Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les missionnaires évangéliques, casse-tête du monde musulman

Alors que l'islam crée le débat au sein de la société française, des communautés évangélistes posent de sacrés problèmes aux pays musulmans. Si officiellement, le prosélytisme est interdit, les politiques du monde arabe peinent à contrôler les activités de ces croyants pour qui la conversion est une devoir.

Au nom du père !

Publié le

Quel bilan peut-on dresser de l’activité missionnaire évangélique ? Comme je l’ai dit, il est injuste de conclure simplement à une entreprise impérialiste ou néo-coloniale. Lorsqu’une poignée d’individus quittent leur patrie, leur famille pour s’installer dans un pays dont ils ignorent tout, armés essentiellement de leur enthousiasme prosélyte, on ne peut surestimer leur capacité et volonté d’imposition. D’autant plus que les missionnaires évangéliques se refusaient à imposer leur foi par la contrainte morale ou physique.

Surtout, face à l’échec du prosélytisme direct, ils ont déployé des activités sociales et éducatives qui ont beaucoup contribué à moderniser ces régions. L’introduction de l’imprimerie au XIXe siècle a un impact décisif dans la modernité au Moyen Orient. Et ironiquement, les universités qu’ils ont établies (au Liban il faut citer outre l’Université Saint Joseph mise en place par les Jésuites, l’Université américaine de Beyrouth, ancien Collège protestant syrien) ont été parmi les espaces les plus actifs du nationalisme arabe.

Depuis quelques années, les pentecôtistes (un courant qui accorde une importance majeure aux manifestations du Saint Esprit comme le parler en langues ou le don de guérison et qui de ce fait donne la part belle aux manifestations très expressives, chants, danses, et parfois transes, comme on peut le voir dans les églises américaines) sont particulièrement dynamiques au Moyen Orient, en particulier au Liban. Le sionisme chrétien est un obstacle majeur au développement des courants évangéliques en général, ainsi que les restrictions apportées à la liberté religieuse dans le monde musulman. Les évangéliques pâtissent de la politique étrangère américaine, encore une fois. Toutefois, s’ils rencontrent un succès modéré auprès des musulmans, et surtout des chrétiens arabes, ils manifestent une capacité de flexibilité remarquable en se fondant dans la culture locale. Ils défient le clergé maronite ou copte orthodoxe, ainsi que l’islam officiel, beaucoup plus rigides et traditionnalistes, en accordant une plus grande liberté d’expression aux fidèles.

De même que les premiers missionnaires évangéliques avaient contribué à améliorer le sort des femmes en les intégrant plus aisément dans leurs institutions éducatives, les femmes peuvent être pasteurs, alors que les mondes religieux arabes, chrétien comme musulman, sont beaucoup plus conservateurs sur ce plan. Les évangéliques enfin, se défient de toute autorité exclusive et le fait qu’ils ont intériorisé depuis longtemps les préceptes démocratiques de leur pays de naissance, les Etats Unis, leur confère un fort degré d’attractivité. A l’heure des révolutions arabes, cette caractéristique ne manque pas d’intérêt. De plus, leur fonctionnement en réseau leur permet d’offrir des possibilités de mobilité sociale et géographique plus grandes, ce qui est également très attractif dans un monde arabe qui connaît une crise économique très importante. Cependant, lorsque cela contribue à faciliter l’émigration, c’est assez problématique car cela diminue plus encore la « masse critique » des chrétiens dans le monde arabe, déjà bien peu nombreux.

