Vendredi 25 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pas un problème chez des milliards de consommateurs en 20 ans : la peur des OGM est-elle irrationnelle ?

Des millions de personnes consomment des aliments génétiquement modifiés depuis 20 ans sans qu’aucun problème sanitaire n’ait encore été découvert, rappelle un article du Wall Street Journal. Malgré de nombreux progrès (baisse des coûts, récoltes plus nombreuses, résistance aux maladies et aux insectes, valeur nutritionnelle ajoutée, réduction de l'impact écologique) le grand public reste sceptique à leur sujet.

Indigestion

Publié le 30 octobre 2013
 
Les OGM sont aujourd’hui répandus dans un quart des exploitations mondiales

Les OGM sont aujourd’hui répandus dans un quart des exploitations mondiales

Pour lire l'article du Wall Street Journal, cliquer ici.

Atlantico : Les OGM sont aujourd’hui répandus dans un quart des exploitations mondiales, principalement de petits exploitants des pays développés. En raison de l’augmentation de la population mondiale et des exigences environnementales, les OGM sont-ils inévitablement appelés à se généraliser dans l’agriculture ?

Marcel Kuntz Ce que l’on nomme OGM est une biotechnologie pour l’amélioration des plantes cultivées. La réglementation se focalise sur cet outil depuis 1990, mais il y en a bien d’autres, qui dérivent des avancées scientifiques sur les patrimoines génétiques des êtres vivants. Ce qui est indispensable, c’est de développer grâce à ces découvertes des lignées de plantes qui répondent aux défis agricoles actuels et futurs. Je voudrais rappeler que depuis le Néolithique, l’Homme a modifié les espèces agricoles, afin de produire plus et mieux. On l’a oublié pendant quelques décennies privilégiées, mais la tâche est toujours devant nous : produire plus et mieux. Devant ce défi, se priver a priori d’un outil de la boîte est très risqué, surtout si c’est un outil utile, quelquefois le meilleur, ce qui est le cas pour certaines approches de type  OGM. 

Pour autant, il n’est pas certain que les politiciens  s’engagent dans cette voie. Cela fait des années, en France, qu’ils auraient dû réformer l’Etat, et on ne voit toujours rien venir ! Alors, pensez donc, un thème comme les OGM qui se prête aussi peu à l’électoralisme à court terme… Pour être précis, aujourd’hui dans le contexte politique français, la recherche sur les OGM n’est plus possible.

Leurs avantages en termes de coûts, de lutte contre la faim ou d’impact environnemental sont-ils contrebalancés par des risques avérés ? Si oui, quels sont-ils ?

On distingue, pour des raisons pratiques, les risques sanitaires des risques environnementaux, et toujours au cas par cas (chaque OGM est considéré individuellement, sans généralisation). Sanitaire : production non-intentionnelle d’une toxine ou d’un allergène nouveau. Environnemental : les effets sur la faune et la flore, ou la dispersion des graines ou du pollen, par exemple. 

Il n’y a là aucun risque spécifique venant des OGM : tous les risques potentiels débattus et étudiés par d’innombrables travaux scientifiques (majoritairement de la recherche publique, sans financement industriel, faut-il préciser) existent aussi, dans leur nature, pour d’autres techniques d’amélioration des plantes. Dans ces derniers cas, on juge ces risques tellement peu probables, ou gérables, que l’on n’a pas jugé utile d’imposer une réglementation spécifique. Pour des raisons sans réelle base scientifique, pour les OGM, des travaux d’évaluation des risques sont ainsi obligatoires avant mise sur le marché. 

Bien sûr il est impossible de prouver un risque zéro, mais dans l’esprit des décideurs il s’agissait de garantir la sécurité au meilleur niveau. C’est le cas, mais souvent l’important n’est pas le risque lui-même, mais plutôt la perception du risque…

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le Lampiste - 05/11/2013 - 23:27 - Signaler un abus On a ses nerf? Un poil d'opium peut-être, pour calmer tout ça...

    Et c'est pas fini... tralala.... j'adore.

  • Par ヒナゲシ - 05/11/2013 - 23:04 - Signaler un abus à pauvre conium

    Merci !
    Vous pouvez maintenant retourner philosopher avec vos potes du Café du Commerce & de l'Abyssinie car, décidément, le domaine où vous étincelez le plus reste encore les chouineries victimaires sur les misères faites à l'Église⁰ª, et la louange de LA morale issue du fond des âges, de la sagesse des peuples, du décalogue…
    Et, surtout, continuez de flatuler paresseusement votre morgue contre les gôchos, les socialos, les bolchos, les bobos, les cocos, les homos, etc.
    Vous n'êtes jamais si bon que quand vous vous conformez à ce qu'on attend de vous, c'est-à-dire à peu près… tout le temps.
     
    ⁰ : www.atlantico.fr/decryptage/expulsion-religieux-au-comite-ethique-que-cache-retour-laicite-musclee-damien-guay-854703.html#comment-345834
     
    ª : c'est d'ailleurs lorsque j'eus évoqué une énième connerie du pape que vous vous en êtes — dégoulinant d'amertume — pris à moi pour la première fois.
    Ce fut aussi la première fois que je vous mouchai.
    ☞ www.atlantico.fr/pepites/mariage-pour-tous-opposant-nicolas-b-raconte-arrestation-et-emprisonnement-valeurs-actuelles-809859.html#comment-321171

  • Par ヒナゲシ - 05/11/2013 - 23:04 - Signaler un abus De papaver…

    miLLepates :
    « Vous avez en tout cas démontré une absence
    totale de connaissances sur la façon dont
    les labos de recherche fonctionnent
    financièrement.
    Car, les “experts” comme vous dites, ceux
    qui sont compétents, travaillent forcément
    avec l'industrie, question de survie »
    Pouvez-vous nous rappeler quelles firmes, quels industriels ont-ils permis au physicien Peter Higgs, au mathématicien Andrew Wiles ou au biologiste Luc Montagnier, par exemple (vous voyez, je prends des contemporains, pas Archimède ou Lavoisier) de faire leurs découvertes et élaborer les savoirs dont ils ont fait profiter le monde ?
     

