Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Patrimoine d'Emmanuel Macron : quand l’IREF écrit au Procureur de la République

La question du patrimoine d'Emmanuel Macron n'en finit pas d'intriguer. Suite aux nombreuses interrogations, l'IREF, un think tank libéral conservateur, a envoyé une lettre au Parquet.

Quand c'est flou...

Publié le - Mis à jour le 8 Avril 2017

Le patrimoine de Macron n’en finit pas de faire couler de l’encre et des sueurs froides. Après l’article que nous avons publié sur l’étrange indulgence fiscale dont l’ancien ministre de l’Economie bénéficie, l’IREF décide de saisir directement le Parquet sur une déclaration de patrimoine qui soulève décidément beaucoup de questions.

Qu’est-ce que l’IREF?

L’IREF est un think tank libéral conservateur très en pointe sur les questions de protection sociale et de dépenses publiques. Sans rentrer dans les détails, on pourrait même dire que l’IREF est un IFRAP sérieux, c’est-à-dire attaché à l’étude de fond des dossiers au détriment d’une médiatisation extrême qui tourne régulièrement sur les mêmes rengaines.

Pourquoi l’IREF saisit le Parquet?

On retrouvera ici l’intégralité de la lettre écrite par l’IREF au Parquet:

Déclaration de patrimoine d’Emmanuel MACRON des 24.10.2014 et 16.03.2017

Monsieur le Procureur de la République,

Vous trouverez ci-joint copie de la lettre que nous avons adressée le 31 mars dernier à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Il ressort des déclarations de patrimoine souscrites par Monsieur Macron auprès de la HATVP les 24.10.2014 et 16.03.2017 que celui-ci a déclaré une dette correspondant à l’intégralité d’un emprunt contracté pour réaliser des travaux dans la maison de son épouse. Et par ailleurs, il a déclaré avoir en effet réalisé des travaux pour environ 500 000 euros dans la maison de famille de son épouse au Touquet.

Conformément aux dispositions de l’article 5 de la loi n° 2013-907 du 11.10.2013, les candidats à l’élection présidentielle doivent en particulier déclarer leurs parts dans la valeur des biens détenus en communauté avec leur conjoint pour la moitié de la valeur vénale ou globale des dits biens.

Il ne fait pas de doute que les dépenses réalisées par Monsieur Macron, avec l’argent de ses revenus d’activité, pour procéder à des travaux dans la maison de son épouse considérée comme un bien propre de cette dernière, constituent une créance de la communauté sur son épouse, à titre de récompense. Il ne s’agit pas d’une créance liquide, mais d’une créance certaine.

En effet, selon le JurisClasseur Notarial « … les créances de récompense sont justiciables, par autorité de la loi, d’un règlement principal par voie de compte. L’observation n’est pas neutre. Car cette technique, dérogatoire au droit commun du paiement des créances, met en œuvre des règles particulières similaires à celles qui régissent le compte courant commercial (A. Chavanne, Essai sur la notion de compte en droit civil : LGDJ 1947).

Les créances grevées d’affectation en compte sont juridiquement assujetties à cette saisine comptable dès qu’elles acquièrent leur caractère de certitude juridique : ce que la Cour de cassation exprime exactement en énonçant que les récompenses entrent en compte, de jure, “dès leur naissance”(Cass. 1re civ., 14 mars 1984 : Bull. civ. 1984, I, n° 96) » (Fasc. 55 : COMMUNAUTÉ LÉGALE. – Liquidation et partage. – Récompenses, Date du fascicule : 12 Juin 2009, Date de la dernière mise à jour :
15 Avril 2016, Didier R. Martin, Agrégé des facultés de droit).

Il aurait donc dû déclarer à son actif la moitié de cette créance de 500 000 €, soit 250 000 € qu’il a omis de sa déclaration.

Par ailleurs, il ne pouvait déduire de sa déclaration le passif correspondant au solde à rembourser au capital de l’emprunt souscrit pour réaliser ces travaux qu’à concurrence de la moitié de son montant, soit 147 500 € en 2014 au lieu de 295 000 € et 123 418 € au lieu de 246 837 € en 2017.

