Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

PMA : le gouvernement saura-t-il entendre les discrètes mais bien réelles réserves du Conseil d’Etat

Le Conseil d'Etat a rendu un rapport ce 11 juillet en prévision des lois de bioéthique. Au cœur de ce dernier : la PMA qui pourrait être prochainement ouverte aux couples de femmes ou aux femmes seules.

Ouverture ?

Publié le
PMA : le gouvernement saura-t-il entendre les discrètes mais bien réelles réserves du Conseil d’Etat

 Crédit LIONEL BONAVENTURE / AFP

Atlantico : Selon les informations publiées par le journal l'Opinion, Emmanuel Macron s'apprêterait à ouvrir la possibilité à toutes les femmes la procréation médicalement assistée, dans un projet de loi qui écarterait les questions de GPA et de fin de vie. Au regard des éléments disponibles sur les intentions du gouvernement, comment évaluer la prise de position actuelle du gouvernement sur cette question ?

Bertrand Vergely : Le gouvernement qui s’apprête à lancer la discussion sur la légalisation de la PMA au début de l’Automne est pris entre deux feux. D’un côté, la légalisation de la PMA pour toutes les femmes est une promesse de campagne d’Emmanuel Macron lors de la campagne pour les élections présidentielles de 2017. Sur un sujet aussi sensible que la PMA il est impensable  qu’il fasse machine arrière. La PMA pour couples de femmes étant une des grandes revendications des homosexuels militants, faire volte face en la matière en abandonnant cette promesse serait interprété comme un acte homophobe et une victoire insupportable du clan conservateur.   Par ailleurs cependant, si le gouvernement ne vaut pas ne rien faire il ne veut pas non plus trop en faire.

D’où la distinction qui est faite entre PMA et GPA au nom de la non-marchandisation de l’enfant. Si Emmanuel Macron veut bien être de son temps et respecter le droit à l’égalité de tous les couples il ne peut tout de même pas faire comme si le clan conservateur anti-PMA et anti-GPA n’existait pas. Aussi pour lui faire plaisir coupe-t-il la poire en deux en disant oui à l’enfant pour les couples de femmes et non à l’enfant pour les couples d’hommes. 

     Le moins que l’on puisse dire est que la position du gouvernement est embarrassée et que celui-ci découvre aujourd’hui les difficultés liées au projet de créer de nouvelles familles afin d’être en phase avec la société. Les critiques du mariage pour tous avaient pourtant prévenu. « Attention. Vous n’imaginez pas où vous mettez les pieds. Si vous installez le mariage pour tous, le mariage étant fait entre autre pour avoir des enfants, comment allez vous faire ? Et que va devenir l’enfant ? ». À l’époque les pro-mariages pour tous n’ont rien voulu savoir en n’ayant que deux mots à la bouche « Tolérance » et « Égalité ». On émettait des réserves à l’égard du mariage qui se profilait ? On était un réac homophobe d’extrême droite. On était l’infâme. 

     Aujourd’hui, force est de constater que les critiques du mariage pour tous  n’avaient pas complètement tort. On n‘en veut pour preuve que le nid de contradictions dans lequel va rentrer ce projet de PMA et que le Conseil d’État a pointé avec beaucoup de finesse. On peut en pointer cinq. 

     -- Première contradiction. Elle est signalée par le Conseil d’État. Il faut arrêter de parler d’égalité. On ne fait pas un enfant pour avoir le droit de le faire. Faisons un enfant pour le droit de le faire, l’enfant n’est plus respecté en tant qu’enfant, en tant que personne. Il devient un prétexte dans une bataille sociétale où il s’agit de se faire reconnaître. Dans le pays des Droits de l’Homme  il s’agit là d’une contradiction criante. Alors que l’égalité  été faite pour lutter contre le mépris de l’homme et son oppression voilà qu’elle se met à servir une logique totalement déshumanisante à l’égard de l’enfant. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 13/07/2018 - 09:38 - Signaler un abus bah

    Une société formée sans la base de la cellule familiale est plus contrôlable par un pouvoir . Inquiétante époque .

