Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La perverse gradation des cibles attaquées par les terroristes

Du groupe identifié comme cible à la tuerie de masse, la violence des actes commis par Daech en France depuis 2012 s'est amplifiée. Ce qui peut apparaître comme une gradation produit un effet sur certaines franges de la population, tantôt de soutien, tantôt de rejet.

De Merah à Nice en passant par Charlie

Publié le - Mis à jour le 22 Juillet 2016
La perverse gradation des cibles attaquées par les terroristes

Atlantico : Depuis 2012 en France, on remarque une évolution dans le mode opératoire des terroristes qui ont commencé par cibler des groupes désignés (les militaires, la communauté juive, les journalistes) avant de poursuivre sur des tueries de masse où les victimes semblent indifférenciées. Quels sont les ressorts de cette évolution ? Peut-on estimer que cette gradation dans le choix des victimes est consciente de la part des terroristes ?

François Bernard-Huyghe : Plusieurs facteurs sont ici à considérer. Tout d'abord, on peut remarquer une tendance plus ou moins spontanée de tous les mouvements qui utilisent le terrorisme à élargir un certain nombre de leurs cibles, censées être représentatives du système qu'ils détestent.

Si l'on fait un bref historique, les anarchistes ont commencé par viser des procureurs, des policiers, avant qu'Emile Henry ne lance une bombe sur le café Terminus avec cette idée qu'aucun bourgeois n'est innocent. De la même façon, si l'on prend l'exemple des Brigades rouges, l'organisation commençait par viser des contre-maîtres, des fascistes ou des policiers, avant de s'attaquer aux syndicalistes, aux journalistes, etc. 

A cela s'ajoute le fait que plus vous avez de cibles, plus elles sont dites "molles" et plus c'est facile. Il est plus difficile de vouloir tuer le président de la République qu'un passant dans la rue selon cette logique. 

Tout ceci a été pensé en amont par l'EI selon un plan à la fois théologique et stratégique. Sur le plan théologique, il s'agissait de se demander si l'on avait le droit de couper la tête à ces gens, de frapper des femmes et des enfants, etc. Dans tous les cas, la réponse est oui, accompagnée à chaque fois de raffales de hâdiths et autres citations de docteurs de la loi musulmane qui affirment que tous ceux qui n'oeuvrent pas pour le califat en tant que salafistes ou djihadites - les chiites, les non-croyants, les chrétiens, les Yézidis - participent à un système qui oppressent les musulmans sunnites, et doivent donc être tués. 

Sur le plan stratégique, et comme l'affirment les écrits de Daech, frapper plus de cibles dites "molles" est plus facile : faire ce qu'a fait l'auteur de l'attentat de Nice est à la portée de n'importe qui à la différence de l'opération du Bataclan. Cela permet également d'accroître la panique de l'ennemi. De même, plus vous attaquez de cibles tierces, plus vous coûtez cher à l'ennemi : protéger certains groupes désignés comme cibles est possible ; en revanche, protéger chaque individu de la société ne l'est pas. 

Cette évolution du niveau de violence et du mode opératoire des terroristes s'inscrit-elle dans une stratégie élaborée en amont par la mouvance djihadiste ?  L'objectif est-il, de la part des terroristes, de ne pas "effrayer" trop tôt des recrues potentielles, en s'attaquant à des groupes plus ciblés ? 

Former un terroriste de haut niveau, comme ceux responsables de l'attentat du Bataclan, coûte du temps et de l'argent. Or la stratégie de Daech ne consiste pas à réutiliser ses éléments "d'élite" : toutes les personnes impliquées dans les attentats du 13 novembre étaient censées disparaître après les attaques. On peut envisager néanmoins que certains artificers - qui sont plutôt rares - puissent être réutilisés pour deux ou trois autres attaques. Mais d'une manière générale, Daech est plutôt dépensier sur le plan humain aussi bien sur les fronts syrien et irakien que lors des attentats. 

Si l'on raisonne en comparaison avec d'autres groupes terroristes, et sans faire d'amalgames idéologiques, on rcobstate que les membres d'Action directe n'ont pas commencé à tuer directement un individu, mais plutôt à mitrailler une façade, à se faire arrêter, etc. Dans le cas de Daech, ceux qui sont envoyés commettre des attentats du type Bataclan ou Bruxelles ont l'expérience du terrain en Syrie et en Irak ; ils ont déjà vu une arme, et plus généralement ont acquis une certaine expérience dans la délinquance. 