  • Par Le Lampiste - 05/11/2013 - 01:50 - Signaler un abus @la butterfly, charmant coquelicot...

    Vous êtes fidèle à vous même, toujours d'une malhonnêteté idéologique. On peut pas dire "intellectuelle", ce serait un oxymore dans votre cas, comme l'ensemble de vos interventions, ce prêchi-prêcha de bobo socialo.
    Vous avez en tout cas démontré une absence totale de connaissances sur la façon dont les labos de recherche fonctionnent financièrement.
    Car, les "experts" comme vous dites, ceux qui sont compétents, travaillent forcément avec l'industrie, question de survie, et dans notre belle époque, la concurrence est assez rude pour que personne ne prenne le risque de voir sa carrière entravée pour une publication trop... crue. Sauf, bien sur, ceux qui n'ont rien à perdre. On en connait tous, quand on fréquente ce milieu, des "chargés de cours" au parcours universitaire plus syndicaliste et politique qu’expérimental, dignes héritiers de 68.
    Le reste, comme vos délires, relève de la naïveté qu'on peut dire romantique, quand on est charitable, mais surtout ignorante, solutions miracles qui font rigoler même les poivrots du Café du Commerce et de l'Abyssinie Réunis.
    Pour finir, j'ai autre chose à faire qu'à soigner votre narcissisme prétentieux. Bye, Gentil Coquelicot Nouveau...

  • Par stop bobards - 03/11/2013 - 19:01 - Signaler un abus honnetete intellectuelle

    On est en democratie, chacun peut faire du "lobbying" s'il a envie.
    ce qui pose probleme ce n'est pas que Seralini a du fric de la grande distribution, c'est les manipulations qu'il monte avec ce fric.
    Vous avez tous vu ses photos de rats avec des tumeurs : a gauche, le rat avait mangé un OGM, au milieu il avait bu un pesticide, a droite mangé et bu les 2. Avec un peu d'esprit critique, on se demande OU EST LE RAT TEMOIN (qui n'a pas mangé d'OGM, ni bu de pesticide) ? A quoi il ressemble ? Reponse: comme les 3 autres car cette race de rat a des tumeurs quand ils sont vieux !
    Ca s'appelle de la manipulation d'image...

  • Par ヒナゲシ - 03/11/2013 - 17:23 - Signaler un abus Et, pour faire plaisir aux lobbyistes de tous poils,

    … je n'ai aucune difficulté à ajouter que des experts qui seraient en outre indépendants de l'agriculture bio, ce serait même encore mieux.

  • Par ヒナゲシ - 03/11/2013 - 17:20 - Signaler un abus Ah ça oui ! Je l'ai bien écrit.

    Et c'est sensiblement différent de votre divagation du {31/10/2013/09 h 30}.
     
    Vous comptez nous chier une pendule à chaque fois que j'écris 20 mots ?

  • Par Le Lampiste - 03/11/2013 - 10:50 - Signaler un abus MADAME BUTTERFLY, derrière votre éventail ridicule....

    AVEZ VOUS ECRIT, OUI OU NON, CETTE PHRASE :
    Par ヒナゲシ - 30/10/2013 - 15:23 - Signaler un abus Oui enfin, ce serait mieux de solliciter l'avis…
    de scientifiques *sans aucun lien* avec l'industrie de la transgenèse, et n'ayant notamment aucune rémunération à attendre de la promotion de celle-ci.
    QUAND ALLEZ-VOUS RECONNAITRE QUE VOUS VOUS FOUTEZ DU MONDE ET QUE VOUS ECRIVEZ N'IMPORTE QUOI.
    CONTENTEZ VOUS DES SUJETS SUR LESQUELS VOUS AVEZ UNE CERTAINE CON-PETENCE, CEUX DU DESSOUS DE LA CEINTURE, QUI VOUS TRACASSENT TANT D'HABITUDE!

  • Par Wackes Seppi - 03/11/2013 - 01:44 - Signaler un abus Indépendants ? La blague est encore meilleure ! (2)

    Le financement a donc été assuré à travers une nouvelle association – opaque –, CERES.
    Le narcissisme de ce monsieur est tel qu'il s'est senti le besoin de décrire les détails de... disons... l'opération.
    Moyennant quoi Séralini et al. ont « remercié sincèrement l'Association CERES, la Fondation "Charles Leopold Mayer pour le Progrès de l’Homme", le Ministère français de la recherche et le CRIIGEN pour leur important appui. » D'ordinaire, on précise en quoi cet appui a consisté (et Séralini l'a fait dans d'autres publications...).
    Et, bien sûr, ils ont déclaré une absence de conflits d'intérêts.
    Et, bien sûr, le CRIIGEN qui a reçu trois millions d'euros de financement d'Auchan et de Carrefour – vendeurs de produits « nourris sans OGM » sous marques de distributeur et quelques autres dont l'identité n'a pas été divulguée – peut continuer à se déclarer « indépendant »...

  • Par Wackes Seppi - 03/11/2013 - 01:43 - Signaler un abus Indépendants ? La blague est encore meilleure ! (1)

    M./Mme Stop bobards, faut aussi citer «Tous cobayes!» de M. Séralini (pp. 65-66). Ou:
    http://tempsreel.nouvelobs.com/ogm-le-scandale/20120918.OBS2789/ogm-quand-la-grande-distribution-finance-une-etude-choc.html
    «Nous avons cependant dû sortir de ce cadre [l'association Fontaine, liée de façon trop voyante à Auchan] pour organiser le montage financier nécessaire à l’expérience. Pour éviter tout rapprochement disqualifiant avec les méthodes des industriels, il fallait un cloisonnement net entre les scientifiques [...] et les associations qui la subventionnaient.
    [...]
    Il n’était [...] pas concevable qu’elle [l'association Fontaine] soit le commanditaire direct de l’étude. Nous ne pouvions nous exposer à apparaître aux yeux de nos détracteurs comme des scientifiques financés directement par le lobby de la grande distribution – d’une façon symétrique aux experts influencés par celui de l’agro-alimentaire. [...]
    Le CRIIGEN [M. Séralini en présidait le conseil scientifique...], a joué un rôle capital dans le montage de l’expérience car il a assuré l’interface entre les associations donatrices [...] et le comité directeur de l’expérience.»

