Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Peut-il y avoir un protectionnisme intelligent ?

Lors de la dernière émission "Des paroles et des actes", Bruno Le Maire et Marine Le Pen se sont écharpés sur le thème du protectionnisme. Fin janvier, Arnaud Montebourg et Laurent Wauquiez avaient, eux aussi, eu un débat virulent autour de ce sujet. Mais un protectionnisme intelligent et capable de redresser l'industrie française est-il seulement possible ?

To protect or not to protect ?

Publié le - Mis à jour le 25 Février 2013

Jean-Luc Sauron : Cette qualification "d'intelligent" du protectionnisme a-t-il un sens ? S’agit-il d’une modernisation du protectionnisme ayant conduit à la crise des années 30 ? En réalité, le débat qui est posé n’est pas le bon. C’est moins la question du protectionnisme que celui du pouvoir politique qui le manie qui est la véritable problématique.

Aujourd’hui, en France, notamment, les "nouveaux protectionnistes" se recrutent essentiellement dans les marges politiques (Front national ou eurosceptique de droite ou d’extrême gauche), c’est-à-dire dans ceux qui se referment sur l’espace national par crainte de la mondialisation (extrême-droite) ou par manque d’appréhension d’une internationale qui a disparu !

Au contraire, le protectionnisme n’a de sens que dans l’espace de la mondialisation et non dans celui du seul espace européen (Union européenne).

La question de la nature du pouvoir, qui institue le protectionnisme, est celle qui mérite d’être posée. Le président Barack Obama est le président des Etats-Unis qui a pris le plus de mesures protectionnistes depuis le président Edgard Hoover (1928-1932). Tous les Etats continents (Brésil, Chine, Inde) prennent des mesures protectionnistes intelligentes ou pas.

Le frein à une politique protectionniste européenne ou à sa définition est double.

Tout d’abord, toute mesure protectionniste est "intelligente" à condition d’être prise en fonction d’un territoire précis et de ses difficultés. Si le président Obama prend des mesures protectionnistes "intelligentes" c’est qu’il n’a pas à négocier avec les 50 Etats des Etats-Unis. Il a la charge de l’espace nord-américain. L’Union européenne est, en réalité, un puzzle économique, un ensemble de territoires à contenu économique différent. Les mesures protectionnistes ne sont prises par l’Union européenne que si elles rencontrent une majorité pour ce faire. Aujourd’hui comment prendre une mesure sur le protectionnisme du secteur de la construction automobile dans une Union européenne où moins de 5 Etats sur 27 sont concernés par cette industrie ? Seul un gouvernement économique européen, pensant et défendant l’espace économique européen dans sa globalité et chargé de le faire, aura la capacité décisionnelle pour agir.

Ensuite, cette possibilité de prises de décisions protectionnistes n’aura de sens que si l’autorité politique "européenne", en charge de l’espace européen, dispose des leviers économiques stratégiques pour construire un espace cohérent. Ces leviers sont de deux types : une politique industrielle que confortent la politique protectionniste et une politique des investissements qui dynamise cette carte des centres de production de richesses.

Là encore, le bon niveau d’intervention n’est pas le niveau national. Un protectionnisme intelligent, car européen, demande par ailleurs un budget conséquent pour construire une politique commerciale aussi stratégique. C’est peu dire que les décisions prises par le Conseil européen le 8 février 2013 sur le cadre financier pluriannuel tournent le dos à telles nécessités...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gégé Foufou - 24/02/2013 - 09:29 - Signaler un abus BLA BLA BLA

    Conclusions? Solutions? Propositions? RIEN, LE DESERT DES ECONOMISTES PROCLAMES D'UNE SCIENCE INEXACTE Simple de dire que la politique protectioniste du FN et du FDG est la même celà prouve encore une fois que nos grands économistes ne lisent même pas les programmes respectifs de ces 2 partis et continuent à semer le trouble chez les électeurs.

  • Par fengel11 - 24/02/2013 - 09:31 - Signaler un abus OUI

    au regard des mondialistes forcément que non..au regard des souverainistes c'est nécessaire... que ce passe t-il aujourd'hui il y a un taux de destruction de nos emplois d'une rare violence..nos usines fuient la France..ainsi que les capitaux..notre viande fait le tour de la planète avant d'arriver dans nos assiètes...!!!! en somme c'est le gros bordel..alors OUI un protectionnisme est nécessaire si nous ne voulons pas mourir tous les pays en font sauf la z€...bilan des courses la Z€ est en récession avec un TAUX astronomique de chômeurs..!!! il faut changer de politique économique sinon conserver son emploi en France tiendra d'un vrai MIRACLE..

