Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Peillon veut enseigner la morale
à l'école, mais laquelle ?

Le ministre de l'Education nationale a annoncé dans une interview accordée au JDD qu'il souhaitait instaurer des cours de "morale laïque" dès la rentrée 2013. Une idée qui peut sembler louable, mais est-elle vraiment applicable ?

Méthode

Publié le

Vincent Peillon, notre ministre de l’Education Nationale vient de proposer le retour de la morale à l’école à travers des leçons de morale laïque. Je me réjouis d’une telle nouvelle, celle-ci allant dans le bon sens. Si certains jeunes ont la chance d’avoir une famille leur enseignant des valeurs, trop de jeunes sont livrés à eux-mêmes sans aucune notion d’un certain nombre de principes élémentaires. D’où, des souffrances pour tout le monde. Pour les jeunes, qui ont du mal à se construire faute d’une conscience morale.

Pour la société qui subit les effets de l’absence de conscience morale à travers de graves incivilités.  Cela dit, je ne puis m’empêcher de me poser un certain nombre de questions.

     1) Si Nicolas Sarkozy et la droite avaient proposé le retour de la morale, la gauche aurait-elle voté pour ? Certains de ses éditorialistes n’auraient-ils pas vu là une manœuvre régressive et réactionnaire de type pétainiste ?

     2) Depuis Mai 68, la morale est considérée par l’intelligentsia de gauche comme relevant de l’idéologie bourgeoise, voire de l’atteinte à la vie, quand cette même intelligentsia se veut nietzschéenne. Ce refus de la morale est tel qu’il est devenu courant de bannir ce mot en le remplaçant par celui d’éthique. Comment la gauche va-t-elle s’y prendre pour expliquer à la gauche que, désormais, il va falloir revenir à la morale et ne plus parler simplement d’éthique ? Qui, parmi les intellectuels de gauche, va penser ce revirement à 180° et la révolution culturelle à gauche qu’il implique ?

     3) La gauche a été et demeure très permissive en matière de morale. Comment va-t-elle expliquer qu’il faut être strict et exigeant ? Et sur quelles bases ?

     4) Du fait de cette permissivité, elle a beaucoup défendu le « à chacun sa morale ». Comment va-t-elle expliquer qu’il y a la morale et pas simplement les morales ou bien encore « à chacun sa morale » ?

     5) Vincent Peillon, notre ministre, parle d’enseigner la morale « laïque ». Qu’entend-t-il par « laïque » ?  Le terme laïc désignant aussi bien le non religieux que l’athéisme, la morale laïque va-t-elle renvoyer à la morale non-religieuse ou à la morale athée ?

     6) La morale non-religieuse étant vague et mal définie, comment va-t-on faire pour enseigner une morale précise ?

     7) Et la morale athée étant précise, comment va-t-on faire pour être large ?

     8) Dans tous les cas de figure, comment va-t-on faire pour satisfaire tout le monde, ceux qui sont religieux et ceux qui ne le sont pas ? La morale laïque ne risque-t-elle pas de ne s’adresser qu’aux enfants issus de milieux non-religieux ou athées ?

     9) Enfin, il va falloir former les instituteurs et les professeurs de collège à la morale laïque. Qui va les former ? Avec quels manuels ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gargamel - 03/09/2012 - 08:23 - Signaler un abus La morale "laïque"

    Peillon est-il prêt à donner des cours au sein de sa propre famille politique ? Car c'est à la maison que les notions de morale s'apprennent et non pas au travers de professeurs des écoles.

  • Par laurencevie - 03/09/2012 - 08:28 - Signaler un abus Expérience alsacienne de l'enseignement de la morale

    Bonjour, L'école publique, en Alsace, doit assurer un enseignement religieux aux élèves dont les familles le souhaitent. Ces cours ne sont très souvent pas effectués par l'enseignant lui-même mais par un bénévole. L'instituteur, ainsi libéré d'une partie de ces élèves, doit, durant le même temps, faire un cours de morale aux autres élèves. Que peut-on tirer de cette expérience ?

  • Par xm - 03/09/2012 - 09:25 - Signaler un abus La morale de Kucheida

    Les socialistes pourront toujours enseigner la morale de Kucheida et de DSK. Le premier présumé avoir détourné des centaines de milliers d'euros dans diverses structures, certain d'avoir vécu à grand train sur des cartes bleus professionnelles. Résultat: rien, même pas une mise en examen. Le second, il n'y a rien a ajouté. Quand des émissions télévisées humoristiques utilisent même le terme "obsédé" à son encontre. Ce type gambade en liberté tout autour du monde. Un citoyen lambda mis en cause dans le même type d'affaire serait déja en préventive en prison.

