Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Poutou, le marxisme à visage copain

On s’était trompé sur le candidat du NPA : il veut bien exproprier et dictature-prolétariser, mais avec une telle bonne humeur qu’on en redemande.

Zone franche

Publié le

Il faut absolument que je fasse amende honorable (et tant pis si j’ai vingt-quatre heures de retard parce que j’ai perdu mon temps avec Marine Le Pen hier) : comme tout un tas de gens, militants du NPA en tête, je me suis salement planté au sujet de Philippe Poutou !

Il y a deux jours encore, mais j’ai des excuses parce que je venais de lire une interview surréaliste du candidat d’extrême gauche dans Le Monde, je le prenais pour une espèce de trotskiste dogmatique, limite simple d’esprit... Désormais, et depuis son passage au grand oral de France 2 mercredi, je me rends bien compte qu’il est la vraie grosse surprise de cette campagne insipide.

D’accord, sa vision du monde ne tient pas debout, est même parfaitement détestable, avec ses expropriations, ses réquisitions, ses extorsions, mais le gars est tellement nature, tellement sympa, tellement marrant que c’est tout juste s’il fait peur, le goulag qu’il promet en arrière-plan aux bourgeois récalcitrants...

A l’opposé d’un Mélenchon, dont les envolées lyriques savamment répétées devant le miroir de la salle de bain impressionnent l'honnête père de famille et la ménagère de moins de cinquante ans, à mille lieux des menaces à peine voilées d’une Arthaud, Poutou, c’est le marxisme à visage copain.

D’ailleurs, comme marxiste pur porc, il se pose un peu là. Investi par le NPA, il n’est même pas passé par les camps d’entraînement de la LCR et s’est fait virer de LO pour une raison que Wikipédia ne révèle pas. Il avait dû être chopé en fâcheuse posture avec une camarade ― soit le crime le plus difficilement pardonnable dans ce mouvement très à cheval sur les bonnes mœurs...

En fait, Il le dit lui-même, et je ne sais pas ce qu’ils en pensent au NPA, il est plus « anar et baba cool » que communiste. Et il a l’air de faire plus facilement référence à la Commune de Paris, à Louise Michel et à Spartacus (dans la version Kirk Douglas, pas celle de Rosa Luxemburg) qu’à la révolution d’Octobre. Tiens, même le facteur de Neuilly, pseudo nouvelle star du collectivisme passe pour un plouc fade à côté de lui, désormais.

C’est marrant parce que toute la presse, du Figaro à Libé, est sous le charme et boit les vannes à deux balles de ce clampin en jeans avec lequel on passerait plus spontanément une soirée à déconner qu’avec Hollande ou Sarkozy (je suis sûr qu’il fume des pétards, l’ami Philippe, quand les deux autres semblent plutôt faire dans la rétention anale).

Toute la question, désormais, n’est pas tant de savoir quel score il fera au final (1% ? 2% ? 3% ? Lui rêve de 5% mais il est peut être en train de prendre, oh gentiment, à la Poutou, le teston), mais sur qui il va les grignoter. Je serais Jean-Luc « Bruit & Fureur » Mélenchon, je m’achèterai fissa un sens de l’humour...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par evy - 13/04/2012 - 07:25 - Signaler un abus il n'est ni anar ni baba cool..

    ceux qui trouvent que" ça" a : un visage copain.....n'ont pas connu le vrai marxisme. Qu'ils aillent d'abord interroger ceux qui l'ont connu. Ses partisans sont comme des gosses qui ont trouvé une grenade de la dernière guerre: fiers et inconscients.

  • Par Laulau - 13/04/2012 - 07:58 - Signaler un abus Lamentable

    Bien sûr c'est le hasard! Toute la presse "sérieuse" tente l'opération Poutou, de l'Express au Nouvel Obs en passant par Serraf on se dit que, ma foi, si Mélenchon faisant 2 ou trois points de moins, ce serait tout benef. Mais après tout, c'est peut-être une bonne nouvelle. On a les miquettes pour Hollande, Monsieur Serraf ?

