Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’euthanasie des classes moyennes par l’impôt immobilier

Le plan de rigueur de François Fillon, qui taxe notamment les hauts-revenus, vise également les plus-values immobilières. Les classes moyennes sont les premières concernées.

Moins values

Publié le - Mis à jour le 9 Septembre 2011
L’euthanasie des classes moyennes par l’impôt immobilier

Pour certains, l'addition sera salée.

24 Aout 2011, Paris, France. Le Premier Ministre, François Fillon, annonce un plan de rigueur, c'est-à-dire dans son langage socialiste : une hausse d’impôts. Bilan : 11 milliards d’euros de plus ponctionnés aux français. Sans concertation, sans aucun débat à l’assemblée du peuple (le Parlement et sa commission des Finances), sans vote, sans parution au Journal officiel, le Premier ministre d’une grande démocratie occidentale annonce avec effet immédiat le siphonage de 11 milliards d’euros à son peuple …

Je vais m’arrêter sur la mesure qui va rapporter le plus à l’Etat : la taxation des plus-values immobilières (hors résidence principale).
Dans un pays où la pensée socialiste est aussi prégnante, peu de gens vont oser se plaindre d’être raquettés sur une plus-value immobilière… Je vais rentrer dans les détails un peu plus loin, mais parlons simple, je vais vous donner des exemples concrets pour simplifier la compréhension du sujet.
Jusqu’au 25/08/2011, les plus values immobilières étaient taxées à hauteur de 31.3% jusqu'à 5 ans de détention du bien, puis de 5 ans à 15 ans de détention un abattement de 10% par an était appliqué à cette taxation, et enfin à partir de 15 ans de détention l’impôt disparaissait.
Désormais, l’Etat Français taxera votre plus value à 31.3% (voire 32.6% dès fin septembre) et ce, quelque soit la date d’acquisition de votre bien,  même si c’était il y a 80 ans (déduction faite, quand même, de l’inflation).
 

 

 Voici dans les faits ce que cela peut donner :

 

Jean-Pierre, 54 ans, ouvrier du bâtiment est propriétaire de sa petite maison en banlieue parisienne. Il possède une petite résidence secondaire en Creuse qu’il a achetée 300 000 francs en 1990. Il l’a restaurée de ses mains et y passe quelques semaines par an. Sa femme décédée récemment, il n’a plus gout à y aller. Il veut donc la vendre 160 000 euros. S’il l’avait vendue le 23/08/2011 il aurait payé 0 € d’impôts. S’il la vend le 26/08/2011, il paiera 29 977 € d’impôts sur la plus value et s’il la vend fin septembre il paiera 31 222 € d’impôts… Manifestement, Jean-Pierre est un gros capitaliste et l’Etat a donc bien raison de l’assommer. Surtout que Jean-Pierre avait l’intention, avec le fruit de cette vente,  d’installer sa fille Julie qui vient de se marier. Et bien Julie  devra se passer de 30 000 euros…

 

Marie-France, 38 ans est secrétaire de direction à Lille. Son entreprise déménage à Toulouse. Elle est propriétaire depuis 7 ans de son petit pavillon qu’elle a acheté 190 000 €. N’étant pas certaine de se plaire loin de ses racines, elle décide d’accepter sa mutation mais de louer un appartement à Toulouse, et de mettre en location son pavillon lillois. Finalement au bout d’un an, préférant la vie au soleil, elle décide de vendre sa maison pour acheter sur Toulouse.  Elle trouve un acquéreur à 280 000 €. Mais Marie-France apprend qu’elle va devoir payer des impôts car ce n’est désormais plus sa résidence principale. Si elle avait vendu son pavillon le 23/08/2011, elle aurait payé 16 779 € d’impôts. Si elle le vend le 26/08/2011, elle paiera 20 974€ et enfin si elle le vend fin septembre elle devra payer 21 845€ d’impôts. Marie-France est une grosse capitaliste vermoulue par l’argent, l’Etat français à raison de la taxer…. Marie-France va donc devoir emprunter plus pour acheter à Toulouse et combler les 5 000 Euros d’impôts supplémentaires que l’état va lui prendre, car pendant ce temps la, le marché immobilier ne l’a pas attendue, il continue de monter. L’Etat lui a donc amputé une partie de son pouvoir d’achat.