  • Par stop bobards - 02/11/2013 - 10:27 - Signaler un abus experts "indépendents" (suite)

    Le Comité de recherche et d’information "indépendantes" sur le génie génétique (CRIIGEN) était représenté lors du Grenelle par Chantal Jacquet (ancienne de Carrefour) ... . C’est à l’initiative de l’ancienne ministre de l’environnement Corinne Lepage que l’association a été créée en 1999 sur le modèle de la CRIIRAD..., A l’instar de la CRIIRAD, le CRIIGEN est avant tout une asso militante écologiste qui veut se donner une image crédible et sérieuse, c’est-à-dire non idéologique, pour les médias et l’opinion publique. L’association de Corinne Lepage se démarque ainsi des Faucheurs Volontaires en adoptant une approche légaliste et tente une stratégie de blocage des OGM en utilisant principalement l’autorité scientifique de son « expert vedette » Séralini. ... il s’agit d’une division du travail. Le CRIIGEN, membre de L’Alliance pour la planète, fournit les études et les arguments à être avancés dans les débats scientifiques, relayés ensuite par Greenpeace – qui participe au financement des études –, les Amis de la Terre et Cie, plus impliqués dans les actions de terrain. http://alerte-environnement.fr/la-face-cachee-des-ong/lombre-du-crii-gen/

  • Par stop bobards - 02/11/2013 - 10:07 - Signaler un abus indépendents ? La bonne blague

    ah les experts indépendents ! Ou prétendus tels ?
    Voir le site
    http://www.ecolopedia.fr/
    qui présente la galaxie écolo, soit par personnes (voir déroulant "acteurs-clés"; malheureusement il en manque, mais on peut compléter !), soit par "associations".
    Voir par exemple, le criigen de Corinne Lepage / Séralini / Carrefour / Auchan / etc
    Petit extrait:
    "Ainsi, Carrefour, qui aidé financièrement l’association anti-OGM dès le départ, a fait partie du Conseil d’administration du CRIIGEN jusqu’en 2010. En outre, Gérard Mulliez, ancien patron et fondateur d’Auchan, a créé l’association Ceres qui a financé le CRIIGEN à hauteur de 2 millions d’euros une étude sur un maïs OGM. De plus, le caractère «apolitique et non-militant» de leur activité est de façade..."

  • Par ヒナゲシ - 02/11/2013 - 05:24 - Signaler un abus QUESTION/RÉPONSE édifiant

    J'avais donc demandé des experts indépendants de l'*industrie*, mais :
    • *ni des « labos* (notion pouvant être intégralement publique) ;
    • *ni des « créateurs » etc.* (même remarque).
     
    CQFD

  • Par Le Lampiste - 01/11/2013 - 09:34 - Signaler un abus Troubles cognitifs précoces ou foutage de g... habituel ???

    QUESTION (= preuve de mauvaise foi chronique)
    Par ヒナゲシ - 31/10/2013 - 21:04 - Signaler un abus Plaît-il, miLLepates ?
    Qui, ici, a-t-il évoqué des
    « “experts totalement indépendants”
    des industriels, des labos, et des
    créateurs de la méthode et des
    applications » ???
    REPONSE :
    Par ヒナゲシ - 30/10/2013 - 15:23 - Signaler un abus Oui enfin, ce serait mieux de solliciter l'avis…
    de scientifiques *sans aucun lien* avec l'industrie de la transgenèse, et n'ayant notamment aucune rémunération à attendre de la promotion de celle-ci.
    NO COMMENT.

  • Par stop bobards - 01/11/2013 - 08:30 - Signaler un abus Délire parano ou propagande délibérément malhonnête ?

    http://www.politis.fr/Le-lobby-des-OGM-est-d-une,3553.html
    tombé par hasard sur cet article « Le lobby des OGM est d’une efficacité redoutable ».
    Très comique quand on sait qu’il n’y a pas une seule semence OGM vendue en France, et plus de recherche non plus. Quelle efficacité redoutable ce « lobby » !
    Le lobby des anti-OGM ne craint pas le ridicule. Lui il harcèle tous les élus mais ce n’est pas du lobbying !
    A propos d’Amos prospective qui est cité, voici leur site web (ah c’est vrai, c’est pas très pensée unique écolo ! Donc faut lire) :
    http://www.agriculture-environnement.fr/

  • Par ヒナゲシ - 31/10/2013 - 22:04 - Signaler un abus Plaît-il, miLLepates ?

    Qui, ici, a-t-il évoqué des
    « “experts totalement indépendants”
    des industriels, des labos, et des
    créateurs de la méthode et des
    applications » ???
     
    À part vous, je ne vois pas…
    Apprenez à lire, ça nous soulagera de vos interventions inutiles autant que laborieuses (quoi que — exception — je souscrive plutôt à votre 9 h 24).
     
    (Rien à voir)
    Il est plaisant de constater que la publication d'un article pro-OGM aura valu — le jour même ! — à Atlantico l'irruption de deux commentateurs tout nouveaux et très très amis des OGM.

  • Par Wackes Seppi - 31/10/2013 - 16:25 - Signaler un abus « Chasse aux sorcières » (2)

    Et je réitère pour être bien compris (j'espère...).
    M. Séralini a fait état d'une différence de production en 42 jours qui ne correspond pas à la réalité... une réalité accessible à quiconque peut faire deux moyennes de six données et un rapport entre les moyennes.
    Et il a supputé – tout à fait gratuitement – un effet hormonal de l'aubergine Bt pour une différence de production laitière attribuable aux témoins... une réalité accessible à quiconque sait lire un graphique.
    Alors, «hargne envers toute personne émettant des critiques scientifiquement valables»? Séralini? Vous?
    «Totalitarisme»? Reprendre un célèbre professeur sur le fait que (6,26 – 5,95) x 100 / 5,95 ne fait pas 14,3 et sur d'autres «erreurs»? Sur des interprétations manifestement abusives? Tout cela dans un document ayant eu une part déterminante dans une décision de Cour suprême?
    « On dirait une chasse aux sorcière »? Parce que débusquer ce genre de... disons comme vous l'avez fait « interprétation de la lecture des statistiques» est une chasse aux sorcières?

