Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 02 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pas un problème chez des milliards de consommateurs en 20 ans : la peur des OGM est-elle irrationnelle ?

Des millions de personnes consomment des aliments génétiquement modifiés depuis 20 ans sans qu’aucun problème sanitaire n’ait encore été découvert, rappelle un article du Wall Street Journal. Malgré de nombreux progrès (baisse des coûts, récoltes plus nombreuses, résistance aux maladies et aux insectes, valeur nutritionnelle ajoutée, réduction de l'impact écologique) le grand public reste sceptique à leur sujet.

Indigestion

Publié le
Pas un problème chez des milliards de consommateurs en 20 ans : la peur des OGM est-elle irrationnelle ?

Les OGM sont aujourd’hui répandus dans un quart des exploitations mondiales

Pour lire l'article du Wall Street Journal, cliquer ici.

Atlantico : Les OGM sont aujourd’hui répandus dans un quart des exploitations mondiales, principalement de petits exploitants des pays développés. En raison de l’augmentation de la population mondiale et des exigences environnementales, les OGM sont-ils inévitablement appelés à se généraliser dans l’agriculture ?

Marcel Kuntz : Ce que l’on nomme OGM est une biotechnologie pour l’amélioration des plantes cultivées.

La réglementation se focalise sur cet outil depuis 1990, mais il y en a bien d’autres, qui dérivent des avancées scientifiques sur les patrimoines génétiques des êtres vivants. Ce qui est indispensable, c’est de développer grâce à ces découvertes des lignées de plantes qui répondent aux défis agricoles actuels et futurs. Je voudrais rappeler que depuis le Néolithique, l’Homme a modifié les espèces agricoles, afin de produire plus et mieux. On l’a oublié pendant quelques décennies privilégiées, mais la tâche est toujours devant nous : produire plus et mieux. Devant ce défi, se priver a priori d’un outil de la boîte est très risqué, surtout si c’est un outil utile, quelquefois le meilleur, ce qui est le cas pour certaines approches de type  OGM. 

Pour autant, il n’est pas certain que les politiciens  s’engagent dans cette voie. Cela fait des années, en France, qu’ils auraient dû réformer l’Etat, et on ne voit toujours rien venir ! Alors, pensez donc, un thème comme les OGM qui se prête aussi peu à l’électoralisme à court terme… Pour être précis, aujourd’hui dans le contexte politique français, la recherche sur les OGM n’est plus possible.

Leurs avantages en termes de coûts, de lutte contre la faim ou d’impact environnemental sont-ils contrebalancés par des risques avérés ? Si oui, quels sont-ils ?

On distingue, pour des raisons pratiques, les risques sanitaires des risques environnementaux, et toujours au cas par cas (chaque OGM est considéré individuellement, sans généralisation). Sanitaire : production non-intentionnelle d’une toxine ou d’un allergène nouveau. Environnemental : les effets sur la faune et la flore, ou la dispersion des graines ou du pollen, par exemple. 

Il n’y a là aucun risque spécifique venant des OGM : tous les risques potentiels débattus et étudiés par d’innombrables travaux scientifiques (majoritairement de la recherche publique, sans financement industriel, faut-il préciser) existent aussi, dans leur nature, pour d’autres techniques d’amélioration des plantes. Dans ces derniers cas, on juge ces risques tellement peu probables, ou gérables, que l’on n’a pas jugé utile d’imposer une réglementation spécifique. Pour des raisons sans réelle base scientifique, pour les OGM, des travaux d’évaluation des risques sont ainsi obligatoires avant mise sur le marché. 

Bien sûr il est impossible de prouver un risque zéro, mais dans l’esprit des décideurs il s’agissait de garantir la sécurité au meilleur niveau. C’est le cas, mais souvent l’important n’est pas le risque lui-même, mais plutôt la perception du risque…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par yavekapa - 30/10/2013 - 09:35 - Signaler un abus la France a peur de tout

    les OGM, le FN, ...

  • Par victor123 - 30/10/2013 - 09:44 - Signaler un abus Marcel Kuntz conflit d'interet

    L'article sur les OGM est : tout est merveilleux dans le monde de Monsanto Marcel Kuntz, quant à lui at-il bien déclaré son lien bien connu avec Mosanto ? conflit d'interet appelons un chat un chat et cher monsieur Kuntz cesser de jouer avec la santé publique au chat et à la souris. cet article est un ramassis de contre véridté. cher Mr Kuntz c'est ce que vous appelez sans doute de la pseudo science.

  • Par Sim25 - 30/10/2013 - 09:56 - Signaler un abus Quelle blague

    Aucun risque spécifique venant des OGM ? Avez-vous entendu parler de l’amarante qui a développé une résistance au RoundUp dans l'État de Géorgie aux États-Unis ? Quant aux évaluations de risque sanitaires, sur quelle durée se font-elles ? À l'époque de l'article controversé de Séralini, je crois que j'avais lu que c'était six mois, donc si ma mémoire ne me fait pas défaut, c'est bien peu pour déceler des effets à long terme, sur plusieurs générations humaines. Dois-je aussi rajouter que ce sont les fabricants d'OGM qui testent eux-mêmes ? Point de vue indépendance, on a vu mieux. Les OGM me font penser aux antibiotiques, on les a utilisés à plein régime pendant un certain temps et au bout de 3 à 30 ans selon l'antibiotique, des bactéries résistantes sont apparues. Combien de temps avant que n'apparaissent des insectes résistants aux OGM ? Concernant la réglementation européenne pour le droit de ressemer, si quelqu'un a un lien pour prouver je suis preneur, ça m'intéresse.

