Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Polémique autour des signes religieux à l’université : ce que nous risquons à enterrer tout débat sur un vrai problème de société

La publication par Le Monde d'un rapport du Haut Conseil à l'intégration (HCI) qui préconise notamment l'interdiction des signes religieux ostentatoires dans l'enseignement supérieur a déclenché la polémique.

Ni vu ni connu

Publié le - Mis à jour le 14 Août 2013
Polémique autour des signes religieux à l’université : ce que nous risquons à enterrer tout débat sur un vrai problème de société

Atlantico : La publication par Le Monde d'un rapport du Haut Conseil à l'intégration (HCI), auquel vous avez participé, et qui préconisait notamment l'interdiction des signes religieux ostentatoires dans l'enseignement supérieur, a déclenché la polémique. Ce rapport s'appuie sur les auditions menées ces derniers mois par la mission sur la laïcité. Au-delà des controverses, que révèle-t-il exactement ? La réalité des universités française est-elle plus sombre qu'il n'y paraît ?

Malika Sorel : Contrairement à ce que j’ai entendu ou lu ces derniers jours dans la presse, que ce soit de la part de responsables d’université, de responsables politiques ou d’élus, la situation dans nos universités est extrêmement préoccupante.

Soit ces gens ne savent pas grand-chose et seraient bien avisés de se renseigner ou de se taire ; soit ils mentent ; soit ils n’ont pas de lunettes adaptées à leur vision pour voir ce qui se déroule sous leurs propres yeux. Dans tous les cas, ils ne sont manifestement pas à leur place, et encore moins à la hauteur de la gravité de la situation.

Dès 2004, la Conférence des Présidents d’Universités élaborait un guide de la Laïcité dans lequel de nombreux problèmes étaient déjà recensés. Des conseils y étaient prodigués pour aider les équipes sur le terrain. Au vu des travaux que notre mission a conduits, la situation s’est dégradée depuis et ce, pour une multitude de raisons.
J’aimerais que des journalistes indépendants filment en caméra cachée la réalité de la situation au sein de nos universités, et pas seulement : comme l’ont révélé nos travaux, dans nombre d’hôpitaux et aussi d’entreprises, la situation se tend également. Pour revenir à la question des universités, il serait bien que des reportages en immersion totale montrent le désarroi d’un nombre croissant d’enseignants, d’administratifs et aussi de responsables d’équipes doctorales, pour ne citer qu’eux. Il faudrait que ces reportages révèlent les difficultés croissantes rencontrées au sein de certaines universités pour former des binômes faisant fi des origines culturelles pour les TP et les exposés. Le refus de se mélanger y croît sous un double effet, celui d’étudiants qui manifestent leur religion de manière ostentatoire et celui d’étudiants qui éprouvent un mouvement de rejet face à un tel affichage. La religion est par ailleurs de plus en plus utilisée à des fins prosélytes et comme moyen de pression sur ceux des étudiants qui ont été identifiés comme étant de la même origine ethnique, donc, aux yeux de certains – car il ne saurait en être autrement pour eux – tenus de respecter les mêmes préceptes religieux.

Nos universités qui étaient, il y a peu de temps encore, de véritables lieux de réflexion et d’approfondissement du savoir ainsi que des espaces de mixité formidables qui contribuaient à l’apprentissage du vivre ensemble, deviennent peu à peu des lieux propices aux affrontements interculturels, des lieux qui sont aussi utilisés pour manifester des crispations d’ordre identitaire. Si rien n’est fait, tout l’enseignement supérieur finira par être touché et nous irons fatalement vers des établissements ségrégués puisque certaines universités seront désertées par tous ceux qui le peuvent.

A l'appui de leur proposition, les rapporteurs rappellent la loi Savary de 1984, qui précise que la liberté d'expression accordée aux usagers de l'enseignement supérieur "ne doit pas porter atteinte aux activités d'enseignement et à l'ordre public". Dans certaines facultés, le travail des enseignants est-il perturbé par des questions religieuses ?

Je vais citer quelques exemples qui parlent d’eux-mêmes et montrent à quel point la quiétude indispensable à toute quête du savoir ne peut être au rendez-vous dans de tels contextes. Dans certaines universités, des étudiantes voilées et gantées de noir se regroupent aux premiers rangs de l’amphi pour impressionner l’enseignant. Dans d’autres, tout sujet de sociologie peut se retrouver délibérément détourné pour évoquer l’esclavage et la responsabilité des occidentaux. Lorsqu’ils sont d’origine européenne, des enseignants se voient parfois qualifiés par leur couleur de peau blanche. Lors d’examens, certains étudiants marquent leur copie avec des signes religieux et se basent ensuite sur cette identification pour contester la note au motif que cette dernière serait le fruit d’une discrimination dont ils seraient victimes à raison de leur confession. De même en est-il pour des étudiantes voilées qui se montrent ensuite vindicatives avec l’enseignant au motif que, là aussi, la note serait le fruit d’une discrimination à leur encontre en raison de leur confession qu’elles ont affiché ostensiblement. Dans certains amphis, on voit sortir les tapis de prière. Dans d’autres, des étudiants imposent à l’enseignant que la pause soit faite au moment de la rupture de leur jeûne. Dans des classes préparatoires aux grandes écoles, on nous a signalé des refus de passer un oral avec un professeur femme au motif que c’est une femme.