  • Par Equilibre - 24/02/2013 - 10:03 - Signaler un abus Chine, OMC, monnaie, abruti de Clinton

    L'adhésion de la Chine à l'OMC par cet abruti de Clinton a accéléré le mouvement de mondialisation/financiarisation de manière extraordinaire, faisant rentrer de fait un futur acteur majeur qui a pulvérisé tous les records, et une bonne partie de nos industries peu rentables, en cassant le ronron des des pays occidentaux "entre eux". Celle-ci pratique tous les protectionnisme: maintien de sa monnaie à des niveaux "bas", eu égard à son poids, joint-venture pour capter la technologie, barrières douanières pour certains produits, plan de relance impliquant uniquement des entreprises chinoises...à la barbe de l'OMC et de cet abruti de Lamy . La France ne s'est PAS du tout adaptée à cette mondialisation. . L'UE n'en fera JAMAIS puisque c'est sa raison d'être et que les pays ont des intérêts hautement divergents . Le protectionnisme commercial aurait ma préférence: garde la concurrence, histoire que les entreprises ne roupillent pas sur un marché acquis. Elle a été supprimé pour les industries du textile, entraînant leurs pertes, pour gagner QUOI au final? Et si cette solution est "balayée", la vraie question est : ils nous restent QUOI à produire, au juste?

  • Par patrick4263 - 24/02/2013 - 10:23 - Signaler un abus bien sûr

    il faut mettre en place et d'urgence une taxe de péréquation à l'importation. Cette taxe doit bien entendu ^^etre variable et dépendre de l'écart social qui existe dans les pays qui exportent chez nous. Une partie de cette taxe pourrait d'ailleurs très utilement être réinvesti dans chaque pays concerné. Les investissements ainsi réalisés dans ces pays à faible niveau social par la France, devraient obligatoirement l'être dans des activités qui assureront une remontée sociale des traitements. Nous créons ainsi peu à peu des partenaires solvables. Actuellement rien n'est fait et la France fait la balance de ses comptes avec de la dette, devenue explosive.

  • Par EOLE - 24/02/2013 - 10:56 - Signaler un abus La mauvaise réponse à un faux problème

    Le véritable problème qui se pose à tous est la disparition des emplois industriels et tertiaires (ni agricoles ni de services effectifs) en raison des énormes progrès de productivité. Ceci est absolument global et n'a rien à voir avec la mondialisation excepté le fait qu'il faut une à deux décennies de transition pour chaque type d'industrie afin d'absorber cette profonde mutation qui conduit souvent à de mauvais choix, comme la délocalisation laquelle ne peut être pérenne dans un tel contexte: il y aura toujours des pays à plus bas coût de main d'oeuvre, comme la Chine commence à en faire la désagréable expérience, et de toute manière ce n'est pas une question de coût de la main d'oeuvre mais de productivité globale (travail et capital) qui détruit certains types d'emplois en masse sans pouvoir les remplacer et sans création corrélatives dans d'autres secteurs. Le protectionnisme est le type même de la mauvaise réponse à un faux problème.

  • Par sianabog - 24/02/2013 - 10:57 - Signaler un abus Constat

    Il y a surtout, depuis des années, un non protectionnisme débile qui nous a mené où les plus défavorisés d'entre nous Plus vite ça cessera,mieux ça sera Il ne fallait surtout pas faire grandir l'Europe (plus ou moins nécessaire) aussi vite

  • Par Thomas Bishop-Garnier - 24/02/2013 - 10:59 - Signaler un abus La reponse est OUI !

    C'est d'ailleurs ce que font les pays émergents et d'autres alors que ceux de l'UE deviennent "immergents". L'objectif pour la France est d'avoir des exportations plus importantes que les importations, mais aussi de défendre ses interets et son intégrité économique.