 

Marcel, 84 ans, est retraité et propriétaire de la maison qui l’a vu naitre. Ancien agriculteur, il perçoit 500 euros de retraite mensuelle. Il ne possède rien, hormis sa maison en délabre (qui a bien besoin de travaux pour pouvoir l’abriter jusqu'à la fin de sa vie), et un petit jardin à la sortie de son village. Ce petit jardin de 950m² est désormais constructible grâce à la récente reforme de l’urbanisme en vigueur dans son village. Ce petit jardin, Marcel l’a obtenu par héritage, à la mort de son père il y a maintenant 50 ans… il a été estimé 500 francs (à l’époque des anciens francs). Il est désormais proposé à la vente 100 000 euros. Si Marcel avait vendu son terrain le 23/08/2011 il aurait payé 0€ d’impôts. S’il le vend le 26/08/2011, il va payer 31 277€ d’impôts. S’il le vend fin septembre, il va payer 32 576€ d’impôts. Une alternative que cet État de droit offre à Marcel : donner son terrain à son fils unique sans droit de succession avec une valeur de 100 000€. Son fils pourra alors le revendre 100 000€ euros, sans payer le moindre impôt. Et Marcel pourra aller en maison de retraite, que la collectivité paiera pour lui, car Marcel n’a qu’une petite retraite.

 

Pour finir, le cas de Gérard. De profession libérale, il détient une belle maison, un appartement à la mer, et 4 appartements dans une résidence qu’il a achetés, il y a 20 ans, pour préparer sa retraite qui, il le sait, sera maigre. Après quelques soucis de mauvais payeurs ainsi qu’une dégradation du quartier, Gérard souhaite mettre à la vente ses 4 appartements, achetés chacun 600 000 francs en 1991, à 300 000€ l’unité. Si Gérard avait vendu le 23/08/2011, il aurait payé 0€ d’impôts. S’il vend le 26/08/2011, Gérard va payer 219 763€ d’impôts, mais que Gérard se dépêche car sinon fin septembre ce sera 228 891€… A moins qu’ulcéré d’avoir donné autant d’argent pendant toute sa vie à un Etat peu reconnaissant, il choisisse de partir vivre en Italie ou en Espagne. Dans ce cas, sa plus-value ne sera plus taxée qu’à hauteur de 133 402€…. 

 

Tous ces exemples dans quel but ? Tout simplement pour prouver concrètement que cette nouvelle réglementation fiscale est à la fois, absurde, inefficace, injuste, démagogique et contre-productive, je m’explique.

 

Absurde : Mettez vous dans la peau de Gérard, de Marcel, de Marie-France et de Jean-Pierre. Qu’allez-vous faire face à cet impot absolument imprévu ? Il n’y a pas besoin de réfléchir longtemps : soit vous allez demander du liquide lors de la transaction (donc augmenter de la fraude fiscale), soit vous allez augmenter votre prix de vente (pour combler en partie le manque à gagner dû à cet impôt), soit vous allez quitter la France pour réduire plus significativement cet impôt et sortir de cet État qui vous ponctionne toujours plus vos revenus et votre patrimoine…

 

Injuste : Contrairement à ce qui a été annoncé par le Premier Ministre, cette taxe ne touche pas les plus hauts patrimoines, car des individus qui détiennent de l’immobilier en grand nombre ou de grandes valeurs ne le détiennent pas directement mais par l’intermédiaire de sociétés pour lesquelles les règles fiscales différent… Donc c’est bien les petits, la classe moyenne, la classe besogneuse qui travaille, économise et se tait, qui est touchée !

 

Inefficace : L’Etat décide de taxer les plus-values immobilières pour faire quoi ? Acheter des terrains et construire des logements sociaux ? Non, non, juste combler avec 2.2 milliards d’euros escomptés sur un plan de 11 milliards d’euros, une partie des plus de 100 milliards d’euros de déficit annuel.

 

Démagogique : Un Etat qui, dans la même semaine, annonce une taxation exorbitante de la plus-value immobilière, annonce la réduction de son train de vie en ponctionnant 11 milliards de plus aux Français, annonce lutter contre le mal logement des étudiants, tout ça en nous faisant croire que l’on taxe les 1% des Français les plus riches pour redistribuer à tous les autres, qu’est ce d’autre si ce n’est de la démagogie ? De l’irresponsabilité ? Oui ! Aussi !