Je dis bien préparation aux grandes écoles. On a donc là affaire à des étudiants qui, demain, pourront faire partie du management qui établira les règles de vie au sein des équipes ! Certaines universités rencontrent également des difficultés avec des étudiantes qui, sitôt leur contrat doctoral signé, viennent avec le voile. On voit là qu’il n’y a pas nécessairement de corrélation directe entre la réussite sociale et la faculté d’acclimatation aux codes culturels de la société française. Ailleurs, des étudiants refusent d’étudier les écrits de Voltaire ou encore les pensées de Saint-Thomas d’Aquin. En 2011, ce sont des étudiants pratiquants de confession juive qui avaient réclamé la tenue d’une session d’examen d’entrée à une grande école à une date autre que celle qui avait été prévue, au motif que cette dernière coïncidait avec une fête de leur calendrier religieux. Si l’établissement a su tenir tête et refuser d’entrer dans la spirale infernale des accommodements, il faut signaler que les pressions politiques qui ne manquent pas de s’exercer participent à encourager les revendications religieuses de tous bords. Les politiques doivent comprendre qu’ils ont leur part de responsabilité dans la montée des tensions qui menacent désormais le vivre ensemble sur le terrain. En refusant de défendre la laïcité, qui est pourtant constitutionnelle, ils ont en effet refusé de défendre un principe qui permettait, dans les faits, à la liberté de tous de continuer d’exister.

Mis à part Manuel Valls timidement, et quelques personnalités de droite, la classe politique semble vouloir se tenir à l'écart des préconisations du HCI tandis que certaines associations désignent une mesure discriminatoire à l'égard des musulmans. L'Observatoire national de la laïcité a même déclaré ce rapport hors d'actualité. Comment expliquez-vous cette frilosité des pouvoir publics sur ce type de questions ? S'agit-il d'un manque de lucidité, d'un manque de courage ou d'un calcul électoraliste cynique ?

Au sein de ce gouvernement, Manuel Valls apparaît de plus en plus comme l’exception qui confirme la règle. Mis à part lui et Vincent Peillon, je ne vois en effet pas beaucoup de ministres qui semblent savoir ce que la laïcité signifie véritablement et le rôle qu’elle peut jouer dans l’apaisement de situations rendues conflictuelles. Maintenant, au sujet de Manuel Valls, même si je n’oublie pas tout ce qu’il a fait pour la laïcité et pour la crèche Baby Loup, je ne m’explique pas qu’il ait pu, au sein de son cabinet, récupérer des éléments qui à mes yeux ne sont pas vraiment des défenseurs de nos principes républicains. Aussi, je m’interroge. Cela étant, nous avons eu aussi des difficultés avec François Fillon comme Premier ministre. Lorsque Luc Chatel a souhaité faire revenir la paix dans les sorties scolaires de certaines écoles en demandant que les mères voilées ôtent leur voile lorsqu’elles jouent, le temps d’un accompagnement scolaire, le rôle de collaborateurs occasionnels d’un service public, il a été bloqué par Matignon. Les directeurs d’écoles qui étaient soumis à de graves perturbations ont été abandonnés à leur sort. Ce problème n’est au demeurant toujours pas réglé. Des contacts que j’ai eus avec le Cabinet de Vincent Peillon, il semble qu’il y ait là aussi, des paroles aux actes, un chemin qui n’a pas encore été tracé.

Concernant l’accusation, non fondée bien sûr, de discrimination envers les musulmans, c’est une simple stratégie. Iraient-ils accuser la Turquie d’avoir discriminé les musulmans parce que le voile y a été interdit dans les universités et parce qu’en Turquie, pendant fort longtemps, il n’était imposé à personne de respecter les commandements de la religion musulmane ? L’accusation de discrimination n’est pas sérieuse et nos pouvoirs publics jouent un jeu très dangereux lorsqu’ils abdiquent et montrent qu’ils tremblent. Ce faisant, ils laissent en effet penser que les musulmans seraient dans leur majorité incapables de respecter dans la durée les principes républicains ainsi que la liberté d’expression et d’opinion et qu’ils seraient, finalement, tous à mettre dans le même sac. Il n’y a pas pire pour compromettre à terme la cohabitation sur une même terre.