Les missionnaires évangéliques agissent également en France à destination des musulmans. Les informations provenant de France bénéficient d’une lecture toute particulière. La surenchère qui entoure des affaires comme la « burka » (le niqab en réalité) a donné l’impression qu’il y a non pas des centaines mais des centaines de milliers de femmes portant le niqab, et cela alimente l’islamophobie d’un grand nombre d’évangéliques. En particulier, ces évènements français liés à l’islam nourrissent l’idée très ancrée dans le monde évangélique que « l’islamisation » de la France est à l’œuvre. Beaucoup m’ont rapporté des chiffres étonnants faisant état d’une France qui serait dans quelques décennies majoritairement musulmane. Sur des chaines satellitaires comme el Hayat (à ne pas confondre avec d’autres chaines du même nom) c’est ce genre d’informations qui sont développées.  Certains documents que s’était procuré le terroriste norvégien Anders Breivik ont été réalisés par des chrétiens évangéliques convaincus de l’islamisation en marche du monde occidental. Un tel constat, évidemment outré, les convainc cependant de l’urgence de répondre au défi de l’islam. Face à ces chrétiens, d’autres évangéliques essaient au contraire de mettre l’accent sur une conception compréhensive de l’islam mais ils peinent à faire entendre leur voix. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par PATRIE63 - 04/05/2012 - 18:30 - Signaler un abus Contre vérités

    Sous pretexte d'analyse historico-religieuse ce texte est un tissu de contre vérités et se révèle être au final une attaque subtile contre le christianisme, allant même jusqu' à expliquer (justifier ? ) le terrorisme islamiste par la présence et l'activité de chrétiens évangéliques ! L a vérité est bien différente et les missionnaires , pasteurs, évangélistes, loin d'être "imbus de la supèriorité de leur civilsation" sont eux mêmes tres souvent originaires d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique du Sud, y compris sur le sol européen. Sur place c'est également la même chose: le christianisme n'est plus du tout perçu comme un intrus "colonial" mais comme une option spirituelle légitime (au Nigéria, pays le plus peuplé d'Afrique, la moitié de l a population est chrétienne et compte tenu de la démographie il sera dans 20 ans le premier pays chrétien de la planète ! D e même, en Corée du Sud, pays historiquement bouddhiste, les protestants évangéliques y sont aujourd'hui la première communauté avec 22% de la population). La vision présentée ici est donc passéiste et tendancieuse. Quant aux persécutions anti chrétiennes en terre d'Islam..pas un mot, bien entendu...

  • Par De France et de plus loin - 05/05/2012 - 01:41 - Signaler un abus Comme quoi il y a des casses

    Comme quoi il y a des casses couilles partout .

  • Par evy - 05/05/2012 - 08:12 - Signaler un abus heureusement que dieu n'existe pas

    car ce serait encore plus grave s'il se mêlait vraiment de la connerie humaine. dieu est une invention qui permet de dominer les faibles.. et ça marche. On les envoie à la guerre ou on leur pique leurs revenus..c'est ça dieu. On tue en son nom..Il suffirait simplement de croire en soi-même, à comment vivre ensemble, car chacun procrée et on se multipliera sans fin.

  • Par Carcajou - 05/05/2012 - 20:21 - Signaler un abus C'est pourtant simple!.

    @evy - 05/05/2012 - 08:12 Merci, merci beaucoup! Voilà 30 ans que j'essaie de comprendre certaines choses et paf! en 2 phrases et un nom vous expliquez tout. Toute la misère de l'Humanité incombe aux religions et donc à Dieu. La nature humaine avec ses travers, la convoitise, l'envie, n'explique aucun des conflits visant à agrandir son territoire ou à acquérir, voler, spolier des richesses. Les conquêtes barbares qui ont mis à bas l'Empire Romain, étaient dictées par Dieu. Fichtre! Les guerres tribales en Afrique avant la colonisation sont à mettre sur le dos d'un dieu inconnu là-bas. Quand aux divinités animistes, elles n'ont jamais poussé à la guerre. Le nombre restreint de morts provoqué par ces conflits n'entre évidemment pas en ligne de compte dans la démonstration. Les millions de morts dus aux 2 idéologies les plus meurtrières de l'Histoire humaine - le nazisme et le communisme - doivent certainement se rattacher à la religion, mais le lien est obscur. Que de lieux communs sont exprimés au nom de la bien bienpensance.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Fatiha Kaouès

Fatiha Kaouès termine une thèse sur l’activité missionnaire évangélique dans le monde musulman à l’Ehess et à l’Ephe.

Elle a co-dirigé la rédaction de Religions sans frontières (Editions CNRS / janvier 2012).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€