 

Contre-productive : L’Etat est responsable de la hausse de l’immobilier en France, par des restrictions foncières. Il organise la pénurie de terrains à bâtir (POS-PLU, Schéma Directeur, SRU), pour faire grimper le prix du foncier et ainsi maintenir l’immobilier à un niveau élevé. Pourquoi ? C’est très simple, toute la fiscalité locale est assise sur cette valeur immobilière. Vous faites chuter le prix de l’immobilier de 50% et les régions, cantons et municipalités seront ruinées…. Je ne parle même pas des autres taxes telles que les droits de mutation, les droits de succession, etc. L’Etat n’a pas d’autre choix que de maintenir cette valeur de l’immobilier. De plus, depuis deux décennies le gouvernement encourage, par divers avantages fiscaux, l’investissement dans l’immobilier locatif pour combler un déficit chronique de logements (Scellier, Borloo, De Robien, etc.). La taxe sur les plus-values qui vient d’être votée est simplement le remboursement des avantages qui ont été donnés. Or, comment maintenant ce même Etat va t-il encourager des contribuables à investir dans un secteur présentant une insécurité fiscale totale ? La confiance que demande ce type d’investissement à long terme, est totalement rompue…

 

Cette mesure fiscale va entrainer :

    - L’évasion fiscale des plus fortunés  qui seront fortement encouragés à quitter la France pour amoindrir l’impact de cette réforme.

    - Une organisation précoce des successions  pour ne jamais lever la plus-value même si les français doivent pour cela payer des droits de succession qui seront toujours moins confiscatoires que ce nouvel impôt.

    - Le paiement d’une partie des transactions immobilières en espèces même si les Français doivent pour cela prendre de gros risques avec le Fisc et avec des acheteurs indélicats.

    - L’augmentation des prix de vente pour répercuter ce nouvel impôt sur l’acheteur.

    - De gros problèmes financiers, pour les quelques particuliers, qui sont déjà engagés auprès d’agences immobilières via des mandats sur un prix de vente qui, au final, va se retrouver amputé par des impôts votés du jour au lendemain et à effet immédiat. Quand vous avez souscrit un crédit relais de 300 000 euros et qu’au final on vient vous prélever  30 000 euros et que vous n’avez pas pu l’anticiper, cela fait un trou.

 

Le bilan sera le suivant :

    - Hausse continue du marché de l’immobilier en France.

    - Augmentation des durées d’emprunt pour les acquéreurs.

    - Blocage du marché immobilier, avec une raréfaction des transactions.

    - Baisse des mises en chantier due à l’augmentation des prix du foncier et à la diminution des investissements locatifs (-60 000 logements / an prévus par le secteur)

- Licenciements dans le secteur du bâtiment (estimés à 60 000)

- Baisse de la collecte de la TVA dans l’immobilier neuf (déjà chiffrée à 2 milliards d‘euros).

- L’impossibilité pour les primo-accédants de suivre le mouvement : les transactions immobilières se feront, de plus en plus, entre propriétaires excluant ces primo-accédants.

 

Non seulement, cette mesure est injuste et inefficace, comme je l’ai démontré, mais elle va surtout produire des effets indésirables qui vont couter, au final, plus cher qu’une absence de réforme…


 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par dufoli - 04/09/2011 - 03:58 - Signaler un abus non

    La france est un pays de rentier. Cela va permettre de réorienté les investissement vers la bourse (donc les entreprises) et non vers la pierre. Une residence secondaire est un luxe ou un revenu d'appoint. La taxe n'est que sur la plus-value. Donc je pense que cela va surtout freiner l'augmentation des prix de l'immo...

  • Par gavot - 04/09/2011 - 06:39 - Signaler un abus La dispariton des classes moyennes

    Cela me rappelle un dessin de l'express dans les années reegan: une barque avec l'oncle sam et les pauvres et les riches et la classe moyenne qui coule : exactement ce qui s'est produit aux USA, il n y a plus (presque) plus de classe moyennes. Pour répondre à dufoli, si la bourse servait encore à financer les entreprises nous ne serions pas dans la situation actuelles. Spéculation seule.

  • Par GBCKT - 04/09/2011 - 08:28 - Signaler un abus Encore un encouragement à la mobilité des salariés.

