Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 19 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Obligation vaccinale: le gouvernement prisonnier de Sanofi?

Édouard Philippe a annoncé vouloir inscrire dans le marbre l'obligation vaccinale pour les enfants. Mais... le rapport officiel sur le sujet avait été disqualifié en son temps pour conflit d'intérêts. Et la responsabilité du vaccin contre l'hépatite B dans un cas de sclérose en plaques vient d'être reconnue. Le gouvernement prisonnier du fabricant de vaccins Sanofi?

Santé

Publié le
Obligation vaccinale: le gouvernement prisonnier de Sanofi?

À l'occasion de son discours de politique générale, Édouard Philippe a annoncé qu'il rendrait obligatoires les 11 vaccins recommandés pour les enfants. Bien entendu, et comme toujours, c'est au nom d'idéaux généreux que cette mesure mal préparée intervient. En attendant de voir si les ministres eux-mêmes vont accepter de soumettre leurs enfants à cette épreuve à risque (et vraiment, on demande à voir!), une petite explication historique sur les coulisses scélérats de cette mesure s'impose.

L'obligation vaccinale aujourd'hui impossible

Premier point, aujourd'hui, seuls trois vaccins sont obligatoires: contre la polio, la diphtérie et le tétanos.

Cette vaccination peut être pratiquée en une seule injection grâce à un vaccin polyvalent. 

En l'état, les fabricants ajoutent parfois des adjuvants aluminiques dont les effets secondaires soulèvent des questions. Beaucoup de parents souhaitent donc parfois vérifier la composition des vaccins administrés à leurs enfants. 

Problème: Sanofi ne produit pas assez de vaccins conditionnés pour satisfaire à cette obligation et produit plus volontiers des vaccins polyvalents visant ces trois maladies plus une autre, voire plusieurs autres. 

Cette situation rend l'obligation vaccinale difficile à respecter, puisque la quantité de vaccins disponibles ne suffit pas à couvrir les besoins. 

La décision du Conseil d'État du 8 février 2017

Certains ont pensé qu'il était légitime d'obliger des familles à accepter des vaccins obligatoires conditionnés avec d'autres vaccins non obligatoires. Les récalcitrants ont saisi le Conseil d'État qui a rendu le 8 février 2017 une décision à la base de l'annonce faite aujourd'hui par le Premier Ministre: une famille peut refuser l'injection d'un vaccin qui n'est pas strictement limité aux seules obligations vaccinales. 

Le Conseil d'État rappelle le pouvoir du ministre

À l'occasion de cette décision, le Conseil d'État n'a pas manqué de rappeler à la ministre de l'époque, Marisol Touraine, qu'elle avait le pouvoir d'enjoindre aux laboratoires l'obligation de fabriquer les vaccins obligatoires. Pouvoir dont la ministre n'a pas fait usage. Comme l'indique le Conseil d'État, la ministre n'a pas voulu heurter Sanofi, plus grand fabricant français.

Dans la pratique, Marisol Touraine a préféré organiser une consultation bidonnée et manifestement à la solde des laboratoires pour justifier l'obligation de 11 vaccins. On adapte la loi à la volonté des laboratoires, plutôt qu'on oblige les laboratoires à respecter la loi. 

La concertation bidon de Marisol Touraine...

Or, à cette date, Marisol Touraine, qui a donné le sentiment d'être prisonnière des laboratoires (au point de s'en attirer la remarque acide du Conseil d'État), avait bel et bien décidé de passer à 11 vaccins obligatoires au lieu de 3, et de ne pas forcer Sanofi à reprendre la fabrication des seuls vaccins obligatoires.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 05/07/2017 - 13:37 - Signaler un abus vaccin contre l'hépatite B

    il était dangereux, déclenchant des scléroses en plaques et maladies de la thyroïde ( entre autres)

  • Par daniele 51 - 05/07/2017 - 15:10 - Signaler un abus Tout à fait dans l air du

    Tout à fait dans l air du temps le bétail doit être vacciné de gré ou de force

  • Par daniele 51 - 05/07/2017 - 15:10 - Signaler un abus Tout à fait dans l air du

    Tout à fait dans l air du temps le bétail doit être vacciné de gré ou de force

  • Par Septentrionale - 05/07/2017 - 15:20 - Signaler un abus Retour de maladies disparues

    Apportées et véhiculées par l'immigration ce désastre en progression dans la Société Française et Européenne.

