Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Il n'y a pas que la génétique : la culture est aussi devenue un moteur de l'évolution

La culture fait partie intégrante du processus de l'évolution. L'apparition du langage a permis à nos ancêtres de communiquer et d'établir des stratégies pour se développer. Quatrième volet de notre série "Evolution perpétuelle".

Evolution perpétuelle

Publié le
Il n'y a pas que la génétique : la culture est aussi devenue un moteur de l'évolution

La culture ne se transmet pas dans les gènes : a priori, les caractères acquis ne sont pas transmissibles. Crédit Flickr / dalbera

Atlantico : On distingue évolution culturelle et évolution biologique. Qu’entend-on exactement par évolution culturelle ? Existait-elle déjà au temps des hominidés, il y a 4 millions d’années ?

Henry de Lumley : On différencie ce qui relève de la technologie et ce qui relève du comportement et des modes de vie. Les modes de vie se transmettent de génération en génération par la communication orale ainsi que par le biais de l’entourage. L’évolution culturelle c’est la transmission de la culture par l’intermédiaire de la société. Et ce grâce à la communication orale, à l’environnement social et aux différents comportements.

Cette évolution a toujours existé, cependant le processus s’est complexifié avec le temps.

Mais attention la culture ne se transmet pas dans les gènes. A priori les caractères acquis ne sont pas transmissibles.

Quid du langage ? Est-il apparu un peu partout en même temps, ou bien a-t-il un berceau géographique en particulier ?

Le langage est apparu avec les homos habilis. Ce sont les premiers hominidés qui ont acquis toutes les conditions anatomiques qui permettent un langage articulé. C’est-à-dire un cerveau dont la superficie dépasse 550 cm3, la présence des aires du langage : l’aire de Broca et l’aire de Wernicke qui sont presque inexistants chez l’australopithèque et qui se développent chez l’homo habilis. On répertorie également la descente du pharynx et du larynx, en raison de la césure de la base de crâne ainsi qu’une cavité buccale plus grande qui permet à la langue de se mouvoir plus facilement.  

Cependant, les paléontologues n’ont jamais trouvé de paroles fossiles. Mais si toutes les conditions anatomiques étaient réunies, il n’y a pas de raison que l’homos habilis ne se soit pas mis à parler. Il s’agit d’un langage articulé qui devait être très primitif et donc très loin du notre.

En quoi le langage a-t-il influencé la courbe de notre évolution ?

Le langage permet de transmettre des messages plus facilement. Avant cette apparition le mode de fonctionnement était l’imitation. Le langage est un outil qui permet évidemment de communiquer, mais également de se mettre à penser, et à établir des stratégies avec les autres. C’est une aptitude essentielle dans l’histoire de l’évolution.

Au sein de l’espèce humaine, distingue-t-on des groupes culturels qui auraient évolué différemment au fils des siècles, voire de millénaires ? Existe-t-il des catégories ?

Les grandes évolutions sont à peu près concomitantes. Cependant, il existe quelques différences. En Asie du Sud-Est par exemple, l’homme proche de l'homo-erectus avait une industrie et des arts très primitifs et qui ont évolué de façon différente des autres. En effet, partout ailleurs, même chez les hommes des grottes de Lascaux ont avait art pariétal très perfectionné.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ZOEDUBATO - 15/08/2013 - 10:25 - Signaler un abus Le langage n'est pas neutre c'est aussi une marque de pouvoir

    Les mots utilisés et la transformation de leurs sens originels permet d'asseoir son autorité via uns nouvelle forme d'expression qui peut aller jusqu'au formatage des pensées au lavage de cerveau et à l'assujettissement Le passage de chasseurs cueilleurs à agriculteurs éleveurs a entraîné un rassemblement de clans et de groupes et la naissance de village puis de ville puis d'Etat Peu après les premières installations on assiste à une floraison d'alliance de croyance, de rites et d'instruments du pouvoir Je me suis toujours demandé si la spiritualité qui avait été développé pour répondre a des besoins profonds d'adaptation aux changements de l'environnement et du climat dans lesquels les clans vivaient n'avait été petit à petit déformé et incorporé dans un langage de pouvoir qui certes encadrait les habitants mais qui a également permis des Etats et une dynamique de civilisation (avec des effets pervers)

  • Par EOLE - 15/08/2013 - 10:37 - Signaler un abus N'en déplaise à leurs éminences

    La culture ne se déploie ni ne se transmet par la société, qui n'est qu'une abstraction ou comme l'aurait dit Whitehead une occasion actuelle agglomérée, mais uniquement par des hommes de chair et d'os vivants. Quand à savoir si, d'une manière ou d'une autre, certains traits culturels ou plutôt certaines interactions entre la culture d'un humain et son organisme s'encodent et se transmettent génétiquement, je préférerai laisser un point d'interrogation de crainte de remettre sottement en question les principes de causalité finale et efficiente...

  • Par EOLE - 15/08/2013 - 10:41 - Signaler un abus @ ZOEDUBATO

    Une partie de la réponse à vos interrogations dans "Avant l'histoire" de Alain Testard (ed. Gallimard NRF).

