Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Il paraît que Wauquiez "est pire que Trump" (Xavier Bertrand). Mais non, il est beaucoup moins bien !

Au tribunal des flagrantes infamies, le président des Républicains a été condamné sans appel. Nous, on trouve que par comparaison avec d'autres, il a un petit côté enfant de chœur.

Moyen, très moyen

Publié le
Il paraît que Wauquiez "est pire que Trump" (Xavier Bertrand). Mais non, il est beaucoup moins bien !

Laurent Wauquiez fait l'objet d'un lynchage en règle depuis qu'il a essaimé quelques vacheries sur Macron, Merkel, Darmanin et Sarkozy. L'heure est grave. Et les procureurs sont sans pitié. Xavier Bertrand –toujours membre des Républicains semble-t-il – estime que Wauquiez est "pire que Trump". Un autre (j'ai oublié son nom) juge que l'accusé est "tombé du côté obscure de la force".

Là, nous sommes dans Star Wars et Wauquiez c'est Dark Vador. Quant à la comparaison avec Trump, elle ne tient pas. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes aurait tenu ses propos litigieux lors d'une kermesse de charité organisée par des dames catholiques et auvergnates, pas une des paroissiennes n'aurait rougi ! Et s'il avait dit la même chose devant des potes attablés avec lui dans un restaurant nappe à carreaux avec des pissenlits aux lardons et une potée, le tout copieusement arrosé de vin rouge, ils lui auraient dit : "Laurent décoince toi un peu" !

Non, Wauquiez n'est pas pire que Trump : il ne lui arrive même pas à la cheville. Ce n'est pas lui qui aurait lancé "les stars, on peut les attraper par la…". Ce n'est pas lui qui aurait osé parler de "pays de merde". Et si on regarde le destin de Trump, ça ne lui a pas si mal réussi. Wauquiez a encore beaucoup, beaucoup d'effort à faire s'il veut devenir président.

Regardons maintenant la France. Jacques Chirac avait son franc parler. Il n'hésitait pas, quand des journalistes lui rapportait les critiques de ses rivaux, à utiliser une formule évocatrice : "ça m'en touche une sans faire bouger l'autre". Quand il parlait de Balladur, Chirac ne l'appelait jamais par son nom. Il disait crûment "couille molle". Wauquiez est un tout petit joueur à côté…

Plus loin dans le passé, de Gaulle excellait dans l'humour de garnison. Un jour, alors que la Grande-Bretagne, qu'il n'aimait pas trop, frappait aux portes du Marché Commun, il avait lâché en petit comité : "l'Angleterre, je la veux nue". La presse d'Outre-Manche s'empara de cette phrase.

Et pendant une conférence de presse une journaliste britannique l'interpella : "vous avez vraiment dit ça ?". La réponse fusa, superbe. "Mademoiselle, c'est le plus beau compliment que l'on puisse faire à une jolie fille". La salle s'esclaffa.

Aujourd'hui, avec ces mots-là, le général ferait l'objet d'une plainte de Marlène Schiappa. Et Caroline de Haas se fendrait d'un #balancetondegaulle. Ah oui, le président des Républicains a encore un long chemin à parcourir pour parvenir à l'excellence. Élève Wauquiez peut mieux faire… 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le gorille - 20/02/2018 - 08:06 - Signaler un abus C'est un art !

    Le franc-parler, cela ne se fait pas au débotté. Il faut une longue éducation ! Et bonne qui plus est !

  • Par vangog - 20/02/2018 - 08:19 - Signaler un abus Le tribunal de l’inquisition médiatique a tranché!

    À l’issue de longs conciliabules présidés par ce cochon d’Edouard Husson, assisté par J.M.Apathie et P.Cohen, le tribunal a prononcé l’excommunication médiatique! L.Wauquiez avait quatre jours pour s’excuser et expier sa dérive Trumpienne (voire même LePeniste?...), mais le tribunal des médias n’a reçu aucune demande d’excuses...le verdict pour cette infamie est l’excommunication et l’exil médiatique. Aye pas peur L. Wauquiez! nous aussi, les patriotes avons été envoyés dans les goulags de la pensée unique, et je peux dire qu’on en sort amaigri, mais on n’en meurt pas...pas tous, tout au moins!

  • Par assougoudrel - 20/02/2018 - 08:50 - Signaler un abus En tous cas, il nous faudrait

    un Trump, un Poutine, un président bulgare pour sortir la France de ce "pot de pue". Quand au langage, il doit être militaire, comme celui du Général et non celui d'...efféminé et de pute vierge actuel.

  • Par Doulou - 20/02/2018 - 10:00 - Signaler un abus le roi est nu

    quelle bande de faux-culs! Ils crient comme des vierges effarouchées parce qu'il déballe tout le linge sale en public. Mais bon sang si on en a ras le bol de ces marioles corrompus, et qu'on vote blanc ou qu'on s'abstient, c'est justement à cause de l'hypocrisie mielleuse, du cirque sur la scène et les arrangements entre coquins en coulisses, à cause de la langue de bois, des confidences pour seuls initiés dans les dîners en ville, qu'on en a marre de tous ces zigotos qui s'en mettent plein les fouilles. Mais non l'enfant n'a pas le droit de dire que le roi et toute sa clique de profiteurs sont nus.

