Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Oui, les femmes sont de la viande ! Plusieurs imams français l’affirment

Il faut les écouter. Et ne pas prendre leurs arguments à la légère.

Miam miam

Publié le
Oui, les femmes sont de la viande ! Plusieurs imams français l’affirment

La viande doit être soigneusement emballée : sinon elle risque de s’abîmer. Il ne faut pas non plus la laisser traîner à portée des animaux : elle sera dévorée. Ce sont des évidences alimentaires qui ne souffrent aucune discussion. Et ces évidences seront rappelées avec force ce week-end, au Parc des Expositions de Pontoise où se tient Le salon musulman du Val d’Oise.

C’est là qu’il vous faut être samedi et dimanche. Et vous pourrez y amener vos enfants, guettés par l'ennui. Le salon est dédié à la “femme musulmane” et la participation de plusieurs spécialistes des questions alimentaires y est annoncée. Tous, se sont inspirés du mufti d’Australie qui, il y a quelques temps, avait fait ce constat, ô combien juste, concernant les femmes non voîlées. “Si vous placez de la viande non enveloppée et que vous la laissez dans la rue, dans un jardin sans la couvrir et que les chats viennent la manger, de qui est-ce la faute : des chats ou de la viande non enveloppée ?”

Vous ne serez pas déçu par Le salon musulman du Val d’Oise.

Une journaliste du Huffington Post a eu la curiosité de s’intéresser de près aux pensées de certains des experts en hygiène alimentaire qui y seront présents. Par exemple, Rachid Abou Houdaya, imam de la mosquée de Brest, un tenant très rigoureux du port du voile : “si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là”.

C’est plutôt bien vu. Il est en effet notoire, que nous autres, les hommes, sommes carnivores et que comme les femmes sont de la viande… Et vous, quand vous voyez une femme non voilée vous vous jetez sur elle pour la violer ? Non! Mais manifestement c’est le cas des fidèles masculins de Rachid Abou Houdaya, si l’on suit la logique de son raisonnement.

Il y aura aussi là-bas Nader Abou, imam de la mosquée Al Imane du Bourget. Comparé au précédent, c’est un mou. Il se contente de rappeler que "la femme ne peut sortir de chez elle que par la permission de son mari "et la prévient qu’elle doit obéir à son époux quand celui réclame son dû au lit faute de quoi "les anges la maudiront toute la nuit”.

Vérifiez aussi sur le programme à quelle heure va s’exprimer Hatim Abou Abdillah, imam de la mosquée As Salam de Maison Alfort. Ce qu’il dit est intéressant : les femmes coquettes et parfumées sont des “fornicatrices” (des salopes quoi !) qui “subiront un châtiment atroce”. En revanche ne perdez pas de temps à écouter Eric Younous qui considère que les juifs sont punis par Allah. Car là, on s’écarte vraiment du registre strictement alimentaire qui nous intéresse : les juifs, en effet, ne sont pas comestibles.

Il paraît donc utile et nécessaire que vous vous rendiez au Salon musulman du Val d’Oise. C’est beaucoup, beaucoup plus facile d’accès que la Syrie et l’Irak. Après quoi, dirigez-vous vers le cinquième arrondissement de Paris et demandez audience à Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris et également Président du Conseil français du culte musulman. Son avis sur les propos des imams cités plus haut, sera précieux.

PS : Le journal anglais “The independent” nous apprend que l’Arabie Saoudite va offrir 200 mosquées à l’Allemagne, une par centaine de migrants accueillis. Et nous, rien ? C’est un scandale ! 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 12/09/2015 - 08:58 - Signaler un abus Et là curieusement,

    les chiens de garde médiatiques, les redresseurs de torts du showbiz, les matons de Panurge, les chasseurs de dérapages, les féministes compulsives, les femen dépoitraillées sont curieusement inscrits aux abonnés absents.

  • Par C3H5.NO3.3 - 12/09/2015 - 09:34 - Signaler un abus @djib

    Ça va en faire, du monde, à guillotiner !