Le comportement de Monsieur Macron ne peut qu’interpeller puisqu’il conduit pour la même opération à déduire la totalité du capital emprunté sans nullement tenir compte des biens communs investis pour valoriser le bien propre de son épouse.

Aux termes de cette simple analyse juridique son patrimoine aurait donc dû être porté :

>  En 2014, à 553 660 € au lieu de 156 160 €,

>  Et à 683 072 € au lieu de 309 654 €, en 2017.

En tous les cas, ces montants sont tout à fait substantiels et ces erreurs importantes dans les déclarations de Monsieur Macron, qui ne peuvent a priori résulter d’une simple négligence mais au contraire d’un acte réfléchi et délibéré, seraient alors effectivement susceptibles de constituer l’infraction visée à l’article 26 de la loi susvisée du 11.10.2013 pour laquelle sont notamment prévus une peine de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende ainsi que, à titre complémentaire, l’interdiction des droits civiques et l’interdiction d’exercer une fonction publique.

Il paraît donc souhaitable que soit ouverte une enquête préliminaire afin d’examiner les faits susvisés.

Par souci d’équité dans la période électorale actuelle et eu égard au traitement réservé à d’autres candidats, il serait important que cette procédure soit déclenchée dans les meilleurs délais, ce qui aurait l’avantage de souligner l’objectivité de notre justice en France.

Je vous prie de croire, Monsieur le Procureur, à l’expression de mes salutations distinguées.

Le Président de l’IREF

Jean-Philippe DELSOL

On le voit, l’analyse est ici essentiellement technique et montre que si Emmanuel Macron a vraiment investi 500.000€ dans des travaux bénéficiant à la maison de son épouse, il ne pouvait pratiquer comptablement les opérations qu’il présente dans sa déclaration de patrimoine.

Patrimoine de Macron: un douteux arrangement avec le ciel?

Dans la pratique, on s’étonnera que ce travail de reconstitution patrimoniale n’ait pas été pratiqué par les institutions ad hoc auparavant. Rappelons-le, les déclarations de patrimoine d’Emmanuel Macron n’ont cessé de valoriser à la baisse la situation personnelle de l’intéressé, dans des conditions qui posent question, puisqu’il était de notoriété publique qu’il devait être soumis à l’ISF.

Faut-il en déduire qu’Emmanuel Macron a cherché sciemment à frauder? Probablement pas au sens où certains peuvent l’entendre, c’est-à-dire avec une préméditation digne d’un grand mafieux qui cherche à gruger. En revanche, qu’Emmanuel Macron ait trouvé un moyen commode d’échapper à l’impôt en recourant à une astuce fiscale dont il n’a pas à ce moment-là mesuré le risque paraît plus plausible.

Reste que, pour les institutions, l’empressement manifesté vis-à-vis des Républicains et du Front National, et la passivité vis-à-vis d’un candidat à la présidentielle qui apparaît à bien des égards comme l’homme de l’establishment devient un véritable problème dont on aurait tort de sous-estimer l’importance. Surtout si Macron devait se qualifier de justesse pour le second tour.

Cet article a été initialement publié sur le blog d'Eric Verhaeghe

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par horus35 - 06/04/2017 - 15:51 - Signaler un abus Bienvenue au club !

    Et un nouveau membre au club des magouilleurs, tricheurs, phobiques administratifs, truands en cols blancs.....etc! Tous sont pourris jusqu'au trognon par l'avidité et le pouvoir du pognon! Et le petit minet arc en ciel en digne socialiste ET banquier n'echappe pas a la regle : il est pourri lui aussi! Alors la "justice" dans toute son independance et sa celerité va devoir convoquer le mimi a sa cougarde tres rapidement ,ainsi que la reine des minis jupes pour des mises en examens pour fraude fiscale, faux en ecritures, recel et complicite de recel , fausses declarations, et jeter, comme elle l'a fait pour fillon, ce truand en pature aux journalistes ! Le seul hic dans tout ca: il est de gauche, et la justice aussi ! Et dans une meute les loups se protegent entre eux !

  • Par langue de pivert - 06/04/2017 - 16:17 - Signaler un abus MACRON, HOLLANDE : PAYEZ VOS IMPÔTS !

