Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 31 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

One man show : un Guillon peut en cacher un autre

On peut ne pas partager ses idées de gauche, mais il faut reconnaître que dans son dernier one man show, Stéphane Guillon s'en tire très bien, malgré un contexte politique défavorable, et qu'il révèle des aspects jusqu'alors inconnus de son talent.

Atlanti-culture

Publié le
One man show : un Guillon peut en cacher un autre

L'auteur

Stéphane Guillon a 52 ans. Il se fait connaître à partir de 1999 comme chroniqueur dans différentes émissions de télévision et de radio. Il commence avec Michel Muller sur Canal+ dans l’émission "Nulle Part Ailleurs", puis rejoint Stéphane Bern sur France Inter dans l’émission "Le Fou du Roi". Il suit le même Stéphane Bern sur Canal + dans l’émission "20h10 pétantes" puis rejoint Thierry Ardisson dans "Salut Les Terriens" en 2006. En parallèle, il assure une autre chronique le matin sur France Inter, "le six trente dix" à partir de 2008.

Cette chronique prendra fin brutalement à l’été 2010 après une série de polémiques. Dans ses chroniques Stéphane Guillon balaye l’actualité au sens large, de son ton grinçant, provocateur et volontairement cynique : c’est sa marque de fabrique.

Après un premier one man show qui le révèle en 1990, il enchaine plusieurs spectacles au cours des années 2000 et joue dans plusieurs pièces de théâtre entre 2012 et 2015. "Certifié Conforme" marque son retour au one man show après 4 années d’abstinence.

Thème 

Le spectacle commence sur des images de Stéphane Guillon distribuant des roses rouges à son public le soir de l’élection de François Hollande. Antisarkosyste primaire, il perd là sa principale source d’inspiration. 4 ans après, Stéphane Guillon est un déçu de la « Hollandie ». S’en suit, une très drôle thérapie pour « Hollandais anonymes », honteux de leurs penchants à droite. Comme attendu, Guillon balaye ensuite l’actualité : la gauche, la droite, Marine Le Pen, les djihhadistes, le mariage pour tous, les religions. Il imagine Sarkozy centenaire dans une maison de retraite. 

Son one man show, d’une durée de 2h00, laisse aussi place à des thèmes plus personnels, moins attendus, comme un dialogue impossible avec sa fille adolescente pianotant sur son smartphone, un sketch autour du thème de la famille recomposée ainsi qu’un sketch plus âpre sur la fin de vie. Le spectacle s’achève sur une série d’imitations, de Finkielkraut à Zemmour en passant par Bedos ou Luchini.

Points forts 

1.     Il est possible pour un humoriste de gauche de faire rire aussi quand la gauche est au pouvoir et son mea culpa un peu honteux donne le ton d’un one man show vraiment très réussi.

2.     Stéphane Guillon a un humour décapant et ne nous déçoit pas dans sa revue de l’actualité des français par son verbe, son sens de la formule et son cynisme grinçant. Sa signature.

3.     Quelles imitations réussies en fin de spectacle. La salle bouche-bée est stupéfaite et découvre ce pan moins connu du talent de l’artiste. Chapeau !

Points faibles

1.     Son sketch sur la fin de vie, inspiré par l’affaire Vincent Lambert, met franchement mal à l’aise en stigmatisant l’égoïsme des parents d’un enfant que l’on devine en état végétatif.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 18/03/2016 - 16:31 - Signaler un abus Idées gauchiste, plutôt qu'idée "de gauche", non?

    C'est plus joli...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Aymar de Benoist pour Culture-Tops

Est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, 23 ans, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€