    De part mon métier j'ai été très mobile,. Il y a 20 ans j'ai fait construire pour ma retraite. Puis loué. Le produit de la location, taxé à l'IR, taux marginal n'a jamais et de loin couvert le loyer. La retraite approche. je n'ai plus d'attaches dans la localité ou j'ai cette maison. Je dois vendre pour racheter. Je fait comment ? Raffarin fait reculer Sarkozy. Injustice, incohérence, crédibilité

  • Par Ex abrupto - 04/09/2011 - 08:54 - Signaler un abus Les sous

    Quand il faut des sous, il faut des sous! Alors on les prend partout où il y en a! La seule question est pourquoi en faut-il tant et où ça va : dans la poche des Ponctionnaires et dans celle des ayants droit sociaux. En attendant on taxe!Et sur ce cas, on ne touche quand même pas aux revenus vitaux. PS: je suis concerné par cette mesure...et quand même d'accord avec dufoli

  • Par dude - 04/09/2011 - 11:30 - Signaler un abus Risible article

    En gros, les personnes lésées POSSEDENT DEJA UNE RESIDENCE. Je ne vais pas pleurer pour eux mais plutôt pour les 43% de français non propriétaires.

  • Par Croust - 04/09/2011 - 11:50 - Signaler un abus La classe moyenne n'est pas concernée

    Notre cher rédacteur a oublié un détail : les exemples donnés ne sont pas de la classe moyenne. La classe moyenne ne peut meme pas acheter sa résidence principale aujourd'hui, et vous pleurez sur le cas de pauvres malheureux "qui ont 4 appartement pour leur retraite" ? Réveillez vous ... Cet impot est juste, toutes les plus values sont taxées, pourquoi celle la y a échappé pendant tant de temps ?

  • Par rafoudol - 04/09/2011 - 11:53 - Signaler un abus 1ère résidence ou non

    en fait le problème dépend plus de si la personne est propriétaire de du bien en plus ou non de sa RP. Si il est propriétaire de sa RP, je comprend et trouve juste la réforme. Si il est locataire de sa RP et propriétaire d'un 2e bien immobilier (pour vacances ou location), là c'est violent comme réforme.

  • Par IAmASuperiorEntity - 04/09/2011 - 13:05 - Signaler un abus Un article très intéressant

    Un article très intéressant qui permet de voir cette mesure d'un nouvel œil. A ceux qui critiquent l'avantage financier des personnes exemples de l'article : ''Donc en gros tant que tout le monde ne vivra pas dans un HLM vous ne serez pas content ?''

  • Par Zorba06 - 04/09/2011 - 13:14 - Signaler un abus vive la France qui appauvrit ceux qui avancent

    Vive la France où successivement: - on achète un terrain et on paye frais de notaire, viabilisation, droits de mutation - on paye un crédit sans pouvoir le retirer de ses revenus alors que d'autres voient gentiment l'APL payer leur loyer - on construit en payant 19,6% de TVA - on paye taxe d'habitation et impôts locaux - on entretien son logement toujours en étant taxé à 19,6% ou 5,5%

  • Par benj117 - 04/09/2011 - 13:55 - Signaler un abus en effet, article très interessant!

    tout à fait d'accord avec Entity. Je ne suis pas concerné par cette réforme, par contre, si je l'étais, ma residence secondaire se delocaliserait à l'étranger. Tiens! délocalisation, ça me dit quelque chose! Zorba, bon recapitulatif!

  • Par The Economist - 04/09/2011 - 14:18 - Signaler un abus pas antilibéral

    La rente est l'ennemi du libéralisme. L'idée de taxer le patrimoine n'est donc pas antilibéral. Après, pour les impacts économiques, j'en sais trop rien. De toute façon, notre dette est telle est que l'Etat ira chercher l'argent partout où il en verra.

  • Par Bronto - 04/09/2011 - 14:26 - Signaler un abus Vive la France de ceux qui avancent en marchant sur les autres

    @Zorba - On achète des logements en se les faisant rembourser par l'état, - On sélectionne les locataires sur la couleur de leur peau, - On empoche des loyers de 50% des revenus des locataires, grâce aux APL, - On revend après10 ans, avec des plus-values de 100% à 150%, - On refuse de payer la moindre taxe sur la plus-value, - On crache sur l'état, - On crache sur les locataires miséreux.

  • Par druck - 04/09/2011 - 16:20 - Signaler un abus simpliste et démago

    article simpliste et combien démagogique. Je ne vois pas pourquoi en France comme quasiment partout ailleurs tout gain issu du travail (salaires, BIC, BNC, BA, ect...) ou du capital financier sont imposables quasiment dès le 1er euro, et que les PV issues du capital immobilier ne le seraient pas notamment concernant les résidences secondaires.