  • Par Sim25 - 30/10/2013 - 10:07 - Signaler un abus La France a bien raison de se méfier

    Monsieur Kuntz, allez en Inde rencontrer les familles des 250 000 agriculteurs indiens qui se suicident chaque année à cause du coton transgénique de Monsanto, vous leur expliquerez que les OGM sont l'avenir, ça leur fera grand plaisir. Les OGM ne sont en aucun cas la panacée, ce n'est qu'un moyen de faire toujours plus d'argent sur le dos des agriculteurs. Je crois avoir lu quelque part l'histoire d'un fermier aux États-Unis qui s'est retrouvé avec des plantes OGM dans son champ, elles s'étaient propagées là par hasard puisqu'il n'en cultivait pas. L'entreprise (ça devait être Monsanto je crois) l'a alors attaqué car il n'avait pas déclaré en utiliser. Le fermier a perdu le procès. Condamné à payer une somme astronomique. Bienvenue dans le monde des OGM. Plus on les fuira mieux on se portera

  • Par géodith - 30/10/2013 - 10:20 - Signaler un abus Sim 25 et autres

    Prenez un cours de SVT par pitié ! Vous mélangez tout, le Roundup avec les OGM, les antibio... Bref quand on survole lmes connaissances on fait 'style" !

  • Par Michel. - 30/10/2013 - 10:41 - Signaler un abus Dès le début des étude sérieuses ont manqué

    Une erreur de départ ne cesse de se payer: dans les années 90 le ministère de l'agriculture américain (USDA) s'est très fortement engagé dans le principe d'équivalence entre variétés classiques et OGM, et refusa toute approche d'évaluation de risque. C'est pourquoi des études toxicologiques à long terme (très couteuse si on veut les faire correctement) ne furent pas entreprises. Bien sûr elles auraient livré des résultats négatifs ou non conclusifs mais elles auraient servi de référence. La prétendue étude de Séralini et consort, biaisée dès le départ par un protocole indigent et livrant des résultats statistiquement non conclusifs, a pu occuper un vide que les détracteurs des OGM se sont empressés d'exploiter. En Suisse où un moratoire de cinq ans a été proclamé. Durant ce temps un programme national d'étude de haut niveau a été entrepris qui a conclu à l'absence de risques mesurables pour les OGM (un bon scientifique ne conclura jamais à une totale absence de quoi que ce soit). Malgré cela le moratoire a été prolongé et ce n'est pas pour demain que les OGM seront cultivés en Suisse. Si l'on avait procédé ainsi pour les transmissions radio ...

  • Par SkipJ - 30/10/2013 - 11:02 - Signaler un abus "Les" OGM ou Monsanto et Syngeta ?

    OGM ou pas, leur impact environnemental est dans tous les cas nocifs car lié à l'agriculture intensive. C'est leur seul raison d'être à l'heure actuelle. Nous ressortir la lutte contre la faim dans le monde est d'une hypocrisie sans nom quand l'essentiel du développement des OGM consiste à développer des plantes ne pouvant se reproduire d'elles-même et avec un verrouillage légal en sus dans l'unique but de maintenir les monopoles de Monsanto et Syngeta. Ce qui a pour conséquence de rendre dépendant, si ce n'est indigent, des milliers de paysans. Pas vraiment une réussite dans la lutte contre la faim dans le monde (qui serait largement réglé en s'attaquant au gaspillage, pas en augmentent les rendements). Monsanto et Syngeta qui en plus de développer ces OGM (notez le "ces" qui n'est pas un "les") sont également marchand d'engrais et de pesticides... dont ils enrobent leurs OGM. Et Marcel Kuntz est bien au courant, lui l'ardent défenseur du MON810...

  • Par Sadrover - 30/10/2013 - 11:17 - Signaler un abus Faits contre ragots

    Sim25, vous vous contentez de recopier des ragots. Au sujet de la légende urbaine sur les suicides des paysans indiens par exemple, lire : http://www.imposteurs.org/article-coton-bt-en-inde-pour-en-finir-avec-les-rumeurs-106144487.html Au passage, c’est d’ailleurs bien méprisant vis-à-vis des paysans indiens qui plébicitent chaque année un peu plus le cotonnier Bt ! Quant au commentaire de victor123, c’est tellement stupide que ça ne mérite pas de s’y attarder.

  • Par pas dupe - 30/10/2013 - 11:26 - Signaler un abus Encore un Article tres objectif

    Comment faire tout un article sur les OGM sans parler des risques liés au pesticide et de la destruction des sols ? Soit par un tres grand manque de professionnalisme ? Soit par une tres belle envellope envoyées à nos amis journaliste par le groupe MONTSANTO? Surement les deux. Allez voir l'article de vos confrere du nouvelle OBS. "EN IMAGES. L'Argentine empoisonnée par les pesticides ?"