  • Par langue de pivert - 03/09/2012 - 10:35 - Signaler un abus Quelle morale ?

    Ben la morale socialiste ! Faut vous faire un dessin ? La S.T.A.S.I. faisait ça très bien dans l'ex Allemagne de l'Est (R.D.A.) avec d'excellents résultats !

  • Par AuSecours - 03/09/2012 - 10:38 - Signaler un abus Morale ! morales ! Moralès !

    Bravo pour l'idée et l'effet d'annonce, mais il va y avoir du rififi à l'heure de la soupe chez les gauchos, quand fiston réac recadrera papa et maman qui se sont connus sur les baricades en 68. Et qui prendra des coups de batons quand fiston défendra mordicus son professeur qui conseille de ne pas tuer son prochain, et se priver ainsi d'une éternité à profiter de 100 000 vierges dociles. Et quels sont les professeurs qui oseront aller à l'encontre des préceptes archaïques au risque de se faire lapider ou égorger, pitié pour nos rares et chers enseignants. L'annonce , ambitieuse sur le fond, se réduira à enseigner le bonjour, s'il vous plait, et merci,et encore, ça sera trop pour certains profs permicifs dans l'ame.

  • Par texarkana - 03/09/2012 - 10:44 - Signaler un abus une bonne dose de moraline homocompatible

    voilà qui est indispensable à la formation de nos jeunes (2éme degré évidemment)

  • Par le Gône - 03/09/2012 - 11:06 - Signaler un abus @laurencevie

    Rien..vous nous parlez d'une institution où se retrouve tous la descendance des bobo Parisiens..quel interet voulez vous que cela est ? aucun.

  • Par laurencevie - 03/09/2012 - 11:11 - Signaler un abus réponse à le Gône

    Vous ne savez pas, contrairement à la plupart des Internautes savent que l'Alsace est une région de France qui est sous concordat ?

  • Par Grwfsywash - 03/09/2012 - 12:14 - Signaler un abus Morale laïque, vraiment?

    Quelqu'un peut-il m'expliquer ce qu'est la "morale laïque"? Ne serai-ce pas plutôt l'adoption officielle par l’État de l’idéologie socialiste?

  • Par carredas - 03/09/2012 - 12:22 - Signaler un abus Derrière les mots quels concepts ?

    Questions très pertinentes. Au delà des effets d'annonce, que recouvre la morale laïque ?

  • Par Hicos - 03/09/2012 - 12:24 - Signaler un abus Merci pour cet article

    Il sont dans la merde effectivement nos socialos. Comment en effet faire oublier l'héritage de mai 68 qu'ils ont revendiqué pendant si longtemps (et continuent d'ailleurs pour certains...) La société de tante Yvonne dont ils nous ont sauvé parait-il (pour ma part j'ai rien demandé mais je suis né après) n'était elle pas précisément cette société morale à laquelle tout le monde semble aspirer aujourd'hui ? Heureusement pour eux les français ont peu de mémoire dans leur ensemble et gobent facilement n'importe quoi.

  • Par benj117 - 03/09/2012 - 12:52 - Signaler un abus il ferait deja bien d'arreter d'encourager les

    cas sociaux à pondre 5, 6 ou 7 mioches juste pour les allocs, ou juste parce que les enfants, c'est mignon, mais quand c'est tout petit seulement, quand ils vont pas encore à l'ecole! apres, ils deviennent beaucoup moins mignon et beaucoup moins interessant! donc, on fait un nouveau gamin! c'est pratique, pas besoin d'acheter de poupées, et en plus, c'est l'etat qui paye!!

  • Par ANKOU - 03/09/2012 - 13:12 - Signaler un abus Enseigner la morale ? Quelle morale ?!

    L’école est faite pour instruire ! La morale est du ressort des parents, rien que des parents ! Qui dit que les parents vont être d'accord avec l'enseignement de la morale laïque qui sera fait à leur enfant ? Les crânes d’œufs qui ont eu cette idée pour le moins aberrante, ont-ils conscience que nous ne sommes pas tous sortis du même moule ? N’est-ce pas la diversité qui fait une nation ? En quoi que ce soit, ce qu'ils veulent c'est des robots dans le genre : je ne veux voir qu'une tête ! Là, c'est je ne veux voir qu'une pensée ! La pensée unique est de retour. Heureusement que les enseignements libres sont là pour redresser la barre.

