Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Il n’y a plus de respect" : Aïcha, Franco-Algérienne, vote FN pour défendre les "racines chrétiennes" de la France

Après avoir passé cinq ans dans les plus hautes sphères du pouvoir, et notamment à l’Élysée auprès de François Hollande, j’ai voulu comprendre ce qui poussait ces femmes et ces hommes à voter Marine Le Pen. Comme simple citoyen, sans pouvoir et sans préjugés, je suis parti sur les routes de France pour retrouver la réalité d’un monde éloigné des ors de la République. Extrait de "Ils votent Marine et ils vous emmerdent !" de Christophe Pierrel, aux éditions La Tengo.

Bonnes feuilles

Publié le
"Il n’y a plus de respect" : Aïcha, Franco-Algérienne, vote FN pour défendre les "racines chrétiennes" de la France

Ma rencontre la plus surprenante de la matinée a lieu, finalement, avec Aïcha. Cette Franco-Algérienne, âgée d’une cinquantaine d’années — elle a obtenu la naturalisation française il y a vingt ans —, vit dans le même immeuble que Denis. Pour elle, la décision est prise, elle votera sans état d’âme pour Marine Le Pen à la prochaine élection présidentielle!

Soutenir le Front national, c’est pour elle d’abord se sentir fière d’être Française et vouloir se poser en défenseur des «racines chrétiennes» de la France. Se dire : «La France, soit tu l’aimes, soit tu la quittes.»

«Je suis Française, moi!

s’enorgueillit-elle. Je n’ai rien à craindre. Je paie mes impôts, mes enfants ont grandi ici. Ils sont 100% Français. D’ailleurs, je leur ai interdit de prendre la double nationalité afin qu’ils ne soient pas considérés comme moins intégrés que les autres. La seule chose que je regrette, c’est de ne pas leur avoir donné des prénoms européens.»

C’est aussi exiger plus d’ordre et d’autorité.

«Il n’y a plus de respect. J’en ai marre de voir des p’tits cons mettre le bazar dans nos quartiers, voler nos personnes âgées. Ça commence à l’école. On ne veut pas que nos enfants y fassent du sport ou de la chanson. On veut qu’ils apprennent le français et les maths. C’est la seule chance pour nos jeunes de réussir dans la vie. On ne doit pas laisser aux parents toute l’éducation. La plupart des pères et mères travaillent beaucoup, ils n’ont pas le temps de s’occuper de leurs petits. Souvent, ils ne savent pas faire. Il faut redonner du pouvoir aux profs. À l’époque, ils pouvaient punir sans avoir les familles sur le dos. La seule qui peut remettre de l’ordre, c’est Marine Le Pen. Elle a de l’autorité, elle n’est pas raciste. Pas comme Jean-Marie Le Pen! Nous, les Maghrébins, on peut aussi voter pour elle.»

Malgré ses origines algériennes, Aïcha partage les propositions du FN en matière d’immigration : «Vous savez, quand on est arrivés en France, on a tout fait pour s’intégrer. On a travaillé dur. On n’a pas fait de bruit. On a accepté les logements qu’on nous donnait, parfois ceux que les “bons Français” ne voulaient plus. On n’a pas râlé. On nous a dit de nous installer dans le Cantal, on l’a fait. La nouvelle génération de migrants, elle veut tout et tout de suite, sans faire d’efforts. Comme si cela lui était dû. Je ne suis pas d’accord. Elle doit accepter de se battre, sinon elle ne vient pas! Il n’y a plus de place ici pour tout le monde.»

Pour elle, la France n’a plus les moyens de se montrer aussi solidaire et accueillante que dans le passé. La préférence nationale s’impose : «Les temps ont changé. Aujourd’hui, nous ne sommes plus un très grand pays. On ne peut plus tout se permettre. Au lieu de donner de quoi se loger à ceux qui viennent d’arriver, je préférerais qu’on rénove mon appartement. Cela fait quelques années que je demande qu’il soit mieux isolé, et l’office HLM refuse.»

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 03/12/2017 - 11:30 - Signaler un abus repli sur soi

    Il n'y a pas de repli sur soi. C'est juste que quand la coupe est pleine elle finit par déborder. Quant aux "valeurs de la république" les gouvernements les bafouent tellement depuis quarante ans que ça fait rigoler tout le monde.

  • Par lima59 - 03/12/2017 - 12:34 - Signaler un abus Ridicule Photo

    La photo montré avec M.L.P. levant le bras devant la foule est ignoble.

  • Par vangog - 03/12/2017 - 13:15 - Signaler un abus Bravo Aïcha!

