Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 28 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pie XII, un pape décrié à tort ?

L'ambassadeur d'Israël au Vatican, Mordechay Lewy, a créé la polémique jeudi dernier en rendant hommage, à Pie XII, pape entre 1939 et 1958. Souvent critiqué pour son attitude jugé trop réservée durant la Shoah, celui-ci aurait en réalité aidé à sauver de nombreux juifs.

Polémique

Publié le
Pie XII, un pape décrié à tort ?

"La volonté vaticane de sauver des juifs est un fait"...

Condamner celui qui parle mais n'agit pas, ce n'est rien que du très classique. Condamner celui qui a agi sans bruit, celui qui a sauvé des hommes, des femmes, des enfants, en toute discrétion, c'est plus rare. Au jeu de l'Histoire, Pie XII s'en tire moins bien que le résistant de la 25ème heure, moins bien que les autres leaders alliés, Roosevelt, Churchill et même De Gaulle, qui n'ont ni agi ni parlé (même s'il est très légitime d'attendre davantage d'un pape).

Il serait temps de réhabiliter cet homme sur lequel certains vont jusqu'à faire peser l'odieux soupçon d'un antisémitisme latent voire d'une passivité complaisante à l'égard du génocide des Juifs.

Même ignorée par les médias français, la déclaration historique d'un ambassadeur d'Israël, Mordechai Lewy, ambassadeur près le Saint-Siège y contribuera :

"la volonté vaticane de sauver des juifs est un fait"

Présidant une cérémonie destinée à honorer un prêtre comme "Juste parmi les Nations", il a aussi déclaré :

"Ce serait une erreur de penser que l’aide apportée aux juifs pendant la guerre à Rome est venue des couvents et des instituts religieux comme si c’était de leur initiative, sans le soutien du Vatican."

Il est établi que Pie XII a sauvé des Juifs à Rome. Ainsi, l'ouverture des couvents - et spécialement l'accueil d'hommes au sein de couvents de religieuses - n'a pu se faire que sur ordre direct ou autorisation expresse du Vatican. 3.000 Juifs ont même été hébergés dans la résidence d'été du Pape, à Castel Gandolfo. Et ces actions ne furent pas les seules. Le Saint-Siège intervint aussi en Hongrie, en Slovaquie, en Croatie ou en Bulgarie. Des historiens juifs, tels Pinchas Lapide ou Sir Martin Gilbert, évaluent à plusieurs centaines de milliers le nombre de Juifs sauvés sous la conduite du Vatican.

Pie XII n'a certes pas prononcé un discours direct et explicite contre la Shoah. Il considérait que "le martyre ne se décrète pas à Rome", et craignait notamment un résultat comparable à ce qui s'était produit en Hollande, où la condamnation par les évêques catholiques a eu pour effet direct une aggravation des déportations. Pourtant, même son prétendu silence est discutable. A titre d'exemple, croit-on que Radio Vatican faisait autre chose que porter la voix du pape lorsque, le 26 juin 1943, elle fit cette déclaration claire et vigoureuse :

« Quiconque fait une distinction entre les Juifs et les autres hommes est infidèle à Dieu et contredit les commandements de Dieu. Aussi longtemps que les hommes feront des différences dans le traitement des membres de la famille humaine, la paix dans le monde, l’ordre et la justice seront menacés »

Sur quoi s'appuient alors les griefs persistants ? Sur des convictions personnelles et une vision rétrospective, anti-historique par définition. C'est l'idée que les catholiques auraient encore eu besoin d'une condamnation plus explicite du génocide des juifs, malgré la position connue de Pie XII, malgré les encycliques Mit Brennender Sorge et Summi Pontificatus, c'est l'idée que Pie XII, d'un discours, aurait pu mettre un terme à la barbarie nazie. Que n'a-t-il donc été de ces beaux parleurs inconséquents d'aujourd'hui, qui dénoncent à tours de bras pour le seul bénéfice de leurs cotes de popularité ?! Mais qui y croit vraiment ? Et que valent les arts divinatoires face à l'action véritable de Pie XII, et au douloureux et difficile discernement d'un homme confronté à l'incertitude, et à l’innommable ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ZOEDUBATO - 28/06/2011 - 11:10 - Signaler un abus Revenons à l'origine de la polémique

    La polémique date de l'après-guerre quand on a commencé à se poser des questions sur les positions de la gauche avant et au début de la guerre : liaisons avec les Nazis (parti qui avait été inscrit à l'International Socialiste) ; Gouvernement de Pétain ; destruction des archives de délation. L'eglise a, alors, été choisie comme bouc émissaire pour détourner l'attention et faire oublier la réalité

  • Par texarkana - 28/06/2011 - 11:39 - Signaler un abus On le sait depuis longtemps

    seul un média audiovisuel en parle : Radio Courtoisie

  • Par gabriel75015 - 28/06/2011 - 12:25 - Signaler un abus Rien de nouveau

    Il suffit de lire l'ouvrage de l'ancien Rabbin de Rome, Israel Zolli, plus connu sous le nom d'Eugenio Zolli, qui s'est converti au christianisme et a pris le nom d'Eugenio en hommage à Eugenio Pacelli (Pie XII). Il aborde notamment la décision du pape de "couler" les vases sacrés afin de payer une partie de la rançon demandée par les Allemands.

  • Par JP van St Jans - 28/06/2011 - 12:28 - Signaler un abus Texarkana est dans le vrai : ça fait longtemps que ceux

    qui veulent savoir savent. Le SCUD est parti de la désinformation du KGB, donnant l'argument d'une pièce de théâtre (engagé forcément) de Hochhuth, mis en scène par un copain de parti. De cette pièce confidentielle, "Le Vicaire", Costa-Gavras a tiré le film "Amen" qui a largement répandu les idées de la pièce, donnant une valeur de "preuve" à une fiction. Des preuves ? Nenni !

