Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Où l’on découvre que Macron est un produit dérivé…

Le chef de l’Etat a installé un boutique en ligne à l’Elysée. Jamais la fonction présidentielle n’avait été autant abaissée.

A vendre !

Publié le
Où l’on découvre que Macron est un produit dérivé…

 Crédit Capture d'écran Elysée

Il y a donc une boutique estampillée “Élysée, Présidence de la République”. Cette boutique offre une large gamme de produits dérivés. Des produits dont nous nous autorisons à penser que c’est de la camelote de la plus vile espèce.

Des drapeaux tricolores, des carnets, des montres bleu blanc rouge (169 euros) des mugs.. Et pour les plus fortunés un bracelet en fil d’or, 14 carats. Mais ce n’est pas ça que vous devez acheter.
 
Nous voulons attirer votre attention sur deux objets collectors.
Un t-shirt “Président” fabriqué par le “Slip Français” (ça ne s’invente pas). Il vaut 55 euros. Un cabas en toile pour les courses “Première Dame” (20 euros).Toutes les ménagères de plus de 50 ans vont se ruer dessus. T-shirt pour t-shirt nous nous sommes renseignés auprès du PSG : le maillot “Neymar” coûte 19,99 euros. Il est bien normal qu’un président de la République vaille plus cher qu’un vulgaire joueur de football.
 
Mais le boutiquier de l’Elysée peut faire mieux. Beaucoup mieux. Pourquoi pas un mug à l’effigie de Benalla ? Succès garantit auprès des jeunes de banlieues. Nous attendons également avec impatience des croquettes pour chiens estampillées “Nemo”.Quant aux t-shirts il faut sortir du un peu banal “Président de la République”. Il y en aura, c’est sûr, en tirage limité pour les happy few, avec les phrases impérissables d’Emmanuel Macron.
 
Citons-en quelques unes. “Les illettrés de Gad” , “les fainéants qui ne veulent pas chercher un emploi”, “les gens qui ne sont rien”. Et ils vaudront très très chers. Car les mots du chef de l’Etat sont impayables et hors de prix. Reste à savoir combien vaudra Macron lui-même. Vous achetez-vous ? 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MIMINE 95 - 17/09/2018 - 10:42 - Signaler un abus LE SLIP FRANCAIS

    "le slip qui sent bon" (accroche de la marque), pour une présidence de M......, ça s'imposait et ça ne s'invente pas !

  • Par Alain Briens - 17/09/2018 - 10:44 - Signaler un abus Vive Benalla !

    Tant mieux si Benalla " a du succès auprès des jeunes des banlieues". C'est des milliers de Benalla qu'il nous faudrait dans nos "quartiers sensibles". Issu d'une famille maghrébine, élevé dans une cité pourrie, il s'est élevé par son seul talent, tordant le cou au passage à la fumeuse théorie du "plafond de verre" et démontrant qu'il n'y avait pas de racisme en France pour ceux qui arrêtent de pleurnicher et se retroussent les manches. Modèle d'intégration, il a abandonné son prénom de Marouane au profit d'Alexandre, comme jadis Ali Mimoun décida de s'appeler Alain. Son dérapage de la Contrescarpe, incontestable bien que largement enflé par les média (deux claques à un couple de gauchistes énervés, c'est quand même pas l'affaire Dreyfus !), n'empêche nullement de considérer qu'il devrait être en effet érigé en exemple.

  • Par MIMINE 95 - 17/09/2018 - 10:54 - Signaler un abus iL FAUT NOTER LA "FAKE NEWS"

    de la boutique du palais de l'Elysée .... Bien que son "locataire à titre gratuit" aimerait devenir roitelet, il n'existe pas de "titre" et de "fonction" de "première dame" en France.

  • Par ISABLEUE - 17/09/2018 - 11:56 - Signaler un abus HAHA

    et dire qu'un certain nombre de crétins ont acheté ce genre de produits hier à l'élysée... Affligeant.

  • Par Yves3531 - 17/09/2018 - 12:11 - Signaler un abus @Alain Briens...

    bien d'accord avec vous. Depuis le début je ne comprend pas l'importance accordée à cette affaire, somme toute très mineure; sauf à considérer que en France toucher à un gauchiste est une affaire d'état ! Au demeurant, la manière dont vient d'être jugée l'affaire Méric où l'on n'a volontairement pas tenu compte de qui était agresseur et qui l'agressé confirme cette suspicion de dérive...!

  • Par Pig - 17/09/2018 - 13:06 - Signaler un abus Ce que l'article ne dit pas, c'est que...

    ... c'était Benalla qui était responsable de ctte boutique ! (on se demande de quoi il n'était pas responsable à l'Élysée)

  • Par vangog - 17/09/2018 - 15:28 - Signaler un abus Des fake Porcelaines de Limoge vendues par un fake-President...

    Paul Newman faisait la même chose avec son image, mais pour financer des oeuvres caritatives..là, c’est les œuvres caritatives du budget socialiste de l’Elysée , qu’il faut sauver...nettement moins motivant

  • Par vangog - 17/09/2018 - 15:36 - Signaler un abus A propos de  porcelaines dites « de Limoge »...

    savez-vous que 90% des porcelaines dites « de Limoge » proviennent des Pays-Bas ou d’Allemagne?...lorsque les journalistes sérieux (ceux qui ne se contentent pas de retranscrire les dépêches de l’AFP trotskyste...) auront fait une enquête approfondie à ce propos, Macrouille aura déclenché une nouvelles prise de conscience des Français que quarante année de politiques socialistes auront provoqué des délocalisations massives chez nos concurrents directs . Et ce n’est pas la Chine, ni la Roumanie...

  • Par cloette - 17/09/2018 - 15:47 - Signaler un abus Il a copié sur la reine d'Angleterre

    qui a ses mugs . OUI, pourquoi pas Benalla ? et Brizitte aussi .Il y a ou il y avait bien Diana . Pour le tee-shirt "ça coûte un pognon dingue" pourra être imprimé aussi .

  • Par assougoudrel - 17/09/2018 - 18:55 - Signaler un abus Benalla

    Que ce monsieur travaille à l'Elysée ne pose pas problème, mais lui donner "la lune", c'est autre chose. Montebourg l'avait viré de suite, car il avait provoqué un accident et s'apprêtait à faire un délit de fuite comme le dernier des voyous et le retrouver à 26 ans Lieutenant-Colonel de Gendarmerie, c'est louche de chez louche. C'est une insulte pour le Corps de Officiers de Gendarmerie, car cela ne se fait jamais. Quel fait d'arme a-t-il fait? Drôle de chef des Armées qui se prend pour Napoléon.

  • Par Borgowrio - 17/09/2018 - 19:21 - Signaler un abus Hi hi hi hi

    Des trophées dignes de ses électeurs . A leur niveau , c'est à dire celui de ces idiots de supporters de foot qui braillent dans les stades

  • Par Bobby Watson - 17/09/2018 - 19:44 - Signaler un abus Un produit dérivé ?

    Avarié plutôt, et déjà périmé.

  • Par JG - 17/09/2018 - 21:19 - Signaler un abus Il suffit juste d'imaginer un mug à l'effigie de De Gaulle

    Et on voit tout de suite à quel niveau navigue Macron....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€