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 10:28 - Signaler un abus Droits de l'Enfant

    Mr. Vergely radote ! Heureusement, il est grassement payé pour cela ! Si l'on suit ses raisonnements, l'avortement devrait être interdit : il bafoue le droit fondamental de tout fœtus : choisir de vivre ou de mourir ! D'ailleurs, dès qu'un progrès technologique le permettra, il faudra interroger tous les fœtus. Ses parents peuvent désormais le voir par échographie, et, éventuellement décider de son sort. En échange, il faudrait lui montrer une photo de ses parents, et lui poser la question : acceptez-vous que ces deux tarés vous élèvent ? Au moins jusqu'à ce que votre mère divorce ? Post-scriptum : merci d'avance pour les grasses plaisanteries et les attaques personnelles des plus connards d'entre vous !

  • Par zelectron - 13/07/2018 - 11:02 - Signaler un abus la conquête par les ventres sous d'autres formes

    TOUT est bon pour accroitre la natalité exogène !

  • Par Citoyen-libre - 13/07/2018 - 11:10 - Signaler un abus Miséricorde

    Je crois en un Dieu, beaucoup plus intelligent. Sa fréquentation divine, apporte quelque fois, une certaine sérénité.

  • Par atlantique07 - 13/07/2018 - 11:19 - Signaler un abus Bravo à l'auteur

    Si la droite avait accordé un pacte d'union civile nous n'en serions pas la.Désormais la marche en avant du droit à l'enfant est engagée et rien ne la stoppera et bien sûr la GPA sera admise peu de temps après au non de la sacrosainte égalité..

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 12:12 - Signaler un abus Droits DE l'Enfant

    Mon commentaire précédent (10h28) avait, bien sûr, un caractère de ''démonstration par l'absurde''. Cela désespère beaucoup d'entre vous, mais depuis la loi Veil et la légalisation de l'avortement à peu près partout dans le monde, bien entendu, le fœtus n'a strictement aucun droit ! J'irais même plus loin : quels sont exactement ces fameux ''Droits de l'Enfant'' avec lesquels vous nous cassez les oreilles ? A partir de quel âge, un enfant peut-il se rendre dans un commissariat de police et demander d'être libéré de la garde et de la tutelle de ses parents, s'il n'en est pas satisfait ? Plus précisément, à partir de quel âge, un enfant pourra-t-il se déclarer ''homophobe'' et, en conséquence, décider de rejeter le couple, qu'il considérera comme répugnant, d'hommes ou de femmes qui auront eu l'incroyable audace d'usurper le merveilleux titre de ''parents'' ? Plutôt que les radotages d'un philosophe, lobbyiste catho, il nous faudrait avoir l'avis d'un docteur en droit !

  • Par cloette - 13/07/2018 - 12:24 - Signaler un abus Ganesha

    vous faites peur !

  • Par venise - 13/07/2018 - 12:39 - Signaler un abus la génèse du mariage pour tous

    il y a des pères célibataires qui ont adopté, certains étaient en couple, l'adoption chez les hétéro ou les homo est une forme de parentalité louable vu le nombre d'enfants abandonnés de par le monde mais est ce normal de faire naître des enfants sans père parce que deux homosexuelles veulent baiser les lois biologiques et devenir parent 1 parent 2 parce que une femme célibataire décide de se passer de géniteur identifié, ça c'est la meilleure alors qu'on veut obliger le père à prendre son congé paternité le doubler! on croit rêver et en plus nous sommes en route vers l'eugénisme: l'enfant blond aux yeux bleus, dans les cliniques étrangères allez voir les procédures sur site

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 13:07 - Signaler un abus Cloette

    Actuellement, en France, une majorité des assistantes sociales considère que des parents qui se montrent nus devant leurs enfants, commettent un ''attentat à la pudeur'', et les dénoncent au juge pour enfants. Et si ces pervers, en plus, oublient de fermer à clef la porte de leur chambre, et se font surprendre en pleine copulation, c'est encore pire. J'aimerais connaître la jurisprudence au sujet des couples homosexuels qui se laissent aller à des marques de tendresse, chez eux, devant les yeux ''horrifiés'' de leurs enfants. Au cas où vous l'ignoreriez, il ne s'agit pas là d'une simple hypothèse, dépendant d'une nouvelle législation, mais d'un drame réel, existant déjà à des milliers d'exemplaires !