  • Par moerl16 - 24/02/2013 - 11:07 - Signaler un abus impossible

    c'est devenu impossible maintenant d'imposer un protectionnisme quelconque ,nos entreprises ont vendues des technologies pointues surtout a la Chine ,aéronautiques ,nucléaires,TGV ,et bien d'autres choses que nous ne connaissons pas ,la seule porte de sortie c'est une baisse drastique des coûts du travail par une baisse importante des prélèvements sociaux ,nous avons attirés une multitude de gens qui ne recherche que des prestations et surtout pas de travail ,nous continuons a payer des millions de retraite a des personnes qui n'ont jamais cotisées un seul centime et qui ne vivent même pas sur le territoire ,nous entretenons une flopée de parasites qui se goinfrent d'allocations en tout genre,qui squattent les hôpitaux ,sans parler des vols, violences,trafics de toute sorte tout cet argent gaspillé doit sortir de quelque part ,donc des taxes qui renchérissent le travail et le produit ,si nos politiques avaient des co!!!au c!l ils prendraient le taureau par les cornes pour redresser une situation catastrophique ,mais au lieu de cela ils se goinfrent eux aussi sur le dos des contribuables en faisant de surcroît du clientélisme pour être réélus ,je ne suis ni de gauche ni de droite

  • Par titoux - 24/02/2013 - 11:22 - Signaler un abus oui au protectionnisme

    je vis en THailande ou les véhicules européens sont taxes a 250% et tous le monde trouve cela normal, et neamoins il y a des acheteurs réciproquement ce n est pas le cas des produits asiatiques des voitures , venant de Core et des produits chinois, l Europe de Bruxelles est un ramassis d idiots et de criminels.

  • Par l'enclume - 24/02/2013 - 11:42 - Signaler un abus Peut-il y avoir un protectionisme intelligent ?

    Il y en avait un de prévu par Sarkozy, une TVA dite sociale ou anti délocalisation, sur tous les produits importés. Les socialistes se sont empressés de dénigrer cette proposition et de la supprimer, pour en restaurer une plus faux derche. D'autre part, je vous engage à lire le livre écrit par monsieur Fontanet, ex PDG d'Essilor, dans lequel il reconnait que jamais son entreprise ne serait devenue n° 1 mondiale s'il n'avait pas subi une concurrence féroce de la part d'une entreprise japonnaise. Il suffit de se retrousser les manches et de relever le défit, et de bien former les salariés à d'autres métiers dont les entreprises sont malheureusement condamnées

  • Par yvonman53 - 24/02/2013 - 11:59 - Signaler un abus OUI

    Pour faire rapide ,un premier exemple concerne les Chinois qui ont leur monnaie très largement sous évaluée ,c'est du protectionnisme déguisé. De toute façon ,en France .notre production industrielle représente 13.68% de notre PIB et l'agriculture,pêche .. 2% .

  • Par yvonman53 - 24/02/2013 - 12:06 - Signaler un abus La Chine

    protectionnisme intelligent Ils achètent un train a grande vitesse, avec condition d'en fabriquer une partie en Chine ,et avec les plans de fabrication. Donc ,une seule vente.

  • Par René - 24/02/2013 - 12:47 - Signaler un abus OUI....!!!!!

    Il faut absolument modifier le "marché mondial" Je ne suis pas un spécialiste . Mais il est facile de comprendre qu'un produit fabriqué dans un Pays, ou les salaires sont 10 fois inférieurs aux notres,est surement moins cher. Donc oui je suis pour une taxe à l'importation Question, combien de Pays dans le Monde appliquent cette taxation??. Oui Mme Le Pen a raison, et beaucoup de Politiques de tout bord le reconnaissent, Mais ils n'ont pas le droit de le dire en public.

  • Par Gokel - 24/02/2013 - 13:50 - Signaler un abus Incompetence de la Politique

    Ouvrir les frontieres quand on sait que notre industrie ne peut pas suivre est un acte irresponsable et insense de nos Politiques. Et pourquoi ne peut-elle pas suivre alors que d'autres le peuvent? Parce que, aux temps de M. Hollande, rechercher de l'argent par tous les moyens n'est pas un e activite nouvelle.Avant lui tous les gouvernements l'ont fait depuis 40 ans: ceux qui n'ont pas supporte ont disparu, sans provoquer les moindres regrets. La France a toujours eu une forte tendance a l'inflation. Grace aux importations, nous ne fabriquons plus rien, donc nous n'avons plus que l'inflation importee, celle provoquee par les incessantes charges nouvelles ne tombe plus dans nos prix. M. Gallois a fait une analyse parfaitement juste: notre industrie doit retrouver de la competitivite, mais celle la on ne pourra pas la dcreter avec "une loi" d'autant moins que l'objectif semble deja abandonne. Il semble qu'on n'en ait plus besoin parce qu'on n'en a pas les moyens Quand on a liquide nos frontieres douanieres, on a abandonne nos acquis sociaux: la France ne semble pas encore en avoir pris conscience.

