Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Olivier Roy : "La chasse au religieux dans l’espace public ne touche pas les terroristes mais leur permet d’apparaître comme les seuls défenseurs d’un islam brimé"

A l'occasion de la sortie de son ouvrage "le djihad et la mort", Olivier Roy revient pour Atlantico sur le manque de cohérence des propositions politiques actuelles en matière de lutte contre la violence djihadiste. Il alerte également sur le risque que l'hystérisation des débats sur l'islam conduise à une politique d'hyper laïcité et contribue au phénomène de radicalisation.

Entretien

Publié le - Mis à jour le 21 Octobre 2016
Olivier Roy : "La chasse au religieux dans l’espace public ne touche pas les terroristes mais leur permet d’apparaître comme les seuls défenseurs d’un islam brimé"

Par contre il y a tout un discours plus idéologique que pragmatique au sujet de l’islam et qui laisse se profiler une politique d’hyper laïcité qui va contribuer à la radicalisation.

Atlantico : Dans votre dernier ouvrage, "le djihad et la mort", vous expliquez la violence djihadiste et le processus "d'islamisation de la radicalité". Comment jugez-vous la réponse actuelle de la France, et celles qui semblent se profiler dans le contexte de la prochaine élection présidentielle, au regard de vos propositions ? 

Olivier Roy : Il n’y a pour le moment aucune réponse cohérente. Ça et là on a des initiatives pour mettre en place des sessions de "déradicalisation", comme si la radicalisation était une pathologie et non un choix conscient.

Cela peut marcher pour les moins de quinze ans, et surtout cela rassure les familles (en particulier les parents de convertis), mais je n’y crois pas une seconde pour ceux qui ont délibérément choisi la radicalité sous sa forme islamique.

Par contre il y a tout un discours plus idéologique que pragmatique au sujet de l’islam et qui laisse se profiler une politique d’hyper laïcité qui va contribuer à la radicalisation. On part de l’idée que le salafisme est le sas d’entrée pour le terrorisme, ce qui est statistiquement faux, puis on continue sur une autre idée : tout signe religieux dans l’espace public est l’indice d’une stratégie d’islamisation de la société, et l’on fait ainsi du voile, du burkini ou du hallal les prodromes d’un passage à la violence, ce qui est absurde car les personnes impliquées ne sont pas du tout les mêmes. Les mères de famille en burkini, les étudiantes en littérature française qui portent le voile, ou les familles qui demandent un menu alternatif au porc dans les cantines (qui sont d’ailleurs loin d’être toutes musulmanes : juifs, bouddhistes et végétariens existent aussi) ne sont pas des terreaux de recrutement des jihadistes. Cette chasse au religieux dans l’espace public ne touche pas les terroristes (qui vivent et recrutent à la marge de cet espace public), mais leur permet d’apparaître comme les seuls défenseurs d’un islam brimé. Alors que la bonne stratégie serait au contraire de "saturer" le champ religieux pour que la prétention de Daech à représenter l’islam tombe dans le vide. Surtout que, sociologiquement, ceux qui sont porteurs de cette demande de tolérance par rapport aux signes religieux ne sont pas les salafistes, mais au contraire les classes moyennes en ascension sociale. Enfin l’expulsion du religieux de l’espace public touche toutes les religions et contribue à créer un vide spirituel que la laïcité ne comble pas car elle apparaît non comme un système de valeurs mais comme un ensemble de normes contraignantes sans dimension spirituelle. Et rien ne sert d’opposer une "identité" chrétienne, car celle-ci non plus, comme le rappelle le Pape, n’est pas porteuse d’une spiritualité (c’est pourquoi elle s’accommode très bien de la laïcité, comme on le voit avec Marine Le Pen).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par trotro75 - 17/10/2016 - 11:19 - Signaler un abus Mourir ou ne plus êtres des hommes libres, quelle différence ?