  • Par lorrain - 04/09/2011 - 16:33 - Signaler un abus délirant

    expliquez moi comment un ouvrier du batiment peut se payer une résidence secondaire de 300000€ ?? si vous prenez des exemples, qu' ils soient au moins crédibles

  • Par kahi - 04/09/2011 - 17:12 - Signaler un abus une bonne mesure

    les rentiers sont le cancer de nos societes. il faut de plus dégonfler la bulle immo en france. en plus je vois pas pourquoi on taxe les autres placement et pas celui la.Une bizzarrerie qui doit disparaitre.

  • Par bobocleaner - 04/09/2011 - 19:25 - Signaler un abus écrivez a vos députés UMP

    pour leur dire que vous n'oublierez pas leur coup de p .... et en même temps leur refus de diminuer les dépenses. Ils sont lâches ? E bien nous n'avons pas besoin de 577 députés communistes !

  • Par arbuz - 04/09/2011 - 19:49 - Signaler un abus juste mon témoignage pour montrer l'injustice de cette loi

    j'ai acheté une maison de village 4 murs étaient bonS j'ai payé tous les matériaux de ma poche économisant sous par sou et aprés le travail , j'ai restauré la maison pendant 3 ans , je l'ai loué n'ayant pas un gros salaire , sans emploi? je désire la vendre maintenant mais je ne peux ni déduire les matériaux comme il y a 10 ans ni deduire mon travail !!! JE M'ESTIME SPOLIE PAR L' ETAT !!!

  • Par pulcino - 04/09/2011 - 21:21 - Signaler un abus Très intéressant

    Je me suis fait ponctionner virtuellement d'un paquet sans même m'en apercevoir. Nos dirigeants sont vraiment des experts en vaseline... Tjrs drôle de lire les réactions: dans notre beau pays, si tu possèdes qq chose, t'es un rentier et si tu manges pas à même ta gamelle à la soupe popu, t'es un salaud de riche... Mais pour qui voter s'ils ne rêvent tous que de me faire les poches?

  • Par fms - 04/09/2011 - 21:55 - Signaler un abus suppression du marché locatif - 1

    le patrimoine moyen des français est de 100 k€ (financier 40% et immobilier 60%) et 80 % du patrimoine immobilier est constitué par la résidence principale. Les cas cités sont donc au dessus de la "moyenne" française en terme de patrimoine immobilier. PS : Je conseille à Marcel de vendre sa maison en viager, à Marie-France de conserver son adresse de résidence principale à Lille.

  • Par fms - 04/09/2011 - 22:07 - Signaler un abus suppression du marché locatif - 2

    Le cas de Gérard est plus instructif, car il a investi dans l'immobilier pour tirer des revenus financiers, alors qu'il aurait pu aller en bouse ou sur d'autres produits. La rentabilité de cet investissement est clairement détruite par ces nouvelles mesures dont il ne pouvait avoir connaissance au moment de ses achats. Mauvais coût de l'administration que cette instabilité chronique des lois...

  • Par fms - 04/09/2011 - 22:15 - Signaler un abus suppression du marché locatif - 3

    Gérard aurait-il investit dans de l'immobilier s'il avait eu connaissance de ce surcoût ? Probablement pas... Donc avec un marché où il y a moins d'acheteurs-investisseurs, on peut espérer une baisse des prix et une augmentation du nombre de propriétaires de leur résidence principale. Donc moins de locataires et moins de possibilités de louer.

  • Par Voras - 04/09/2011 - 22:22 - Signaler un abus Augmenter leur prix de vente?

    Augmenter leur prix de vente? Tant que ca ! Et de combien? 10%? 20%? S'ils pouvaient augmenter leurs prix de vente, ils n'auraient pas attendu cette réforme ! Surtout que les nouveaux investisseurs seront bien plus exigeant maintenant. Quand à payer en liquide, ce ne serait que transférer l'imposition sur le nouvel acheteur, pas sur qu'il accepte ... à moins d'une réduction de 32.5%

  • Par marco - 04/09/2011 - 22:33 - Signaler un abus les reformes justes et équitables

    Je fais partie des classes privilégiées paraît-il. Pourtant je constate de nos jours que même un ingénieur avec le seul fruit de son travail ne peut prétendre acheter au bout de 20 ans qu'un studio à Paris... Quelle impasse ! La résidence secondaire est désormais un luxe et il est normal que ses PV soient imposées au même titre que le travail. Et bientôt la résidence princale !