Concernant le comportement des pouvoirs publics, je ne parlerai pas pour ma part de frilosité. Ce terme ne me paraît pas du tout rendre compte de la gravité du comportement qui a cours depuis maintenant plus de quarante ans. Il faut relire l’Étrange défaite de l’historien Marc Bloch pour comprendre ce qui nous arrive. Une chose est sûre, c’est que le non renouvellement de nos élites fait que beaucoup de ceux qui sont encore là ont participé à des degrés divers à notre Berezina, que ce soit par leurs actions contre nos principes ou par leur incapacité à les défendre. Ce qui est monstrueux c’est que, le sachant, ils préfèrent persister dans leurs erreurs plutôt que de les reconnaître et changer de direction ; ils craignent trop de perdre les privilèges liés à leurs positions, et ces privilèges sont encore bien trop élevés. C’est d’ailleurs ce qui conduit au verrouillage du système de commandement.

Le secrétaire général du Haut Conseil à l'Intégration, Benoît Normand, a fait savoir que "ce rapport ne devait pas être communiqué avant la fin de l'année". Selon vous, sa publication en plein mois d'août est-elle un moyen de mieux l'enterrer ?

Je ne sais pas qui a fait « fuiter » le rapport. J’ai vu, tout comme mes collègues de la mission Laïcité, que l’information avait été publiée par le journal le Monde. Cela dit, le rapport a été remis à l’Observatoire dès le mois d’avril 2013 ; il eût été naturel qu’il fût rendu public, donc accessible à tous les citoyens, dès cette remise. Après tout, même si l’écrasante majorité d’entre nous avons travaillé à titre gracieux, nos nombreuses réunions et auditions se sont tenues dans des locaux pris en charge par les impôts des contribuables. Ne serait-ce qu’à ce titre, l’accès aux résultats des travaux des différentes missions et commissions financées par les deniers publics devraient être rendues systématiquement accessibles gratuitement. Si la France est une démocratie, alors les pouvoirs publics ont l’obligation de ne pas chercher à cacher des informations aux électeurs ni à faire obstruction à leur diffusion, a fortiori lorsque ces informations concernent notre société et son évolution. Pour voter en toute connaissance de cause, il faut en effet avoir été placé en condition de se former un jugement éclairé. C’est sur la liberté de circulation de l’information que les démocraties se distinguent des régimes totalitaires. Maintenant, si ceux qui ont fait fuiter la recommandation au sujet du voile islamique pensent pouvoir enterrer ce sujet simplement parce qu’ils l’ont fait sortir pendant les congés des Français, alors ils peuvent toujours « s’accrocher ». Cela fait déjà plusieurs années que tout ce qui touche de près ou de loin à l’immigration et à l’intégration intéresse au plus haut point les citoyens, car ce sujet a un impact direct sur leur projet de société. N’oublions pas non plus qu’Internet ne prend pas de vacances et qu’il a la mémoire longue.

Si le Monde a choisi de mettre en avant la proposition concernant le voile à l'Université, le rapport du HCI émet pourtant 12 recommandations. Quelles sont-elles ?
Je ne vais pas toutes les citer ici. Je citerai celle qui préconise d’étendre aux cartes d’étudiants les obligations qui sont appliquées aux cartes d’identité, et ce dans un souci d’identification. Il y a également une recommandation qui concerne l’intégration de l’enseignement du principe de Laïcité dans les formations aux métiers exercés au sein de la fonction publique d’Etat, hospitalière ou territoriale ainsi qu’à ceux qui forment aux carrières sanitaires ou sociales. Nous avons également recommandé que toute occupation de locaux par des associations étudiantes fasse l’objet d’une convention afin d’éviter bien des problèmes qui se sont malheureusement déjà produits.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benvoyons - 12/08/2013 - 09:53 - Signaler un abus Il faut que la France soit ferme sur le sujet car il en va de la

    réussite des musulmans qui veulent ne pas utiliser la Charia et faire reculer l’obscurantisme musulman. Cela sera une aide aussi pour les pays comme la Tunisie, la Libye, l’Égypte etc.et les autres pays Européens. D'ailleurs l'Allemagne, l'Autriche, la Hollande ( enfin une Hollande qui a des couilles)ont fait une demande à l'Europe pour ne plus accepter l'immigration musulmane dans leurs pays. Il semble que cela a été refusé par un commissaire Européen? Pourquoi les journalistes Français ont fait silence sur cette demande? C'est a la demande du gouvernement pendant ce fameux repas avec Caton???? L'ensemble de l'Europe se débat avec le problème il n'y a pas de raison pour ne pas arriver à un consensus global. Merci Mme Sorel , il est "normal" pour la vie de nos institutions et la liberté du peuple Français que le peuple demande à notre gouvernement pour que le problème soit traité même si il a été élu avec ces voies la. La laïcité est dans la constitution donc les musulmans (enfin 20% des obscurantistes "tarés") qui veulent ne pas obéir à la loi. Que Caton Président "Normal " veuille bien être normal en n'acceptant pas que la loi de leur Dieu Mahomet gouverne la France.