  • Par le Gône - 13/04/2012 - 09:10 - Signaler un abus la démonstration de ce qu'est le Marxisme ordinaire

    lui Mélanchon,Arteau..nous ramenent aux belle années de la guerre froide ..quoique tournez la tête a l'est vers la Corée, a l'ouest vers le Venezuella..et vous trouvez les même cinglés abrutits de phrases toutes faites, "a mort les patron" "on est pas là pour travailler" "tuons les riches les bourgeois"..ces 3 là sont a vômir et sont la honte de la démocratie.

  • Par laurentso - 13/04/2012 - 09:23 - Signaler un abus Disons qu'au bout de quelques mois de campagne

    il arrive à avoir un discours cohérent. Il serait temps, dans son parti totalement divisé, aux fondements idéologiques douteux. C'est sans doute un honnête homme mais il semble davantage adapté au combat syndical, sur le terrain, qu'au débat politique où Besancenot excelle. Bon sinon, j'aime pas dire du mal, mais quelqu'un connait les élèves de Nathalie Arthaud, parait-il prof d'Eco ? J'aimerais bien l'entendre expliquer l'effet d'éviction ou la théorie quantitative de la Monnaie sans s'étrangler...

  • Par Ravidelacreche - 13/04/2012 - 09:26 - Signaler un abus Comparons

    A voir vos deux photos vous lui donnez des leçons de maintien Mr Serraf ? :o)

  • Par Takezo - 13/04/2012 - 11:44 - Signaler un abus @laurentso

    Un discours cohérent ???!!! L'interdiction des licenciements c'est cohérent ? Mais ce n'est pas possible ? Et redistribuer les richesses ben voyons ! Mais qui vous dit qu'on va vous donner quelque chose mon pauvre laurentso, qu'est-ce qui vous dit qu'on ne va pas plutôt vous prendre quelque chose comme votre liberté par exemple ?

  • Par Rhytton - 13/04/2012 - 12:53 - Signaler un abus @ Takezo : on peut etre dans le faux malgre un discours coherent

    Meme si son discours semble incoherent avec notre vision de la realite, le tout pour Poutou est d'etre coherent avec soi-meme. C'etait le probleme de du "Besancen-autiste" Olivier, encore topé en plein discours maoiste avec des Nike aux pieds par Bourdin sur BFMTV.

  • Par De France et de plus loin - 13/04/2012 - 16:58 - Signaler un abus Poutou n'a pas vocation à

    Poutou n'a pas vocation à gouverner, il est juste là pour rappeler que notre société est parfois très injuste et que beaucoup de nos concitoyens souffrent. Tant mieux qu'il existe.. tant qu'il est à 0.5%

  • Par slavkov - 13/04/2012 - 19:24 - Signaler un abus vigilance

    ... avec ses 7 candidats trotskistes et extrémistes gauchistes a la présidentielle la france est la risée sert, mais elle inquéte avec ses milices gauchistes qui ressemblent de plus en plus aux jeunesses hitlériens ...

  • Par De France et de plus loin - 13/04/2012 - 19:39 - Signaler un abus Pour slavkof

    Pourriez vous préciser en quoi les partisans de Melanchon ou de Poutou ressemblent aux jeunesses hitleriennes ? En fait pouvez vous lire un livre d histoire afin de ne plus nous infliger vos conneries?

  • Par walküre - 13/04/2012 - 20:35 - Signaler un abus Masqué

    ... qu'il avance le Poutou. Bolchevique, c'est bolchevique. Ce n'est ni démocrate, ni gentil, ni digne de confiance, ni compétent sinon pour ruiner les pauvres eux-mêmes. Feuilletez les livres d'Histoire de la Russie, période URSS. C'est du Poutou pur singe.

  • Par ricouti - 13/04/2012 - 22:47 - Signaler un abus Je voulais évoquer le risque

    Je voulais évoquer le risque de rétablir le nazisme par Poutou et/ou Mélanchon pour déconner , mais slavkov l'a fait et apparemment lui ne déconne pas. Ca fait peur ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste, écrivain et blogueur.

Il est notamment l'auteur de Ils sont fous ces juifs (Éditions du Moment, 2012), de L'anti-manuel du cycliste urbain (Berg International, 2010) et de Petites exceptions françaises (Albin Michel, 2008).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€