  • Par vangog - 03/09/2012 - 14:12 - Signaler un abus Assez d'accord avec Ankou

    La morale publique ne se transmet pas comme un savoir, mais par l’exemplarité, les premiers concernés étant les profs, puis les parents, puis les autres enfants, enfin l’administration. Si les profs ne balaient pas devant leur porte et continuent a privilégier leurs intérêts corporatistes et la défense d’une certaine idéologie plus que l’intérêt de la nation, ils ne feront que transmettre un enseignement tronqué par l’expérience. Une autre excellente pratique est la compétition sportive ou autre activité qui confronte les élèves les uns aux autres, mais le sport n’a pas été privilégié par le changement Hollandais...

  • Par kassian - 03/09/2012 - 14:24 - Signaler un abus les leçons de morale de V. Peillon

    m'appellent deux commentaires, au delà des excellentes questions posées par l'auteur : - les leçons de morale ont été introduites à l'école primaire sous L. Chatel en 2011. Il est désastreux pour Mr. Peillon de constater qu'il lui aura fallu 4 mois pour ajouter le terme de "laïque" à une mesure qui existait déjà, et qui va la vider de sa substance en la rendant illisible. Heureusement que l'anti-sarkozysme primaire ne tue pas... - après la tentative bien lourde de drague du patronat lors de l'université d'été du MEDEF, le retour à la morale... Le PS serait-il passé en 3 mois de l'indigence et l'angélisme le plus crasse à un retour à l'autorité et au réalisme économique ? On attend la suite, mais dans le concours de retournement de veste le plus rapide de l'histoire, on aura rarement fait mieux. Et moins crédible...

  • Par De France et de plus loin - 03/09/2012 - 14:51 - Signaler un abus Je ne suis pas certain que

    Je ne suis pas certain que l'auteur maîtrise bien la nuance entre morale et éthique. Ses cours de philo doivent être un peu lointains. D'autre part, morale laïque et morale religieuse ne s'affrontent pas lorsque l'on est dans le cadre d'une société laïque comme la nôtre. Heureusement qu'il commence son article en disant que le projet de Peillon va dans le bon sens sinon on panserait qu'il est contre..

  • Par kassian - 03/09/2012 - 15:02 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    "Je ne suis pas certain que l'auteur maîtrise bien la nuance entre morale et éthique" vous êtes trop bon de corriger avec autant de mansuétude un modeste normalien..

  • Par Karamba - 03/09/2012 - 15:08 - Signaler un abus Morale laïque...

    que de gesticulations grotesques pour ne pas dire simplement que Peillon veut revaloriser la place accordée à l'éducation civique. Mais de là à faire croire qu'il va inventer quelque chose, qu'il arrête de jouer les prétentieux et qu'il se contente d'être efficace. Quelle bande de Tartuffe...

  • Par eb - 03/09/2012 - 15:09 - Signaler un abus D'accord pour la morale à l'école...

    Mais pas pour la morale de gauche. On notera quand même que ce sont les mêmes qui hurlaient comme des cochons qu'on égorge quand le gouvernement Fillon en avait parlé. Mais c'est vrai, ce n'était pas de la morale de gôche.

  • Par golvan - 03/09/2012 - 15:45 - Signaler un abus Parler de morale est facho,

    Parler de morale est facho, parler de morale laïque est socialiste. Mais qu'est-ce que monsieur Peillon met précisément dans cette expression ? Toute la morale occidentale est clairement issue de la morale chrétienne, constat évident qui ne choque personne en Europe sauf en France. Et, globalement, malgré des rajouts et des recadrages au 20ème siècle, la morale collective française reste profondément marquée par les valeurs chrétiennes. Parler de morale laïque n'a pas grande signification car la laïcité n'est finalement qu'une acceptation collective que les signes extérieurs religieux et leurs conséquences n'influent pas dans le domaine public. Mais cette attitude collective et civique ne prétend à aucune morale particulière. Bien sûr tout le monde sait qu'en France des gens qui se prétendent "laïcs" sont en réalité des athéistes militants, se drapant dans le culte de la raison comme les franc-maçons ou les marxistes, dont la "morale" est une morale de combat contre la morale chrétienne. Mais le vide créé par la désaffection des églises n'est pas précisément confortable, et Peillon et ses amis cherchent désespérément une morale de rechange. Bonne chance.