  • Par Wackes Seppi - 31/10/2013 - 16:25 - Signaler un abus « Chasse aux sorcières » (1)

    M./Mme Gliocyte empoisonne le puits à propos de l'«expertise» produite par M. Séralini «pour la Cour Suprême de l'Inde» (selon sa version) ou pour la requérante Aruna Rodrigues, et Greenpeace (selon les faits incontournables).
    Je n'ai fait aucun commentaire sur la force prédictive ou démonstrative de l'innocuité de l'aubergine Bt d'un test de 49 jours de production de lait. Je connais aussi l'opinion du HCB.
    Il/elle écrit: «Maintenant si votre démonstration porte sur l'interprétation de la lecture des statistiques...»
    C'est pourtant simple: c'était exactement ça dans mon commentaire précédent.
    Une lecture indigne d'un élève de quatrième et une interprétation indigne d'un étudiant de première année de biologie.
    Une lecture d'un des piliers de l'anti-OGMisme...

  • Par Wackes Seppi - 31/10/2013 - 16:13 - Signaler un abus Stop dénigrement !

    M./Mme Gliocyte se lance dans le dénigrement de l'interlocuteur. L'ultime stratagème.
    Précisons. Je suis un aficionado de ce qui marche en agronomie, de ce qui sert la société; de ce qui nous nourrit et va nous nourrir. La transgénèse est un procédé qui produit de remarquables résultats (il peut aussi produire le pire) et qui est parfois incontournable (quelle autre méthode pour protéger le papayer du virus du ringspot?).
    Non, je ne prends pas ceux qui ont un esprit critique pour des crétins. J'essaie de leur ouvrir des pistes de réflexion. Cela m'a semblé fructueux pour certains intervenants ici.
    Certes pas tous. Pas ceux qui se prétendent esprit critique, mais s'obstinent à diaboliser les OGM – non : de la transgénèse, c'est plus fondamental – avec des arguments enfin... C'est leur droit. Mais l'éventail chinois est un piètre camouflage, même orné de beaux sophismes.
    Il me faudrait faire preuve de «modération» pour ne pas «nuire» à la cause des OGM? Mais ce serait précisément pour faire avancer votre cause! Car, en l'absence de raison sérieuse de vous opposer, il vous faut de l'espace pour le «FUD» -- fear, uncertainty and doubt, peur, incertitude et doute.

  • Par stop bobards - 31/10/2013 - 10:58 - Signaler un abus discussion à la dérive

    une discussion sur telle ou telle étude n'a aucun sens. L'évaluation des OGM n'est pas faite sur 1 étude, mais sur un ensemble.
    La démarche générale de l'évaluation des risques est expliquée ici dans des vidéos:
    http://www.efsa.europa.eu/fr/news/videos.htm
    Allez voir car cela parle des différentes choses.
    De plus si on reste sur 1 étude, cela a toutes les chances d'être une étude bidon à qui les anti-OGM font une publicité démesurée car ils n'ont pas grand chose pour aller dans leur sens, et ils ignorent les centaines d'autres qui réfutent leurs arguments de peur (qui veut tuer son chien, l'accuse de la rage).

  • Par Le Lampiste - 31/10/2013 - 10:30 - Signaler un abus Les experts ne doivent pas gêner les idéologues démagos !

    Il faut admirer l'intelligence de ceux qui réclament des "experts totalement indépendants" des industriels, des labos, et des créateurs de la méthode et des applications.
    Bref, des experts totalement incompétents, car la compétence rend les débats très ennuyeux pour ceux dont le métier est la manipulation des foules.
    Le troll "Madame Butterfly", caché derrière son éventail chinois, nous donne là encore une fois la preuve de sa profondeur de vue.

  • Par Le Lampiste - 31/10/2013 - 10:24 - Signaler un abus Jolis échanges, mais des questions persistent vachement !

    Sur cette histoire de vache, il semble qu'on ne puisse en tirer d'autre conclusion qu'une absence de preuve d'influence de la nourriture OGM sur la production de lait, donc d'une action probablement hormonale perturbatrice ou directe.
    L'adage "L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence" clôt la question.
    Par ailleurs, parler de consommation d'OGM depuis 20 ans pour l'alimentation animale ne me semble pas non plus avoir grande signification. Les animaux d'élevage ne sont pas destinés à atteindre cet âge canonique, ils sont sacrifiés bien avant. Or les cancers sont pour la plupart des maladies de l'âge mur, évidents cliniquement dans leurs dernières années.
    En outre, qu'une molécule ait une composition chimique identique est elle une preuve de l’innocuité biologique, alors qu'on sait qu'il suffit d'un changement de conformation tertiaire pour transformer une petite protéine en prion "indigeste" qui va s'accumuler ou déclencher l'apoptose ? Là encore, le délai d'apparition des signes cliniques est très long, jusqu'à plus de 30 ans, et la "contamination" se faisant de proche en proche par les polypeptides, elle est possible par l'alimentation (Kuru et crise anglaise) : ???

  • Par gliocyte - 31/10/2013 - 08:57 - Signaler un abus @Wakes Seppi

    Je ne vois pas en quoi l'étude de la production de lait sur 49 jours d'une vache nourrie aux aubergines génétiquement modifiées démontre l'absence de nocivité de celles-ci. Maintenant si votre démonstration porte sur l'interprétation de la lecture des statistiques, je vous invite à relire ce qu'en a écrit le Haut Conseil des Biotechnologies. Ce qui me gêne, c'est votre hargne envers toute personne émettant des critiques scientifiquement valables, que vous n'hésitez pas à traiter d'ignare. Votre totalitarisme, j'avoue, me fait peur. On dirait une chasse aux sorcières. Un peu plus de modération ne nuirait pas à la cause des OGM.

