Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Le pavé dans la Marne" : décidément, ces temps-ci, la Grande Guerre n'a pas bonne presse

Atlanti-culture

Publié le
"Le pavé dans la Marne" : décidément, ces temps-ci, la Grande Guerre n'a pas bonne presse

THEATRE

LE PAVE DANS LA MARNE

De Jean Paul Faré

Mise en scène: Ivan Morane

Avec Jean Paul Faré et, au violon, Muriel Raynaud.

INFORMATIONS

Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs

Paris 75006

Jusqu’au 3 décembre

du mardi au samedi à 18h30, le dimanche à 15h

Réservations : 01 42 22 66 87

 

RECOMMANDATION

           BON

 THEME

Jean Paul Farré a écrit un texte fort sur sa vision de la guerre de 14. Il revisite cette période à sa manière, non avec les yeux d’un militaire ou d’un politique, mais avec ses yeux d’homme, de pacifiste. Il n’hésite pas à bousculer nos certitudes en partant de l’hypothèse que la guerre de 14 s’est arrêtée lors de la bataille de la Marne, au cours de laquelle l’un de ses deux grands-pères, mobilisés en même temps en août 14, a été tué, l’autre ayant été épargné. En fait, ce texte, il le dédie à Adrien et Alfred qui ont vécu cet enfer au risque de perdre leur vie…

POINTS FORTS

1 On est tout de suite à l’écoute de ce comédien qui nous emmène directement au « cœur » de cette guerre.

Ses causes, les évènements qui l’ont déclenchée, la bêtise des décideurs, la gesticulation des diplomates, des théoriciens de tous poils.

2 On se retrouve sur les bancs de l’école et on assiste à un cours d’histoire  comme on aurait aimé en avoir lorsque nous étions enfants. Grâce à une grande carte colorée, comme celles que l’on a connues, Jean Paul Farré nous montre, avec une grande clarté, le jeu des influences, de l’Autriche-Hongrie à la Serbie, de la Russie à l’Autriche Hongrie, puis de l’Allemagne à la Russie, de la France à l’Allemagne, et enfin de l’Angleterre qui ne veut pas être en reste. Et c’est ainsi que la poudrière a explosé. Tout cela Farré le raconte avec beaucoup d’esprit, de finesse. On ne s’ennuie pas une seconde.

3 La mise en scène est toute simple. Une scène sur la scène qui représente le terrain de guerre avec quelques images et ombres chinoises, et à côté de la scène, une femme qui coud dans l’ombre, qui parait attendre le retour d’un être aimé, ou être en deuil… la vie à côté de la guerre. Mais cette femme est aussi une violoniste qui accompagne Jean Paul Farré tout au long du récit, donnant une forte résonance à ses propos et  rappelant les musiciens dans les tranchées.

4 Mais c’est aussi un spectacle très émouvant car on comprend les motivations de son auteur. Si la guerre s’était arrêtée après la bataille de la Marne, combien de morts, combien de drames collatéraux auraient été évités: c’est au fond  cela qu’il veut nous faire partager comme idée. 

Ce n’est pas de l’antimilitarisme primaire, Farré laisse juste parler son âme. Et il émeut.

POINTS FAIBLES

Je pense que des historiens auraient des choses à redire, mais dans le contexte évoqué, ce n'est pas le plus important…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 20/11/2017 - 23:00 - Signaler un abus Le miracle de la Marne n’a pas eu lieu????

    Moltke le jeune a conquis PARIS et 1870 se répète et la France cesse d’exister? Il y a plus con que le pacifisme au service de l’ennemi, la guerre que l’on mène pour ceux qui vous occupent. En mémoire à ceux qui ne sont pas morts pour rien.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Chantal De Saint Rémy pour Culture-Tops

Chantal De Saint Rémy est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.
 
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€