  • Par IFUKU - 04/09/2011 - 22:34 - Signaler un abus L'argumentaire est simple.

    Alors,il n'est pas pensable qu' il n'ai été"réfléchi" par nos honorables et diplomés conseillés. Donc,on peut renifler l'incompétance ou l'intention peut avouable ou un mixte des deux.J'incline à penser la 3èmme hypothèse comme proche du vrai

  • Par fms - 04/09/2011 - 22:40 - Signaler un abus combien de voix perdues par cette mesure fiscale ?

    Encore une fois, Sarkozy montre bien tout le mépris qu'il a des classes moyennes. Les classes populaires et les hyper-riches ne seront pas impactés par ce nouvel impôt. Il va ponctionner les mêmes, ceux qui ont cru dans son slogan "travailler plus pour gagner plus", les papy-boomer, les cinquantenaires et les quadra qui ont investi leurs économies dans la pierre, valeur sûre !

  • Par fms - 04/09/2011 - 22:40 - Signaler un abus combien de voix perdues par cette mesure fiscale ?

    Encore une fois, Sarkozy montre bien tout le mépris qu'il a des classes moyennes. Les classes populaires et les hyper-riches ne seront pas impactés par ce nouvel impôt. Il va ponctionner les mêmes, ceux qui ont cru dans son slogan "travailler plus pour gagner plus", les papy-boomer, les cinquantenaires et les quadra qui ont investi leurs économies dans la pierre, valeur sûre !

  • Par lettre du soleil - 04/09/2011 - 22:57 - Signaler un abus Voir midi à sa porte

    Pour le déficit ce n'était pas augmenter les taxes mais réduire les dépenses nous sommes trop taxés mais plus facile c'était de les augmenter ceci dit si certaines plus-values sont honteusement scandaleuses d'autres gagnées à force d’économies et de privations, non, l'argent reste au moins ici, On devrait taxer ce qui partent dépenser leur Euros à l'étranger comme quoi chacun voit midi à sa porte

  • Par rue102361 - 04/09/2011 - 23:23 - Signaler un abus une honte

    dèmontrer le nèant, sa s´appel de la propagande. d´un coter les prix qui augmentent á cause des règles sur le foncier ça sa vous gêne pas. Car je vous l´affirme sa plombe tout une génération, mais maintenant que la fête est fini on vient pleurer pour une petite perte sur vos plus-value, réflechisser et vendez avant que ce soit pire.

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 00:15 - Signaler un abus les conséquences de cette mesure

    un blocage total du marché car qui osera même mettre en vente sa résidence principale sacant qu'une transaction prend au minimum trois mois et que ce gouvernement soi diant favorable aux propriétaires modifie le régime fiscal en une journée. conséquences : écroulement des mises en cantier crise renforcée de l'immobilier crise du logement et seuls seront taxés ceux contraints de vendre par la vie

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 00:18 - Signaler un abus les députés et pas mal de Francais n'ont aucune culture économiq

    la toi quillot en 1982 dégomma le marcé locatif pour 10 ans la loi de 48 créa des rentes de situations pour 50 ans la modification de cette même taxation cout a caque fois évasion fiscale et des centaines de milliers de voix. évidemment le cadre ou le médecin ne peut pas emmener sa baraque en suisse comme Yanick Noa ses revenus d'image et autres. Mais il se souvient et agit en conséquence.

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 00:35 - Signaler un abus encore un truc pour ceux qui jubilent car ils ne sont pas propri

    étaires. Soit ils veulent acheter et alors comme l'explique l'auteur de l'article ce surcroit de fiscalité se retrouvera dans les prix d'achat d'une facon ou d'une autre. Car si une taxe FUTURE peut pousser a vendre moins cer pour vendre vite une taxe établie géle les transactions ou est répercutée. pour ceux qui veulent louer eh bien il y aura un parc locatif privé encore plus restreint. Joie ..

  • Par lea delsier - 05/09/2011 - 01:49 - Signaler un abus Plus que débile : ridicule

    Monsieur, Un conseil : changez de look (on dirait Rael ou M. Spock). Et surtout de métier. Connaissez-vous bcp d'ouvriers qui ont une résidence secondaire dans la Creuse ? Et de secrétaires à Lille qui ont une maison de 190 K€ ?!?! Moi pas. La vérité tient en un simple fait : les prix de l'immobilier sont totalement et absurdement surévalués.