  • Par Jeffouille91 - 12/09/2015 - 10:10 - Signaler un abus Ouarf …….

    Allah est grand , il n'arrête pas de punir les musulmans comme à la Mecque et au Moyen Orient en ce moment

  • Par cloette - 12/09/2015 - 10:57 - Signaler un abus Il faut dire Monsieur,

    Que Lady Gaga qui aime à se vêtir d'une robe en viande ne fait rien pour détromper les imams !

  • Par pasdesp - 12/09/2015 - 11:23 - Signaler un abus pas d'am pas d'ama (lgame)

    pas d'am pas d'ama (lgame) difficile à tenir non

  • Par padam - 12/09/2015 - 12:35 - Signaler un abus pas gentil!

    "pasdep" me l"a soufflé! Le pauvre padam que je suis ne peut que constater qu'il n'y a décidément pas d'am, pas d'ama, pas d'amabilité sur ce site...

  • Par Outre-Vosges - 12/09/2015 - 13:06 - Signaler un abus Tolérance et apaisement

    Selon le site « islametinfo.fr », « l’imam de Brest est connu auprès des pouvoirs publics et de la communauté musulmane pour son discours de tolérance et d’apaisement » (http://www.islametinfo.fr/2015/06/18/dounia-bouzar-rachid-abou-houdeyfa/). Grâce à monsieur Rayski nous savons ce qu’est la tolérance et l’apaisement dans la communauté musulmane de Brest qui, si elle n’était pas d’accord avec son imam, aurait parfaitement le droit de le mettre à la porte. D’après ce que je crois lire, ce sidi a d’ailleurs repris des propos d’un certain Taj al-din al-Hilali (http://www.courrierinternational.com/article/2006/11/02/irrespectueux), imam australien que son gouvernement, après l’avoir un peu embêté, a décidé de laisser tranquille (http://morningmail.org/australia-warned/). Et ce dernier répétait peut-être lui-même les pensées d’un autre penseur profond, au point qu’en remontant de loin en loin à la source on aboutirait peut-être à Mahomet. La prudence ordonne de s’arrêter là.

  • Par Outre-Vosges - 12/09/2015 - 14:07 - Signaler un abus Pour ceux qui crieraient à l'intox

    Qu’on ne dise pas que M. Rayski invente. Le Figaro vient à son tour de nous apprendre que « le salon de la femme musulmane à Pontoise fait polémique » (http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/le-salon-de-la-femme-musulmane-%C3%A0-pontoise-fait-pol%C3%A9mique/ar-Aaedozy). Mais je compte sur @l’enclume et ses pareils pour réagir en criant à la « fachosphère ». Quand on n’a rien d’autre à dire…

  • Par Marie-E - 12/09/2015 - 16:18 - Signaler un abus pour une fois

    j'ai de la chance : Je ne suis pas comestible mais je vais continuer à faire attention car peut être y en t il qui ne sont pas au courant. Comment peut on se convertir en écoutant ces imams complètement allumés.

  • Par G.L. - 12/09/2015 - 16:23 - Signaler un abus Déshumanisant

    Je recite : Rachid Abou Houdaya, imam de la mosquée de Brest, un tenant très rigoureux du port du voile : “si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là”. La femme est un objet de tentation et l'homme un animal incapable de se contrôler. C'est déshumanisant non seulement pour les femmes mais aussi pour les hommes à qui on ne reconnaît pas non plus le libre arbitre et l'auto-responsabilité.

  • Par Anouman - 12/09/2015 - 16:56 - Signaler un abus Salon

    J'ai vu un autre article sur le sujet. Je suis étonné que nos grands défenseurs (politiques) du droit des femmes ne réagissent pas à cette manifestation indigne.

  • Par Lazydoc - 12/09/2015 - 17:15 - Signaler un abus Mince alors!

    Être un morceau de viande et puer, ou être enveloppée sans déodorant et sentir? Être ou ne pas être, là est la question. Pour tout le reste, je suis d'accord et me convertis fissa (je parle déjà bien) : avoir autant de respect par sa conjointe et aller au paradis, c'est tentant (second degré bien sûr).