  • Par pandore - 20/02/2018 - 11:11 - Signaler un abus Et pendant ce temps là

    La presse est aux ordres, les critiques muselés et le pays s'enfonce dans une sorte ce consensus mou d'où rien n'émerge et où tout se confond....Enfin c'est cela que nos dirigeants et leurs thuriféraires voudraient nous faire avaler. Heureusement qu'il y a un Wauquiez de temps à autre pour filer un petit coup de pied dans la fourmilière. Beaucoup de Français n'en pensent pas moins......mais peuvent -ils se faire entendre dans cette euphorie collective à la gloire de Jupiter et de ses affidés .

  • Par morsang - 20/02/2018 - 15:32 - Signaler un abus gardez moi de mes amis...

    Vauquiez peut reprendre à son compte la célèbre formule "gardez moi de mes amis,mes ennemis je m'en charge".Il est vrai qu'avec un droite dont les plus éminents représentants sont Xavier Bertrand et Alain Juppé,MMacron est là pour dix ans.

  • Par Alain Briens - 20/02/2018 - 15:35 - Signaler un abus Le langage fleuri n'est pas le problème...

    Qui ne se réjouirait pas de relire le jugement que Clémenceau portait sur le Maréchal Lyautey : " c'est un homme qui avait des couilles au cul, malheureusement ce n'étaient pas les siennes" ? Le problème est ce que simili "off" laisse entr'apercevoir de la personnalité de Laurent Wauquiez : naïveté confondante, goût du commérage, complotisme, mentalité obsidionale, ingratitude envers son mentor, futilité, inconstance, dans cette affaire il coche toutes les mauvaise cases. Le comble étant d'enfoncer Darmanin plutôt que de tenir ferme sur les principes face aux hystériques néo-féministes qui aimeraient inverser la charge de la preuve et d'insinuer que ceux qui ne le suivent pas sur ce terrain ont eux-mêmes quelque chose à se reprocher. Et se mettre Sarkozy à dos n'est pas non plus le signe d'une grande sagesse politique.

  • Par Liberte5 - 20/02/2018 - 17:32 - Signaler un abus Non Wauquiez ce n'est pas Trump,

    car la France ce n'est pas les USA. Il fait ce qu'il est possible de France en 2018. Car la France est devenue une élève modèle dans le politiquement correct depuis Chirac. Ne plus rien dire, subir , toujours subir sans pouvoir dénoncer que les crapules incompétentes et irresponsables qui nous dirigent depuis 50 ans ont coulé ce magnifique pays que des générations avaient construits. Il suffit de balader dans Paris pour voir en temps réel le déclin, la déchéance et les grand remplacement. Alors ce que dit Wauquiez est de la douce rigolade.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/02/2018 - 17:49 - Signaler un abus Le petit Trump du Velay.....

    Wauquiez est un imposteur, un merdeux de bonne famille qui veut se faire passer pour le voyou qu'il n'est pas ! Sa stratégie n'a qu'un objectif, récupérer les voix de droite passées au FN, ceux qui ne savent plus ou ils habitent depuis que le FN fait dans l'ultra gauche et que Marine est à la ramasse. Alors il fait vite, car il sent que la petite fille à grand-papa va bientôt reprendre les choses en main, et que là il sera trop tard pour lui. Il ne prend pas de risque non plus en tapant sur Sarko que l'électorat de droite ne veut plus voir. ....En fait il se refait une santé en même temps qu'une nouvelle image de petit Trump du Velay...

  • Par l'enclume - 20/02/2018 - 18:10 - Signaler un abus Encore un wagon de retard ???

    Paulquiroulenamassepasmousse - 20/02/2018 - 17:49 - Désolé de vous décevoir, mais votre commentaire est probablement le + ridicule qu'il me fut donné de lire sur "l'affaire Wauquiez". Cet après midi sur France Info, pas réputée pour favoriser la droite, une rétrospective de la carrière de Wauquiez. Résultat, il s'est toujours exprimé comme il l'a fait dans cette école de faux derches, cela depuis sa première élection, c'était il y a environ 20 ans.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/02/2018 - 19:27 - Signaler un abus @enc....

    Votre commentaire sur mon commentaire est vraiment le plus lourdingue qui soit, même venant d'une enclume pas vraiment renommée pour sa finesse...Mais vous avez raison puisqu'ils l'ont dit à la RADIO !!! il est vrai qu'entre le programme du FN et celui de la FI il n'y même plus une feuille de pécul.....Aors FRANCE INFO c'est vraiment la radio qu'il vous faut !!

  • Par Mario - 20/02/2018 - 21:20 - Signaler un abus pour savoir , il faut des

    pour savoir , il faut des actes et pour cela , il faut etre elu donc pour Wauquiez , on n'est sur de rien. a l'instant t , je ne suis toujours pas pret à donner mon vote.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€