  • Par Sim25 - 30/10/2013 - 11:36 - Signaler un abus @géodith

    Très bien, j'attends vos arguments et les réponses à mes questions. Je suis ouvert à toute argumentation fiable. Comment pouvez-vous prouver qu'il n'y aura pas d'insectes résistants au OGM ? J'ai en effet fait un parallèle avec les antibiotiques car justement au départ on n'imaginait pas qu'il y aurait des résistances. Quant au RoundUp, fabriqué par Monsanto, vous n'ignorez pas que tout bon agriculteur utilisant du Maïs Monsanto qui résiste au RoundUp se doit de l'utiliser pour éliminer les mauvaises herbes qui, elles, n'ont pas été modifiées et craignent donc cet herbicide. Oui oui, car ne pas utiliser le RoundUp revient à ôter tout intérêt au maïs OGM, c'est là le rapport, je ne confonds pas du tout comme vous le prétendez. Or l'amarante est une mauvaise herbe mais elle a pourtant développé un gêne de résistance à cet herbicide, et cela en étant au contact avec le maïs transgénique. Un herbicide pas fichu de tuer une mauvaise herbe, ça la fout mal. Les OGM se propagent de champs en champs mais aussi d'espèces en espèces, c'est une technologie incontrôlable, que vous le vouliez ou pas.

  • Par Sim25 - 30/10/2013 - 11:47 - Signaler un abus @Sadrover

    Merci pour votre lien, je tâcherai de m'en souvenir pour contrer cette rumeur ! ;) Néanmoins je vois qu'il y est écrit vers le milieu "incriminer les OGM à cause des risques d’apparition de résistance est stupide". Me concernant je considère que c'est au contraire légitime et non stupide. Mais j'imagine qu'on a tous un avis différent sur ce point...

  • Par SkipJ - 30/10/2013 - 12:06 - Signaler un abus Amiante, pas de pblm pendant 60 ans

    Peintures au plomb, pas de pblm pendant 100 ans Cigarettes, pas de pblm pendant 50 ans Etc, etc. Ya mieux comme argument que "OGM, pas de pblm depuis 20 ans"... 20 ans, qui est durée ridicule quand aux études sur les impacts, ou non-impact, sur la pop mondiale. Et, encore une fois, le pblm clairement identifié et connu des OGM est leur vérouillage commercial : ces plantes sont faites pour ne pas pouvoir se reproduire (les rendements s'effondrent), appauvrissent les sols (le ressemage d'OGM est la seule solution) et appauvrissent les paysans (coût à l'achat, procés en cas de semis issu des graines de la précédente recolte). La question tiens plus de savoir quels OGM utiliser, comment et dans quel but.

  • Par lsga - 30/10/2013 - 12:07 - Signaler un abus remercions le seigneur

    qu'il n'y ai aucun problème.   car, comme le remarque très bien l'article, ce n'est qu'à partir de très longues périodes de consommation très large que l'on peut être sûr de l'absence de risque ou non.   Les américains servent de cobayes à grande échelle. Laissons leur donc ce privilège.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 12:51 - Signaler un abus Conflit d'intérêts ? Vraiment ?

    Conflit d'intérêts ? Vraiment ? @ victor123 Vous m'intriguez. Pouvez-vous préciser ce conflit d'intérêt, « son lien bien connu avec Mosanto » ? Je suis ces affaires de près et, curieusement, je n'ai rien vu. Contrairement au cas d'un anti-OGM notoire qui a fait financer son « étude » par Carrefour et Auchan, marchands de produits « nourris sans OGM » sous marque distributeur.

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 13:01 - Signaler un abus démocratie des crédules

    à lire le nombre de hoax-écolos repris sans vérification critique dans ces commentaires, il faut suggérer un antidote ! Suggestion : Lire La Démocratie des Crédules, livre de Gérald Bronner.

  • Par Jean-Francois Morf - 30/10/2013 - 13:12 - Signaler un abus Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide...

    ...insecticide qui tue les insectes mangeant la plante, alors je mange aussi cet insecticide... Il y a quelques mois, j'ai été piqué par une guêpe que je venais de sprayer d'insecticide "tiré d'une plante", et son dard était mouillé de cet insecticide: on voit encore la tache rouge provoquée par l'insecticide "naturel biodégradable" sur ma peau...

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 13:40 - Signaler un abus insecticides

    Il est probable qu'il s'agisse d'une réaction au venin de l'abeille. Quant au OGM qui se défendent contre des insectes, ils s'appellent Bt. Car protéines insecticides dérivées de Bacillus thuringiensis aussi utilisées en jardinage et agriculture biologique: http://www.jardin-bio.com/protection-bio-habitat/342-bacillus-thuringiensis-insecticide-biologique.html Pas de danger en utilisation bio et la fin du monde quand c'est OGM ? On arrête les bobards ?

  • Par Michel. - 30/10/2013 - 14:54 - Signaler un abus Les OGM avec gène Bt ne sont pas toxiques pour les sang chauds

    La toxine s'exprime exclusivement dans l'intestin d'un insecte, surtout chez les lépidoptères. Sous sa forme isolée poudreuse ou incorporé dans le génome d'une plante il n'y a pas de toxicité pour d'autres espèces. Une variété de Bt est même recommandée par l'OMS pour application anti larve de moustique dans les réservoirs d'eau potable. Mais oui, une résistance peut s'établir après des usages répétés. Rien de différent d'avec les insecticides classiques.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 15:10 - Signaler un abus Aucun scientifique sérieux