  • Par sam75 - 24/02/2013 - 14:06 - Signaler un abus Ni l'un ni l'autre

    A l'heure de la mondialisation le protectionnisme est impossible car la France ne peut vivre en autarcie. Si elle se protégé les autres feront de même avec nos produits. Elle peut toujours édicter des règlements contraignant mais ceux ci n'auront aucune valeur car notre pays adhère a l'UE. Le malheur c'est que notre économie plombée par le coût du travail, les 35H ,les charges, les taxes, les impôts, les règlements et les politiques incohérentes, les revendications syndicales n'est pas compétitive et donc elle n'est pas en mesure de résister et a plus forte raison a prendre des marches a l’extérieur , même si quelques contrats sont obtenus.Du coup nous ne pouvons nous protéger ni être compétitifs. Pour changer cela il faut de profondes reformes, et du courage , alors c'est foutu

  • Par pipa21 - 24/02/2013 - 14:09 - Signaler un abus Rappelons simplement que Maurice Allais,

    le seul prix Nobel français d'économie, a brillamment démontré que les périodes de libre échange débridé ont toujours été aussi des périodes de baisse de la croissance et d'explosion du chômage. Mais il est ringard cet homme.. Continuons à rabâcher le discours politiquement correct, après trente ans de conséquences catastrophiques, c'est dramatique.

  • Par MARVILLE - 24/02/2013 - 14:29 - Signaler un abus BLA BLA RECHERCHE BLA BALA INNOVATION BLA BLA

    J'écoutais sur BFM Business un cénacle de professeurs d'universités qui se lamentaient sur le manque de compétitivité de la France et se plaignaient du manque de moyens affectés à la recherche...les pauvres malheureux n'avaient pas assez de secrétaires pour les aider dans leurs travaux. Bien sûr ces doctes personnages conspuaient le protectionnisme des populistes et déclamaient que la renaissance du pays ne viendra que par l'augmentation des crédits à la recherche universitaire (l'austérité pour les autres), par la baisse des salaires des salariés (trop payés) et des pension des retraités (inutiles) sous l'amicale pression de l'euro allemand. Il est vrai que la Chine, le Japon, l'Inde, le Brésil, les US sont des modèles du libre échange et ne barricadent pas leur pays de protections en tous genres. Car l'OMC veille et gronde...Comme la nature a horreur du vide, dans 30 ans quand l'Europe sera une vaste zone économique dévastée et apprauvie, tous ces BRIC viendront investir chez nous afin de profiter de notre main d'oeuvre bon marché afin d'alimenter leur marché intérieur de colifichets inutiles. Vive la libre concurrence mondiale non faussée!!!

  • Par yvonman53 - 24/02/2013 - 14:50 - Signaler un abus Protectionnisme intelligent

    On parle de protectionnisme INTELLIGENT . Pas de protectionnisme affiché !! Déjà nous aurions nos partenaires européen sur le dos et surement condamné par Bruxelles! Il est certain que les dés sont pipés ,non seulement sur le libéralisme du marché économique mais aussi sur cette fameuse "loi de l'offre et la demande" rien n'est réglementé et surveillé . Donc les états se débrouillent au mieux avec le protectionnisme intelligent.

  • Par pataub - 24/02/2013 - 14:55 - Signaler un abus Le seul protectionnisme : pas de protection

    En réalité, mettre du protectionnisme en place, c'est déjà avouer que l'on a un problème et que l'on veut en retirer plus que ce que le marché est en mesure d'accepter. La seule et unique manière de lutter pour protéger son marché est d'accepter de se confronter à la concurrence et que les gouvernants cessent d'intervenir dans l'économie en mettant des taxes ou impôts qui viennent pénaliser les échanges. Les subventions sont des balles contre les entreprises : celles qui sont susceptibles de se développer (donc qui dégagent des bénéfices) doivent payer pour les canards boiteux (donc celles qui font des pertes) !!! La seule façon de se protéger : le laissez-faire !!!