  • Par Koz - 28/06/2011 - 15:40 - Signaler un abus "On" le sait depuis longtemps

    Si 'on", comme je le pense, correspond à quelques milieux catholiques, c'est une chose. Vous aurez noté que l'info, ici, est que ce soit un ambassadeur d'Israël qui le dise, même s'il a été contraint d'atténuer ensuite son propos.

  • Par Polo - 28/06/2011 - 19:20 - Signaler un abus Un fait reconnu par des personnalités juives de premier plan

    L'action de Pie XII envers les Juifs a été reconnue par des personnalités juives de premier plan telles que Serge Klarsfeld et à l'époque David Ben Gourion, Golda Meir, Albert Einstein, Léo Kubowitski, secrétaire du Congrès juif mondial, ou encore le gand rabbin de Rome. Source : http://www.infoselec.net/culture-et-medias/pie-xii.html

  • Par sheldon - 28/06/2011 - 21:19 - Signaler un abus Périodes troubles, solutions troubles.

    La théologie de la substitution (Dieu substituant les chrétiens au peuple juif, pour faire simple) régnait encore au Vatican. Le Vatican a fortement appuyé Franco contre les Républicains. Tout ceci a pu conduire à l'équation du Pape antisémite soutien des régimes fascistes. Ce qui est sûr est qu'avant Vatican 2 les catholiques ignoraient beaucoup l'Ancien Testament.

  • Par buck ofama - 28/06/2011 - 22:13 - Signaler un abus Il n'existe pas de trace d'intervention de Pie XII

    Une partie des Juifs de Rome a été sauvée par les monastères et couvents agissant de leur propre initiative (le pape n'aurait pas eu le temps matériel de leur donner instruction) et à leur risques et périls. Pie XII n'a jamais osé s'opposer au génocide planifié par les Nazis, alors que c'était possible: les actions d'euthanasie des handicapés ont été stoppées par un évêque.

  • Par Koz - 29/06/2011 - 09:58 - Signaler un abus Des traces (1) ...

    @Buck Ofama : à votre avis, comme ça, pour cacher 3.000 juifs dans la résidence du Pape, ça se fait contre sa volonté ? Parce que le souci, c'est qu'il pouvait les croiser, hein, vu qu'ils étaient... chez lui. Par ailleurs, la déclaration de Radio Vatican, vous pensez que c'est contre sa volonté ? La levée de la clotûre (c'est-à-dire le fait que les religieuses restent cloîtrées) ne peut se...

  • Par Koz - 29/06/2011 - 10:00 - Signaler un abus Des traces (2)

    ... faire que sur ordre ou autorisation du Vatican. Ce sont des 100aines de juifs qui ont été sauvés ainsi. Enfin, parcourez le dossier que j'ai constitué à cet égard http://www.koztoujours.fr/?p=6563 vous y trouverez quelques traces, étant entendu qu'en cette période, on n'échange ps des écrits avec accusé de réception, pce que c'est la guerre et que ça peut valoir la déportation au destinataire

  • Par New - 29/06/2011 - 13:38 - Signaler un abus Les preuves

    Pie XII a été victime à partir des années 1960 se son anti-communisme, aussi fort que le fut son anti-nazisme. D'où toute cette propagande contre lui, instruite depuis Moscou. Ainsi la pièce "Le Vicaire" dont est tiré le film "Amen" est une commande communiste. Tout était bon pour abattre cet adversaire du totalitarisme.

  • Par New - 29/06/2011 - 13:42 - Signaler un abus Inside the 60's

    Faut-il rajouter que dans l'époque agitée que furent les années 1960, y compris au sein de l'Eglise, il était "pratique" d'attaquer un homme en effet "traditionnel" et peu enclin à laisser faire un progressisme en plein délire, souvent compromis avec le communisme, ou en tout cas au minimum fasciné par lui.

  • Par New - 29/06/2011 - 13:45 - Signaler un abus Dernier point

    Enfin, comment passer sous silence le fait qu'à la fin de la guerre, le grand rabbin de Rome se convertit au catholicisme et prit le nom civil de Pie XII, Eugenio Pacelli, en témoignage de sa reconnaissance pour l'action de ce dernier pendant la guerre vis à vis de Juifs ? Certains diront que l'ont peut toujours faire plus. Qui l'a fait ? Et il ne faut pas oublier les menaces de l'époque.

  • Par Koz - 29/06/2011 - 14:36 - Signaler un abus Rolf Hochhuth, auteur du Vicaire, inspirateur d'Amen...

    Ajoutera-t-on aussi que Rolf Hochhuth s'est affiché en compagnie de Daniel Irving, dès les années 60 et encore il y a peu ? Daniel Irving étant l'un des écrivains révisionnistes les plus "en vue". Cela fait, dès lors, un peu... mal aux fesses de voir qu'un homme de la stature de Pie XII se retrouve calomnié par un autre, dont le principal souci ne semble pas être la défense des Juifs ?

  • Par Koz - 29/06/2011 - 14:38 - Signaler un abus Irving

    Pour plus d'info à ce sujet, lire ce billet de Pierre Assouline, qu'on ne soupçonnera pas de complaisance vis-à-vis de Pie XII : http://passouline.blog.lemonde.fr/2005/02/25/2005_02_on_en_est_l/

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Koz

Koz tient le blog koztoujours.fr depuis 2005.

Avocat, il a une prédilection pour les causes ardues : Nicolas Sarkozy en 2007, Benoît XVI en 2009-2010. Et les cochons, en avril 2009.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€