  • Par laïcité - 03/09/2012 - 16:03 - Signaler un abus on peut vraiment douter

    de la sincérité de Peillon quand il parle de morale laïque!...Quand on voit comment la droite et surtout la gauche ont bradé notre laïcité pour flatter l'électorat communautariste, on se dit qu'il y a là un magnifique exemple de plus d'hypocrisie manifeste !...Ne jamais oublier que la laïcité, fille héritière du siècle des lumières, est le dernier rempart que veut détruire l'obscurantisme religieux !...Surtout quand une certaine religion a comme prétention de diriger le temporel et le spirituel dans une société...c'est écrit dans ses préceptes !

  • Par JEFT - 03/09/2012 - 17:02 - Signaler un abus Morale à géométrie variable

    Idée certes louable mais déjà pervertie par le ministre. Avez-vous lu cette déclaration de Peillon : "si ces questions (l’enseignement de la morale laïque) ne sont pas posées, réfléchies, enseignées à l'école, elles le sont ailleurs par les marchands et par les intégristes de toutes sortes". Et hop ! marchands et intégristes dans le même panier. Pour VP exercer une activité où l’on est amené à acheter ou vendre est un vice rédhibitoire. De fait ces propos sont insultants pour les commerçants, artisans, industriels, professions libérales, prestataires de services, qui ne se sentent en aucun cas moins pourvus d’honnêteté, de morale et de sens de l’intérêt général que les membres de l’Ed-Nat. La relation marchande est librement consentie, soumise à la concurrence, encadrée par la loi. Elle est éthique : lorsque j’achète je rémunère le travail, le savoir faire, la conscience professionnelle des hommes qui ont produit un bien ou un service. Lorsqu’un prof est payé par l’état, en contrepartie de sa prestation intellectuelle, il s’agit également d’une relation marchande, mais là sans que le bénéficiaire de cette prestation (ou sa famille) ne puisse avoir aucun choix, ça c’est IMMORAL !

  • Par kassian - 03/09/2012 - 17:07 - Signaler un abus Peillon au rapport

    Le gouvernement n'est pas à une incohérence près. Par ses propos, Mr. Peillon va probablement s'attirer les foudres de l'aile gauche "dure", celle qui fait défiler les syndicalistes sous les drapeaux palestiniens.

  • Par Humaniste - 03/09/2012 - 17:15 - Signaler un abus Très bonnes questions

    C'est le travail du philosophe qu'on aimerait voir plus souvent. Par exemple que pense-t-il des débuts de réponses du livre de Vincent Peillon "Une religion pour la République" avec le concept de "libéralisme spirituel". Le noeud du problème dont on ne parle nulle part.

  • Par flogo - 03/09/2012 - 17:41 - Signaler un abus ENSEIGNER LA MORALE LAÏQUE...

    Attendons-nous donc au lavage de cerveaux des enfants à la méthode soviétique. C'est normal pour un président normal qui regne sur une majorité politique socialo-communiste! ***** Le régression est engagé par le système du nivellement par le bas! ***** UA SECOURS : la gauche va assassiner nos enfants !

  • Par Benvoyons - 03/09/2012 - 18:13 - Signaler un abus Cela sera la morale de l'éducation marxiste, il veut formater

    les jeunes pour les prochaines élections. Pas étonnant son père étant le dirigeant européen de la Banque du KGB de l'ex URSS.

  • Par ヒナゲシ - 03/09/2012 - 19:08 - Signaler un abus Étonnante confusion !