  • Par l'enclume - 12/09/2015 - 18:31 - Signaler un abus Il y en a UNE

    Anouman - 12/09/2015 - 16:56 - "Pour Caroline Fourest, militante féministe spécialiste de l'islam radical, ce salon n'a rien de féministe. «On utilise l'image d'une cuisinière souriante pour attirer les publics vers des marchands de voile… Ou comment fantasmer la bonne ménagère musulmane, voire la bonne indigène. C'est vraiment de l'indigénat appliqué aux femmes. Ce n'est pas un salon dédié à «la femme» mais un gigantesque supermarché du sexisme. Et c'est navrant de voir que cette marchandise périmée fait encore recette.», s'irrite la journaliste."

  • Par maikerusan - 12/09/2015 - 18:45 - Signaler un abus halal

    halal ou pas

  • Par Bretondesouche - 12/09/2015 - 19:40 - Signaler un abus Dans le cochon

    Tout est bon

  • Par Deudeuche - 13/09/2015 - 09:52 - Signaler un abus @FIGAROCB

    Ca marche aussi si on est chrétien autre que CATHOLIQUE, juste pour savoir?

  • Par Mike Desmots - 13/09/2015 - 10:00 - Signaler un abus l'amalgame c'est pour les dentistes et les "sans dents "....

    les femmes pour le harem et les djihadistes ..., pour la gloire de l'autre ...voilà au 21ème siècle..... la caravane passe ..les chiens n'aboient plus ....car le TGV est en grève...!

  • Par pale rider - 13/09/2015 - 14:35 - Signaler un abus Et pendant ce temps la ," le boudin et chanson" est interdit

    à Tourcoing voir l'article de Mr Rayski "http://www.atlantico.fr/decryptage/spectacle-interdit-cause-mot-boudin-et-se-passe-dans-ville-dont-porte-parole-sarkozy-est-maire-benoit-rayski-2191496.html" . On voit bien que notre état a choisi son camp . Et son camp , ce n'est pas celui des français d'origine .

  • Par vangog - 13/09/2015 - 22:06 - Signaler un abus Moi aussi, post interdit...

    pour avoir écrit qu'il fallait expulser les imams salafistes, qu'ils soient modérés ou pas...ce n'est plus le temps des demi-mesures et des compromissions foireuses. Les Français devront très vite choisir leur camp, celui des collabos de l'islamisme ou celui des résistants. Et il y a urgence pour la France!

  • Par Texas - 13/09/2015 - 22:32 - Signaler un abus Comment voulez-vous...

    ...que l' éxècutif trouve le temps de s' occuper à la fois des exigences de la parité dans les entreprises et les institutions en même temps que des exigences d' un barbu auprès de ses femmes ? . Les journées ne font que 24 heures .

  • Par Anguerrand - 15/09/2015 - 07:29 - Signaler un abus Violation de la loi flagrante, combien de musulmans....

    arrêtés a la sortie devant de telles dérives, aucuns comme d'habitude, le gouvernement a une nouvelle fois baissé la culotte. Imaginez n'importe qui parlant ainsi, il se trouverait rapidement en tôle. Mais la loi française ne s'applique pas aux musulmans. Pas plus aux gens du voyage, roms, banlieue. La loi française ne s'applique qu'à la plèbe, celle qui bossent et paient des impôts.

  • Par superliberal - 15/09/2015 - 09:55 - Signaler un abus La pression

    Ces intégristes ne mettent pas la pression que sur les femmes musulmanes mais sur toutes les femmes qui se font déjà traiter de putes quand elles osent mettre une robe...Nos mères portaient la mini-jupe faudra t'il que nos filles portent la Burqa...ces fachos nous "fachisent", les discours que j'entends autour de moi n'auraient jamais été tenus dans les année 80-90 . Je serai musulman modéré je m'inquièterai, la pression monte jour après jour...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€