Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Don de sang : Britanniques et homosexuels s’abstenir

Une pénurie de plus en plus sérieuse préoccupe les banques du sang mais l'on continue d'y refuser du monde. Plus que Twilight, c’est la Twilight Zone.

Zone franche

Publié le - Mis à jour le 17 Novembre 2011

Le don de sang est une affaire mystérieuse, combinant pénurie chronique et barrières permanentes dressées devant les donneurs potentiels.

Moi qui vous parle, je n’ai pas le droit de faire cadeau de mes globules au motif que j’ai vécu au Royaume-Uni aux grandes heures de la « vache folle » ― lorsque les Anglais étaient censés tomber comme des mouches pour s’être empiffrés de steak aromatisé au prion

Bon, c’était à la fin des années 80 et on a largement eu le temps de se rendre compte à quel point cette interdiction était du grand n’importe quoi mais, au pays du principe de précaution constitutionnalisé, on n’aime guère être bousculé.

Cette restriction reste tout de même surprenante observée de chez les voisins du dessus, où l’on consomme de l’hémoglobine locale sans dommages apparents. Sans aucun doute, si le sang britannique était si dangereux, c’est à soixante millions de Creutzfeld-Jakobiens en phase terminale que David Cameron imposerait son méga plan d’austérité !

Tu parles ! En perfide Albion, on se transfuse les uns les autres à qui mieux mieux et on ne s’en porte pas plus mal (on s’en porterait même plutôt mieux, la transfusion étant précisément un truc qui fait du bien à des gens qui vont mal). L’organisme des Rosbifs doit mieux résister à la vache folle que celui des Froggies, j’imagine… Question de proximité génétique.

Les Français snobent les Anglais, les Américains snobent les Français...

C’est d’autant plus étonnant que les États-Unis interdisent, de leur côté, aux Français de donner leur sang pour exactement les mêmes raisons (à l'époque de la vache folle, nous importions de la viande écossaise en pagaille, paraît-il).

C’est tout aussi absurde, mais disons qu’il y a une certaine cohérence transcontinentale dans l'absurdité.

Mais il existe une autre catégorie de population que l’on ne veut absolument pas voir faire de dépôts à la banque du sang pour cause de plasma douteux : les homosexuels. Eh oui, c’est comme ça, le pourcentage de séropositifs étant plus élevé chez « ces gens-là », comme on doit dire à la direction de l'Établissement Français du Sang, on préfère leur demander de s’abstenir d’aider leur prochain.

Las, voilà-t-y pas que les Anglais, encore eux, vont justement les autoriser à donner leur sang après des années de prohibition, rendant notre doctrine encore plus intenable !

Les mauvais esprits lâcheront sans doute que, déjà saturés de vache folle, il n’en sont plus à une contamination près. Mais les mauvais esprits sont comme ça : médisants.

De toute manière, si la pénurie devient trop insupportable, il faudra bien s’adapter en, au minimum, révisant des principes de collecte trop peu universels pour qu’on puisse les considérer comme crédibles (une recommandation européenne serait la bienvenue). Faute de quoi, c’est au don rémunéré qu’il faudra ouvrir la porte et l’éthique, déjà pas mal malmenée, n’en sortira pas gagnante.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Septentrionale - 16/11/2011 - 08:16 - Signaler un abus 0- nationalité: française

    mais ayant vécu en Grande Bretagne au début des années 90 je n'ai pas le droit de donner mon sang en France

  • Par brennec - 16/11/2011 - 09:10 - Signaler un abus La règlementation est absurde

    La règlementation est absurde en france? Qu'a cela ne tienne qu'on fasse une règlementation européenne bien absurde, comme ça plus de comparaison possible de pays a pays.

  • Par fauvette13 - 16/11/2011 - 09:48 - Signaler un abus Le problème avec les délais de transfusion dûs à la pénurie

    c'est qu'une jeune mère de famille vient d'en mourir en Angleterre

  • Par remy c - 16/11/2011 - 20:41 - Signaler un abus Ne pas reéditer le malheur des hémophiles contaminés

    Serait-il possible d'avoir un article médical, expliquant objectivement, les analyses faites ou non sur dons de sang, les procédures d'utilisation des lots, les risques objectifs d'une transfusion sanguine lorsque le donneur est sain, mais récemment contaminé par un virus, hépatite, HIV ou autres, et les dangers encourus par les receveurs ...? vquels temps de latence pour un individu sain

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€