  • Par sergeG - 12/08/2013 - 09:58 - Signaler un abus c'est délibéré

    Ce n'est pas par erreur ou par lâcheté que cette tolérance à l’intolérance se développe. Il s'agit d'une stratégie réfléchie. Les musulmans sont utilisés (manipulés ) afin que le peuple soit éclaté et ne soit plus à même de se rebeller contre la dictature de la finance mondiale. Pour convaincre il suffit de regarder ce qui se passe au moyen orient : les "rebelles" sont armés par la France, les Etats unis, Israël et les monarchies du golfe. Ils sont utilisés comme une "cinquième colonne".

  • Par Benvoyons - 12/08/2013 - 10:00 - Signaler un abus Par démagogie électoralisme le PS et la gauche veulent

    mettre le "VOILE" ( ce qui prouve qu'ils acceptent les lois de la Charia) sur cette affaire gravissime pour la bonne entente entre les Français qui acceptent ces lois Françaises. Lorsque qu'un gouvernement demande aux journalistes d'éteindre toute information sur le sujet ainsi que sur la demande Allemande, Autrichienne, Pays Bas, prouve qu'il est au même niveau que Daladier (Socialiste) signant avec Hitler.

  • Par drzwi - 12/08/2013 - 10:05 - Signaler un abus .

    Partout sur terre les islamistes, avec l'accord d'une bonne partie des autres musulmans silencieux, imposent leur mode de vie et oppriment les non musulmans ; seuls des états forts on réussi à bloquer leur avance. Pourquoi n'en serait il pas de même ici en France ?

  • Par Benvoyons - 12/08/2013 - 10:05 - Signaler un abus sergeG - 12/08/2013 - 09:54 Même à répétition c'est débile

    délibérément débile Délibérément débile. Pas trop chaud sous ta dirka

  • Par Benvoyons - 12/08/2013 - 10:32 - Signaler un abus Lorsqu'un gouvernement demande aux journalistes d'éteindre

    toutes informations sur le sujet ainsi que sur la demande Allemande, Autrichienne, Pays Bas, prouve qu'il est au même niveau que Daladier (Socialiste) signant avec Hitler. Et Daladier qui disait en revenant en France sous les vivas de la foule "bien informée comme maintenant" " Ils sont Cons s'ils savaient" Notre Caton est de la même trempe (avec ses fadaises à 2 balles de trop) aussi bien sur l'économie que sur le vivre ensemble des Français. Bien sur Caton il a signé pour la France pour avoir des voies de son élection ,mais malheureusement pour la France, il a signé pour des voies qui sont pénétrables. Je pense que la France en voyant tout ce qui se passe dans l'ensemble des pays Musulmans, et leurs hystéries d'AMOUR pour les autres , savent qu'il n'y a plus de voie d'intégration en France et pour accepter cela. Ils agissent "les 20% obscurantisme " comme la gangrène (La gangrène est une nécrose des tissus) de notre tissu sociale, de philosophie, d'intellectualisme,de savoir vivre ensemble, avec notre Vin,notre Cuisine, et tout ce que les touristes viennent voir en France. Et le gouvernement veut arrêter cela au nom d'Allah???????

  • Par Vinas Veritas - 12/08/2013 - 10:36 - Signaler un abus petite vie universitaire

    L’amphithéâtre étant empli ce jour-là d’étudiants venus d’ici et d’ailleurs (France, Maghreb…) en ce premier jour, le discours de bienvenue porte sur la présentation globale des sujets sur l’étude de l’histoire du monde arabe. Clameurs d’allégresse dans l’assemblée émanant de petits groupes qui s’éteignent rapidement à la phrase suivante. L’histoire repose sur les faits historiques et non sur les légendes, encore moins sur les croyances même religieuses qu’elles soient basées sur un livre ou pas, la bible (applaudissements) ou le coran. A cet instant (peu après), une demande émane pour demander de répéter la fin de la phrase puis, ayant enfin bien compris le sens, ces groupes quittent l’amphithéâtre non sans bruit et injures.

  • Par vangog - 12/08/2013 - 11:38 - Signaler un abus Omerta médiatique totale sur ces sujets de societé importants!

    Comme au temps des collabos du Front populaire, qui livra la France à l'Allemagne, sous prétexte de pacifisme imbécile et d'omerta médiatique sur les signes avant-coureurs de l'invasion des socialistes Allemands ( La Ruhr, les sudètes, l'anschluss...). l'histoire se repète, mais les collabos sont toujours du même coté...

  • Par saint just - 12/08/2013 - 12:07 - Signaler un abus Etonnés????