    Ne peut démontrer l'innocuité d'un organisme génétiquement modifié. Les études toxicologiques ne sont réalisées que chez les rats sur une période très courte. Un labo indépendant, dirigé par le Pr Séralini qui au départ avait comme sujet de recherche le roundup a eu la surprise de constater que les rats nourris au maïs trans génétique sans adjonction de roundup développaient 30% de plus de cancers. Ceci n'était pas le sujet de son étude. Or toute découverte vraiment percutante a souvent été le fruit du hasard. On trouve quelque chose que l'on ne cherchait pas. Bien sûr on a accusé Séralini d'avoir choisi une espèce de rats productrice de cancers..et les experts tous dépendants de l'agro-alimentaire ont tiré à boulets rouges sur lui. On ne peut nourrir une cohorte d'hommes avec seulement du maïs ou du soja transgénique pendant plus de cinquante ans pour en observer les effets à long terme. On fait alors confiance aux services de vigilance dont l' impartialité est sujette à caution. Personne ne peut prouver que la recrudescence du cancers des seins, de la prostate, du colon n'est pas due en partie aux OGM car ils n'ont pas été inclus comme facteurs de risque dans les études.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 15:15 - Signaler un abus Ceci dit

    Il vaut mieux que la recherche sur ces organismes continue et qu'elle ne soit pas laissée aux mains du même groupe, ce qui en accroît la dangerosité. L'INRA a montré sa capacité dans ces recherches, alors autant qu'elle essaie, s''il n'est pas trop tard de faire un peu d'ombre au géant Monsanto. Un monopole est peut être ce qui est au final le plus toxique pour la santé humaine.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 15:15 - Signaler un abus Et si on arrêtait les blagues?

    Et si on arrêtait les blagues? @ Sim25 Vous déroulez le bréviaire anti-OGM le plus éculé. «Avez-vous entendu parler de l’amarante...»? Avez-vous entendu parler de l'ivraie rigide (Lolium rigidum) qui a développé une résistance au glyphosate dans des vignes françaises en 2005 ? Saviez-vous que la première résistance au glyphosate est apparue en Malaisie, sur Eleusine indica, en 1997? L'apparition de résistances à un herbicide est un phénomène connu depuis longtemps, qui n'est pas propre aux cultures GM. Malheureusement pas dans les milieux bobos. Les milieux agricoles savent les gérer (sauf lorsqu'ils sont imprudents comme l'ont été les farmers états-uniens). Les évaluations de risques sanitaires ? Elles sont faites selon des protocoles définis au niveau international, pas à la vas-y comme j'te pousse. Bien évidemment, elles ne seront jamais suffisantes pour les anti-OGM militants. Vingt ans de consommation maintenant. Pour les variétés produites selon les méthodes traditionnelles, c'est «zéro». Avez-vous entendu parler de la pomme de terre Lenape ? Pour les plantes vendues par les charlatans comme remèdes miracles, c'est aussi «zéro».

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 15:21 - Signaler un abus Et si on arrêtait les blagues? (2)

    Et si on arrêtait les blagues? (2) @ Sim25 toujours La réglementation européenne? Article 11 de la Directive 98/44/CE, en relation avec l'article 14 du Règlement (CE) n° 2100/94. «250 000 agriculteurs indiens qui se suicident chaque année»? Le gouvernement indien continue d'autoriser la culture du cotonnier GM... Qui représente maintenant plus de 93 % de la surface. Les agriculteurs indiens manifestent quand ils ne peuvent pas obtenir des semences GM... Pensez-vous que votre «argument» est sérieux? Et puis, la France, ce n'est pas l'Inde. « Je crois avoir lu quelque part l'histoire d'un fermier aux États-Unis... » ? Vous ne lisez pas les bonnes sources. C'était au Canada. Il s'appelle Percy Schmeiser (il se fait des c... en or avec ses conférences pour gogos). Sa vraie histoire, vous la trouverez notamment dans les jugements publiés par la justice canadienne. Enfin, la vraie histoire... ce qu'il a fini par admettre et n'est pas vraiment crédible.

  • Par ヒナゲシ - 30/10/2013 - 15:23 - Signaler un abus Oui enfin, ce serait mieux de solliciter l'avis…

    de scientifiques *sans aucun lien* avec l'industrie de la transgenèse, et n'ayant notamment aucune rémunération à attendre de la promotion de celle-ci.   ☞ http://patft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect2=PTO1&Sect2=HITOFF&p=1&u=/netahtml/PTO/search-bool.html&r=1&f=G&l=50&d=PALL&RefSrch=yes&Query=PN/6953848   ☞ http://brevets-patents.ic.gc.ca/opic-cipo/cpd/eng/patent/2295966/summary.html   (Pour info, Syngenta est une filiale commune de Novartis & Astra-Zeneca.)

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 15:27 - Signaler un abus ou sont les preuves ?

    "recrudescence du cancers des seins, de la prostate, du colon" ? Ou sont les preuves ? "les experts tous dépendants de l'agro-alimentaire" ? Ou sont les preuves ? "aux services de vigilance dont l' impartialité est sujette à caution"? Ou sont les preuves ? Les mises en causes des personnes sont l'aveu que l'on n'a pas d'arguments factuels à faire valoir. Ne demandez pas aux autres la preuve de ce qui n'existe pas, prouvez ce que vous dites !

