Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pas de bouc émissaire possible : les Français jugent François Hollande responsable de la situation économique

Six Français sur dix considèrent que la loi El Khomri n’améliorera pas la situation de l'emploi. Seuls 16% des Français pensent que cela peut faire baisser le chômage (sondage Atlantico - IFOP). En règle générale, la majorité des Français rejettent la politique économique de l’exécutif.

Atlantico Business

Publié le
Pas de bouc émissaire possible : les Français jugent François Hollande responsable de la situation économique

Le fait est nouveau. Jamais le rejet de la politique économique du Gouvernement et du Président a été aussi clair et violent. D’abord, peu de Français croient en l'efficacité de la loi El Khomri après son charcutage des quinze derniers jours et plus de 80 % des Français considèrent que la politique économique, les choix et les stratégies sont mauvais.

Plus grave encore pour le Gouvernement, selon un sondage paru dans Les Echos, 74% des sympathisants de gauche jugent également la politique décevante.

Alors les seconds n’ont pas forcement la même analyse que les premiers, mais les uns et les autres se retrouvent pour rejeter tout en bloc.

Et le Président et le Premier ministre Manuel Valls.

Avec une telle appréciation, François Hollande fait pire que tous ses prédécesseurs qui n'étaient pas très bien traités par l'opinion… Le sondage d’Atlantico indique que même au temps du CPE et de Jacques Chirac, les scores n'avaient été aussi noirs.

Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy ont connu des passages à vide mais jamais des points aussi bas dans les sondages que François Hollande.

Le seul membre de l'exécutif qui tire ses marrons du feu, c’est Emmanuel Macron, mais son pouvoir de séduction s’explique aussi parce qu’il a pris en fait peu de responsabilités. Sa parole est libre, il peut être critique.

Le cafouillage qui a accompagné l’accouchement difficile de la loi El Khomri explique pour une grande part la déception Manuel Valls et la montée au zénith d'Emmanuel Macron.

Ce qui est intéressant et spectaculaire dans l’attitude actuelle des Français, c’est que s’ils jugent la politique économique mauvaise, ils considèrent que la situation désastreuse de l'activité et de l'emploi est imputable aux mauvais résultats de l'exécutif.

1) Le chef de l'Etat s’est trompé de diagnostic au départ en pensant que les équilibres avaient été détruits par Nicolas Sarkozy, or les déséquilibres se sont aggravés après.

2) François Hollande a commencé par faire une politique de la demande en accroissant les dépenses publiques et en essayant de les financer par des hausses d'impôts. Résultat : il a asphyxié la machine.

3) Pour sortir de l'étouffement, il a changé de Premier ministre pour essayer de développer une politique de compétitivité, mais coincé par ses engagements et par sa majorité, il n’a pas pu la mener jusqu’au bout.

4) Il n’a obtenu aucune amélioration notable sur le front de l'économie réelle.

De ce cheminement sur quatre ans, les Français de gauche et de droite considèrent que l'exécutif a tout essayé, mais rien réussi.

Plus grave, ils estiment qu’il n’y a plus aucune excuse possible, aucun bouc émissaire possible.

Si on va mal, ce n'est pas de la faute de la Banque centrale européenne qui fait tout, trop sans doute, pour essayer de redresser le bateau.

Si on va mal, ce n’est certainement pas de la faute de Bruxelles, puisque la Commission accepte avec beaucoup de complaisance les dépassements de déficit.

Si on va mal, ce n'est pas de la faute de l'Allemagne.

Si on va mal, ce n’est pas de la faute du pétrole, il est très bas.

Si on va mal, ce n est pas de la faute des banquiers ou de l'euro.

Si on va mal, c’est sans doute de notre faute à tous, mais c’est aussi du fait d'un exécutif et d’une gouvernance qui n’a pas de boussole, pas de vision, et pas de stratégie.

Sur tous les sujets clé qui inquiètent les Français (la mondialisation, l'Europe, le progrès technologique), la gouvernance est incapable de nous dire où nous allons, comment nous y allons et pour quoi faire.

Inutile d'ajouter qu'à un an de la présidentielle, les Français n'imaginent pas que le Gouvernement soit capable de redresser la situation économique par des réformes de fond. Les Français ont une certaine lucidité.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ALAIN B - 22/03/2016 - 07:19 - Signaler un abus Vivement son procès !!!!!

