Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 07 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La pizza américaine est un légume... enfin, pour les médias

Les élus du Congrès américain viennent de faire passer une nouvelle loi pour que la sauce tomate qui recouvre les pizzas soit considérée comme un légume. Triomphe des lobbies ? Interprétation hâtive des médias ? Explications pour démêler le vrai du faux...

5 fruits et pizzas par jour

Publié le
La pizza américaine est un légume... enfin, pour les médias

Aux Etats-Unis, la pizza est désormais un légume... grâce à la sauce tomate.

Ou comment faire dire n’importe quoi à une nouvelle loi….. Vous avez dû l’entendre ou le lire de partout, le congrès américain aurait passé une nouvelle loi visant à considérer la pizza comme un légume. Lever de boucliers des nutritionnistes en tout genre de ce côté de l’Atlantique. Tout le monde y va de son article. Comment faire bien manger nos enfants si on leur fait croire qu’une pizza est un légume au même titre qu’une portion de haricots ou de brocolis ?

Seulement voilà, nous sommes à la fois victimes d’une loi créée de toutes pièces pour faire plaisir aux lobbyistes si puissants à Washington, et d’une excitation médiatique qui ne repose pas sur grand chose.

Les faits : la semaine dernière le Congres américain a passé une Agriculture Appropriation Bill, ou en français dans le texte, une nouvelle loi régissant le financement annuel du ministère de l’agriculture (chargée entre autres de contrôler ce que trouvent les élèves américains dans leurs assiettes), annihilant au passage les suggestions du rapport de la USDA datant de 2009 quant aux nouveaux équilibres alimentaires à suivre dans les écoles et une proposition  de l’administration Obama visant à rendre plus saine la nourriture servie dans les écoles.

Dans les dizaines de pages composant cette loi, vous ne trouverez pas une seule fois la mention du mot « pizza ». Pas une seule fois. Alors comment sommes-nous arrivés à ces titres racoleurs comme celui de cet article ? Tout simplement parce que l’industrie agro-alimentaire (ConAgra, the American Frozen Food Institute et Schwan en tête) a dépensé plus de  $5.6 millions à « lobbyer » dans la « bonne » direction. Et elle a bien fait son travail du point de vue marketing puisqu’elle a réussi à faire valider dans cette loi qu’un 8ème de cup de sauce tomate (4 c-a-s) concentrée est l’équivalent d’une portion de tomate fraiche et qualifie donc comme légume.

Entre les lobbies qui poussent leurs produits raffinés et les libéraux qui pensent que l’Etat  Fédéral ne devrait pas dicter à la population ce qu’elle doit manger ou comment elle doit bouger (cf. les propos peu flatteurs de Sarah Palin à l’encontre de l’initiative Let’s Move de Michelle Obama qu’elle a accusé de vouloir créer un « Etat Nounou »), il était évident que le Congrès n’accoucherait pas d’une loi invitant les enfants à manger des légumes verts et des fruits frais, un comble dans un pays où plus du tiers des enfants sont obèses ou en surpoids.

L’argument étant qu’une fois mélangé à de l’eau le concentré redevient l’équivalent d’une tomate fraiche (CQFD) et donc par extension, la sauce tomate ou le concentré de sauce tomate que l’on met sur une pizza peut compter comme « légume ».  C’est donc la sauce tomate qui est sur la sellette et pas la pizza dans son entièreté. Selon cette nouvelle loi donc, le concentré de tomate bénéficie d’un avantage considérable dans les cantines scolaires puisqu’il permet aux gérants de restaurations collectives de remplir leurs quotas de légumes pour les bambins (dont 40% de leur apport calorique quotidien provient du repas pris en cantine) en leur servant de la pizza et sans les forcer à manger de la verdure, un vrai bonheur !

