Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Oups… La psychologie des erreurs vraiment stupides (et pourquoi nous sommes tous amenés à en commettre)

Une nouvelle recherche parue dans la revue Intelligence a démontré qu'il existait trois types de facteurs comportementaux qui nous pousseraient à faire des choses stupides, et ce, quelque soit notre niveau de QI.

La boulette

Publié le - Mis à jour le 11 Mars 2016
Oups… La psychologie des erreurs vraiment stupides (et pourquoi nous sommes tous amenés à en commettre)

Atlantico : Une personne serait selon cette étude amenée à faire des choses stupides si elle a trop confiance en elle par rapport à ses compétences réelles. En d'autres termes, avoir trop confiance en soi pourrait amener à faire des choses stupides (c'est "l'effet Dunning-Kruger"). Pensez-vous que l'analyse de ce comportement soit juste ?

Julie Roussin : Oui parfois, une surconfiance en soi peut pousser à se mettre dans une situation d'échec.

Par contre, je dirais aussi qu’une surconfiance en soi peut souvent mener au succès. On sait que les gens narcissiques (qui se sur-estiment) se retrouvent souvent dans des positions hiérarchiques élevées. Il faut donc nuancer ce facteur.

Une personne serait selon cette étude amenée à faire des choses stupides lorsqu'elle est trop impulsive, c'est-à-dire quand elle perd souvent le contrôle d'elle-même. Pensez-vous que l'analyse de ce comportement soit juste ?

Prendre de la drogue, conduire trop rapidement, engueuler un collègue, avoir des relations sexuelles non-protégées, trop manger, trop dépenser... ce sont des comportements qui participent souvent de l’impulsivité.

Ces personnes n'arrivent pas à réprimer des gratifications à court terme pour des bénéfices plus grands à long terme. Les adolescents sont particulièrement impulsifs, par exemple.

Une personne qui aurait du mal à se concentrer, c'est-à-dire à focaliser son attention sur quelque chose, serait aussi amenée à faire des choses stupides. Pensez-vous que l'analyse de ce comportement soit juste ? 

La difficulté à se concentrer amène des problèmes de mémorisation et de planification, mais cela n’est pas synonyme de "stupidité". Le stress, le manque de sommeil ou des troubles déficitaires de l’attention peuvent expliquer des actes jugés stupides.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kaprate - 08/03/2016 - 13:05 - Signaler un abus Prescription

    Pour mai 2017, cette fois : 1/ remets toi en question - 2/ prends tes gouttes - 3/ lis attentivement les programmes... Merci d'avance

  • Par Monkeyman - 08/03/2016 - 16:53 - Signaler un abus Et la quantisme ? !

    Toutes ces remarques n’ont de sens que si on adopte le « référentiel » habituel, sous-entendu celui qui s’est imprégné naturellement via l’éducation parentale-scolaire-sociétale de type judéo-chrétienne-rationaliste-cartésienne-binaire ! Dans ce cadre, effectivement, ce qui n’est pas conforme au cartésianisme est jugé et décrété stupide, irrationnel ! AMEN ! Mais la réalité est tout autre ! Quoique n’ayant aucune importance ... ! * Chacun(e) ne sait-il/elle pas que dans cet Espace complexe, seule la « logique quantique » est opérationnelle ? ! ** Qu’elle repose sur le principe du tiers inclus (et sur celui des probabilités) et non pas exclu (Vrai/Faux ou 1/0) ? ! *** Que le résultat de l’expérience tient compte de l’influence de(de la) l’observateur/trice ? ! Dans ce nouveau paradigme, moins rudimentaire ..., les mots stupidité, irrationalité, bêtise, « connerie », etc., ne sont-ils pas interprétables d’une autre manière ? ! Ne perdent-ils pas leurs connotations négatives ? ! Ne sommes-nous pas tous/toutes « quantiques » sans le savoir ? ! N’aurions-nous pas intérêt à réfléchir sur cette évidence cachée ? !

  • Par MONEO98 - 09/03/2016 - 10:48 - Signaler un abus et le cretin pretentieux?

    vous savez celui qui se croit plus intelligent que vous mais est seulement aussi bête que vous ( Pierre Dac) -:))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Julie Roussin

Julie Roussin est une psychologue comportementale. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€