Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Orange rachète Bouygues et prépare un tsunami bancaire... bien joué

Qu'Orange rachète Bouygues, c’est presque banal. Mais qu’il investisse dans la banque, c’est un tremblement de terre.

L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le

Tout gouvernement normalement constitué pourrait s’inquiéter de savoir si on peut investir 10 milliards d’euro dans l’hexagone, aujourd hui. Pas sûr. Entre la méthode chinoise qui consiste à fermer la bourse pour l’empêcher de baisser ce qui interdit aux investisseurs de vendre et de s’en aller, et l’indifférence un peu arrogante des gouvernements  européens, il doit y avoir une position intelligente qui pourrait rendre compatible la liberté de faire des affaires avec la protection minimale des intérêts nationaux.

Apres le mariage Orange-Bouygues, le tsunami bancaire. Ce qui est passionnant dans la stratégie conduite par Stéphane Richard le PDG d’orange, c’est que pendant qu'il amuse la galerie par une opération d’acquisition somme toute logique, il déclenche un véritable tremblement de terre dans le secteur de la banque que personne n’avait vu venir. En proposant de racheter Groupama Banque, il écrit le début d’une scenario du séisme probable de la banque française.

Ca fait très longtemps que nos iPhone servent à autre chose qu'à passer des coups de file à sa femme pour la prévenir que l'on rentrera tard. Les mobiles sont devenus en quelques années des réveils matins, des boites aux lettres, des lampes de poche et des caméras. Ils nous offrent les journaux du matin, la radio de la pause déjeuner et le film du soir. Ils nous permettent d’accéder à des galeries marchandes, d’acheter des billets de train ou d’avion, de surveiller les enfants et même de contrôler notre santé.

Le smartphone a révolutionné toute notre vie quotidienne et ça n’est pas fini. Le seul secteur qui soit resté un tout petit peu à l’écart de cette révolution, c’est la banque. Technologiquement, nos banques ont toutes développé des services en ligne mais elle ont su préserver le privilège qu'elles ont de garantir la sécurité des transactions et la confiance de leur client.

Ce privilège-là est désormais entamé. On savait que les grands réseaux sociaux réfléchissaient à offrir des services de paiements en ligne, mais chez Facebook ou chez Google on en était qu'aux expérimentations. Orange, 1er opérateur mobile en Europe vient de franchir le pas en rachetant une banque. Ça veut dire qu’Orange va marier la puissance de marché, le nombre de ses abonnés, ses contacts clients avec la légitimité d’une banque installée.

Tous les banquiers le savent, le nerf de la guerre concurrentielle à laquelle ils sont condamnés, réside dans le contact client. L’opérateur de téléphone mobile est en contact permanent avec son client. 24 heures sur 24 ! Orange sait ce que nous faisons, où nous allons, ce que nous achetons, ce que nous payons et à qui. Le défi lancé aux grandes banques est donc gigantesque. La concurrence qu’elles vont affronter ne sera plus seulement à l’intérieur de leur secteur. La bagarre ne sera plus entre la BNP et le Crédit Agricole. La bagarre va se livrer avec les opérateurs de téléphonie mobile.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlantica - 07/01/2016 - 09:30 - Signaler un abus Je croyais M. Sylvestre libéral

    Je vois en lisant son article qu'il est pour les cartels.

  • Par zouk - 07/01/2016 - 09:49 - Signaler un abus Orange, banque.....etc

    La définition des positions de J.M. Sylvestre est indifférente, seule compte la question de la création d'activité économique dans notre pays égaré dans des concepts incompréhensibles et stérilisants. De plus, comment attirer des investissements étrangers significatifs? Voilà de vraies questions au delà des discussions stériles pour ou contre libéralisme, économie dirigée...et autres balivernes. Tony Blair: il y a les politiques qui réussissent, et.... les autres.

  • Par vangog - 07/01/2016 - 10:24 - Signaler un abus La prime à l'intolérance et au racisme anti-France!

    Ce directeur d'Orange déteste les patriotes et veut créer un fonds anti-front-National...les patriotes vont lui rendre la monnaie de sa pièce, lorsque nous aurons arraché le pouvoir de la grande famille des banquiers et multi-nationales corrompues par la gauche!

  • Par C3H5.NO3.3 - 07/01/2016 - 10:25 - Signaler un abus que d'erreurs !

    La baisse du prix des telecoms n'a pas été factice, mais reelle. Le passage a quatre opérateurs n'a pas freiné l'investissement, il l'a accéléré. Le reste a l'avenant.

  • Par Gordion - 07/01/2016 - 11:04 - Signaler un abus @zouk

    Je souscris

  • Par REVERJOVIAL - 07/01/2016 - 11:16 - Signaler un abus l article est exact

    Les sommes pour investir dans les réseaux sont colossales et les opérateurs français sont les moins chers du monde et les moins rentables, ils sont aussi très endettés et si demain des géants américains ou chinois se pointe sur le marché ils seront balayés, comment résister à des opérateurs qui ont des centaines de millions de clients avec des bénéfices colossaux de l'ordre de plusieurs dizaines de milliards d'euros. En Europe nous avons une trentaine d'opérateurs différents, en Chine, Inde ou aux USA 4 ou 5.

  • Par Atlantica - 07/01/2016 - 11:40 - Signaler un abus C'est clair

    @Zouk C'est clair qu'avant l'arrivée de la concurrence de Free les abonnement téléphoniques n'étaient pas chers en France et que les opérateurs ne s'entendaient pas entre eux pour les maintenir à un niveau élevé https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_l%27entente_entre_trois_op%C3%A9rateurs_de_t%C3%A9l%C3%A9phonie_mobile_en_France Fin du sarcasme. Dans son article M. Sylvestre a l'air de regretter cette époque.

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 07/01/2016 - 23:23 - Signaler un abus @reverjovial

    ( surement petit cadre chez un opérateur télécom) Faux les français ne sont ni les moins chers ni les moins rentables du monde ,certainement des plus mal gérés oui ! La gestion des RH précisément chez Orange semble plutôt mériter le prix citron

  • Par OLYTTEUS - 08/01/2016 - 14:24 - Signaler un abus Paiement par téléphone

    Il existe déjà en Afrique précisément avec Orange.... Merci M. Sylvestre pour cette info mais votre article ne va pas assez loin: face aux ignorants de la chose économiques que sont nos gouvernants, à quand une session de rattrapage pour ces nuls qui nos gouvernent? Ils auraient bien besoin de pédagogue de votre genre:simple,argumenté,logique. J'en profite pour vos souhaiter une bonne année 2016.

  • Par bd - 09/01/2016 - 11:55 - Signaler un abus Investissements ou dividendes?

    Il faudrait légiférer pour imposer un taux minimal d'investissement en rapport aux bénéfices des entreprises. Seules les entreprises qui investissent préservent leur avenir... et celui de leurs employés!

  • Par Carol Langloy - 10/01/2016 - 11:24 - Signaler un abus analyse dirigiste

    C'est clair, M. Sylvestre est un dirigiste, c'est à dire quelqu'un qui croit que le progrès n'avance que s'il est "dirigé" par les énarques. La droite traditionnelle... M. Sylvestre, n'oubliez pas que la droite est une alliance entre les libéraux et les conservateurs. Il n'est pas dit que les libéraux ne s'envolent pas ailleurs, si la droite oblique de plus en plus vers le conservatisme, comme vous. Le libéralisme est l'avenir de la France, seule la concurrence est gage de progrès et partant, de liberté...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€