr preuve scientifiques Quant-est ce qu'on les met en tôle pour escroquerie en bande organisée ?

  • Par Benvoyons - 25/09/2013 - 15:20 - Signaler un abus Merde je voulai partir au portugal pour ma retraîte et bien

    c'est râpé. Il me reste le Sahara, le désert de Gobi, le désert de Namibie,la Patagonie, la Sibérie (mais bon retourner au goulag faut exagérer), Amazonie,et l'Australie ouf! cela sera Australie.

  • Par lsga - 26/09/2013 - 17:46 - Signaler un abus benvoyons compte fuir la France...

    et se permet de donner des leçons de patriotisme... Typique du FN et de son histoire de collabo.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€