  • Par jerem - 24/02/2013 - 15:12 - Signaler un abus Mais qu'a donc dit le celebre Monsieur Taylor ?

    que la france , l'europe et les etats unis se laissaient voler leur marché par les chinois qui eux savnt parfaitement mettre du protectionnisme et de la subvention pour couler des marchés (comme les panneaux solaires) ..... il n' a pas parler que de Goodyear et de salariés qui sont manifestement plus productif que les americains ....

  • Par sam84 - 24/02/2013 - 15:44 - Signaler un abus Le protectionisme n'a pas a etre intelligent mais efficase

    Les pays qui pratiquent un protectionnisme efficace et donc adapté a leurs environnements économique s'en sortent le mieux Donc oui il faut être aussi intelligent que les autres,et ne pas se comporter en eurocrate ultra libéral borné et suicidaire Le mauvais vent de la mondialisation transformé en religion dont les dogmatiques ici présents nous expliquent que le libre échangisme sans contrepartie doit s'appliquer pour nous sont des gourous illuminés qui nous conduisent vers l'abime

  • Par Benvoyons - 24/02/2013 - 17:33 - Signaler un abus Notre problème est que l'Etat coûte 57% et 60% en 2014

    au lieu de 40%. Le coût de gestion de nos réglementations ubuesques interne France ( ex:code du travail 50 pages en Suisse et plusieurs milliers en France), nous sommes devenues les Rois de la réglementation car nos Énarques sont payés à la page de réglementation. Plus tu as de fonctionnaires plus tu as de réglementations et plus l'ensemble coûte aux produits et prestations Françaises. Il ne faut plus l'appeler Fonctionnaire mais monsieur le Réglementionaire. Maintenant les Français ne savent plus se prendre en charge tout seul, non un Réglementionaire leur dit il faut pisser comme cela si tu es gaucher il faut la tenir avec la main gauche et si tu es droitier avec la main droite, il faut prendre un casque pour monter à cheval , mais si on te le prête il faut que le prêteur te donne un casque désinfecté et qu'il ait un cahier ou tout est noté qu'il te donne une charlotte. Mais aucune obligation d'être propre et ce qui permettrait d'être moins cher, mais il faut croire que nos Réglementionaires sont adeptes du lavage mensuel. Félicitation à Mabille qui a déjà commencé se travail de présentation de nos réglementations débiles.

  • Par MEPHISTO - 24/02/2013 - 18:07 - Signaler un abus A Armes Egales

    Pourquoi l ' Union EUROPEENNE ne ferait - elle pas du " Protectionnisme aux Frontières de SCHENGEN " la CHINE , les ETATS-UNIS D AMERIQUE et la FEDERATION DE RUSSIE , eux-mêmes , pour ne citer que ces Puissantes Nations Economiques , ne se gênent pas pour protéger leurs Intêrets , leurs entreprises, leurs multi-nationales: du Patriotisme dans la Mondialisation. rechercher l' équilibre entre Nationalisme et Universalisme , tel est le paradoxe auquel sont confrontés les Dirigeants des Pays EUROPEENS et particulièrement ceux de la Zone Euro

  • Par Champignac - 24/02/2013 - 18:13 - Signaler un abus Protectionnisme ou réciprocité des échanges

    Vous avez omis un autre principe de base : la réciprocité des échanges dans le commerce mondial (Pas seulement au niveau des marchés publics, comme feignent de le croire nos dirigeants, mais dans le commerce en général). Ce principe est aussi un principe de base de l’économie libérale (Ricardo). Il est le corollaire indispensable du concept de "l’avantage compétitif", qui suppose que les échanges s’équilibrent à peu près, sinon l'affaire est "perdante-gagnante", ce qui n'est pas durable. Or, si dans l’un des pays les ouvriers sont payés 1 € de l’heure, et s’il n’existe aucune règlementation environnementale, l’autre pays ne peut pas lutter. C’est sur ce point que s’appuie (misérablement),le patron de Good Year. Si bien que nous importons à tout va de la Chine et ne lui exportons quasiment rien. Sans un minimum de réciprocité des échanges, il faut pouvoir limiter les importations où les taxer afin de recréer un équilibre. Sinon, l’avantage compétitif est juste une duperie, une concurrence déloyale et faussée. Monsieur Taylor vient donc de démontrer sans discussion possible que le commerce mondial est trop souvent un lieu de dumping social et environnemental.