  • Par adroitetoutemaintenant - 05/07/2017 - 17:26 - Signaler un abus Combien de pognon atterrit dans l’escarcelle du macaron ?

    Voilà la vraie question. Combien Sanofi va payer à la Providence, la société du faux cul, à St Kitts et Nevis paradis fiscal des Caraïbes? Cet encul… monnaye la santé de nos enfants !

  • Par Atlante13 - 05/07/2017 - 18:12 - Signaler un abus On commence

    à payer ses dettes : Sanofi, Bayer?, à qui le tour?...Allez-y c'est gratuit, c'est pas Macron qui paie.

  • Par cloette - 05/07/2017 - 18:54 - Signaler un abus épidémie de cancers

    en ce moment , il me semble que c'est en augmentation ( la nourriture ? )

  • Par Camtom - 05/07/2017 - 19:24 - Signaler un abus C'est un sujet très délicat

    C'est un sujet très délicat et je vous suis et apprécie, Mr Verhaege, mais il ne faudrait pas jeter un voile noir sur la vaccination. On touche àla santé et il très facile d'être anxiogène mais la vaccination est, après l'eau potable, ce qui a permis de faire chuter significativement la mortalité infantile... la médecine ne sera jamais une science exacte et les labos ne seront jamais des philanthropes, mais reconnaissons que si nous vivons un peu plus vieux en meilleur état c'est aussi grâce aux vilains labos!!!

  • Par docmaboul - 05/07/2017 - 19:40 - Signaler un abus La théorie du complot

    Les gouvernants et l'industrie pharmaceutique sont de mèche pour s'en mettre plein les poches! Les vaccins sont dangereux ! les statines sont des poisons ! Et bien soit continuer ... on meurt aussi de connerie.

  • Par docmaboul - 05/07/2017 - 19:43 - Signaler un abus zut la fôte d'orthographe !

    continuez... on meurt aussi de connerie. C'est vrai je le vois tous les jours et j'en ai pris mon parti

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 05/07/2017 - 19:49 - Signaler un abus Oui docmaboul

    On mange et on respire de la merde, on essaye de nous rendre malade avec les vaccins, Et malgré tout ça, notre espérance de vie a doublé depuis la fin du 19ieme..... Alors lachez nous la grappe, les écolos et continuez à regarder votre nombril

  • Par cloette - 05/07/2017 - 19:57 - Signaler un abus docmaboul

    faites vous vacciner de l'hépatite B et vous m'en direz des nouvelles , mais vous ne pourrez pas ce vaccin est interdit pour les populations à présent . Des malades graves se plaignent des stationnes aussi ; Les vaccins de jadis de mon enfance BCG et tous les autres ont permis l'éradication de maladie, mais l'Argent Roi a pourri ce domaine comme beaucoup d'autres .

  • Par zen-gzr-28 - 06/07/2017 - 00:04 - Signaler un abus Le premier ministre

    Veut rendre la vaccination contre 11 maladies obligatoire pour nos enfants de moins de 2 ans. Résultat de sa faculté d'apprécier sainement les choses, en principe. Peut-on se permettre de douter de son intelligence, de son sens critique, de son honnêteté intellectuelle et morale dans ce domaine ? Il me semble que oui ! On peut retenir, me semble-t-il, un conflit d'intérêts avec les laboratoires que même les "sans rien" sentent gros comme une maison. Nous et nos enfants méritons mieux que cela .S'il vous plaît, arrêtez de nous prendre pour des billes...et prenez de la hauteur pour assumer votre fonction dignement.

  • Par zen-gzr-28 - 06/07/2017 - 00:21 - Signaler un abus A ce propos

    Le professeur JOYEUX a été sanctionné pour avoir informé des dangers de cette vaccination qui va être rendue obligatoire(?). Il ne fallait surtout pas l'entendre...il plaçait l'humain avant le POGNON ! On finit par nous étouffer littéralement avec soit des obligations inconsidérées ou des interdits qui comme par hazar rapportent ... à l'Etat

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 06/07/2017 - 01:20 - Signaler un abus Il est certain qu'avec tous

    Il est certain qu'avec tous ces commentaires complotistes, Mélanchouille a de beaux jours devant lui.......! Comme quoi le discours écolo faits des dégâts....