  • Par Anemone - 15/08/2013 - 19:47 - Signaler un abus langage et culture

    Culture = transmission par le langage? . En partie, mais pas entièrement. il suffit de voir ce que la culture gréco-romaine nous a laissés grâce à leur architecture, leurs peintures, leurs sculpture. . Pas besoin de langage pour cela. . La musique (hors rap et autres stupidités cacophoniques) n'est elle pas universelle? Du nord au sud, de l'est à l'ouest, elle nous apporte cette culture . . Le langage aide t-il à l’évolution? Sans doute, grâce à ce qu'il transmet par tous ces moyens cités : c'est d'ailleurs pour cela que certains bousillent les grands Bouddhas, temples, bibliothèques (la grande bibliothèque d'Alexandrie), jusqu’à nos églises aujourd'hui! . Seul moyen de détruire la culture. . Quant au langage, parlé et écrit, il sert à partager les points de vue (philosophie, recherche scientifique, mathématiques, littérature...) . L'évolution serait plutôt une involution! Langage parlé où les mots sont détournés de leur sens premier, musique dysharmonique, peinture qui ne représente que l'abîme imaginaire de soit disant artistes... ... banlieues, bac (et mariage) pour tous, perte de sens... . Oui, malgré les anaphores, c'est l'involution qui apparaît!

  • Par ヒナゲシ - 16/08/2013 - 01:20 - Signaler un abus Et puis surtout, la culture nous permet désormais

    d'*orienter* notre évolution, grâce à la génétique et aux techno-sciences.   La médecine a déjà commencé à le faire en évitant de mourir à des êtres que la seule sélection naturelle aurait prématurément envoyés au tombeau.   À quand des êtres humains capables de ralentir leur métabolisme et hiberner naturellement pendant des décennies, permettant ainsi l'exploration spatiale vers des mondes extra-solaires ? Et adaptés à l'absence de gravité, résistants aux rayonnements, etc.

  • Par Le gorille - 16/08/2013 - 02:26 - Signaler un abus Par la société...

    @ EOLE Si, en pratique, ce sont des individus en chair et en os qui parlent et transmettent leur culture, cette transmission est aussi le fait de la société prise comme telle. Sans société, pas de culture. Le réfugié vietnamien dans la jungle, sans prouver mon assertion, est une indication fort intéressante. Il y a même eu régression culturelle... . Pensez au maintien d'une culture, dite "ancestrale" ou "régionale", d'une société immergée dans une autre, dominante tant par l'argent, l'organisation et, il faut aussi le dire, ses réalisations de tous ordres. Sans la société, qui est échange permanent de mémoire et de savoir, avec confrontations, jugements et décisions, pas d'élaboration de culture ni, a fortiori, de transmission ni d'évolution d'icelle.

  • Par Le gorille - 16/08/2013 - 02:41 - Signaler un abus Involution...

    @ Anémone Vous m'avez obligé à me plonger dans le dico... non mais ! Ce mot va dans deux directions : "se replier vers l'intérieur" et "hétérogénéité devient homogénéité". A vous lire, il me semble que vous avez privilégié la seconde, à savoir le nivellement par la base, avec un arasement général, me trompé-je ? Le hic, c'est notre éducation, qui oublie de faire la différence entre la masse, donc le nivellement culturel à un ratio minimum minimorum, et l'élite, bien souvent fustigée. Or, quand vous parlez de ce que nous ont laissé les grecs, les romains et autres, il s'agit de l'élite... Aujourd'hui, les références sont idéalisées à l'ensemble d'un peuple, mais seule l'élite a créé, ordonné et, en fin de compte, laissé quelque chose. Les masses, souvent esclaves d'ailleurs, ont participé, probablement contraintes pour survivre, mais sans comprendre la raison d'être et la finalité de leurs réalisations... Je n'en veux pour preuve que la remarque désobligeante de bon ton à propos des réalisations de prestige : "l'argent eût pu servir à autre chose..."

  • Par Vautrin - 16/08/2013 - 08:16 - Signaler un abus Portes ouverte enfoncée

    Évidemment que la culture est le mode humain d'adaptation. Il y a longtemps que l'on s'en est aperçu ! D'Évolution, je suis plus réticent à en parler, car ce terme est marqué de métaphysique. Mais pourquoi s'imaginer que le seul langage est à l'oeuvre ? Certes il instaure un rapport médiatisé au monde, par le concept. Et, au passage, ce n'est pas un instrument de "communication" : franchissez une frontière linguistique, et vous verrez. ! Homo sapiens, certes, mais nous sommes aussi bien, et au même degré, homo politicus, homo faber et homo rectus. Quatre faultés humaines et non le seul langage. Pour la communication, lisez "L'Usage, le Contrat et le Service", ISBN 978-2-8106218-2-8 et vous verrez que l'interlocution n'est qu'un contenu d'échange.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Henry de Lumley

Henry de Lumley est un préhistorien. Sa trajectoire professionnelle de plus de 40 ans est jalonnée par des découvertes importantes et par la construction d'équipements scientifiques destinés à faire mieux connaître la préhistoire.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€