Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

D'où proviennent les embarcations fantômes remplies de cadavres retrouvées au large du Japon ?

Dépourvus de GPS ou de tout autre instrument de navigation moderne, ces bateaux fantômes pourraient être ceux de migrants nord-coréens selon l'expert maritime Yoshihiko Yamada, "ou" de pêcheurs nord-coréens qui, dans l'espoir de faire de belles prises, se seraient peut-être trop éloignés de leur port d'attache.

Macabre découverte

Publié le
D'où proviennent les embarcations fantômes remplies de cadavres retrouvées au large du Japon ?

Une douzaine d'embarcations dites "fantômes" ont récemment été retrouvées au large des cotes japonaises, avec à leur bord, plusieurs cadavres en décomposition.  Crédit reuters/kyodo

Cette histoire a des allures de légende urbaine. Une douzaine d'embarcations dites "fantômes" ont récemment été retrouvées au large des cotes japonaises, avec à leur bord, plusieurs cadavres en décomposition. Sur l'une d'entre elles, repérée à une centaine de kilomètres du Japon, se trouvaient trois corps en état de décomposition tellement avancé que l'on pourrait presque parler de squelettes, selon les autorités nippones. Dans un autre bateau, les Japonais ont fait la macabre découverte de 6 crânes humains, ainsi que d'un corps entier "pratiquement intact".

Impossible pour le moment de définir les causes exactes de la mort de ces personnes tant leurs corps sont en mauvais état, mais certains experts s'accordent à dire qu'il pourrait s'agir de navires nord-coréens.

Outre le fait que les coques des embarcations portaient l'inscription de l'armée coréenne, "Armée populaire de Corée" et que des lambeaux de ce qui pourrait ressembler au drapeau nord-coréen ont été retrouvés sur place, la conception des navires ne semble pas être propre au Japon ou à la Corée du sud.

Pêcheurs ou migrants en quête de liberté ?

Dépourvus de GPS ou de tout autre instrument de navigation moderne, ces bateaux fantômes pourraient être ceux de migrants nord-coréens selon l'expert maritime Yoshihiko Yamada, "ou" n’exclut-il pas, de pêcheurs nord-coréens qui dans l'espoir de faire de belles prises, se seraient peut-être trop éloignés de leur port d'attache. Selon le South China Morning Post, les autorités japonaises travailleraient sur la dernière hypothèse."Nous savons que le régime en Corée du Nord pousse les agriculteurs et les pêcheurs à produire de plus grandes quantités de nourriture", a expliqué Robert Dujarric, directeur de l'Institut des études asiatiques contemporaines à l'Université du Temple japonais. "Selon moi, l'explication la plus probable est qu'ils étaient de simples pêcheurs tentant de remplir de grands contingents, mais qu'ils ont manqué de carburant pour rentrer".

De son côté en revanche, l'analyste John Nilsson-Wright a expliqué à CNN qu'il était tout aussi probable que ces navires aient servi à des Nord-Coréens pour fuir la pauvreté et la dictature de Kim Jong-un. Les frontières terrestres chinoises étant assidument surveillées et contrôlées, ces migrants (s'ils en étaient), auraient certainement choisi d'emprunter la voie maritime. "La vie à l'éxterieur de Pyongyang (la capitale nord-coréenne, ndlr) est très difficile", a expliqué John Nilsson-Wright. "On peut vouloir fuir par nécessité économique autant que par désir de liberté politique".

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€