  • Par Stratix - 30/10/2013 - 23:01 - Signaler un abus La Recherche francaise manque de leadership

    La France qui, pour une fois, avait une avance (dans le domaine des OGM) a décidé stupidement d’abandonner la partie en interdisant les OGM. Les emplois sont donc maintenant aux US et il faudra leur payer des royalties pour bénéficier de cette technologie. Dans cette histoire l’INRA, deuxième institut de Recherche en Agriculture au niveau mondial (avec environ 10 000 personnes !), a investi bien peu dans ce domaine (apparemment plus intéressés par l’impact possible sur l’agriculture française d’un éventuel réchauffement climatique de 1 degré dans 100 ans ou par les concepts fumeux d’agro écologie) et son Management n’a pas fait preuve de leadership pour promouvoir cette technologie. Nos impôts devraient permettre d’investir beaucoup plus sur les aspects très prometteurs de la génétique en général (la génétique sera au XXI siècle ce que l’informatique a été au XX siècle) car ce sont les emplois de demain qui sont en jeu. Il n’est jamais trop tard mais le ticket d’entrée est de plus en plus cher.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 22:08 - Signaler un abus Vous m'en bouchez un coin ! (2)

    M. Séralini a écrit dans un document qui constitue juridiquement une expertise engageant son auteur sur l'honneur:
    «Les vaches mangeant de l'aubergine GM ont produit significativement plus de lait (14,3 %) comme si elles avaient été traitées avec une hormone faible ('light hormone'), en 42 jours seulement.»
    Or la différence, sur 42 jours, a été de 5 % (6,26 l/j pour les traitements contre 5,95 pour les témoins). La différence de 14,3 % (en fait de 14,364 %, qui s'arrondit à 14,4 %) ne portait que sur la sixième semaine. Et elle provenait d'une chute – inexpliquée par les auteurs de l'étude – de la production des témoins.
    M. Séralini a donc non seulement grossi une différence moyenne mais encore attribué à l'OGM une différence manifestement due au témoin.
    C'est écrit clairement dans le document cité en référence; et cela ressort d'un graphique qui peut être compris par un analphabète.
    Et ce n'est qu'un exemple d'affirmation manifestement contraire à l'évidence.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 22:06 - Signaler un abus Vous m'en bouchez un coin ! (1)

    gliocyte a écrit:
    «Sauf mauvaise compréhension de ma part, vous affirmez qu'ayant effectué une étude de 49 jours sur des vaches, cela est suffisant pour en conclure que l'aubergine génétiquement modifiée ne comporte aucun risque pour le bétail? Il est vrai aussi que l'indien ne mange pas la vache car elle est sacrée.»
    J'ai de la peine à croire que vous ayez pu, de bonne foi, tirer une telle conclusion d'une démonstration pourtant lumineuse – du fait non pas de la suprême intelligence de l'auteur, très modeste, mais de l'énormité de... enfin comment peut-on appeler ce fait sans encourir des menaces de «on se retrouvera au prétoire»?
    Serai-ce de l'enfumage (technique courante chez les anti-OGM)?

  • Par Jean-Francois Morf - 30/10/2013 - 21:50 - Signaler un abus Merci à tous ceux qui ont éclairé ma lanterne...

    ...que l'OGM insecticide BT avait été choisi pour être digestible par les animaux à sang chaud, et ne provenait donc pas d'une plante toxique pour les insectes et les humains...
    Et que BT n'était donc pas une copie naturelle des gaz de combats, mais agissait par la digestion, différente chez les insectes froids que chez les humains chauds... OUF!

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 20:58 - Signaler un abus @Wakes Seppi

    Vous êtes un aficionado des OGM. C'est votre droit. En revanche prendre ceux qui ont un esprit critique(sans pour autant diaboliser les OGM) pour des crétins, ne plaide pas en votre faveur. Vous faites, en agissant ainsi, retomber ce crétinisme sur vous.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 20:58 - Signaler un abus @Wakes Seppi

    Vous êtes un aficionado des OGM. C'est votre droit. En revanche prendre ceux qui ont un esprit critique(sans pour autant diaboliser les OGM) pour des crétins, ne plaide pas en votre faveur. Vous faites, en agissant ainsi, retomber ce crétinisme sur vous.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 20:20 - Signaler un abus Mais que consommons-nous donc? (2)

    Sauf erreur, il n'y a pas de consommateurs qui se régalent tous les jours de polenta, et à tous les repas.
    En revanche, il y a des millions voire des milliards d'animaux qui ont consommé du GM. Et là, le «sans qu’aucun problème sanitaire n’ait encore été découvert» est parfaitement applicable.
    Mais libre aux anti-OGM indurés de croire au hoax des hamsters qui ont vu pousser des poils dans leur machoire, ou à celui des vaches qui pissaient le lait par la mamelle de ce bon Gottfried Gloeckner.
    Alors les «études qui ont trait à ces cancers [et qui] ont bien pris en compte le facteur OGM»... un bobard de plus.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 20:18 - Signaler un abus Mais que consommons-nous donc? (1)

    gliocyte a aussi répondu à Stop bobards:
    « Ainsi vous pouvez affirmer que les études qui ont trait à ces cancers ont bien pris en compte le facteur OGM »
    C'est l'occasion de revenir sur le titre et le chapeau du billet (apparemment de la rédaction).
    Non, nous ne sommes pas «[d]es millions – ou des milliards – de personnes [qui] consomment des aliments génétiquement modifiés depuis 20 ans». Ça, c'est un bobard qui est véhiculé par quelques personnes qui ne sont pas anti-OGM.
    Pour les quatre plantes GM d'usage maintenant courant dans les pays qui les cultivent et dans ceux qui en importent les produits (dont l'Europe...) nous consommons essentiellement des produits animaux (viande, lait, oeufs...) dérivés d'animaux ayant consommé des produits végétaux tirés de variétés GM, soit des produits transformés dans lesquels le «caractère GM» n'est plus présent.
    Personne ne prétend qu'il a mangé de la luzerne au motif que son steak provient d'un animal ayant mangé de la luzerne. Et aucun scientifique crédible n'a trouvé que le caractère GM d'un maïs se retrouve dans la viande. La lécithine de soja GM, par exemple, est identique à celle du soja non GM. Idem pour l'huile de colza.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 20:16 - Signaler un abus @Wakkes Seppi