  • Par Biarnés - 30/10/2013 - 15:31 - Signaler un abus @SkipJ

    vos propos illustre bien ce qui est dit dans l'article :"si on parle des groupes anti-OGM organisés, leur opposition est de nature politique" En outre, j'espère que vous n’êtes pas adepte du cannabis car leur plan est à 95% OGM. En plus dans cet article on ne parle pas du géni-génétique qui est l'autre nom de l'OGM.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 15:39 - Signaler un abus OGM et « agriculture intensive»

    OGM et « agriculture intensive» @ SkipJ «OGM ou pas, leur impact environnemental est dans tous les cas nocifs car lié à l'agriculture intensive» Encore une légende urbaine. Les variétés GM, essentiellement colza, cotonnier, maïs et soja – mais aussi, par exemple, un papayer résistant au virus du ringspot – sont maintenant cultivées sur près de 170 millions d'hectares dans le monde par 17,3 millions d'agriculteurs. Pensez-vous que ces agriculteurs pratiquent tous l'«agriculture intensive»? Les cotonculteurs burkinabés et indiens? Les agricultrices sud-africaines produisant du maïs? Les Cubains qui se sont mis au maïs GM? Peut-on vous expliquer – sans vous fâcher – qu'un maïs résistant à la pyrale grâce au caractère Bt se conduit exactement de la même façon – en intensif ou en extensif – qu'un maïs conventionnel, hormis pour ce qui concerne la lutte (éventuelle) contre la pyrale? Que les agricultrices sud-africaines sont ravies d'avoir un maïs tolérant un herbicide vu que cela leur évite de longues heures de binage, le dos cassé en deux?

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 15:49 - Signaler un abus La faim dans le monde

    La faim dans le monde @ SkipJ «Nous ressortir la lutte contre la faim dans le monde...» Ayez l'obligeance de noter que M. Kuntz n'a pas utilisé cet argument – qui est un «homme de paille» régulièrement utilisé par les anti-OGM Mais, format de l'interview oblige, M. Kuntz n'a pas pu aborder une réponse importante, non pas à la faim, mais à la malnutrition dans le monde: le riz doré. Mais grâce à l'activisme anti-OGM de nantis et de repus, des centaines de milliers d'enfants continuent de mourir chaque année alors qu'une solution simple attend d'être mise en oeuvre. http://www.imposteurs.org/article-faucheurs-de-riz-dore-faucheurs-de-vie-119622132.html http://www.imposteurs.org/article-retour-sur-le-fauchage-d-un-essai-de-riz-dore-aux-philippines-120280328.html Pour le reste, vous récitez le bréviaire. Monsanto et Syngenta (pas Syngeta) marchands d'engrais? Première nouvelle. En tout cas un témoignage du peu de connaissances que vous avez du sujet.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 16:06 - Signaler un abus Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide...

    Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide... @ Jean-Francois Morf Question intéressante... Vous mangez tous les jours – sans vous en rendre compte – des plantes ou des parties ou extraits de plantes (non OGM) qui produisent des insecticides. «Dans l'alimentation humaine, 99,99 % des pesticides absorbés sont d'origine naturelle» Ou encore: «Qui sait aussi que, dans une tasse de café, la quantité de composés naturels cancérogènes pour les rongeurs est à peu près égale en poids à la dose de résidus de pesticides synthétiques absorbée par un individu en un an ? Et cela, alors même qu'à peine 3 % des substances naturelles présentes dans le café ont fait l'objet de tests adéquats de cancérogénicité » (Bruce Ames, dans la Recherche). La plante OGM qui produit de l'insecticide, produit une protéine, également utilisée en agriculture biologique et dont l'innocuité pour l'espèce humaine ne fait plus aucun doute (sauf pour des militants chercheurs qui énoncent la conclusion avant de poser l'hypothèse et de définir le protocole d'expérimentation.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 16:18 - Signaler un abus @Stop bobards

    Vous devez travailler chez Monsanto. Séralini pour vous est donc un "truand". Ainsi vous démentez que les cancers que j'ai énoncés soient en augmentation? Ainsi vous pouvez affirmer que les études qui ont trait à ces cancers ont bien pris en compte le facteur OGM? Donnez-moi je vous prie les références de celles-ci. Vous savez très bien qu'il faut des décennies et une absence de pression exercée par une monopole, en l'occurrence Monsanto, pour que les langues se délient. (Voir l'aspartam). Combien d'études sur les rats et les OGM ont été remisées au placard, car non conformes au but recherché? Combien d'études ont été biaisées par des statistiques orientées? Je ne dis pas que les OGM sont seuls responsables mais qu'ils sont des co facteurs. En revanche votre non catégorique sur leur nocivité ne fait pas de vous un scientifique. La majorité des experts reconnaissent qu'ils travaillent et sont payés pour les labos producteurs, faisant d'eux des juges et parties. Les preuves nous les auront quand il sera trop tard pour faire marche arrière.

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 16:19 - Signaler un abus conflit d'intérêt

    je poursuis mon raisonnement : quand on n'a pas d'argument on attaque les personnes (c'est l'ultime stratagème recommandé pas A. Schopenhauer dans l'Art d'avoir toujours raison). Ainsi les anti-OGM attaquent les experts. L'un a fait une consultance pour un industriel il y a x années (ca prouve plutot que c'est un bon expert !). En quoi cela change t il son expertise aujourd'hui. Il a collaboré avec un labo privé il y a x années (ca prouve plutot que c'est un bon chercheur !). Il est inventeur d'un brevet il y a x années : ca prouve plutot qu'il est inventif ! Pas qu'il est rémunéré : pas confondre brevet (invention, idée) et produit fini sur le marché. Pour les anti-OGM tout est bon du moment que cela peut prêter à confusion. Des informations partielles, tronquées, tout est bon pour faire croire qu'il y a des rémunérations occultes qui amèneraient les scientifiques à soutenir les OGM (remarquez le coté complotiste). Cela ne fait que refléter leur absence totale de preuve de ce qu'ils avancent contre les OGM. Sinon, pourquoi ne pas montrer ces preuves au lieu d'attaquer les personnes ?