    Vous avez fait le très bon choix! Les immigrés qui aiment la France sont plus que bienvenus en France, car on sait qu’ils contribueront au bien-être de tous, exactement ce que souhaite le Front National, sans exclusions, sans propagande gauchiste, sans corruption-lobbyisme, sans privilèges accordés à une nomenklatura perverse...ceux qui haïssent la Francé, qu’ils soient immigrés ou Français pervertis, ont toute liberté de partir et rejoindre le pays de leur choix, Venezuela pour les extrême-gauchistes ou pays du Maghreb ou d’Afrique pour les communautarismes islamisants . Gageons que beaucoup préfèreront la France, in fine...

  • Par MIMINE 95 - 03/12/2017 - 17:11 - Signaler un abus QUAND UN SOCIALISTE SE MET A ECRIRE SUR LE VOTE FN

    on peut être certain qu'il n'a toujours rien compris au film et qu'il va nous vomir, son présupposé [des "arabes" votent "FN"!!!!] et ses posés; [ il y a donc repli sur soi , égoïsme etc etc]; Puis sa conclusion : [c'est le faute au discours de stigmatisation permanent de l'extrêême drôûûâte et de ceux qui courent derrière les idées du front national]. ne lui viendra jamais à l'idée qu'Aïcha est devenu une française comme les autres et qu'elle tient à ce que la France où elle a

  • Par MIMINE 95 - 03/12/2017 - 17:30 - Signaler un abus SUITE

    où elle a choisi de planter ses racines, reste simplement, la France, une et indivisible. Que des "arabes" puisent devenir français et françaises à part entière, ça les contrarie ...grave, c'est vrai ça, "y'en a" qui sont vraiment ingrat !!!!!!!!. Après tant d'effort pour imposer "la lutte race" en lieu et place de la "lutte des classes" qui avait atteint sa date de péremption en 1983, franchement c'est dur !!!!!!!!

  • Par lasenorita - 03/12/2017 - 19:02 - Signaler un abus Les Algériens,le F.L.N.,les islamistes..

    La plupart des Algériens voulaient, en 1960,rester ''Français'' mais le F.L.N. faisait régner la ''terreur'' parmi la population musulmane! En 1956,les mères de mes élèves me disaient, à Alger: ''Si nous obéissons pas au F.L.N...,le F.L.N. nous tuera ainsi que les membres de notre famille''.. le F.L.N. coupait le nez et les membres des Algériens qui ne voulaient pas payer leur ''dîme''.. Dans ma classe, à l'école primaire, j'avais des amies musulmanes que j'estimais car, contrairement à ce que raconte les gauchistes et le F.L.N. ,il n'y avait pas ''d'apartheid'' en Algérie! Les musulmans ''modérés'' souffrent, eux aussi, de l'islamisme et sont, également, révoltés par l'indulgence de nos ''pouvoirs publics'' envers les islamistes! Ainsi, les islamistes qui ont détruit la boutique de mon boulanger (un Franco-Tunisien) et ceux qui ont battu une musulmane qui ne voulait pas ''porter le voile'', les obligeant à quitter ma ville, n'ont jamais été ''inquiétés''..

  • Par AB25 - 04/12/2017 - 12:04 - Signaler un abus Commentaire paternaliste de l'auteur

    J'aime bien le commentaire de l'auteur, il ne peut pas traiter Aicha de fachiste et raciste, alors il décide de minorer son jugement. Elle ne réfléchit pas comme il faut parce qu'elle fait forcément une erreur. Pour notre protégée parisienne chef de cabinet c'est son rôle d'élite de guider ce pauvre peuple vers la bonne idéologie. ALors que Aicha a bien mieux analyser la situation que lui. L'immigration n'est pas un du, et s'intégrer demande des efforts. Et pour pouvoir s'intégrer il faut que le nombre d'immigrés soit en lien avec la capacité d'absorption du pays où l'on s'installe. Beaucoup de grandes démocraties mettent des quotas.

  • Par Alain Proviste - 04/12/2017 - 15:45 - Signaler un abus Il n'a rien compris

    Les 2 derniers paragraphes montrent que l'auteur en reste à la même analyse erronée. Il n'a pas l'air bien vieux pourtant : 33 ans. Avoir trop fréquenté Hollande l'emmène à ne voir les choses que sous l'angle réducteur de la politicaillerie. Le sujet de son livre montre un certaine curiosité pourtant.

  • Par Semper Fi - 04/12/2017 - 19:15 - Signaler un abus @Mimine 95 et AB25

    + 1 .... tout est dit dans vos commentaires.

  • Par essentimo - 05/12/2017 - 07:55 - Signaler un abus S'il faut que ce soit

    une immigrée Algérienne (pardon Madame) pour analyser la réalité de l'état de la France et oser le dire, nos politiques sont minables de pleutrerie.

  • Par ISABLEUE - 13/12/2017 - 16:58 - Signaler un abus Cela me fait penser à cette chanson

    Aicha Aicha, t'en vas pas ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Pierrel

Christophe Pierrel a été chef de cabinet adjoint de François Hollande à l'Elysée. Il a 33 ans et vit à Gap.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€