  • Par Semper Fi - 06/07/2017 - 02:30 - Signaler un abus @Camtom

    Tout est dit. On pourrait aussi ajouter la visite annuelle obligatoire et remboursée chez le dentiste qui permet de réduire significativement les soins lourds en détectant les problèmes au plus tôt. Dans mon petit territoire d'outre-mer, les enfants doivent être à jour de vaccination pour l'inscription à l'école et ont une visite dentaire et ophtalmo annuelle (pas en même temps !!!), visites effectuées à l'école... bref, de la prévention de bon sens.

  • Par lexxis - 06/07/2017 - 06:40 - Signaler un abus LE CONFLIT PUBLIC D'INTÉRÊTS POURRIT TOUT EN FRANCE

    Les conflits d'intérêts publics sont une véritable tare de la démocratie française. Et comme les porteurs de ces conflits sont généralement bien en place, ils n'ont aucune raison de les faire cesser. On appréciera à sa juste mesure le sens de l'intérêt général et surtout des intérêts particuliers de la dame Touraine, avec cette propension à l'enfumage qui a accompagné toute sa carrière ministérielle.

  • Par Anguerrand - 06/07/2017 - 07:36 - Signaler un abus Ne pas se vacciner c'est faire prendre des risques insensés

    Pour soi d'abord, pour les autres aussi. Cette question se posait avant que les vaccinations existent. Meme la grippe peut être mortelle et j'en sais quelque chose, on n'imagine pas comment certaines grippes sont dangereuses. De plus ne pas se vacciner est coûteux pour la collectivité, fait prendre des risques à tous ceux qu'ils côtoient . N'oublions pas que de nombreuses maladies éradiquées en France sont réintroduites par l'immigration. Pour les gauchistes anti labos il faut rappeler que la mise au point de médicaments ou vaccins coûtent, parfois sans succès, des milliards, et qu'ils faut bien qu'ils gagnent de l'argent quelque part pour cette recherche comme pour toutes les autres sociétés.

  • Par Stéphane Gayet - 06/07/2017 - 10:37 - Signaler un abus Fâcheuses contrevérités

    Cet article est tendancieux et contient de fâcheuses contrevérités. C'est vraiment navrant et surtout préjudiciable.

  • Par adroitetoutemaintenant - 06/07/2017 - 10:54 - Signaler un abus @ Stéphane Gayet

    Vous avez peut-être raison. Pourriez-vous élaborer ?

  • Par cloette - 06/07/2017 - 11:06 - Signaler un abus Il y a vaccin et vaccin

    Ayant beaucoup vécu ailleurs j'ai beaucoup été vaccinée et évité bien des malaladies , mais après celui de l'hépatite B , j'ai eu un problème à la thyroïde , et suis convaincue que c'était ce vaccin toxique . Quelque chose peut être bon et mauvais et ce dans tous les domaines, tous les scientifiques et les philosophes vous le diront .....

  • Par GP13 - 06/07/2017 - 12:40 - Signaler un abus Pas à la hauteur

    L'auteur de l'article vient de démontrer qu'il ne sait pas de quoi il parle. Il a souvent fait bien mieux.... Mais là, franchement quel petit bout de la lorgnette et quelle méconnaissance en santé publique !!!!

  • Par Michèle Plahiers - 06/07/2017 - 13:59 - Signaler un abus Point de vus des psychologues (les anciens,...)

    Les maladies infantiles non mortelles et invalidantes ont un effet bénéfique sur la structurations de la personnalité de l'enfant. Un moment de régression avant d'avancer dans le combat de la vie. Que Pensent Françoise Nyssen et surtout sa cousine farouchement opposées aux vaccins (un livre est sort sur le sujet chez ACTE SUD,...). ..