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 16:23 - Signaler un abus Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide... (2)

    @ Jean-Francois Morf Je dois préciser et compléter. La «plante OGM qui produit de l'insecticide» est – actuellement – une plante Bt. Rien ne permet de penser qu'on ne créera jamais – par erreur ou inconscience – une plante qui produit des molécules insecticides dangereuses pour la santé humaine. Cela c'est produit par le passé, en particulier avec la fameuse pomme de terre Lenape que j'ai évoquée par ailleurs: sa teneur en glycoalcaloïdes était bien trop importante dans certaines conditions de culture. Il y a d'autres exemples connus des spécialistes – pas du grand public puisque les marchands de peurs ne s'y intéressent pas. Or, la différence est que la plante OGM sera testée et devra faire l'objet d'une autorisation de culture sanctionnant l'absence de constatation de problèmes sanitaires et environnementaux, et la plante obtenue par des méthodes traditionnelles ne le sera pas. Morale: vous êtes mieux protégé en mangeant GM!

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 16:36 - Signaler un abus Si je mange une plante OGM qui produit de l'insecticide... (3)

    @ Jean-Francois Morf Il faut encore compléter! Une plante résistante à un insecte foreur ou piqueur – par exemple la pyrale dans le cas du maïs – sera plus saine et offrira moins de points d'entrée aux champignons microscopiques telles que les moisissures (Aspergillus sp., Fusarium sp., Stachybotrys sp., Penicillium sp., etc.) producteurs de mycotoxines. Ceteris paribus, la récolte sera plus saine. Les mycotoxines sont des dangers avérés pour la santé – alors que les dangers des OGM actuellement sur le marché sont au mieux hypothétiques. Elles sont, selon le cas, hépatotoxiques, neurotoxiques, mutagènes, tératogènes, cancérigènes, immunosuppresseurs. On n'en a pas parlé en France, mais certains pays ont eu des problèmes graves de présence d'aflatoxines dans le lait. L'hystérie anti-OGM qui sévit en France a donc pour conséquence de priver les Français d'un bienfait sanitaire avéré. Remarquez que ce bienfait existe quelle que soit l'origine (par croisements suivis de sélection ou par transgénèse) de la résistance.

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 16:36 - Signaler un abus Réponse à gliocytes

    Je n'ai pas parlé de Seralini (vérifiez !). Ses travaux ont été réfutés. Point-barre. Quant à Monsanto (il faudrait inventer un point Godwin pour tout ceux qui dans la discussion ne peuvent s'empêcher de voir Monsanto partout), je ne crois pas qu'un industriel des biotechnologies veuille investir en Europe, et surtout pas en France. Même les semenciers français travaillent hors d'Europe ! La motivation des chercheurs français est plutôt à chercher dans cette phrase de l'article: "aujourd’hui dans le contexte politique français, la recherche sur les OGM n’est plus possible." Qu'un chercheur ne puisse plus chercher, ça doit être frustrant. Quant au reste, je le répète, prouvez vos allégations de toxicité, ce n'est pas aux autres de les réfuter.

  • Par Sadrover - 30/10/2013 - 16:46 - Signaler un abus Confusion mentale

    1/« quand l'essentiel du développement des OGM consiste à développer des plantes ne pouvant se reproduire d'elles-mêmes » 2/ « Je crois avoir lu quelque part l'histoire d'un fermier aux États-Unis qui s'est retrouvé avec des plantes OGM dans son champ, elles s'étaient propagées là par hasard puisqu'il n'en cultivait pas » C’est à mourir de rire ! On a toujours dans les commentaires relatifs à ce sujet deux thèses agitées par les anti-OGM totalement incompatibles : la stérilité des plantes G.M (allusion au gène baptisé « Terminator » par la propagande, mais jamais intégré dans les plantes commerciales) , et l’invasion des plantes illustrée par la mascarade de l’affaire Percy Schmeiser. Ignorance doublée d’une inquiétante confusion mentale ! L’affaire Percy Shmeiser : http://www.imposteurs.org/article-17907560.html

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 17:04 - Signaler un abus OGM stériles ?

    pour ceux qui croient encore ce hoax, allez verifier dans les banques de données sur les OGM (non, non, c'est pas caché !): http://cera-gmc.org/index.php?action=gm_crop_database&mode=newquery Une plante ca se reproduit. Pour que ce ne soit pas le cas, il faut un caractère qui ferait que ceal n soit plus le cas. Or il n'existe pas sur le marché de tels caractères. Combien de hoax faudra t il pour que l'on s'apercoive de l'étendu du mensonge anti-OGM ?