Ce qui est le plus terrifiant, c'est la soif de tuer que Daech a été capable de créer chez les djihadistes, y compris chez les enfants. Citons d'ailleurs l'exemple de cette vidéo produite par l'EI intitulée Sur les traces de mon père : il s'agit d'une interview d'un fils de djihadiste français, qui doit avoir aux alentours de 8 ans, et qui a suivi son père depuis la France jusqu'en Syrie où celui-ci est mort en martyr. Dans l'interview, on lui demande ce qu'il aimerait faire plus tard, à quoi il répond qu'il souhait mourir en martyr comme son père. Il fait ensuite l'apologie de la vie en Syrie, insistant sur le fait qu'à l'école, il n'y est pas question d'homosexualité, ni d'égalité hommes/femmes, etc. A la fin du film, on demande à l'enfant ce qu'il souhaite faire, question à laquelle il répond qu'il aimerait bien tuer un mécréant. On lui met dans les mains une arme à feu avec laquelle il met une balle dans la nuque d'un homme. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 18/07/2016 - 09:17 - Signaler un abus "la seule limite qu'ils ont c'est leur imagination"

    et nous qui ne pensons pas à installer simplement ( pas la peine d'avoir fait l'ena , polytechnique ou sciences po ...), pour sécuriser une zone où sont massées 30000 personnes , des herses ou plots en béton afin de bloquer le passage d'un simple camion ...

  • Par langue de pivert - 18/07/2016 - 09:38 - Signaler un abus Ce n'est qu'une question de temps !

    Chaque attentat creuse la tombe de la secte musulmane en occident. L'effet de balancier sera effroyable - pour elle - quand il repartira dans l'autre sens ! La malédiction "de l'invasion par le ventre fécond" des lapines vit ses dernières années. Et je m'en réjouis ! ☺

  • Par kiles - 18/07/2016 - 11:09 - Signaler un abus le balancier.

    @langue de pivert. Cela fait trente ans que j'attends le retour de balancier. Souvent je croyais que nous avions atteint le dernier cran du ressort pour le remonter. Mais non; il restait toujours un cran. Et il en reste encore. Hallucinant.Je commence à douter.

  • Par mado83@free.fr - 18/07/2016 - 11:28 - Signaler un abus ?????

    que voulez-vous dire "langue de pivert" ? faut-il tuer comme eux, la population musulmane qui vit en France ??voulez-vous la guerre civile ?voulez-vous l'extrème droite et ses excès?la colère est mauvaise conseillère.. il faut accélérer l'info, créer des écoutes.. montrer ds les quartiers la force et EXILER les "mauvais"..une force qui se montre, qui agit, qui punit.. pas ce ventre mou actuel!!

  • Par lasenorita - 18/07/2016 - 11:30 - Signaler un abus L'immigration incontrôlée..

    Si nos ''politiques'' n'avaient pas laissé entrer, sur notre territoire, autant de musulmans... nous n'en serions pas là!.. Les ''vrais'' Français ne sont plus en sécurité dans leur pays...Les gauchistes français accueillent plus favorablement les terroristes musulmans ''étrangers'' que les ''Français'' d'Algérie chassés de leur pays natal par ces mêmes musulmans ..Les musulmans des anciens protectorats et colonies français (Algérie, Maroc, Tunisie, etc.)qui ont voulu être ''indépendants'' et pour cela ont tué des milliers ''d'innocents'' ..doivent, maintenant, RESTER chez eux et se dé...brouiller tout seuls...

  • Par cloette - 18/07/2016 - 12:00 - Signaler un abus Imperativement

    Revenir sur le droit du sol .Au moins un parent français et l'enfant est français . Pour les autres nés sur le sol d'étrangers clandestins ou réguliers , ils demanderont la nationalité , cela pour le long terme c'est à dire deux décennies . Il faut en effet à présent PRÉVOIR . Et cela devient urgent . L'époque â changé . On ne peut pas se permettre dans vingt ans d'avoir une majorité de citoyens musulmans . Certains l'envisagent puisque l'enseignement de l'Arabe est prévu pour le CP . Il faut dès aujourd'hui des mesures drastiques , et virer la caste actuelle au pouvoir qui a causé tant de dégâts

  • Par Oyentin - 18/07/2016 - 12:03 - Signaler un abus Reprenons tous ensemble:

    ...Ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes,

  • Par mado83@free.fr - 18/07/2016 - 12:22 - Signaler un abus droit du sol

    tout à fait d'accord, comme aux E- Unis, une formation, la langue française OBLIGATOIRE et à la majorité, le choix entre les deux nationalités. UNE choisie, sinon un passeport et les obligations d'un ETRANGER..