    Mais ce n'est qu'un début. Petit à petit les français, qui jusqu'ici vivaient dans leur coquille, bien à l'abri dans leurs écoles privés, dans leurs villas à alarme électronique, dans leurs voitures avec chauffeurs, ces français s'aperçoivent qu'ils ne sont plus à l'abri....que la conquête arabo-musulmane sur les terres d'occident a commencé, avec la complicité tacite ou volontaire de l'intelligentsia de Gôche, le Monde en tête, suivi de libé et du nouvel Obs....Bien sur , j'exagère... Vous croyez vraiment? Regarder la télé et les pubs des grands groupes du CAC 40.Un petit blanc, un petit noir un petit gris... Je ne parlerai pas du foot, bien entendu....Au moins l'arrivée de cette civilisation aura un avantage... Elle nous débarrassera des mariages gais.....Quant à cette europe qui ne veut plus de ces immigrés musulmans, elle fait pression sur Chypre pour qu'il accepte un bateau d'immigrants....qui vont dans quelques semaines se retrouver....en France.. Voici l'état exact de la France...

  • Par enfer - 12/08/2013 - 12:11 - Signaler un abus En France...

    ...On est Français, blanc et chrétien. On est accueillant aux étrangers, si ils s'intègrent à nos valeurs. Les voilées, les barbus, les adeptes des interdits alimentaires...Dehors. Rien à faire dans nos entreprises, rien à faire dans nos écoles et nos universités....

  • Par Stef41 - 12/08/2013 - 12:58 - Signaler un abus minorité de semi intégristes

    Le problème est qu'il s'agit d'une minorité de semi intégristes qui tente de pousser les musulmans à revendiquer une place à part en France du fait de sa religion, et du passé colonial. Comme ça marche aux USA ou en GB, ils ont le sentiment de mener un combat pour leur collectivité. Ils ont aussi le sentiment que la France leur doit quelque chose du fait des colonies. Lu sur "oumma.com" : "il ne fallait pas avoir des colonies". Je crois qu'il faut arrêter de laisser parler de victimisation à leur égard et remettre tout le monde dans le même moule. ... Comme sous la 3eme avec Jules Ferry.

  • Par luc.b - 12/08/2013 - 13:07 - Signaler un abus Sarkozy a été le champion de l’immigration.

    - Entre 2002 et 2008, l’immigration légale a été en moyenne de 211 329 personnes par an contre 169 965 par an avec Jospin (source Le Monde et INED). - Il y a eu 156 441 régularisations avec Sarkozy ministre de l’intérieur de Chirac et 158 608 avec Sarkozy président entre (2007 et 2011) contre 144 380 avec Jospin 1er ministre (Source Libération et chiffres de la politique de l’immigration et de l’intégration Année 2011). - 18,7 % des enfants nés en 2011 ont une mère née à l’étranger (quelle que soit sa nationalité), contre 15,2 % en 2001. Parmi les 154 147 naissances de mères nées à l’étranger, 60 % des mères sont nées en Afrique (dont 38 % au Maghreb), 15 % dans un pays européen autre que les pays de l’ancienne URSS et 14 % dans un pays asiatique. En Ile-de-France, plus d’un tiers des mères sont nées à l’étranger et 49 % en Seine-Saint-Denis (Source INSEE). .

  • Par DEL - 12/08/2013 - 13:38 - Signaler un abus La Loi existe

    et il suffit de l'appliquer. A chacun de savoir ce qu'il veut: si les responsables d'université ont la trouile, il faut en changer. Les étudiants refusent un examinateur? ils ne sont pas reçus; exposition prosélyte? à rejeter en dehors des murs de fac. Refus de participer de certaines activités? Virés... les solutions sont simples. En revanche il faudrait supprimer le terme "ostentatoire", et n'admettre AUCUN signe religieux, faute de quoi il apparaît une préférence pour "certaines" religions, ce qui serait une faute.

  • Par Benvoyons - 12/08/2013 - 13:53 - Signaler un abus DEL - 12/08/2013 - 13:38 Pour une fois je suis d'accord avec

    toi

  • Par laïcité - 12/08/2013 - 13:57 - Signaler un abus Malika Sorel, vous êtes l'honneur de l'immigration

    maghrébine réussie!....Vous faîtes partie de ces familles d'immigrés qui ont adhéré aux valeurs de la France, à ses lois, ses traditions, sa culture, sa LAÏCITÉ héritière des philosophes du Siècle des Lumières. Et hélas vous mesurez toute la lâcheté de nos élus de tout bord et de nos journalistes complices qui font de "l'aplaventrisme" devant les demandes du "toujours plus" des "barbus", qui ont déjà capitulé face à la progression inexorable du fascisme islamique un peu partout dans le monde, c'est affligeant.

  • Par marie93 - 12/08/2013 - 13:58 - Signaler un abus luc.b

    Vous avez oublié les 75000 régularisations de sans-papiers, sous Jospin. Il n'y en a pas eu sous Sarkozy. Les mesures de naturalisation se sont considérablement assouplies depuis 2012 (circulaire Valls sur les nouvelles conditions à l'obtention de la nationalité française). Mais qu'importe tous ces chiffres. L'immigration "choisie" préconisée par Sarkozy a fait un scandale et pourtant ! Si on avait appliqué ce principe depuis le départ, peut-être serions nous moins "embêtés".

