Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Philanthropie 2.0 : quand les créateurs de start-ups innovent en matière de charité

Récemment, le "Joueur du Grenier" et WTFProd ont remis un chèque de 8 000 euros à l'association Autisme 28. Comment d’aussi petites starts-ups peuvent-elles faire un don aussi généreux ? Les technologies offrent-elles de nouvelles opportunités ?

Petite boîte, grand coeur

Publié le
Philanthropie 2.0 : quand les créateurs de start-ups innovent en matière de charité

Le moteur de la philanthropie serait la relation entre interlocuteurs.

Atlantico : Récemment, le "Joueur du Grenier" (JDG) et WTFProd ont remis un chèque de 8 000 euros à l'association Autisme 28. Comment d’aussi petites starts-ups peuvent-elles faire un don aussi généreux ?

Aude de Chavagnac : Le JDG, des vidéos humoristiques sur de vieux jeux vidéos, est créé en 2009 par Frédéric Molas. Il  rencontre en 2012 un autre autodidacte, Jonathan Le Duedal, créateur de WTFprod. Cette start-up accompagne sociétés publiques et privées dans leur stratégie digitale, de communication, de création d’audience sur le web. JDG alors ne produit presque pas de bénéfices. Aujourd’hui avec 2 à 3 millions de vues pour chaque vidéo, grâce à la publicité vidéo (pre-roll) la vente de produits dérivés permettent des dons ouvrant droit à des réductions d’impôts.

Existe-t-il de nouvelles techniques pour se lancer dans ce genre d'actions philanthropiques ?

La maitrise des nouvelles technologies, des réseaux sociaux, d’internet, bien sûr…et aussi une adéquation avec son environnement et un bon timing. Ainsi "L'opération chemise jaune qui pètent la gueule au cancer" a suscité en 2012 un don de 4 000 euros pour la Ligue contre le cancer…"viralisé" au bon moment, dans ce langage dont le million et demi de followers du JDG est familier, elle a mobilisé des centaines de jeunes pour une bonne cause. Reconduire l’opération en 2013 est apparu une bonne chose.

Depuis quand ce genre d'actions philanthropiques existent-elles ?

La réalisation de sites web avec création de bases de données produit/client corrélée afin que des trackers assurent la traçabilité des dons est de plus en plus utilisée par les associations caritatives. A fortiori lorsque, s’agissant du Joueur Du Grenier, pour WTFProd cela se traduit par permettre en un temps très rapide, de manière fiable, sans litige, la livraison des chemises.

 «On ne cherchait pas une mégastructure qui ait déjà une couverture médiatique, mais plutôt une association de terrain » a confié l'équipe du JDG au Parisien. La légitimité de la philanthropie d'aujourd'hui c'est donc répondre à des problématiques du quotidien ?

C’est confirmé par Francis Charhon, Directeur général de la  Fondation de France, "de nouveaux philanthropes  se détournent des grands organismes humanitaires pour contacter eux-mêmes le terrain, les petits projets, les bénéficiaires – quitte à inventer de nouveaux modèles…". Ici la décision pensée, rapide concrète, motivée, planifiée, de la Présidente d’Autisme 28, Martine Vandermeersch, d’utiliser ces 8 000 euros pour des formations de jeunes autistes a séduit les 2 starts-ups. Une action dont ils ont compris le sens. Qu’ils ont pu apprécier de leurs propres yeux. 

Si la collecte des dons représenterait 3,3 milliards par an, selon une enquête de la société Optimus, le  moteur serait la relation entre interlocuteurs … "Les « gens donnent à des gens, à des histoires de gens".

Quels intérêts ont les entreprises à se lancer dans des actions philanthropiques ? La philanthropie ne s'apparente-t-elle pas quelques fois à du mécénat ?

Ne soyons pas naïfs…rares sont les actions totalement désintéressées. Le mécénat a une connotation positive, et les contreparties indirectes, en termes d’image, de positionnement, de climat interne, sont autant de facteurs qui poussent les entreprises au mécénat. Si cela s’inscrit dans ce que le philosophe André Comte Sponville appelle la "solidarité égoïste" en partageant un objectif commun clairement établi au préalable, cela présente un intérêt double.

En dehors des start-ups, observez-vous un changement  de comportement des Français dans leur rapport à autrui ? Comment cela se manifeste-t-il?

La désaffection générale pour tout ce qui touche à la politique, au sens large, accentue l’aspiration de tous à des choses qui aient du sens tout court. Mais outre le fait que l’accélération de la vie encourage certains à tourner de plus en plus vite les pages, l’horizon, le périmètre apparaissent à beaucoup plus étroits. D’où l’importance de ces espaces de sens. 

Quels projets philanthropiques poursuivez-vous actuellement ?

Continuer le chemin avec JDG et  WTFprod, qui sont de facto des philanthropes, s’ils le veulent bien … Sinon, la philanthropie qui place l'humanité au cœur de l’action, alors que je réfléchis et travaille depuis plusieurs années sur " l’accessibilité" en tant qu’attention ("a-temps-tion" aussi) aux autres me parait être du même ordre … Puis,  parmi diverses activités, je me suis rapprochée de "Passerelles et compétences". Cette structure a été, il y a dix ans, très novatrice, précurseur. D’autres aujourd’hui pratiquent le mécénat de compétences. Innover est ressenti par son président, Patrick Bertrand, comme une nécessité…Evoluer ou mourir, n’est pas vrai que pour les starts-ups !

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Aude de Chavagnac

Aude de Chavagnac est administrateur de Communication Publique, association qui regroupe les responsables de communication des institutions publiques : ministères, administrations, collectivités territoriales, établissements publics et entreprises ayant une mission de service public, organismes sociaux et d'intérêt général. Fondatrice et présidente d’honneur de l’ARPP (Association professionnelle des responsables des Relations avec les Pouvoirs Publics), elle a exercé des fonctions dans 6 cabinets ministériels, et a été chargée des relations Institutionnelles d’une grande organisation professionnelle.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€