  • Par Voras - 05/09/2011 - 07:45 - Signaler un abus Evidemment qu'il y aura une

    Evidemment qu'il y aura une répercussion sur les prix. Les nouveaux investisseurs incluront la taxe dans leur calcul de rentabilité. Ils demanderont donc un rendement plus important. Comme les loyers sont déjà poussés au max, ils feront pression sur les prix à la baisse.

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 08:26 - Signaler un abus amusant

    sur un plan psychologique ceux qui défendent cette taxe sont surtout motivés par ... l'envie : ca ne fait pas une politique éco mais ca décourage toute initiative. Les prix de l'immobilier s'explique par le poids de la fiscalité et la concentration de la population compte tenu de l'écroulement éco de la France : ca va pas s 'arranger

  • Par texarkana - 05/09/2011 - 09:44 - Signaler un abus Qu'Ulrich retourne lire son Atlas Shrugged

    Un "ouvrier du bâtiment" qui posséde une résidence secondaire à 300 000 euros! (-et dans la Creuse? à ce prix là c'est plutôt sur la côte d'azur!). Ce monsieur apparemment n'est pas du tout au courant du niveau de revenu de la classe moyenne en France;qu'il retourne à l'étude de ses chéres théories ultralibérales.

  • Par Le vieux Gustave - 05/09/2011 - 09:56 - Signaler un abus Lire correctement avant de poster

    Ayant vaguement lu que Marcel s'est acheté une résidence secondaire de 300000 FRANCS, lorrain ne prend pas la peine de regarder de plus près mais fonce comme un taureau sur un chiffon rouge et exige qu'on lui explique comment un ouvrier du bâtiment a pu se payer une résidence secondaire de 300000 EUROS. Comment discuter avec des gens qui ne savent pas lire… mais qui hélas ont le droit de vote?

  • Par Vent d'Ouest - 05/09/2011 - 10:50 - Signaler un abus @Ulrich Genisson

    Les générations qui ont profité de l'explosion de l'immobilier (et qui au passage empêchent les jeunes couples de devenir propriétaires à cause de prix ABERRANTS) doivent payer. La voilà la vraie injustice : quel jeune aujourd'hui peut espérer être propriétaire s'il n'a pas des parents capables de lui financer tout ou partie de son bien? Priorité numéro 1 : Faire baisser l'immobilier.

  • Par benj117 - 05/09/2011 - 12:45 - Signaler un abus oui,

    en effet, moi, je connais des ouvriers, certes bientot à la retraite, qui possedent des residences secondaires et autres chalets!!! ils ont acheté une misere dans les années 80 ou 90, ils ont construit, aménagés, et passent leur vacances la-bas!!! et oui, ce sont bien de petits ouvriers, mais bon, surement ils ne le méritent pas, ces richards qui pensent qu'à leur geule!!

  • Par texarkana - 05/09/2011 - 13:45 - Signaler un abus @ benj 117

    si ils possédent des résidences secondaires qui peuvent valoir plusieurs centaines de milliers d'euros, peu importe que ce soient des maçons ou des chefs maçons portugais et qu'ils l'aient construit de leurs mains calleuses, çà ne change rien au fait que ce sont des possédants et ils doivent contribuer à la solidarité nationale.

  • Par lettre du soleil - 05/09/2011 - 14:06 - Signaler un abus Nouvelle taxe: Le bâtiment ne vous pas dit merci.

    Propriétaire de sa résidence principale? Cela a été démontré mille fois, aucun intérêt, la plus-value se fait qu'à la revente, sans revente pas de plus-value, vos héritiers peut être, ne dites pas que l'immobilier est cher, restez locataire vivez, partez en vacances, en France. Le locatif? aucun intérêt vous êtes taxés et le rapport est nul les jeunes attendront que les vieux meurent pour se loger

  • Par cbilodeau - 05/09/2011 - 15:24 - Signaler un abus Nous au Canada

    Au Canada 50% du gain de capital est imposable. Il y a quelques années c'était plus. Chaque citoyen a toutefois une exemption de gain de capital à vie de 1 million pour résidences principale et secondaire. Le cumulatif ne peut dépasser 1 million. Si vous êtes actionnaire majoritaire d'une entreprise de 4 employés minimum vous avez une exemption de gain de capital de 1 million sur celle-ci.

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 15:38 - Signaler un abus tant d'aneries ...