  • Par Stef41 - 12/08/2013 - 14:48 - Signaler un abus Victimisation

    Ce qui est intéressant de noter dans cet article, c'est la volonté d'affirmer sa différence de la part de certains étudiants islamistes (et non pas seulement musulmans), jusqu'à inscrire sur sa feuille d'examen la revendication de sa religion pour mettre en défaut l'examinateur. Et se victimiser... Pour moi, c'est un blâme, puis l'exclusion pure et simple de l'université, en cas de récidive. Je ne crois pas qu'il faille être tolérant avec l'intolérance. J'aurais les mêmes propos avec les catholiques intégristes. Mon pays vient de Voltaire, Montesquieu, de Gaulle, et Mendes France...

  • Par luc.b - 12/08/2013 - 15:03 - Signaler un abus @ marie93. Sarkozy a plus régularisé que Jospin.

    Ce sont les chiffres officiels. - Avec Jospin, il y a eu 144 380 régularisations de sans-papiers donc 80 000 en 1 seule fois. - Quand Sarkozy était ministre de l'intérieur de Chirac, il y a eu 156 441 régularisations de sans-papiers. - Pendant les 4 premières années du mandat de Sarkozy, il y a eu 124 440 régularisations de sans-papiers. (Source Libération, Régularisations : comment le cas par cas est devenu la norme 29 juin 2012)

  • Par slavkov - 12/08/2013 - 15:06 - Signaler un abus déjà vu

    ... nos Daladier's ont toujours une bonne presse ...

  • Par ZOEDUBATO - 12/08/2013 - 15:06 - Signaler un abus Gauche et Islam: l'amalgame des croyances et de l'ostracisme

    La gauche et l'islam ont, entre autres, les points communs suivants : - leur croyance (idéologique ou religieuse) comme summum de la pensée, donc, tout ceux qui pensent autrement ne sont que de "bas du cerveau" d’où la lutte des classes et le prédominance de leurs idées - leurs dirigeants et leurs idées sont à l'avant-garde du progrès et sont possesseurs des individus, de leurs enfants et leurs biens afin de créer les lendemains qui chantent du "meilleur des mondes" Cette connaissance superficielle et primaire du social et de l'humanisme leur permet d'affirmer la nécessite d'un amalgame entre croyance et mode de vie et de justifier les moyens par le fin allant jusqu'à traiter de X-ophobes tous ceux qui, au nom de l'humanisme, la liberté de croyance et de pensée et de l'équité, refuse de n'être plus que des usagers, des administrés ou des disciples, au lieu d'être des citoyens et des citoyennes de plein droit Halte au racisme et à l'ostracisme de ces croyances qui asservissent les femmes ou les hommes dans leur vie privée Revenons aux droits de l'homme où l'individu primer sur la structure et les croyances conduisant aux conquêtes culturelles

  • Par ZOEDUBATO - 12/08/2013 - 15:10 - Signaler un abus luc ifer : Jospin n'avait pas besoin de régulariser car les

    portes étaient grandes ouvertes

  • Par luc.b - 12/08/2013 - 15:25 - Signaler un abus @ marie93. 262 000 régularisations entre 2002 et 2010.

    Nombre de délivrances de titre aux étrangers déclarants être entrés de manière irrégulière. 2002 : 20 450 2003 : 25 871 2004 : 28 268 2005 : 31 600 2006 : 32 001 2007 : 27 827 2008 : 30 300 2009 : 33 503 2010 : 32 810 Source: Comité interministériel de contrôle de l'immigration (http://desmotsdesfaits.files.wordpress.com/2012/03/immigration-illc3a9gale-nombre-de-rc3a9gularisation.jpg)

  • Par Benvoyons - 12/08/2013 - 15:37 - Signaler un abus Par luc.b - 12/08/2013 - 15:25 C'est pas le sujet

    C'est pas le sujet

  • Par menthol - 12/08/2013 - 15:48 - Signaler un abus @laïcité

    +1

  • Par Yvan - 12/08/2013 - 16:15 - Signaler un abus La politique de l'autruche

    des dirigeants de l'UMPS va aboutir à un désastre républicain. Comme cette dame a raison mais ce n'est pas en "stigmatisant" trop souvent le RBM qu'elle fera avancer les choses dans l'intérêt général, alors qu'elle devrait veiller à réunir l'ensemble des parties qui adhèrent en général à ses observations. De plus, et malheureusement passe en permanence sur l'ensemble des ondes des interventions qui ruinent les recommandations de ce rapport éclairant, destiné semble-t-il à être enterré. Dommage mais c'est aux électeurs de bien choisir et dès 2014. C'est la seule réponse

  • Par laïcité - 12/08/2013 - 16:20 - Signaler un abus Jack Lang !!!

    il n'est pas inutile de rappeler les propos de ce chou-chou des médias, qui était très souvent invité sur les plateaux télé, et bien ce monsieur se "répandait" justement sur ces plateaux télé dans les années 80-90 en affirmant, je cite: "Que les jeunes musulmanes troqueraient très rapidement leur voile pour le jean "!....C'est ce qui s'appelle avoir tout faux bien sûr!... et c'est ce genre d'individu qui nous a mené là où nous en sommes aujourd'hui !