    J'ai lu avec attention l'article..dont vous êtes l'auteur. La seule vérité que je retiens est cet énoncé
    "Ce n'est pas la statistique qui permet de conclure si un OGM est dangereux ou non pour la santé humaine. La statistique est là pour aider le toxicologue à évaluer correctement les risques de se tromper en concluant sur l'absence ou la présence d'effets négatifs. [...] »
    Sauf mauvaise compréhension de ma part, vous affirmez qu'ayant effectué une étude de 49 jours sur des vaches, cela est suffisant pour en conclure que l'aubergine génétiquement modifiée ne comporte aucun risque pour le bétail? Il est vrai aussi que l'indien ne mange pas la vache car elle est sacrée.
    Le problème est qu'aucune étude ne dispose d'un recul suffisant pour juger de la toxicité à long terme d'un OGM.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 20:07 - Signaler un abus Que d'informations ! (réponse)

    @ Sim25
    Je suis bien content d'avoir éclairé votre lanterne et contribué à votre réflexion.
    Il ne faut toutefois pas laisser une mauvaise impression – surtout à ceux qui resteront scotchés sur leurs préjugés. Il n'y a pas de « faux-suicides en Inde». Il y a une réalité beaucoup plus complexe que les affirmations péremptoires de ceux (et celles – notamment Vandana Shiva) qui instrumentalisent les suicides pour leurs causes, du reste changeantes selon les circonstances du moment.
    Pour compléter l'information, il existe des plantes stériles. Le bananier en est une (mais on le multiplie par voie végétative). Il y a aussi une pastèque sans pépins (mais c'est évidemment un caractère recherché...).
    Quant aux 20 ans, c'est une affaire d'opinion. Le sceptique sera peut-être convaincu; l'opposant jamais. Mais ce sont des années d'usage intensif en alimentation animale, pas seulement pour des animaux promis à l'abattoir à l'aube de l'âge adulte. Y compris des animaux de laboratoire; dans certains pays et pas dans d'autres, ce qui permet des comparaisons à dire d'experts.
    Et attention: 20 ans (ou moins), c'est – seulement – pour les PGM actuellement sur le marché.

  • Par un_lecteur - 30/10/2013 - 19:48 - Signaler un abus Article de bon sens

    Pas de problème en 20 ans : tout est dit
    Malgré d'innombrables études cherchant à trouver des problèmes causes par les OGM.
    Par contre, bien peu d'études sur les problèmes causes par les insecticides, surtout chez les agriculteurs. Et la, il y en a!
    L'utilisation d'OGM permet de diminuer l'exposition des agriculteurs et des consommateurs aux insecticides.
    Un argument contre les OGM est la dépendance à Monsanto.
    Ah, Monsanto, le diabolique Monsanto.
    Mais la meilleure façon de ne pas dépendre de Monsanto serait de développer nos propres OGM.
    Encore faudrait-il pour cela que les cultures expérimentales ne soient pas systématiquement détruites.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 19:36 - Signaler un abus «Séralini pour vous est donc un "truand"»? (2)

    Stop bobards a écrit: «je ne vois pas l'intérêt de parler de Séralini».
    Si, il y a un intérêt. Il est l'un des principaux fournisseurs sur le marché de l'anti-OGMisme.
    Et, puisque Stop Bobards a cité un article d'Imposteurs, en voici un autre, bien plus simple à comprendre pour ce qui est statistiques.
    http://www.imposteurs.org/article-bt-brinjal-aubergine-bt-en-inde-r-i-p-par-wackes-seppi-103803659.html
    «Séralini pour vous est donc un "truand"»? À vous de juger...
    C'était tout de même un document fourni pour une procédure devant la Cour suprême de l'Inde...

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 19:28 - Signaler un abus «Séralini pour vous est donc un "truand"»? (1)

    gliocyte a répondu à Stop bobards, sur le mode affirmatif:
    «Séralini pour vous est donc un "truand"»?
    Le dernier opus de ce monsieur a été démonté, et son comportement vis-à-vis des médias et de la déontologie de l'expérimentation animale a été critiqué par, excusez du peu:
    une ribambelle de scientifiques des domaines pertinents, non seulement en France mais aussi ailleurs; qui se sont exprimés à titre individuel, par des prises de position collectives ou par l'intermédiaire de leurs associations; qui se sont exprimés dans la presse générale, sur des blogs ou encore par des lettres à l'éditeur de l'«étude»;
    une dizaine d'agences d'évaluation et de sécurité sanitaire;
    des instances compétentes en matière d'éthique scientifique;
    des journalistes scientifiques, de journaux réputés, y compris des anti-OGM;
    des associations de journalistes;
    les six Académies nationales (françaises) «scientifiques», agissant conjointement;
    et bien sûr Monsanto, le producteur de l'événement NK 603.
    Jamais aucune publication «scientifique» n'a reçu un tel accueil.
    Ce monsieur est une des têtes d'affiche de l'anti-OGMisme... Et il est encore cru. Il a même des prosélytes...

  • Par Sim25 - 30/10/2013 - 18:59 - Signaler un abus Que d'informations !