  • Par Benvoyons - 24/02/2013 - 18:22 - Signaler un abus Champignac - 24/02/2013 - 18:13 Tu fais quoi???????

    des taxes de 30% et après, merci d'indiquer le résultat dans l'année qui suit.

  • Par gegemalaga - 24/02/2013 - 18:56 - Signaler un abus protectionnisme / normes

    et si les normes etaient une bonne forme de protectionnisme ! ( et là , merci l'U.E.); à part c'a : la meilleur protection etant l'attaque : exportons !! et faisons des efforts : combien d'entreprises française sont elle ISO ? pourquoi les Français sont ils aussi nuls en langue ? et surtout pas de protectionnisme , meme deguisé !! vous ne voyez pas le résultat à long terme ? rien qu'avec Peugeot et Renault ?? gegemalaga

  • Par crisemajeure.fr - 24/02/2013 - 19:04 - Signaler un abus Les nations ont été piégées dans la nasse de la mondialisation

    Extrait du livre " La face cachée du mondialisme " www.crisemajeure.fr Premier objectif les pays européens : Dès les années 1950, chacune des étapes de l’irrésistible ascension vers un monde inféodé au mondialisme a été marquée de l’empreinte du Bilderberg. Pour affaiblir à terme l’ensemble des nations, les pays européens ont été les premiers à être sanglés dans la nasse de la mondialisation, par le moyen de la structuration économique de l’Europe. Les étapes du fondement de l'Union européenne en témoignent : 1954 – Après l’échec de la communauté européenne de la défense, le Bilderberg group, tout juste fondé, insuffle l’idéologie libérale. Elle se traduit trois ans plus tard par le traité de Rome primant et validant avant tout une Union économique. Au détriment de prises de décisions politiques au plus proche des besoins et des attentes des peuples 1973 – Pour faire face à la crise économique consécutive à la hausse massive du prix du pétrole, elle-même générée par le désalignement du dollar sur l'or, le libéralisme se renforce, notamment par la création de la Commission trilatérale ouvrant aux meneurs de jeu une capacité économique plus élargie au plan mondial.

  • Par yvonman53 - 24/02/2013 - 19:11 - Signaler un abus Protectionnisme

    Bien ,je viens de revoir la liste de nos principaux "fournisseur" En 1er l'Allemagne 87.7 milliards Chine 42.1 milliards Belgique 40.3 J’arrête la liste mais hormis la CHINE le reste est principalement nos partenaires Européens a signaler l' EX-URSS notre principal fournisseur de pétrole brut = 14.5 milliards Donc si nous suivons c'est chiffre on doit faire ,en priorité , du protectionnisme avec l'Allemagne ,mais manque de pot c'est notre principal client !! Bon ,nous pouvons dire que c'est la chine qui est visée.

  • Par kronfi - 24/02/2013 - 19:12 - Signaler un abus reflexion

    "les Japonais ont du délocaliser une partie de leur production vers les marchés de consommation, réduisant ainsi les tensions commerciales. Au total tout le monde a été gagnant sur le long terme." "C’est en Chine dont il est le premier producteur que GM a réussi son redressement et accumulé les profits alors que ce constructeur était en faillite en 2008." dans le premier cas c'est grace au protectionisme que les pays emergeants en l'occurence le japon a l'epoque a du creer des usines en europe sur les lieux de consomation. dans le deuxième cas, la survie de nos entreprises passe par l'industrialisation de pays en voie de consommation...( la Chine) la protection intelligente consiste donc a FORCER les entrepreneurs émergents a relocaliser sur nos lieux de consommation, et INCITER les entrepreneurs européens a produire dans les pays émergents pour les consommateurs émergents. Protection ou pas c'est la demande qui crée l'offre hors innovation.... et il vaut mieux dans ce cas maîtriser l'offre a nos frontières.