  • Par cloette - 13/07/2018 - 13:20 - Signaler un abus Allons Ganesha

    Outreau est l'exception qui confirme la règle , l'immense majorité des parents sont pudiques devant les enfants, sauf s'ils pratiquent le naturisme, mais c'est autre chose , et les naturistes sont rarement des violeurs d'enfants et des incestueux . Mais revenons au problème, le mieux pour un enfant c'est un père et une mère biologique, il y a statistiquement un problème si l'enfant ne connait pas l'un de ses parents, s'il le connait et que les parents sont séparés, ce n'est pas la même chose, donc on est bien dans le cas de la conséquence d'une procréation nouvelle, de plus avec un déséquilibre si les "parents "sont de même sexe .

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 14:04 - Signaler un abus Cloette

    Toujours bloquée par vos préjugés, répétant sans relâche le catéchisme que les bonnes sœurs vous ont inculqué pendant votre enfance à Saïgon ! Ce qui m'amuse, c'est d'imaginer ce que vous auriez écrit en 1945 dans le ''Courrier des lecteurs'' du Figaro, quand les Françaises ont voté pour la première fois. Un texte du genre ''Les femmes sont différentes des hommes, et leur esprit, leur mode de raisonnement, n'est pas destiné à prendre des décisions politiques''. Il faudrait que vous acceptiez qu'un texte de loi peut modifier des habitudes et des traditions qui existent depuis des millénaires, et qui sont imposées par notre Saint-Père le Pape !

  • Par cloette - 13/07/2018 - 14:07 - Signaler un abus je continue mon sermon

    S'ils sont adoptés, ils ne connaissent pas les deux parents, mais peuvent les imaginer, construire un scénario ...même s'il y a des problèmes aussi, problèmes presque métaphysiques car il faut savoir "d'où l'on vient", l'amour ne suffit pas .

  • Par atlantique07 - 13/07/2018 - 14:23 - Signaler un abus Même l'adoption est difficile

    J'ai 2 exemples autour de moi . Quand les enfants sont petits bonheur total.Ensuite cela devient très compliqué et pour les parents et pour les enfants..Chacun veut connaitre ses origines ce qui est normal mais cela crée souvent des drames..Et pourtant mes amis pensaient avoir tout fait pour le mieux..

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 14:29 - Signaler un abus Cloette

    Vous êtes totalement obnubilée par les questions d'ADN ! C'est pour cela que, dans sa grande sagesse, la France refuse les tests chez les enfants considérés comme ''légitimes''. Ignorez vous vraiment la proportion de ''surprises'' que cela pourrait révéler ? Vous devriez lire quelques livres de Barbara Cartland et varier quelque peu le registre de vos obsessions ! Les histoires d'amour, c'est beau, varié, et compliqué ! Cela ne limite pas à un simple prélèvement buccal !

  • Par cloette - 13/07/2018 - 14:40 - Signaler un abus ganesha

    je n'ai jamais lu aucun livre de Barbara Cartland,même dans le train . D'autre part lisez ce que dit Atlantique 07 .

  • Par Taubiralebol - 13/07/2018 - 14:42 - Signaler un abus Ce qui est réconfortant avec

    Ce qui est réconfortant avec notre ami Ganesha, c'est, que le temps qu' il consacre à assurer la contradiction avec des gens dont il déteste viscéralement les idées, n' est pas utilisé à convertir à ses positions des personnes qui ne demanderaient que cela! Merci à Cloette d'occuper le petit!