    Un peu la même combine que Hollande en 2012 ? Allez un tir groupé ! Macron et Poutou on presque le même patrimoine qui peut croire un fable pareil ?

  • Par l'enclume - 06/04/2017 - 17:37 - Signaler un abus Tous pourris, certains plus que d'autres

    Putain les mecs, la bombe à fragmentation, lorsqu'elle va exploser, bonjour les dégâts.

  • Par tubixray - 06/04/2017 - 18:05 - Signaler un abus Si la peur changeait de camp ?

    Ca me va tout à fait mais avec les médias et la justice à la botte de la gauche sociétale rien de moins sur ..... hélas.

  • Par 2bout - 06/04/2017 - 18:17 - Signaler un abus Barbarie ordinaire à l'Elysée

    A qui perd gagne, on ne sait pas encore qui va perdre mais on sait déjà qui a gagné. Dites Monsieur Cadbury, vous n'auriez pas un candidat de substitution ? Parce que si l'autre on l'a bien amoché, celui-ci c'est bien plus sûr, il est grillé !

  • Par langue de pivert - 06/04/2017 - 18:23 - Signaler un abus pareille la fable : saleté de clavier !

    C'était le boulot de l'opposition ce travail d'investigation...mais bon l'essentiel c'est que quelqu'un l'ai fait ! Qu'ils soient remerciés ! Rien ne bougera tant que les socialos tiendront le manche. Les merdias feront le service minimum, l'opposition doit donc relayer encore et encore ! Il faut pourrir Hollande, son exécutif de merde et son dauphin le minet rose sans relâche !

  • Par Anouman - 06/04/2017 - 19:00 - Signaler un abus Patrimoine

    Je trouve M. Verhaeghe bien gentil de penser que si Macron a minimisé son patrimoine pour échapper à l'impôt il l'aurait fait sans intention. Les banquiers sont les champions de l'évasion fiscale pour leurs clients.

  • Par cavalier26 - 06/04/2017 - 19:33 - Signaler un abus Les tribunaux sont trop surchargés

    Comme la demande préalable faite par 8 parlementaires soutien de Fillon, cette lettre rejoindra la pile énorme des dossiers que les juges et procureurs n'ont pas le temps de lire en raison de la surcharge de leurs travaux. Un fois qu'ils auront pu prendre connaissance, d'ici 3 ans...

  • Par 2bout - 06/04/2017 - 20:00 - Signaler un abus Moins blanc que blanc, c'est du grillé !

    Et le nouveau futur boulot qu'il aura : tricoter des pull-overs pour Hollande.

  • Par doray jacqueline - 06/04/2017 - 20:24 - Signaler un abus Pour Macron les juges ne vont pas avoir le temps

    de s'interesser à son dossier trop pris avec François et Pénélope, nous verrons donc en 2022 lorsque le minet aura terminé son quinquennat. C'est scandaleux mais les socialistes ont tous les droits. Voter Fillon est la meilleure façon d'éliminer ce beau parleur et sa clique de socialos.

  • Par Jean-Benoist - 06/04/2017 - 20:51 - Signaler un abus Tout sauf macrollande

    Si les électeurs n'ont pas compris que hollande et la gauchosphère roulent pour macron..ce sera grave..Surtout quand on apprend que le parquet financier aux ordres du même hollande refuse d'enquêter sur la structure occulte qui veut faire chuter Fillon.. Les journalistes qui ont écrit le livre sont ils seulement des romanciers et des menteurs? A vomir..Fillon est le meilleur pour notre pays

  • Par Liberte5 - 06/04/2017 - 22:42 - Signaler un abus C'est dans leur ADN de truquer, mentir, falsifier.....

    Les socialistes feront tout, tout ce qu'ils peuvent pour garder le pouvoir. Rien ne les arrête car seul le pouvoir leur importe. Le pouvoir pour continuer à détruire la France, pour rendre les choses irréversibles, il leur faut encore cinq ans. Tous les moyens sont bons pour y parvenir. Que l'Iref ait prit le parti de dévoiler l'entourloupe, le trucage d'E Macron est une bonne chose, c'est nécessaire. Cela n'aboutira peut-être pas , mais cela doit-être tenté.