  • Par pemmore - 24/02/2013 - 20:04 - Signaler un abus Exemple intéressant de subvention déguisée,

    chacun connait le bonus balus co², mais pour les véhicules gpl une espèce d'olybrius au lieu de considérer la quantité réelle de co² émise dans l'atmosphère avait préféré celle du carburant consommé, or pour le gpl c'est 60% de co² et 40% de vapeur d'eau. La rêgle est devenue normale et le même véhicule d'origine Renault est malussé de 1000 euro en essence et de 400 au gpl. Ce qui finance l'équipement. Rajoutant la gratuité de la carte grise, et la très probable interdiction de circulation dans les grandes villes des diésels et essences purs les jours de pollution ou des péages ça devient un bon challenge d'acheter du Renault qui n'ose pas dire son nom. Quid de psa? Gpl: connais-pas! WW, bmw, mercédès etc sais pas ce dont vous parlez. coréens kia, hyundaï? chevrolet on a ça encore dans nos cartons mais pas surs de continuer. (gpl 81,8 cmes leclerc, 86 super u, 90 total le l) Tous les types de véhicules Français devrait obligatoirement être disponibles en gpl.

  • Par Cozis - 25/02/2013 - 01:10 - Signaler un abus Triste rabâchage d'économistes dépassés

    On nous resert pour la nième fois la sempiternelle niaiserie de l'avantage comparatif. Comme si l'égalité des avantages allait de soi ! Quand on a le niveau de vie et de protection sociale qu'on a, IL N'Y A PAS d'avantage comparatif possible sauf dans la niche de plus en plus réduite du "ce que les autres ne savent pas faire". En réalité, on a favorisé le commerçant qui fait 5 à 10 fois la culbute sur des produits importés bon marché et on a sciemment scié la branche de l'ouvrier qui connaîtra un chômage toujours croissant et la précarité. Mais ce n'est pas DURABLE évidemment, sauf à... maintenir artificiellement le niveau de vie par des emprunts toujours croissants... quelque chose me dit que cela ne sera guère durable non plus. Alors ? Accepter des baisses de salaire et de niveau de vie pour se retrouver au niveau de l'ouvrier qualifié chinois ? C'est ça qui titille nos libéraux rabâcheurs des merveilles de la mondialisation : exploiter enfin des ouvriers très bon marché par rapport à leur salaire d'intello protégés, bref se sentir comparativement riches, sans voir forcément leur salaire à eux augmenter. Mais après leurs erreurs répétées, on espère bien qu'ils sauteront !!

  • Par yvonman53 - 25/02/2013 - 10:54 - Signaler un abus Triste rabâchage d'économistes dépassés

    Tout a fait d'accord avec Cozis Les résultats sont là: Industrie = 13.6% du pib commerce= 23.6% du pib Activités financières =33.4% Avec 13.6% d'industrie ,c'est le petit bout de branche qui reste, c'est pas beaucoup quand même! (Allemagne ,c'est le double)

  • Par yvonman53 - 25/02/2013 - 10:58 - Signaler un abus chiffres

    Précision , les chiffres que j'ai mis, viennent d'un rapport de la "Cour des comptes" de 2008 .Cela n'a pas du s'arranger depuis

  • Par yvonman53 - 25/02/2013 - 11:34 - Signaler un abus rectification

    rectification: Ce sont les chiffres de 2009 ,publication mars 2011 http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/114000118/0000.pdf

  • Par sicenetoi - 25/02/2013 - 20:25 - Signaler un abus sujet actuel que ce site n'aborde pas ..

    Cameron ? Il vient de perdre son tripla A et curieusement, rien sur Atlantico ? aucun des contributeurs de ce site n'en dit mot ? curieux non ? mais bon sang c'est bien sûr ! la grande majorité d'entre eux sont des droitiers victimes de filtres cognitifs !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Delaigue,Michel Fouquin et Jean-Luc Sauron

Alexandre Delaigue est professeur d'économie à l'Ecole militaire de Saint-Cyr Coëtquidan. Il est le co-auteur avec Stéphane Ménia des livres Nos phobies économiques et Sexe, drogue... et économie : pas de sujet tabou pour les économistes (parus chez Pearson). Son site : econoclaste.net

Michel Fouquin est conseiller au Centre d'Etudes Prospectives et d'Informations Internationales (CEPII) et professeur d'économie du développement à la faculté de sciences sociales et économiques (FASSE).

Jean-Luc Sauron est professeur à Paris Dauphine et président de l'Association des Juristes Européens.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€