    J'espere que ce imposteur sera traduit devant la haute cour pour trahison!!!!!!!!

  • Par vauban - 22/03/2016 - 09:00 - Signaler un abus Tout àfait d ´accord

    L irresponsabilité et l'incompétence manifestes devront être dénoncées et sanctionnées institutionnelle ment Ils ne peuvent s'en aller les mains dans les poches avec leur garde rapprochée payée par le contribuable et une retraite chapeua(ou casque au choix)!

  • Par Deudeuche - 22/03/2016 - 10:04 - Signaler un abus @ALAIN B

    Il va falloir juger tous les glands qui ont voté pour lui.

  • Par zouk - 22/03/2016 - 11:08 - Signaler un abus Une évidence

    Mais comment rebâtir sur un marécage? Il faudrait d'abord l'assainir. Vauban suggère une réforme malheureusement impossible: les retraites des dirigeants politiques en fonction de leurs résultats. Il faudrait d'abord appliquer sans faille l'interdiction du cumul des mandats, et dans les niveaux de fonction et dans le temps et la radiation automatique de la fonction publique de tout fonctionnaire au soir de son élection. Nous serions alors débarrassés de la quasi totalité des élus PS encroûtés dans leurs pitoyables manoeuvres et leurs convictions périmées.

  • Par Jean-Benoist - 22/03/2016 - 13:31 - Signaler un abus Pourquoi ne parlez-vous

    du scandale de AWF Music société qui a financé la campagne de Hollande? Quand le parquet, qui se dit indépendant, va-t-il enfin mettre son nez dans cette société? Fini de protéger commemorator

  • Par ISABLEUE - 22/03/2016 - 14:45 - Signaler un abus Vivement que ce gros mou

    se barre. Vivement 2017. Il nous a fait perdre 5 ans.

  • Par Malaparte - 22/03/2016 - 16:05 - Signaler un abus ça fait mal

    de voir ce blaireau repu s'apprêter à se débiner en serrant les fesses et comptant son fric vers une retraite ouatée pendant que le pays va devoir faire des pieds et des mains pour se sortir du néant vers lequel il nous a entraîné.

  • Par Ganesha - 22/03/2016 - 17:39 - Signaler un abus Responsabilité

    Ce sont les français qui sont responsables de cette situation : ce sont eux qui élisent depuis plus de cinquante ans, en alternance, un représentant de ''droite'', actuellement Ripoublicains, et de temps en temps, un socialiste. S'ils persistent l'année prochaine, ils n'auront vraiment qu'à s'en prendre à eux mêmes !

  • Par Monkeyman - 22/03/2016 - 18:06 - Signaler un abus "0" n'est ce qu'il a toujours été. Mais les autres, maintenant

    Les membres du et des gouvernements, en 2012, ont "expérimenté". Ils ne sont pas coupables, au bénéfice du doute ! MAIS MAINTENANT, ILS SONT COMPLICES ou INCONSCIENT(E)S ! Notre "O" s’accrochera jusqu’au bout, pariant sur un nouveau miracle type DSK ! Mais les dit(e)s socialistes qui sont devenus(e)s des COLLABORATEURS/TRICES ne sont-ils/elles pas en train de se dévaluer totalement ? ! Décider de persister à frayer avec un "NÉGATIF", n'est-ce pas suicidaire ? !

  • Par Le gorille - 22/03/2016 - 19:33 - Signaler un abus "O" ou "0" ?

    C'est pas la même chose, presque confrère, un tantinet barbare !

  • Par kaprate - 23/03/2016 - 02:02 - Signaler un abus des comptes

    Tout à fait d'accord, les responsables politiques devraient avoir à rendre des comptes et devraient pouvoir être sanctionnés en cas d'insuffisance professionnelle, de fautes de gestion, ou pire, de trahison, comme c'est le cas de 00llande. Les élus réfléchiraient avant de promettre en l'air et de faire des choix purement électoralises et ils se concentreraient un peu plus sur le boulot au lieu de, notamment, se pavanner en scooter pour tirer un coup... Quant à la sanction ultime du peuple, elle a été fatale à Louis XVI, elle mériterait de l'être pour François-Le-Petit...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€