  • Par 2bout - 07/04/2017 - 09:04 - Signaler un abus L'IREF, un IFRAP sérieux.

    Et on pourrait même dire que l'IFRAP est un IREF pour les clowns ?

  • Par MMG - 07/04/2017 - 09:55 - Signaler un abus Circulez il n'y a rien à voir, c'est la gauche...

    Emmanuel Hollande se sent pousser des ailes, il ne respecte rien, aucune règle, sinon celle du mensonge éhonté. Personne ne lui demande de rendre des comptes . Ca promet, si par malheur il arrivait au terme de son hold up sur la France.

  • Par Lapalatine - 07/04/2017 - 10:12 - Signaler un abus Pfff!

    Un fraudeur, un menteur quoi! On parie? Il n'y aura pas de suite....On en reparlera! Désabusée!!!

  • Par bd - 07/04/2017 - 10:18 - Signaler un abus Les patrimoines des candidats...

    https://www.facebook.com/media/set/?set=oa.1855910191318001&type=3 Source: http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/presidentielle-les-declarations-de-patrimoine-des-candidats-passees-au-crible-22-03-2017-6785478.php

  • Par bd - 07/04/2017 - 10:22 - Signaler un abus Les VRAIS candidats du système...

    Les VRAIS candidats du système son certes François HOLLANDE... mais aussi François FILLON, Nicolas SARKOZY, Benoît HAMON , Jean-Luc MELENCHON ... et même Marine Le Pen qui cherche à le saboter de l'intérieur. Ce n'est pas de sabotage dont "le système" a besoin ni de simple mesure "de crise" sans rien changer au vieux logiciel... mais de REFORME PROFONDE.

  • Par bd - 07/04/2017 - 10:24 - Signaler un abus Conjuration...

    "On s'aperçoit qu'un nouveau talent a émergé au fait qu'il se crée spontanément autour de lui une conjuration d'imbéciles pour le briser." Jean-Simon Bitan

  • Par bd - 07/04/2017 - 10:26 - Signaler un abus Le seul VRAI réformateur!

    Emmanuel Macron est ARCHI-différent de François Hollande et des autres! La méthode d'Emmanuel Macron est hyper différente de celle de tous les autres, d'ailleurs... et ça énerve autant la vieille gauche que la vieille droite. Il est le seul VRAI réformateur. Le programme est issu "d'en bas" alors que Hollande l'imposait "d'en haut". De plus, le comportement très immobile de François Hollande vis-à-vis de l'Europe est comparable à ce que serait celui de François Fillon ou qu'était celui de Nicolas Sarkozy alors que l'engagement d’Emmanuel Macron est beaucoup plus volontariste en matière de réformes. C'est ça qui fera toute la différence car l'Europe a besoin de réformes autant que la France.

  • Par Anguerrand - 07/04/2017 - 10:26 - Signaler un abus Tous les candidats aiment l'argent

    De droite à gauche et la gauche extrême ont des casseroles. Au point où l'ont en est Il n'y a pas d'autre solution que d'élire un candidat pour son programme et non pour les candidats. Le seul programme qui vaille pour relever notre pays et n'augmente enfin pas la dette est celui de Fillon. Bien sûr il fera travailler tous les fonctionnaites 39 heures, ce sera dur pour ceux qui travaillent 30 heures avec 23 jours d'absentéisme et des avantages honteux payés par le privé. C'est courageux de s'attaquer à 20% des français et leur famille, mais c'est de la simple ÉGALITÉ écrit sur le fronton de nos bâtiments .

  • Par phegp - 07/04/2017 - 10:27 - Signaler un abus Et hop, dans la corbeille

    (à papier, bien sûr). Seuls ceux qui gênent Hollande et son clone sont dignes d'investigations, à charge naturellement.

  • Par aixcalibur 13 - 07/04/2017 - 10:28 - Signaler un abus La république "babaniere" de Hollande

    Sauf que la justice de notre république devenue bananière sous Hollande ne fera rien ou trop tard...c'est un scandale d'état un de plus qui ne sera pas relayé par les médias! Je n'ai pas souvenir d'une tel comportement de l'exécutif et de son administration à sa botte sous la Ve République avec un tel cynisme pour la démocratie.