  • Par Citoyen-libre - 13/07/2018 - 15:29 - Signaler un abus Le droit

    C'est ce qu'il nous reste quand on a tout transgressé. On s'est longtemps contenté du simple bon sens. Il y a des choses qui se faisaient et d'autres pas. Le droit intervient généralement, pour compenser ou corriger une absence de bon sens. C'est ce qui a régi nos sociétés pendant de très nombreux siècles, tout n'était pas parfait, et je parle essentiellement de la famille, aujourd'hui est devenu obsolète, sous la pression de minorité agissante et puissante, notamment le lobby gay. Dans le monde d'aujourd'hui, violent et abrupte, pour ma part, je considèrerais comme droit pour mes enfants, que je leur donne au minimum, un droit à pouvoir s'intégrer, de la manière la plus souple possible. Infliger, dès l'enfance une telle différence, ne m'apparaît pas leur offrir le maximum de chances. Et la, je pense à la GPA. Mais comme le dit Atlantique7, elle va être de fait. Pour ma part, je considère justement qu'on va supprimer des droits à des enfants qui devraient être le fruit du bon sens. Et n'en déplaise à notre Dieu préféré, les Cathos d'aujourd'hui, après bien des déboires, sont les seuls à proférer du bon sens, pendant que deux autres religions principales, ne pensent qu'à s'entretue

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 16:57 - Signaler un abus Baal, Zeus, Jupiter, et les autres...

    Ce qu'il nous faut admettre, même si pour certains, c'est très dur, c'est qu'aussi bien les religions que les régimes politiques, ne sont que des créations purement humaines et sont donc mortelles. A une époque donnée, un groupe plus ou moins large de population se base sur un ''mythe fondateur'' et adopte un ensemble de ''règles de vie en société''. Mais nos connaissances historiques sont suffisantes pour pouvoir affirmer qu'aucune de ces ''constructions humaines'' ne sont éternelles. Les ''monarchies de droit divin'', après avoir régné pendant parfois des millénaires, ont ensuite un jour fini par disparaître complètement. De même, les dieux Baal, Zeus, Jupiter, les dieux aztèques, les divinités africaines et polynésiennes, ont été honorés par des temples magnifiques, et servis par un nombreux clergé. Mais désormais, ce ne sont plus que des ruines visitées par les touristes. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Baal

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 17:03 - Signaler un abus Mort du Christianisme

    Ce qui peut être pénible à vivre pour certains, ce sont les ''périodes de transition''. Il est aujourd'hui incontestable que la religion catholique est désormais abandonnée et rejetée par une part toujours croissante des populations européennes. Il en reste quelques reliquats dans l'inconscient collectif, mais, en pratique, dans notre vie quotidienne, les rites ne sont plus pratiqués, et les tabous absurdes, les lois les plus inacceptables, ne sont plus appliquées. Il ne faudra plus, au maximum, que quelques décennies pour qu'en France, le dernier prêtre ne se défroque ou meure, et que la dernière église ne soit affectée à un autre usage.

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 17:19 - Signaler un abus Démocratie et Progrès

    Ce qui crée la polémique, c'est qu'il y a toujours, surtout parmi les personnes âgées, une part de la population qui refuse et conteste les évolutions. Ils ont connu une ''règle de vie'' depuis leur naissance, et n'admettent pas qu'elle puisse disparaître. Bien sûr, ''l'ancien système'' avait ''le mérite d'exister'', et il présentait quelques avantages. Mais s'il tombe en désuétude, c'est justement parce qu'une majorité des citoyens considère que désormais, la somme de ses aspects négatifs dépasse celle des positifs. Cela s'appelle la ''Démocratie'' ! Le point essentiel, c'est la constatation historique, qu'à de rares et brèves exceptions près, la nouveauté constitue pratiquement toujours un progrès, la disparition de souffrances inutiles et la libération d'un esclavage !

  • Par cloette - 13/07/2018 - 17:31 - Signaler un abus Ganesha

    les religions changent depuis le néandertalien , mais le besoin du religieux perdure, même s'il est corrompu parfois, l'homme est un animal religieux, et sur tous les continents avec rituels . On ne peut pas dire aujourd'hui que c'est le Christianisme qui est le plus rejeté, regardez la foule sur l'esplanade à Rome dès que le Pape parle .Quant aux lois "inacceptables" que les religions engendrent, sont elles si inacceptables que cela? elles vous restreignent sans doute, mais les effets secondaires d'une non restriction sont souvent cruels ... Et vous savez que "l'église de Satan" existe, ses rituels sont encore pires !! Ouaf !