  • Par schmurtz - 18/07/2016 - 12:45 - Signaler un abus @langue de vipert

    Désolé mais je pense que votre analyse est bien éloignée de la réalité et je crains au contraire que le balancier n'en a pas fini de monter du mauvais côté; quand redescendra-t-il ? Pas à court terme je le crains...

  • Par REVERJOVIAL - 18/07/2016 - 14:05 - Signaler un abus Le livre noir de l'Islam

    Tout musulman croyant et lisant le Coran littéralement est un assassin en puissance pour les non musulmans. Le Coran divise les hommes entre purs et impurs et seuls les purs ont des droits sur le monde promis par Dieu, les impurs doivent être convertis de gré ou de force ou tolérés et mis en esclavages, au pire massacrés.

  • Par vangog - 18/07/2016 - 15:05 - Signaler un abus Droit du sol, double peine, fin du regroupement familial...

    ces préconisations sont indispensables et ce sont celles du front National, en plus d'un certain nombre de mesures à prendre d'urgence, pour défendre la France contre les haineux qui l'habitent, ou qui y rentrent grâce à Schengen....qu'attendons-nous?

  • Par langue de pivert - 18/07/2016 - 16:24 - Signaler un abus Fichés muzz dehors ! TOUS !

    ☺ A tous : Je suis peut-être trop optimiste ! On se refait pas ! Depuis vendredi j'ai vu des muzz remonter dans leur voiture et partir vite fait sans demander leur reste ! Si moins de la moitié des blessés et des parents de victimes ne crachent pas à la gueule de Hollande et de sa clique lors des pleurnicheries nationales je me serais trompé et je mangerai mon chapeau ☺...mado83...ceux qui tuent des Français en France ne sont pas mes concitoyens, donc pas de guerre "civile" ! Ça c'est pour la forme. Pour le fond : oui c'est ce que je veux ! Plus de muzz en France ! Plus de muzz en Europe ! Et fin des OPEX ! Ca vous va ?

  • Par lasenorita - 18/07/2016 - 16:57 - Signaler un abus Ils n'ont toujours pas compris!

    Les Bisounours n'ont toujours pas compris!...les vols, les viols, les dégradations, les meurtres commis par les musulmans ne leur ont pas encore ouvert les yeux!...voir http://www.breizh-info.com/2016/01/21/38121/hambourg-une-idealiste-songe-a-demissionner-apres-avoir-travaille-dans-un-centre-de-refugies et ces ''migrants'' ne sont pas des ''réfugiés''. .ils sont envoyés, en Europe, par les grandes puissances musulmanes (La Lybie, le Qatar, la Turquie, etc.)...

  • Par Anguerrand - 19/07/2016 - 07:27 - Signaler un abus Il n'y a pas 36 solutions pour les musulmans

    Où ils s'adaptent totalement à la France, à ses mœurs, à ses lois strictement, les sans papiers sont rapatriés par charter dans le pays de leur choix ( les charters de Pasqua avaient été tellement décrié ), les fiches "S" seraient tous regroupés dans un lieux sur comme Cayenne gardée par les requins et peu de gardiens et fini l'islamisation dans les prisons. Aux USA un shérif a créé un camp comparable aux camps de réfugiés, en plein desert, habillé de rose, et bien sûr sans aucun conforts. Les américains de cette ville ont une trouille terrible de s'y retrouver. Si les droits de l'homme ne sont pas d'accord, on fera sans leur avis. Le shérif est réélu malgré son grand âge, la ville est des plus tranquille. Si un shérif le fait pourquoi pas la France ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François-Bernard Huyghe

François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris.
 
Il enseigne notamment au Celsa-Paris IV à l’Iris Sup, et anime le site http://huyghe.fr
 
Spécialiste des stratégies de l'information, il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont La Soft-idéologie (Robert Laffont ), L'Ennemi à l'ère numérique (Puf), Comprendre le pouvoir stratégique des médias (Eyrolles), Maîtres du faire croire de la propagande à l'influence (Vuibert), Les terroristes disent toujours ce qu'ils vont faire (avc A. Bauer, Puf), et Terrorismes, Violence et Propagande (Gallimard) 
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€