Cela dit, la pizza n’est donc pas un légume, et les écoles américaines sont encore soumises aux limites caloriques par repas, légume, pizza ou pas ; même s’il faut souligner que seules 20% des écoles suivent les recommandations de la USDA en ce qui concerne les équilibres alimentaires à suivre. Pour les autres, les pizzas faites par ConAGra qui ressemblent plus à des concoctions dignes d’un cours de chimie que d’une cuisine, resteront donc la norme. A titre indicatif, ce que Conagra voulait faire passer pour légume, leur pizza « scolaire 4x6» est une bombe calorique, avec  graisses saturées et produits excessivement raffinée. Cherchez les vitamines et les fibres, vous ne les trouverez pas. En revanche, à partir de la rentrée prochaine, vous y trouverez plus de concentré de tomate, pour « aider » les enfants à atteindre leurs 5 fruits et légumes par jour.

Ce genre de manipulations légales de ce qu’il est bon de manger ou pas, ne constitue  pas une première au pays de l’Oncle Sam puisque l’Amérique est coutumière de ces modifications « légales » des aliments. Déjà en 1893, la tomate était devenue un « légume » (décision de la Cours Suprême) alors qu’elle est un fruit botaniquement parlant, tout simplement parce que les taxes étaient plus élevées sur les légumes que sur les fruits. Et plus proche de nous, dans les années 1980, l’administration Reagan avait tenté, mais sans succès, de faire passer le ketchup pour un légume, ce que l’administration Obama aura réussi, un comble !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Cabrian - 05/12/2011 - 05:46 - Signaler un abus C'est nouveau...ça vient de sortir ! On est foutu on mange trop

    Donc en vertu de l'axiome bien connu : ce qui se passe aux USA arrive forcément en France avec un peu de retard...les marchands de pizza industrielles vanteront les bienfaits de ce nouveau légume ! La pizza un alicament....Ils en sont capables ! On rêve...ou plutôt on cauchemardise. D'ici à ce que le Plan National de Santé incorpore la pizza dans les fameux 5 légumes et ce sera le bouquet.

  • Par evy - 05/12/2011 - 08:42 - Signaler un abus Américains réveillez vous

    Il faudrait que les américains arrivent à lutter contre les lobbies. La sauce tomate "sucrée" sur les pizzas horribles des fast food continuera de faire gonfler les américains et de gonfler le chiffre d'affaire des marchands de ketchup . Pourtant les supermarchés sont sont garnis d'étals de fruits et légumes magnifiques. Les cuisines des américaines ne servent à rien.

  • Par maya - 05/12/2011 - 09:01 - Signaler un abus J'avais effectivement entendu l'info...

    J'avais entendu cette info reprise par plusieurs médias français ces derniers jours, je comprends mieux désormais de quoi il s'agit !

  • Par PourquoiPas - 05/12/2011 - 09:45 - Signaler un abus Et en France

    J'ose espérer que ce genre de loi ou même de préjugés ne rentrera pas dans la tête des gens en France. Je pense que même si nous avons un taux d'obésité qui progresse, notre population est suffisamment informée pour ne pas croire que la sauce tomate concentrée est un légume et de même pour les frites qui ne sont pas des légumes...

  • Par FiFidJi - 05/12/2011 - 11:21 - Signaler un abus Hallucinant !

    J'adore les article de Valérie Orsoni, ils abordent toujours des sujets dingues... mais dans quel monde vit-on !?

  • Par jean-paul - 05/12/2011 - 12:03 - Signaler un abus le ketchup déjà il y a longtemps

    était légalement considéré comme légume, je m'étonne que la sauce tomate des pizzas a pris si longtemps pour devenir 'légume'

  • Par Diunisiu - 05/12/2011 - 22:17 - Signaler un abus Merci

    Merci Valérie pour cet éclaircissement !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Valérie Orsoni

Valérie Orsoni est experte dans les méthodes de motivation et de coaching. 

Fondatrice du #1 de la perte de poids online LeBootCamp.com, elle est le coach attitré de nombreuses stars et de titres de presse français et américains. Elle a publié La méthode Orsoni aux éditions Reader Digest, Le Sarrasin, tous les secrets de la graine miracle et Un corps de rêve pour les nulsFIRST EDITIONS (1 mars 2012).




Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€