  • Par Anguerrand - 07/04/2017 - 10:32 - Signaler un abus Comment dépenser un SMIC par jour ?

    Macron soit sait le faire ( avec tous ses frais déjà payés par leur ministère ) ce qui n'augure rien de bon pour être Président . Soit il a bien planqué son argent hors de nos frontières. Dans tous les cas ce type nous prend pour des demeurés.

  • Par tiopere 1 - 07/04/2017 - 10:44 - Signaler un abus isf , impot stupide

    d'abord , une évaluation exacte d'un patrimoine est quasiment impossible et varie en fonction de nombreux paramètres, ayant pour résultat que des gens malins bien conseillés échappent a cet impot . La valeur d'un bien immobilier , par exemple ne tient pas compte du fait qu'en cas de revente le prix sera grevé de la plus value , l'année de cette revente . En résumé l'ISF est un impot qu'il faut supprimer le plus rapidement possible et Fillon est le seul a préconiser sa suppression dans son programme . Rien que cela prouve que tous les autres candidats sont des démagogues indignes de postuler pour la magistrature supprème .

  • Par gerint - 07/04/2017 - 10:44 - Signaler un abus @bd

    Macron- au demeurant un faux-cul sur le plan intellectuel- va continuer la destruction du patrimoine de France et vis-à-vis de l'Europe, il sera entièrement fidèle aux « Grandes Orientations de Politique Économique » (GOPE) fixées par la Commission européenne aux 28 États membres de l’Union européenne pour 2014-2015 en date du 2 Juin qui entre autres prévoit la destruction des services de Santé. Macron fera une ubérisation généralisée qui est loin de représenter partout l'intérêt des Français. Il a beau mentir sans cesse et cacher cela sous des propos vides de sens, c'est le fonds de son programme d'éxécutant obéïssant de l'UE, du monde financier

  • Par gerint - 07/04/2017 - 11:10 - Signaler un abus @bd suite

    Les GOPE sont donc des règles tutélaires émises par la Commission Européenne non élue, et qui comporte moins de 5% de Français. Sortir de l'UE serait la seule façon de choisir nous-mêmes nos orientations. Fillon ne sort pas de l'UE mais je pense qu'il a plus de volonté de limiter l'intrusion européenne excessive dans nos affaires que Macron qui au contraire me paraît vouloir l'augmenter et aplatir les particularités (la volonté du peuple Français) pour indifférencier le pays conformément aux voeux des courants mondialistes essentiellement financiers.

  • Par l'enclume - 07/04/2017 - 11:11 - Signaler un abus Tous pourris, certains plus que d'autres

    bd - 07/04/2017 - 10:26 - Macron est archi différent, surtout dans sa déclaration de patrimoine. Ce qui n'a pas échappé à Monsieur Delsol, avocat fiscaliste, Président de l'IREF.

  • Par Eric ADAM CVD - 07/04/2017 - 11:20 - Signaler un abus Patrimoine? Quelle définition choisir?

    Vous je ne sais pas, mais pour moi, les mots ont un sens! Un "patrimoine", c'est ce qu'on "possède"! Alors? un "bilan" personnel doit en révéler les actifs; les passifs, et un résultat, NON? Or, si j'ai bien entendu le "macro" de service, sur France 2, il aurait "remboursé" de's emprunts pour travaux et pour des acquisitions de biens immobiliers! Donc, si les emprunts sont remboursés, les biens "libérés" sont donc des éléments "objectifs" de son patrimoine... NON? S'il reste des "emprunts au bilan, les "dettes" relatives à ces "actifs" ne sauraient être minorés au "passif"... NON? Alors, si ce "MACRO" possède des biens, ils doivent figurer dans ses déclarations... Ou alors, c'est qu'il ne possède "RIEN"! Or, ses gains de plus de 2 MILLIONS d'Euros ne sauraient avoir été "dépensés" sans avoir affecté son "PATRIMOINE" personnel, ou partagé avec son épouse... DE QUI SE MOQUE-T-ON? Eric Adam, CRD-CVD Porte Parole des Forces Combattantes de la Résistance Démocrate du PEUPLE de FRANCE: Page Officielle du CRD-CVD « Conseil de Résistance pour les Valeurs de la Démocratie » « Combattants pour les Valeurs de la Démocratie »