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 17:23 - Signaler un abus chronique des boniments anti-OGM

    vaste programme ! Commencons par ça: http://laurent.berthod.over-blog.fr/article-chronique-des-boniments-anti-ogm-l-affaire-percy-schmeiser-45988252.html

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 17:28 - Signaler un abus @stop bobards

    Effectivement votre argumentation se limitant à "point barre", il y a peu de chances pour que cela débouche sur un dialogue constructif. Vous ne répondez rien aux arguments que j'avance. Vous reconnaissez quand même l'existence d'un seul expert ayant une double casquette. Allez on va dire que c'est mieux que rien.

  • Par stop bobards - 30/10/2013 - 17:58 - Signaler un abus une "science" très particulière

    @gliocyte je ne vois pas l'intérêt de parler de Séralini. Mais si vous y tenez, voici un exemple d'une utilisation très personnelle des statistiques : http://www.imposteurs.org/article-30006464.html On peut prolonger la liste, car elle est longue !

  • Par Sim25 - 30/10/2013 - 17:59 - Signaler un abus Que d'informations !

    Bien bien, pour ma part le débat s'arrête ici, vous avez répondu à mes questions en détail, réglementation européenne, résistance, l'affaire Schmeiser, la stérilité (même pas eu besoin de poser la question), les faux-suicides en Inde, donc merci à vous ! J'en tire une leçon de ce débat : je me méfierai un peu plus à l'avenir et toujours vérifier une affirmation, je devrais le savoir ça aussi. Toutefois, une période de 20 ans me paraît toujours faible pour dire que c'est inoffensif ou que c'est effectivement dangereux. L'avenir nous dira qui a raison et qui a tort...

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 18:28 - Signaler un abus «Séralini pour vous est donc un "truand"»? (1)

    gliocyte a répondu à Stop bobards, sur le mode affirmatif: «Séralini pour vous est donc un "truand"»? Le dernier opus de ce monsieur a été démonté, et son comportement vis-à-vis des médias et de la déontologie de l'expérimentation animale a été critiqué par, excusez du peu: une ribambelle de scientifiques des domaines pertinents, non seulement en France mais aussi ailleurs; qui se sont exprimés à titre individuel, par des prises de position collectives ou par l'intermédiaire de leurs associations; qui se sont exprimés dans la presse générale, sur des blogs ou encore par des lettres à l'éditeur de l'«étude»; une dizaine d'agences d'évaluation et de sécurité sanitaire; des instances compétentes en matière d'éthique scientifique; des journalistes scientifiques, de journaux réputés, y compris des anti-OGM; des associations de journalistes; les six Académies nationales (françaises) «scientifiques», agissant conjointement; et bien sûr Monsanto, le producteur de l'événement NK 603. Jamais aucune publication «scientifique» n'a reçu un tel accueil. Ce monsieur est une des têtes d'affiche de l'anti-OGMisme... Et il est encore cru. Il a même des prosélytes...

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 18:36 - Signaler un abus «Séralini pour vous est donc un "truand"»? (2)

    Stop bobards a écrit: «je ne vois pas l'intérêt de parler de Séralini». Si, il y a un intérêt. Il est l'un des principaux fournisseurs sur le marché de l'anti-OGMisme. Et, puisque Stop Bobards a cité un article d'Imposteurs, en voici un autre, bien plus simple à comprendre pour ce qui est statistiques. http://www.imposteurs.org/article-bt-brinjal-aubergine-bt-en-inde-r-i-p-par-wackes-seppi-103803659.html «Séralini pour vous est donc un "truand"»? À vous de juger... C'était tout de même un document fourni pour une procédure devant la Cour suprême de l'Inde...

  • Par un_lecteur - 30/10/2013 - 18:48 - Signaler un abus Article de bon sens

    Pas de problème en 20 ans : tout est dit Malgré d'innombrables études cherchant à trouver des problèmes causes par les OGM. Par contre, bien peu d'études sur les problèmes causes par les insecticides, surtout chez les agriculteurs. Et la, il y en a! L'utilisation d'OGM permet de diminuer l'exposition des agriculteurs et des consommateurs aux insecticides. Un argument contre les OGM est la dépendance à Monsanto. Ah, Monsanto, le diabolique Monsanto. Mais la meilleure façon de ne pas dépendre de Monsanto serait de développer nos propres OGM. Encore faudrait-il pour cela que les cultures expérimentales ne soient pas systématiquement détruites.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 19:07 - Signaler un abus Que d'informations ! (réponse)

    @ Sim25 Je suis bien content d'avoir éclairé votre lanterne et contribué à votre réflexion. Il ne faut toutefois pas laisser une mauvaise impression – surtout à ceux qui resteront scotchés sur leurs préjugés. Il n'y a pas de « faux-suicides en Inde». Il y a une réalité beaucoup plus complexe que les affirmations péremptoires de ceux (et celles – notamment Vandana Shiva) qui instrumentalisent les suicides pour leurs causes, du reste changeantes selon les circonstances du moment. Pour compléter l'information, il existe des plantes stériles. Le bananier en est une (mais on le multiplie par voie végétative). Il y a aussi une pastèque sans pépins (mais c'est évidemment un caractère recherché...). Quant aux 20 ans, c'est une affaire d'opinion. Le sceptique sera peut-être convaincu; l'opposant jamais. Mais ce sont des années d'usage intensif en alimentation animale, pas seulement pour des animaux promis à l'abattoir à l'aube de l'âge adulte. Y compris des animaux de laboratoire; dans certains pays et pas dans d'autres, ce qui permet des comparaisons à dire d'experts. Et attention: 20 ans (ou moins), c'est – seulement – pour les PGM actuellement sur le marché.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 19:16 - Signaler un abus @Wakkes Seppi