    Bien bien, pour ma part le débat s'arrête ici, vous avez répondu à mes questions en détail, réglementation européenne, résistance, l'affaire Schmeiser, la stérilité (même pas eu besoin de poser la question), les faux-suicides en Inde, donc merci à vous ! J'en tire une leçon de ce débat : je me méfierai un peu plus à l'avenir et toujours vérifier une affirmation, je devrais le savoir ça aussi.
    Toutefois, une période de 20 ans me paraît toujours faible pour dire que c'est inoffensif ou que c'est effectivement dangereux. L'avenir nous dira qui a raison et qui a tort...

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 18:58 - Signaler un abus une "science" très particulière

    @gliocyte
    je ne vois pas l'intérêt de parler de Séralini. Mais si vous y tenez, voici un exemple d'une utilisation très personnelle des statistiques :
    http://www.imposteurs.org/article-30006464.html
    On peut prolonger la liste, car elle est longue !

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 18:28 - Signaler un abus @stop bobards

    Effectivement votre argumentation se limitant à "point barre", il y a peu de chances pour que cela débouche sur un dialogue constructif. Vous ne répondez rien aux arguments que j'avance. Vous reconnaissez quand même l'existence d'un seul expert ayant une double casquette. Allez on va dire que c'est mieux que rien.

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 18:23 - Signaler un abus chronique des boniments anti-OGM

    vaste programme ! Commencons par ça:
    http://laurent.berthod.over-blog.fr/article-chronique-des-boniments-anti-ogm-l-affaire-percy-schmeiser-45988252.html

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 18:04 - Signaler un abus OGM stériles ?

    pour ceux qui croient encore ce hoax, allez verifier dans les banques de données sur les OGM (non, non, c'est pas caché !):
    http://cera-gmc.org/index.php?action=gm_crop_database&mode=newquery
    Une plante ca se reproduit. Pour que ce ne soit pas le cas, il faut un caractère qui ferait que ceal n soit plus le cas. Or il n'existe pas sur le marché de tels caractères.
    Combien de hoax faudra t il pour que l'on s'apercoive de l'étendu du mensonge anti-OGM ?

  • Par Sadrover - 30/10/2013 - 17:46 - Signaler un abus Confusion mentale

    1/« quand l'essentiel du développement des OGM consiste à développer des plantes ne pouvant se reproduire d'elles-mêmes »
    2/ « Je crois avoir lu quelque part l'histoire d'un fermier aux États-Unis qui s'est retrouvé avec des plantes OGM dans son champ, elles s'étaient propagées là par hasard puisqu'il n'en cultivait pas »
    C’est à mourir de rire ! On a toujours dans les commentaires relatifs à ce sujet deux thèses agitées par les anti-OGM totalement incompatibles : la stérilité des plantes G.M (allusion au gène baptisé « Terminator » par la propagande, mais jamais intégré dans les plantes commerciales) , et l’invasion des plantes illustrée par la mascarade de l’affaire Percy Schmeiser.
    Ignorance doublée d’une inquiétante confusion mentale !
    L’affaire Percy Shmeiser :
    http://www.imposteurs.org/article-17907560.html

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 17:36 - Signaler un abus Réponse à gliocytes

    Je n'ai pas parlé de Seralini (vérifiez !). Ses travaux ont été réfutés. Point-barre.
    Quant à Monsanto (il faudrait inventer un point Godwin pour tout ceux qui dans la discussion ne peuvent s'empêcher de voir Monsanto partout), je ne crois pas qu'un industriel des biotechnologies veuille investir en Europe, et surtout pas en France. Même les semenciers français travaillent hors d'Europe !
    La motivation des chercheurs français est plutôt à chercher dans cette phrase de l'article:
    "aujourd’hui dans le contexte politique français, la recherche sur les OGM n’est plus possible."
    Qu'un chercheur ne puisse plus chercher, ça doit être frustrant.
    Quant au reste, je le répète, prouvez vos allégations de toxicité, ce n'est pas aux autres de les réfuter.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 17:36 - Signaler un abus Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide... (3)

    @ Jean-Francois Morf
    Il faut encore compléter!
    Une plante résistante à un insecte foreur ou piqueur – par exemple la pyrale dans le cas du maïs – sera plus saine et offrira moins de points d'entrée aux champignons microscopiques telles que les moisissures (Aspergillus sp., Fusarium sp., Stachybotrys sp., Penicillium sp., etc.) producteurs de mycotoxines. Ceteris paribus, la récolte sera plus saine.
    Les mycotoxines sont des dangers avérés pour la santé – alors que les dangers des OGM actuellement sur le marché sont au mieux hypothétiques. Elles sont, selon le cas, hépatotoxiques, neurotoxiques, mutagènes, tératogènes, cancérigènes, immunosuppresseurs.
    On n'en a pas parlé en France, mais certains pays ont eu des problèmes graves de présence d'aflatoxines dans le lait.
    L'hystérie anti-OGM qui sévit en France a donc pour conséquence de priver les Français d'un bienfait sanitaire avéré.
    Remarquez que ce bienfait existe quelle que soit l'origine (par croisements suivis de sélection ou par transgénèse) de la résistance.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 17:23 - Signaler un abus Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide... (2)

    @ Jean-Francois Morf
    Je dois préciser et compléter.
    La «plante OGM qui produit de l'insecticide» est – actuellement – une plante Bt.
    Rien ne permet de penser qu'on ne créera jamais – par erreur ou inconscience – une plante qui produit des molécules insecticides dangereuses pour la santé humaine.
    Cela c'est produit par le passé, en particulier avec la fameuse pomme de terre Lenape que j'ai évoquée par ailleurs: sa teneur en glycoalcaloïdes était bien trop importante dans certaines conditions de culture.
    Il y a d'autres exemples connus des spécialistes – pas du grand public puisque les marchands de peurs ne s'y intéressent pas.
    Or, la différence est que la plante OGM sera testée et devra faire l'objet d'une autorisation de culture sanctionnant l'absence de constatation de problèmes sanitaires et environnementaux, et la plante obtenue par des méthodes traditionnelles ne le sera pas.
    Morale: vous êtes mieux protégé en mangeant GM!