  • Par kebabi - 12/08/2013 - 16:25 - Signaler un abus Je me souviens...

    bonjour, je me souviens avoir eu, il y a quelques années, un étudiant assez spécial, avec qui, étrangement, je m'entendais assez bien: il était maghrébin, et en première année, assez déconneur, pas bon, mais sympa et il mettait de l'ambiance avec un bon esprit. Bon, avec les filles, vu son physique, ça marchait moyen. Je le revois en troisième année: barbu, la kamis, la calotte, le pantalon trop court: passé de l'autre côté de la force. Phénomène étrange: je m'étais dit, les filles vont s'écarter de l'épouvantail, eh bien pas du tout, il s'était fait une petite cour, un aréopage de poulettes gloussantes. En gros, il avait compris que pour compenser son physique ingrat, mieux valait se muer en homo religiosus, pour en imposer. Je l'ai eu à l'oral de rattrapage, bien sûr, et il est tombé - y a pas de bon dieu!- sur un sujet concernant des divinités féminines. Il m'a demandé s'il pouvait tirer un autre sujet, ce à quoi j'ai répondu par la négative, avec gourmandise, et lui-même en rigolait... il y a beaucoup à tirer de cet épisode... en tout cas pour moi, je ne sais pas pour vous!

  • Par vangog - 12/08/2013 - 16:42 - Signaler un abus @stef 14:48 Dura Lex sed Lex!

    "Aucun signe distinctif permettant d'identifier le candidat ne doit être apposé sur les copies" Charte des examens et code de l'éducation 613-1 En n'appliquant pas la loi et en tolérant des passe-droits pour une communauté quelconque, les enseignants prennent une double responsabilité: Celle de déroger à leur code et celle de voir se multiplier ces pratiques dérogatoires abusives qui ne peuvent que renforcer le communautarisme causé par la complicité de certains enseignants. Seule solution: Mettre la note Zéro à ces copies "communautaristes", et le problème se réglera très vite! Malheureusement pour la France, le laxisme est de gauche, et la gauche contrôle tout!...

  • Par Stef41 - 12/08/2013 - 17:42 - Signaler un abus @vangog

    Pour une fois, je suis d'accord avec vous. J'avais oublié de citer Saint Just :pas de liberté pour les enemis de la liberté...

  • Par laïcité - 12/08/2013 - 18:18 - Signaler un abus @ vangog et Stef41

    tout à fait d'accord avec vous, en paraphrasant Saint Just, je dirais : "Pas de tolérance vis à vis des intolérants"......Ce qui se traduit tout simplement par une exigence de RÉCIPROCITÉ que les Occidentaux auraient dû toujours exiger du monde musulman. Le fait d'avoir pratiqué depuis 30 à 40 ans une tolérance à sens unique avec les musulmans démontre bien l'irresponsabilité des Occidentaux !

  • Par xenophon - 12/08/2013 - 18:39 - Signaler un abus A force de faire l' Autruche

    Les Islamistes, en nous narguant, nous renvoient à nos faiblesses. Nos discours ne servent à rien. Une partie de la gauche agite l' étendard de l' Islamophobie pour anesthésier le bon peuple. La population musulmane regarde le match, connait le précédent de l' antisémitisme illégalisé et compte les points: cette attitude en elle même est déjà suspecte. Des musulmans en France sont parfaitement intégrés sans que leur foi ne soit en rien contrainte. Ils ont su s' adapter. Ils sont chez eux dans la République. Mais une bonne part de la population musulmane dépend de l' aide sociale et cette dépendance pourrait éventuellement servir de réponse à l' Islamisme. Nos grands discours ne servent à rien et, au pire, sont mortifères. Le poids des aides est supporté essentiellement par ceux-là mêmes que l' on nargue. Il faudrait mettre fin au regroupement familial, aux soins des collatéraux "visiteurs", aux laxismes de toute sorte. Nos scrupules vont sombrer dans le ridicule. L' Arabie Saoudite vit du pétrole et lapide la femme adultère. Les Islamistes français vivent à nos dépens et travaillent au délitement de notre pays au nom de droits qu'ils ne s' accordent pas entre eux. C' est ubuesque!

  • Par Vinas Veritas - 12/08/2013 - 19:12 - Signaler un abus Aux examens universiataires

    et autres concours, le signe distinctif valant signe de reconnaisance ne peut participer à la notation. tout comme lors des scrutin seceret, la copie doit rester anonyme. Anonyme, cela est absolu; dans le cas contraire, c'est l'anulation de la copie donc l'auteur n'est d'office pas corrigé pour une copie non coorrigeable. Quant à l'autre à l'oral, il est vrai qu'il peut tirer un autre sujet d'examen, un autre mais l'année suivante s'il n'en a pas épuisé son quota.