  • Par PLATYPUS - 07/04/2017 - 11:44 - Signaler un abus Macron

    Ne nous laissons pas enfermer dans ce piège diabolique créé par hollande ! La seule alternative qui permettra de mettre au grand jour les petites affaires pas propres de hollande, c'est FF, et ensuite, FH devant les juges, bien que rien que son livre "un président...." serait suffisant

  • Par viandapneu - 08/04/2017 - 02:32 - Signaler un abus Incroyable

    Pour quiconque fait une déclaration de revenu foncier, il est incroyable que l'inspecteur des impôts ait laisser passer une déduction d'intérêts d'emprunts pour des travaux effectués sur un bien dont le déclarant n'est pas propriétaire déclaré (auquel cas il en déclarerait la valeur, ce qui n'est visiblement pas le cas). Certes, Monsieur Macron a le droit, comme tous les autres français, au respect de sa vie privée, mais là, visiblement, il bénéficie de beaucoup d'indulgence, car je me souviens d'avoir "ferraillé" avec un inspecteur des impôts qui faisaient la distinction entre travaux d'amélioration concernant la "structure", et améliorations de confort : je me souviens qu'il prenait pour exemple le fait que faire un emprunt pour acheter des canapés et le tapis du salon n'était pas la même chose qu'emprunter pour faire des travaux d'isolation, et que les premiers n'étaient pas déductibles. D'un simple point de vue logique, 500 000 euros de travaux dans une maison, cela suppose que sa valeur de départ est conséquente (qui ferait 500 000 de travaux dans une masure ?) et que sa valeur après travauxdépasse largement cette somme. Qu'en pense le fisc ( j'ai payé pour le savoi

  • Par lemillanh - 08/04/2017 - 12:18 - Signaler un abus Comme tout bon Français

    Macron a cherché à minorer son patrimoine pour échapper à l'ISF ! Rien d'illégal cela traduit une mentalité, le problème est moral pourquoi se cacher vis à vis de la haute autorité je ne comprends pas pourquoi il l'a fait car il restait en deçà des seuils fiscaux !

  • Par bd - 12/04/2017 - 03:55 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (1)

    Parce qu’Emmanuel Macron peut être d'accord avec des gens de droite et de gauche, il n'aurait pas d'idée? Nous souffrons tous depuis des années de voir des lois élaborées sous un gouvernement être détricotées par le suivant. "En Marche!" n'est pas comme les autres. Le rôle d'un Président dans un pays mature est, en effet, de trouver le dénominateur commun entre des personnes et des positions différentes, pour avancer, pour que le pays, en tant que nation, avance. Est-ce que les politiques qui divisent, qui pointent du doigt l'autre, sont plus claires pour l'électorat? Il est temps de comprendre que ceux qui jouent à diviser, à opposer, sont des apprentis sorciers.

  • Par bd - 12/04/2017 - 03:55 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (2)

    Pantin, sans expérience, disant ce que d'autres puissances l'enjoignent à dire?
 Dont acte, il a 39 ans, c'est vrai, et sans doute donc moins d'expérience que des hommes et femmes politiques rompus aux joutes électorales...
 Il suit une ligne cognitiviste, ce qui pour tout pédagogue, est particulièrement parlant.
Il faut des constats, argumentés, intellectualisés, et de ces constats, découlent des solutions.
Cela s'appelle du pragmatisme. 
Il ne prétend pas que toutes ces solutions seront un succès. 
Il explique le droit à l'échec (pour lui comme pour tout le monde en promettant le droit au chômage pour tous).
Mais on tente, on essaie, parfois cela marchera, parfois non. Mais, bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien justement d'entendre quelqu'un qui peut ne pas être totalement sûr de lui et dire : «on va faire ensemble». Cela permettra à chacun, individuellement, de se sentir meilleur, en ayant le sentiment légitime d'avoir participé à l'élévation de la société dans son ensemble. Là où tous les politiques depuis plus de 40 ans expliquent à longueur de temps sur Les plateaux télé savoir exactement ce qu'il faut faire, et qu'une fois élus, ils semblent d'un coup avoir tout oublié...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€