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 17:19 - Signaler un abus conflit d'intérêt

    je poursuis mon raisonnement : quand on n'a pas d'argument on attaque les personnes (c'est l'ultime stratagème recommandé pas A. Schopenhauer dans l'Art d'avoir toujours raison).
    Ainsi les anti-OGM attaquent les experts. L'un a fait une consultance pour un industriel il y a x années (ca prouve plutot que c'est un bon expert !). En quoi cela change t il son expertise aujourd'hui. Il a collaboré avec un labo privé il y a x années (ca prouve plutot que c'est un bon chercheur !). Il est inventeur d'un brevet il y a x années : ca prouve plutot qu'il est inventif ! Pas qu'il est rémunéré : pas confondre brevet (invention, idée) et produit fini sur le marché.
    Pour les anti-OGM tout est bon du moment que cela peut prêter à confusion. Des informations partielles, tronquées, tout est bon pour faire croire qu'il y a des rémunérations occultes qui amèneraient les scientifiques à soutenir les OGM (remarquez le coté complotiste).
    Cela ne fait que refléter leur absence totale de preuve de ce qu'ils avancent contre les OGM. Sinon, pourquoi ne pas montrer ces preuves au lieu d'attaquer les personnes ?

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 17:18 - Signaler un abus @Stop bobards

    Vous devez travailler chez Monsanto. Séralini pour vous est donc un "truand". Ainsi vous démentez que les cancers que j'ai énoncés soient en augmentation? Ainsi vous pouvez affirmer que les études qui ont trait à ces cancers ont bien pris en compte le facteur OGM? Donnez-moi je vous prie les références de celles-ci. Vous savez très bien qu'il faut des décennies et une absence de pression exercée par une monopole, en l'occurrence Monsanto, pour que les langues se délient. (Voir l'aspartam).
    Combien d'études sur les rats et les OGM ont été remisées au placard, car non conformes au but recherché?
    Combien d'études ont été biaisées par des statistiques orientées? Je ne dis pas que les OGM sont seuls responsables mais qu'ils sont des co facteurs. En revanche votre non catégorique sur leur nocivité ne fait pas de vous un scientifique.
    La majorité des experts reconnaissent qu'ils travaillent et sont payés pour les labos producteurs, faisant d'eux des juges et parties.
    Les preuves nous les auront quand il sera trop tard pour faire marche arrière.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 17:06 - Signaler un abus Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide...

    Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide...
    @ Jean-Francois Morf
    Question intéressante...
    Vous mangez tous les jours – sans vous en rendre compte – des plantes ou des parties ou extraits de plantes (non OGM) qui produisent des insecticides. «Dans l'alimentation humaine, 99,99 % des pesticides absorbés sont d'origine naturelle» Ou encore: «Qui sait aussi que, dans une tasse de café, la quantité de composés naturels cancérogènes pour les rongeurs est à peu près égale en poids à la dose de résidus de pesticides synthétiques absorbée par un individu en un an ? Et cela, alors même qu'à peine 3 % des substances naturelles présentes dans le café ont fait l'objet de tests adéquats de cancérogénicité » (Bruce Ames, dans la Recherche).
    La plante OGM qui produit de l'insecticide, produit une protéine, également utilisée en agriculture biologique et dont l'innocuité pour l'espèce humaine ne fait plus aucun doute (sauf pour des militants chercheurs qui énoncent la conclusion avant de poser l'hypothèse et de définir le protocole d'expérimentation.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 16:49 - Signaler un abus La faim dans le monde

    La faim dans le monde
    @ SkipJ
    «Nous ressortir la lutte contre la faim dans le monde...»
    Ayez l'obligeance de noter que M. Kuntz n'a pas utilisé cet argument – qui est un «homme de paille» régulièrement utilisé par les anti-OGM
    Mais, format de l'interview oblige, M. Kuntz n'a pas pu aborder une réponse importante, non pas à la faim, mais à la malnutrition dans le monde: le riz doré.
    Mais grâce à l'activisme anti-OGM de nantis et de repus, des centaines de milliers d'enfants continuent de mourir chaque année alors qu'une solution simple attend d'être mise en oeuvre.
    http://www.imposteurs.org/article-faucheurs-de-riz-dore-faucheurs-de-vie-119622132.html
    http://www.imposteurs.org/article-retour-sur-le-fauchage-d-un-essai-de-riz-dore-aux-philippines-120280328.html
    Pour le reste, vous récitez le bréviaire.
    Monsanto et Syngenta (pas Syngeta) marchands d'engrais? Première nouvelle. En tout cas un témoignage du peu de connaissances que vous avez du sujet.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 16:39 - Signaler un abus OGM et « agriculture intensive»

    OGM et « agriculture intensive»
    @ SkipJ
    «OGM ou pas, leur impact environnemental est dans tous les cas nocifs car lié à l'agriculture intensive»
    Encore une légende urbaine.
    Les variétés GM, essentiellement colza, cotonnier, maïs et soja – mais aussi, par exemple, un papayer résistant au virus du ringspot – sont maintenant cultivées sur près de 170 millions d'hectares dans le monde par 17,3 millions d'agriculteurs.
    Pensez-vous que ces agriculteurs pratiquent tous l'«agriculture intensive»?
    Les cotonculteurs burkinabés et indiens? Les agricultrices sud-africaines produisant du maïs? Les Cubains qui se sont mis au maïs GM?
    Peut-on vous expliquer – sans vous fâcher – qu'un maïs résistant à la pyrale grâce au caractère Bt se conduit exactement de la même façon – en intensif ou en extensif – qu'un maïs conventionnel, hormis pour ce qui concerne la lutte (éventuelle) contre la pyrale? Que les agricultrices sud-africaines sont ravies d'avoir un maïs tolérant un herbicide vu que cela leur évite de longues heures de binage, le dos cassé en deux?

Marcel Kuntz

Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale.

Il est également enseignant à l’Université Joseph Fourier, Grenoble.

Il tient quotidiennement le blog OGM : environnement, santé et politique et il est l'auteur de Les OGM, l'environnement et la santé (Ellipses Marketing, 2006)

Voir la bio en entier

Fermer