    J'ai lu avec attention l'article..dont vous êtes l'auteur. La seule vérité que je retiens est cet énoncé "Ce n'est pas la statistique qui permet de conclure si un OGM est dangereux ou non pour la santé humaine. La statistique est là pour aider le toxicologue à évaluer correctement les risques de se tromper en concluant sur l'absence ou la présence d'effets négatifs. [...] » Sauf mauvaise compréhension de ma part, vous affirmez qu'ayant effectué une étude de 49 jours sur des vaches, cela est suffisant pour en conclure que l'aubergine génétiquement modifiée ne comporte aucun risque pour le bétail? Il est vrai aussi que l'indien ne mange pas la vache car elle est sacrée. Le problème est qu'aucune étude ne dispose d'un recul suffisant pour juger de la toxicité à long terme d'un OGM.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 19:18 - Signaler un abus Mais que consommons-nous donc? (1)

    gliocyte a aussi répondu à Stop bobards: « Ainsi vous pouvez affirmer que les études qui ont trait à ces cancers ont bien pris en compte le facteur OGM » C'est l'occasion de revenir sur le titre et le chapeau du billet (apparemment de la rédaction). Non, nous ne sommes pas «[d]es millions – ou des milliards – de personnes [qui] consomment des aliments génétiquement modifiés depuis 20 ans». Ça, c'est un bobard qui est véhiculé par quelques personnes qui ne sont pas anti-OGM. Pour les quatre plantes GM d'usage maintenant courant dans les pays qui les cultivent et dans ceux qui en importent les produits (dont l'Europe...) nous consommons essentiellement des produits animaux (viande, lait, oeufs...) dérivés d'animaux ayant consommé des produits végétaux tirés de variétés GM, soit des produits transformés dans lesquels le «caractère GM» n'est plus présent. Personne ne prétend qu'il a mangé de la luzerne au motif que son steak provient d'un animal ayant mangé de la luzerne. Et aucun scientifique crédible n'a trouvé que le caractère GM d'un maïs se retrouve dans la viande. La lécithine de soja GM, par exemple, est identique à celle du soja non GM. Idem pour l'huile de colza.

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 19:20 - Signaler un abus Mais que consommons-nous donc? (2)

    Sauf erreur, il n'y a pas de consommateurs qui se régalent tous les jours de polenta, et à tous les repas. En revanche, il y a des millions voire des milliards d'animaux qui ont consommé du GM. Et là, le «sans qu’aucun problème sanitaire n’ait encore été découvert» est parfaitement applicable. Mais libre aux anti-OGM indurés de croire au hoax des hamsters qui ont vu pousser des poils dans leur machoire, ou à celui des vaches qui pissaient le lait par la mamelle de ce bon Gottfried Gloeckner. Alors les «études qui ont trait à ces cancers [et qui] ont bien pris en compte le facteur OGM»... un bobard de plus.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 19:58 - Signaler un abus @Wakes Seppi

    Vous êtes un aficionado des OGM. C'est votre droit. En revanche prendre ceux qui ont un esprit critique(sans pour autant diaboliser les OGM) pour des crétins, ne plaide pas en votre faveur. Vous faites, en agissant ainsi, retomber ce crétinisme sur vous.

  • Par gliocyte - 30/10/2013 - 19:58 - Signaler un abus @Wakes Seppi

    Vous êtes un aficionado des OGM. C'est votre droit. En revanche prendre ceux qui ont un esprit critique(sans pour autant diaboliser les OGM) pour des crétins, ne plaide pas en votre faveur. Vous faites, en agissant ainsi, retomber ce crétinisme sur vous.

  • Par Jean-Francois Morf - 30/10/2013 - 20:50 - Signaler un abus Merci à tous ceux qui ont éclairé ma lanterne...

    ...que l'OGM insecticide BT avait été choisi pour être digestible par les animaux à sang chaud, et ne provenait donc pas d'une plante toxique pour les insectes et les humains... Et que BT n'était donc pas une copie naturelle des gaz de combats, mais agissait par la digestion, différente chez les insectes froids que chez les humains chauds... OUF!

  • Par Wackes Seppi - 30/10/2013 - 21:06 - Signaler un abus Vous m'en bouchez un coin ! (1)

    gliocyte a écrit: «Sauf mauvaise compréhension de ma part, vous affirmez qu'ayant effectué une étude de 49 jours sur des vaches, cela est suffisant pour en conclure que l'aubergine génétiquement modifiée ne comporte aucun risque pour le bétail? Il est vrai aussi que l'indien ne mange pas la vache car elle est sacrée.» J'ai de la peine à croire que vous ayez pu, de bonne foi, tirer une telle conclusion d'une démonstration pourtant lumineuse – du fait non pas de la suprême intelligence de l'auteur, très modeste, mais de l'énormité de... enfin comment peut-on appeler ce fait sans encourir des menaces de «on se retrouvera au prétoire»? Serai-ce de l'enfumage (technique courante chez les anti-OGM)?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Marcel Kuntz

Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale.

Il est également enseignant à l’Université Joseph Fourier, Grenoble.

Il tient quotidiennement le blog OGM : environnement, santé et politique et il est l'auteur de Les OGM, l'environnement et la santé (Ellipses Marketing, 2006). Il a publié en février 2014 OGM, la question politique (PUG).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€