  • Par Inconnu - 12/08/2013 - 19:12 - Signaler un abus Le "vivre ensemble" ...

    C'est ça, oui ! Mais depuis quand faut-il un Haut Conseil à la Colonisation ? Qui demande la dissimulation des voiles de la conquête. Mais depuis qu'il faut cacher aux français l'étendue du prosélytisme d'une secte totalitaire, voyons !

  • Par Crichton - 12/08/2013 - 19:26 - Signaler un abus On l'a échappé belle...

    Non, ce problème n'existe pas, et tout va bien, d'après Emmanuel Zemmour président de l'UNEF (sur BFMTV la semaine dernière), indiquant par contre sa préoccupation sur "l'influence croissante des curés" (authentique, je cite) dans les universités ^_^

  • Par Bara - 12/08/2013 - 19:53 - Signaler un abus Malika Sorel, pertinente et incisive, comme toujours

    Je n'ai pas grand chose à ajouter sinon que, suivant ses conseils, je viens d'acheter "l'Etrange Défaite" de Marc Bloch... Merci Madame Sorel, avec d'autres (Jeannette Bougrab, Pascal Hilout...), vous êtes l'espoir de ce pays.

  • Par Glop Glop - 12/08/2013 - 23:15 - Signaler un abus A toutes les époques...

    ... et quelles que furent les tergiversations, les invasions furent toutes réduites par la même méthode. Celle-ci n'y échappera pas.

  • Par Glop Glop - 12/08/2013 - 23:24 - Signaler un abus @ Bara - 12/08/2013 - 19:53

    Le problème, c'est que Pascal Hilout passe son temps dans les tribunaux pour l'empêcher de parler.

  • Par JG - 13/08/2013 - 03:40 - Signaler un abus Bravo Mme SOREL

    Chère Madame, Je lis vos articles depuis longtemps et ils sont TOUJOURS argumentés, intelligents, en un mot remarquables. Vous êtes l'honneur de la France et la preuve que l'islam, contrairement à ce les extrémistes de tout bord veulent faire croire, est compatible avec la laïcité (même si je ne sais pas si vous êtes toujours pratiquante) Je précise que je suis catholique pratiquant pour ceux qui seraient tentés de m'accuser d'islamophilie excessive.

  • Par Bara - 13/08/2013 - 08:50 - Signaler un abus @JG

    Vous dites: "Je précise que je suis catholique pratiquant pour ceux qui seraient tentés de m'accuser d'islamophilie excessive" Le problème est que le catholicisme niais (qui n'épargne hélas pas les pratiquants) est excessivement islamophile. Voyez par exemple le site du journal "Témoignage Chrétien" si vous voulez être édifié. Comme beaucoup d'autres mouvements qui se croient "progressistes", le christianisme n'a pas compris que l'islam est un totalitarisme réactionnaire. Au lieu d'écouter les curés sur l'islam, lisez le coran, la sunna et la sîra, vous serez édifié.

  • Par laïcité - 13/08/2013 - 15:10 - Signaler un abus @ Bara

    Mille fois d'accord avec vous, l'athée que je suis, s'est donné la peine de faire cette lecture longue et fastidieuse des textes sacrés de l'islam et il m'arrive de temps à autre de "moucher" très rapidement des enseignants, bien formatés "gauche-bobo", qui sont en réalité totalement ignares sur cette religion et qui ne font que répéter comme des perroquets ce qu'ils ont lu ou entendu de "bien-pensant" (dans Libé ou le Nouvel Obs par exemple ! ) sur l'islam !...En quelques minutes, ils sont à court d'argument et écourtent la conversation quand je leur demande s'ils ont au moins lu une version( non édulcorée je précise ! ) du Coran, sans parler de la biographie de Mahomet qui n'est pas édifiante du tout !...Répéter 100 fois un mensonge n'en fait pas une vérité !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Malika Sorel-Sutter

Malika Sorel-Sutter est française, issue de l’immigration arabe. Née en France, elle a longtemps vécu en Algérie. Diplômée de plusieurs grandes écoles, de formation scientifique, elle a travaillé dans le secteur des hautes technologies. Elle a choisi de se consacrer à des sujets qui engagent, selon elle, l’avenir de la France et de son peuple. Elle est nommée membre du Haut Conseil à l’intégration (HCI) en septembre 2009. Elle a également travaillé au sein de la mission de réflexion sur la laïcité du HCI.

Elle est notamment l’auteur de deux livres : Le Puzzle de l’intégration (Mille et une nuits, 2007) et Immigration-Intégration : le langage de vérité (Mille et une nuits, 2011).
 
Elle tient par ailleurs un blog.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€