  • Par Ganesha - 13/07/2018 - 18:13 - Signaler un abus Cloette

    C'est un grand plaisir de constater que vous avez lu cette version raccourcie et remaniée de mon long commentaire de ce matin dans un autre article. Je ne vous rappellerai pas, une fois de plus, les statistiques incontestables et dramatiques sur la baisse de fréquentation des églises. Nous sommes dans une ''période de transition'' et les nouvelles règles de vie qui vont gouverner la vie des français et des occidentaux au 21ème siècle ne sont pas encore clairement définies, elles ne sont pas encore mises par écrit dans une nouvelle ''Bible''. Pour ne citer que deux évolutions récentes, je mentionnerai (sans chercher la polémique !) que le rejet désormais très ferme de la pédophilie, et cette année, un mouvement frénétique, importé des USA, sur la manière de faire la cour aux femmes. Personnellement, je suis plutôt optimiste : l'Islam est tellement absurde qu'il n'arrivera jamais à s'imposer en France, et je ne crois pas que nous entrions dans une période de barbarie. Par contre, ce qui me paraît très probable, c'est qu'il sera de plus en plus demandé à la médecine d'éviter autant que possible les maladies héréditaires et les malformations congénitales.

  • Par cloette - 13/07/2018 - 18:18 - Signaler un abus Ganesha

    La vérité vraie c'est que cette PMA et bientôt GPA sont des marchés juteux, et ce n'est pas bon ( je raisonne à l'instinct )

  • Par Citoyen-libre - 13/07/2018 - 18:32 - Signaler un abus Le ventre plein et l'esprit vide

    En temps de paix, les hommes ont tendance à se croire immortels et surtout très fort. Jusqu'au jour ou ils sont confrontés à leur propre mort ou à celle d'un être proche. Et ce jour là, ils ne savent plus à quel saint se vouer. Dire ainsi que le catholicisme est révolu, c'est se mettre à la place de la spiritualité des autres. Et bien présomptueux, celui qui s'aventure sur ce terrain.

  • Par pierre de robion - 13/07/2018 - 23:13 - Signaler un abus Vraiment Ganesha?

    "Personnellement, je suis plutôt optimiste : l'Islam est tellement absurde qu'il n'arrivera jamais à s'imposer en France, et je ne crois pas que nous entrions dans une période de barbarie" C'est votre opinion, vous la partagez, mais vous vous illusionnez aussi! Houellebecq a plus de flair!

  • Par Ganesha - 14/07/2018 - 07:19 - Signaler un abus Cloette

    Votre commentaire donne une clef essentielle pour comprendre cette question : la PMA (et la GPA) disponibles en France, cela va d'abord diminuer le nombre de voyages à l'étranger ! Il était moralement inacceptable, autrefois, que les femmes riches puissent aller avorter tranquillement en Suisse ou en Angleterre, tandis que les pauvres risquaient de mourir entre les mains des faiseuses d'ange. C'est une réalité du monde moderne : la France ne peut plus imposer à sa population des règles morales plus répressives celles des autres pays, surtout de ses voisins.

  • Par Ganesha - 14/07/2018 - 10:34 - Signaler un abus Citoyen-libre

    Les seuls témoignages crédibles dont nous disposons, c'est celui des survivants d'une expérience de ''mort imminente'' : le tunnel et la lumière blanche. Tout le reste n'est que foutaises et carabistouilles !

  • Par cloette - 14/07/2018 - 10:45 - Signaler un abus ganesha

    moi j'ai tendance à croire beaucoup de témoignages ( pas tous ), mais aucun n'est plus "crédible" que l'autre car ces expériences de tunnel de mort imminente etc ne sont peut être que le résultat d'activité neurone, donc on les croit tous ou aucun .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bertrand Vergely

Bertrand Vergely est philosophe et théologien.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€