    De la part d'un « philsophe » qui écrit : « Le terme laïc désignant aussi bien le non religieux que l’athéisme ». Jusqu'à preuve du contraire (et à moins que j'aie sans m'en rendre compte sauté dans un univers parallèle), le terme laïc signifie : Ⓐ 1. Qui n'appartient pas au clergé ni à un ordre religieux ; 2. Qui appartient, qui est propre au monde profane ou à la vie civile ; Ⓑ En partic. 1. Qui est indépendant vis-à-vis du clergé et de l'Église, et plus généralement de toute confession religieuse ; 2. Qui s'oppose, qui est hostile à toute influence, à toute emprise de l'Église et du clergé sur la vie intellectuelle et morale, sur les institutions, les services publics. ➥

  • Par ヒナゲシ - 03/09/2012 - 19:09 - Signaler un abus Très confusionnante…

    Ces définitions sont issues du TILF, qui ajoute cette précision : « Depuis la crise de 1880-1910 entre l'Église et l'État, l'usage s'est établi en France, de réserver les deux orthographes du mot à deux significations différentes : laïc s'écrit des chrétiens qui n'appartiennent pas au clergé ni aux ordres religieux (le nom correspondant est laïcat, “ensemble des laïcs”) ; laïque s'écrit de ce qui respecte strictement la neutralité vis-à-vis des diverses religions (DUPRÉ 1972) ».   Vouloir mêler la notion d'athéisme à cette question de morale laïque relève donc d'une incompétence caractérisée, ou bien d'une malhonnêteté intellectuelle délibérée. Quelqu'un voit-il une troisième explication ?

  • Par ヒナゲシ - 03/09/2012 - 19:28 - Signaler un abus Le pompon !

    « Elle se retrouve maintenant devant ce qu’elle a elle-même contribué à créer : une société sans morale. » Je crains que notre approximatif théologien ne confonde morale (en général) avec l'étriquée — et somme toute particulière — notion de morale judéo-(islamo ?)-chrétienne… Ce n'est pas parce que l'on prend des distances — et que l'on souhaite un chouïa d'émancipation — vis-à-vis de cette dernière que l'on plonge dans la totale absence de morale.

  • Par Imragen - 03/09/2012 - 19:46 - Signaler un abus J'aimerai savoir

    Au delà des ergotages sur "laïc" et "laïque", quel est le contenu de la morale laïque de l'Education Nationale. Existe t il un document succint qui en dessine les grandes lignes ? Merci à celui ou celle qui me fournira la référence.

  • Par sheldon - 03/09/2012 - 20:58 - Signaler un abus Ce sera la morale du Grand Orient (il y a pire !)

    La morale franc-maçonnique étant très proche de la morale chrétienne (du moins de l'enseignement des Evangiles) je pense qu'il ne faut pas s'alarmer ! Cette morale a formé la grande majorité des français au 19ème et 20ème siècle, et la France ne s'en est pas mal porté. Au moins elle devrait remettre les oukases religieux à leurs places : pas dans la vie publique

  • Par Septentrionale - 04/09/2012 - 00:35 - Signaler un abus on connaît deux grandes religions laïques

    avec une "morale" bien pure et déshumanisante . le national socialisme avec Hitler . l'international socialisme avec Staline le dressage dont rêve Peillon est une vieille idée totalitaire rouge sang qui a encore cours

  • Par LeLiberal - 04/09/2012 - 03:58 - Signaler un abus Cette idée est nauséabonde et dangereuse

    Il n'y a pas une morale universelle, à part peut-être deux aspects très religieux qui sont les "tu ne tueras point" et "tu ne voleras pas ton prochain", mais une multitude de morales qui sont le résultat de notre environnement culturel, familiale, religieux ou athée, etc... Ce que veut Peillon, c'est imposer une "morale officielle" (socialiste ici mais ça n'a à la limite aucune importance car je condamnerais toute initiative de ce genre de la droite) et malheur à ceux qui ne la respecteront pas. Toutefois pour limiter le nombre d'esprits déviants, les mômes seront endoctrinés dès l'école. Ces questions sont du domaine de la vie privée et doivent le rester. Que l'école apprenne aux enfants à lire, écrire et compter correctement, ce sera déjà un excellent début.

  • Par CN13 - 04/09/2012 - 11:56 - Signaler un abus Pas besoin de faire de "la morale" même laïque...

    il suffit aux parents d'instruire une certaine discipline à la maison dès le plus jeune âge. Après tout, ce sont eux qui les mettent au monde. Mais si l'enfant n'est pas discipliné(e) ou il n'a pas appris à l'être, il ne changera pas parce qu'il va à l'école. Quand aux profs... bof !

  • Par zelectron - 04/09/2012 - 16:37 - Signaler un abus la morale des moutons

    pour mieux plumer les troupes, adhérentes aux thèses socialistes et ne plus lâcher le pouvoir ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bertrand Vergely

Bertrand Vergely est philosophe et théologien.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€