    Je remercie le commentateur canadien qui nous offre une comparaison intéressante car 1 Millions de dollars canadiens ca fait au cours du change ca fait 710 000 euros. L'immense majorité des gens visés sont en dessous de ca. mais sinon ceux qui commentent .... entre la joie de faire payer les "zotres" et ceux qui croient contre toute expérience que ca va faire baisser les prix je vous explique

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 15:40 - Signaler un abus Pourquoi ca ne fera pas baisser les prix

    Car la ou ca vous intéresse ( hormis la Creuse ok il aurait du mettre sa villa dans l'Yonne ou mieux le Var) le probléme est celui de la concentration de population, de la rareté du foncier et du changement des modes de vie ( multiplication des ménages individuels ) . L'état et les collectivités locales n'ont aucun intérêt à une baisse des prix qui servent de base à une partie de la fiscalité.

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 15:43 - Signaler un abus suite

    et ce qu'il vous restera : votre joie mauvaise de voir les autres payer mais ce seront seulement ceux qui ne pourront faire le choix de ne pas vendre. Le gel des transactions immobiliéres va se traduire par un trou dans le budget des collectivités territoriales qui vont augmenter les impôts ce qui va renchérir le cout du logement et diminuer encore les mouvements . on parie ? Scénario écrit.

  • Par eviltyler - 05/09/2011 - 17:08 - Signaler un abus Quelle blague

    On va plaindre ses pauvres multipropriétaires dont la valeur des biens a été artificiellement multipliée par 2 ou 3 ces 10 dernières années... Quelle tristesse de devoir payer une taxe sur une valeur ajoutée virtuelle !

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 17:34 - Signaler un abus le rigolo précédent : secondaire n 'implique pas multipropriété

    un raccourci : on peut être propriétaire d'un bien sans en faire sa résidence principale car on la loue. exemple pas assez riche pour acheter en ile de France un type achéte une baraque dans le Loiret et loue un truc à Paris. Il rencontre quelqu'un va avoir un gosse et décide de vendre sa résidence secondaire pour se loger ailleurs . eh bien il doit payer cette taxe ou la frauder . Quel gros riche

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 17:34 - Signaler un abus le rigolo précédent : secondaire n 'implique pas multipropriété

    un raccourci : on peut être propriétaire d'un bien sans en faire sa résidence principale car on la loue. exemple pas assez riche pour acheter en ile de France un type achéte une baraque dans le Loiret et loue un truc à Paris. Il rencontre quelqu'un va avoir un gosse et décide de vendre sa résidence secondaire pour se loger ailleurs . eh bien il doit payer cette taxe ou la frauder . Quel gros riche

  • Par bobocleaner - 05/09/2011 - 17:36 - Signaler un abus par dessus le marché ( et vu ce qui va s'en suivre

    c'est peu dire ) . Combien de temps donnez vous a nos parlementaires et gouvernants incapables de faire la moindre économie sur les dépenses pour taxer idem les résidences principales ? 3 mois ? 1 mois ? quelle durée à leur mensonge ? Et la ca sera " Salop de proprios" etc j'adore mes compatriotes quand ils réagissent comme vous , des cocos de la plus belle eau

  • Par shaolin - 05/09/2011 - 17:37 - Signaler un abus Revenons sur le cas de Marie France !!!

    Elle ne paiera jamais de plus value sur la vente de sa maison puisque c'est la seule résidence dont elle est propriétaire à condition qu'elle l'ait louée vide et à l'année à des locataires dont c'était la RP. De plus elle a déménagé en location pour raison professionnelle. Défendre une idée c'est très bien mais autant s'appuyer sur des exemples qui n'appellent aucune contestation !!

  • Par shaolin - 05/09/2011 - 17:37 - Signaler un abus Revenons sur le cas de Marie France !!!

    Elle ne paiera jamais de plus value sur la vente de sa maison puisque c'est la seule résidence dont elle est propriétaire à condition qu'elle l'ait louée vide et à l'année à des locataires dont c'était la RP. De plus elle a déménagé en location pour raison professionnelle. Défendre une idée c'est très bien mais autant s'appuyer sur des exemples qui n'appellent aucune contestation !!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Ulrich Genisson

Ulrich Genisson est passionné par l'économie, le libéralisme, l'individu au sens noble et anime son blog http://ulrich.genisson.net/ . Il est influencé par  Rothbard, Ayn Rand,  Von Mises, Friedman ou encore Friedrich Hayek.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€