Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 21 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Panique à Buckingham, le père de Meghan Markle pourrait ne pas venir voir sa fille épouser Harry : pourquoi les mariages sont le plus beau jour de la vie… ET souvent le plus stressant même quand on épouse un(e) inconnu(e)

Et une question taraude le royaume : qui va donc amener la mariée à l'autel pour ce mariage princier ? Car après plusieurs revirements, son père a affirmé mardi au site TMZ qu’il ne pourrait pas assister aux noces de sa fille et du prince Harry pour raisons médicales.

Oh my god

Publié le
Panique à Buckingham, le père de Meghan Markle pourrait ne pas venir voir sa fille épouser Harry : pourquoi les mariages sont le plus beau jour de la vie… ET souvent le plus stressant même quand on épouse un(e) inconnu(e)

 Crédit Magimages / Wikipedia

Atlantico : Le mariage a-t-il évolué au point où il n'a plus qu'un but représentatif ? Qu'il affirme une position sociale aux dépens de l'acte d'amour qu'il aurait pu plus symboliser auparavant ?

Pascal Anger : Le mariage évolue en même temps de la société. Il a évolué et évoluera encore. Le mariage pour Tous nous a bousculé dans nos représentations, nos engagements, dans ce que pouvait être le mariage par exemple.

Jusqu'à pas si longtemps, on se mariait pour le meilleur et pour le pire et cela durait pour toujours alors que maintenant le divorce est bien plus fréquent. Cela réinterroge notre engagement par rapport à l'autre. Beaucoup de jeunes peuvent aujourd'hui doutent de l'intérêt du mariage.

Toutefois aujourd'hui je pense que nous sommes moins dans une idée du représentatif. C'était plus le cas à l'époque. Aujourd'hui nous sommes peut-être moins dans l'idée de représentation sociale ou d'affirmation d'un statut social par rapport à avant. Ce n'est pas pour autant que cette idée de la représentation a disparue évidemment, surtout à l'ère des réseaux sociaux mais j'ai la faiblesse de penser que l'on se marie plus par amour aujourd'hui quand avant on se mariait par conventions ou pour faire plaisir à nos proches.

Quelles sont les sources de stress pour les futurs mariés ?

Après tout dépend de l'âge des mariés.  Se marier à 20 ans n'est pas la même chose qu'à 30 ans ou 40 ans. Mais il y a des sources de stress que l'on peut retrouver à chaque fois.

Peur des différences :

Différences de cultures, de religion, de mixité sociale… Autant de raisons d'angoisser car nous n'avons pas tous les mêmes désirs représentatifs, les mêmes envies, les mêmes goûts pour l'organisation des mariages. Certains vont dépenser des sommes colossales alors que d'autres vont vouloir l'événement le plus simple possible. Sur la mixité sociale si un des deux époux est issu d'une famille riche et l'autre non, il y aura aussi la peur que le gendre ou la belle fille soit là pour dilapider toute la fortune.

Les doutes personnels

D'abord le doute et les questionnements sont très présents. On va forcément se demander si l'on a fait le bon choix à un moment.

La liste des invités

Non seulement la liste des invités mais aussi l'emplacement des personnes au moment du repas. On évitera de placer des personnes qui ne s'entendent aps ensemble et on craint l'esclandre.

Les histoires de famille qui peuvent ressurgir

Prenons juste l'exemple des témoins du mariage. Ce sont des personnes importantes pour chacun des mariés et le choix ne va pas être neutre. Entre ceux qui seront déçu de ne pas avoir été choisi comme témoins et ceux qui peuvent refuser de l'être car ils ne croient pas au mariage, tous les scénarios sont envisageables

Le choix du lieu de la décoration…

Choisit-on d'aller dans le lieu que préfère le ou la marié(e)? La campagne ou la ville ? Quelle décoration, quel thème, quel repas? Les sources de désaccord peuvent être nombreuses.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal Anger

Pascal Anger est psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, sexothérapeute, systémicien et médiateur familial.

Il est également chargé de cours à Paris VII. 

Il est l'auteur de Le couple et l'autre, livre publié aux éditions l'Harmattan.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€