  • Par GP13 - 06/07/2017 - 14:08 - Signaler un abus @Michèle Plahiers

    Que les psychologues psychologisent..... c'est leur affaire. Qu'ils s'attribuent des compétences en santé publique, alors non et,non, et qu'ils commencent à savoir de quoi ils parlent : les 12 vaccins obligatoires concernent des maladies mortelles et invalidantes. Et une maladie peut être mortelle et invalidante sans, pour autant, être létale.....

  • Par Vincennes - 06/07/2017 - 14:53 - Signaler un abus On adapte la loi à la volonté des labos, plutôt qu'on les oblig

    à respecter la loi. ..... la CJUE n’avait elle pas reconnu à mots à peine couverts la responsabilité directe du vaccin de Sanofi contre l'hépatite B dans un cas de sclérose en plaques !!! fâcheux, puisque c'est ce vaccin que la ministre propose de rendre obligatoire!!! ça fait tâche ? sommes nous sommé applaudir aux « conflits d’intérêts »? ....la France « renouvelée " est en effet "en marche ".

  • Par Michèle Plahiers - 06/07/2017 - 16:31 - Signaler un abus GP13

    Vous avez une solution contre la "mort subite du nourrisson" ou d'autres virus mortels. A force de lutter contre la mort, ....on l'attire.....Mais les "scientifiques ont le nez sur les éprouvettes" et ne comprennent rien à la théorie du chaos telle qu'Edgar Morin l'a bien exposée. Ce qui sort par la porte, rentre par la fenêtre. La surpopulatio n liée à l'éradication des maladies génère d'autres fléaux,...

  • Par Cervières - 06/07/2017 - 17:14 - Signaler un abus @cloette

    Tous les personnels hospitaliers et médicaux/paramédicaux sont vaccinés contre l'hépatite B. Avez vous vu des tombereaux de chaises roulantes pour les soignants dans nos hôpitaux? Et pour ceux qui neutralisent le vaccin ou qui ont du mal à fabriquer des anti-corps parfois plusieurs fois (personnellement 12 fois). La justice (cjue en minus-cule) a décidé qu'un vaccin était responsable mais sans aucune expertise véritable (en gros, vous mettez un chapeau rouge et vous traversez l'autoroute en courant sans regarder, si vous êtes renversé c'est à cause du chapeau rouge). Les Neurologues du monde entier se sont penché sur le problème pour savoir justement s'ils devaient prendre certaines précautions. Au bout de centaines d'études, le vaccin a été innocenté. Pendant ce temps, on meurt beaucoup moins souvent d'hépatite fulminante B ou de cancer du foie de cette origine.

  • Par Ganesha - 07/07/2017 - 02:08 - Signaler un abus Cervières

    Cervières, vous vous référez à des centaines d'études, que vous n'avez, bien évidemment pas lues ! Il semble au contraire que de nombreuses maladies neurologiques rares sont en augmentation ! Mais surtout, il faut rappeler que l'hépatite B peut se transmettre pendant la grossesse, mais qu'ensuite le risque est de zéro, de la naissance à l'adolescence. La vaccination protège pendant 10, maximum 15 ans : vacciner les enfants est inutile, absurde, criminel !

  • Par Anguerrand - 07/07/2017 - 09:49 - Signaler un abus Avant les vaccins ....

    Des millions de morts comme la rage, la grippe ( grippe espagnole) , infirmes à vie ( poliomyélite) et j'en passe à causes de nombreuses maladies heureusement éradiquées. Alors comparer les quelques cas actuels d'éventuelles conséquences pas toujours prouvées ( les personnes auraient pu avoir ces maladies sans vaccins). Personnellement, j'ai tous les vaccins . Maintenant l'avarice de certains tentent de faire du pognon facile auprès des labos, on peut toujours tenter...ne pas oublier que l'immigration nous amènent des maladies qui étaient totalement éradiquées en France et si l'on n'est pas vacciné, on risque la mort pour certaines maladies . Il faut regarder comme tout médicament la balance bienfaits-risques et la la question de la vaccination ne se pose plus meme pour le Dr GANESHA.

  • Par Cervières - 08/07/2017 - 13:33 - Signaler un abus @GANESHA

    Heureusement pour toi, je les ai lues et je vous en fais profiter. Il y a aussi une chose qui s'appelle les rappels vaccinaux qui permets à l'immunité de se maintenir. Heureux les simples d'esprits...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€