    L'article est intéressant. Le premier paragraphe m'étonne. Olivier ROY dit que ce ne sont pas les salafistes qui luttent pour le burkini, le hallal, etc... Certes, mais il ne dit pas non plus qui le fait, laissant ainsi supposer que ces luttes ne sont pas dangereuses. Or, le travail de fond effectué par les frères musulmans et quelques wahhabites saoudiens sur les populations musulmanes Française présente selon moi un danger. Olivier ROY n'aborde le danger que sous l'angle du djihadisme et donc de la mort. Or, sur le long terme, des idéologies qui vont probablement changer certains aspects de nos vies, bousculer nos valeurs, à défaut de nous tuer, tuent ce que nous sommes. Mourir ou être transformé en autre chose que ce que nous sommes, quelle est la différence ???

  • Par lasenorita - 17/10/2016 - 11:26 - Signaler un abus ''Dans l'espace public''..

    ''La chasse au religieux''.. La religion est du domaine privé et on ne doit pas afficher ses convictions religieuses dans un ''espace public'': pas de prières dans les rues, pas de tapis de prière dans les lieux de travail...Les hommes ''de gauche'' au pouvoir(Mitterrand, Hollande)ont inventé la ''culture de l'excuse'' et ils ont financé les associations ''anti-Blancs'' pour garder ''le pouvoir''. .ils oeuvrent pour la ''culpabilisation'' des peuples européens.. Ils ont appris aux Français à haïr leur pays et leur Histoire jusqu'à modifier les livres'' d'Histoire de France''.. ils trouvent des excuses aux terroristes...Hollande l'a dit: ''Bientôt notre Marianne sera voilée''...Autrefois, en Algérie, les musulmanes qui fréquentaient les écoles, les facultés.. n'étaient pas ''voilées'', les musulmanes qui ''travaillaient'' étaient habillées ''à l'européenne''.. Pourquoi , dans notre pays où la majorité des habitants sont de religion catholique, doit-on se laisser imposer les lois de l'islam et tolérer des ''femmes voilées'' ainsi que leurs maris en gandoura???..Si les musulmanes veulent ''porter le voile'' qu'elles aient vivre dans les ''pays musulmans''...

  • Par lasenorita - 17/10/2016 - 11:36 - Signaler un abus C'est la religion musulmane qui pose problème.

    Les immigrés non-musulmans du siècle précédent se sont bien ''intégrés'' à la France et ''la troisième génération'' ne se distingue pas des ''vrais'' Français si ce n'est leur nom à consonance étrangère.. les musulmans qui viennent chez nous doivent ''s'adapter'' à nos mœurs, ils doivent accepter les coutumes du pays qui les accueille! ..

  • Par Lafayette 68 - 17/10/2016 - 13:22 - Signaler un abus Un conseil à Roy

    La lecture du dernier ouvrage de De Villiers.

  • Par lasenorita - 17/10/2016 - 13:29 - Signaler un abus L'Occident et l'islam.

    L'Europe se laisse envahir par l'islam voir http://lesobservateurs.ch/2016/10/13/revelation-vingt-minutes-pour-comprendre-pourquoi-leurope-se-laisse-envahir-par-lislam-audio-a-ecouter-absolument bientôt, nous aurons, en France, une ''Marianne voilée''...

  • Par ISABLEUE - 17/10/2016 - 16:56 - Signaler un abus bla bla bla

    les méchants juifs et vegan ont aussi des demandes particulières dans les cantines.... ???? Il n'y a rien à faire, il faut qu'on mélange tout.... C'est vrai que les Vegan entrent dans les églises, les écoles , les supermarchés , les salles de spectacles et tuent.. les juifs et les hindous aussi..... ????

  • Par Deneziere - 18/10/2016 - 00:26 - Signaler un abus Roy est en déni de réalité vis à vis de la guerre actuelle

    Et donc, il ne suggère en creux qu'un seul remède : la soumission.

  • Par jplb1 - 18/10/2016 - 11:36 - Signaler un abus réviser vos sources

    monsieur Roy confondre Villiers le Bel et Clichy sous bois décrédibilise le reste de votre article pro islam.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Olivier Roy

Olivier Roy est un politologue français, spécialiste de l'islam.

Il dirige le Programme méditerranéen à l'Institut universitaire européen de Florence en Italie. Il est l'auteur notamment de Généalogie de l'IslamismeSon dernier livre, Le djihad et la mort, est paru en octobre aux éditions du Seuil. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€