Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Objectif France : Rafik Smati, l’entrepreneur qui croyait qu’il saurait changer la France en lançant son parti

Incantatoire, dépourvue d'idées, la non campagne électorale de 2012 fut le déclencheur du mouvement politique d'Objectif France. Son but premier : que la France rayonne de nouveau à l'international en embarquant dans le train de la 3ème révolution industrielle, sur la base de projets structurants sur plusieurs années.

Encore et encore

Publié le

Atlantico : Objectif France, qu'est ce que c'est ? Pourquoi le mouvement est-il lancé maintenant ? Quels sont les idéaux que vous portez ?

Rafik Smati : Cela fait plusieurs années que je prends position sur les sujets politiques, notamment autour de la problématique européenne et de ce que serait une France qui rayonne sur le monde. Ces exercices m'ont permis d'affiner ma pensée, mais force est de constater que si cela vous apporte tribune, il ne vous est pas permis de faire bouger les lignes. Quand vous avez un tempérament d'entrepreneur comme c'est mon cas, cela est quelque peu frustrant. Il faut donc prendre le risque d'aller à la bataille, au sens politique du terme, afin de présenter aux Français - de la manière la plus vulgarisée qui soit - les idées qui sont les nôtres.

Et de les porter à leur jugement.

L'élément déclencheur a été la campagne électorale de 2012 qui a été une élection présidentielle pour rien, alors même qu'elle était supposée nous offrir des projets structurants sur plusieurs années. Elle n'a été qu'incantatoire, dépourvue d'idées. L'envie m'a pris de passer à la vitesse supérieure.

Nous arrivons à une période charnière de l'histoire, où la France est à la croisée des chemins. Si les bonnes décisions sont arrêtées dès maintenant (et pour les cinq années à venir), rien n'est impossible. Je prédis même que les 50 années à venir pourraient être celles du progrès et de la renaissance. Reste toutefois à prendre ces bonnes décisions, sinon la France se précipite dans le mur. Les forces politiques en présence en 2017 laissent à penser que rien n'a changé sur l'échiquier politique français. Et je me refuse à ce que l'alternative soit incarnée par Marine Le Pen.

Notre mouvement est politique. Il se structurera sous forme de cercles géographiques et thématiques (par métiers). L'idée étant d'être en mesure de solliciter le territoire des projets identifiés : par exemple, la santé qui regroupera des experts identifiés, comme Pascal Picq, l'un des plus grands paléoanthropologues français. Mais aussi des professeurs de médecine, des économistes, etc. Le but est de réfléchir aux sujets de santé sous le prisme de la 3ème révolutiion industrielle.

Pourquoi Objectif France pourrait-il réussir là où les autres ont échoué ?

Il y a sentiment de défiance des Français à l'égard de la classe politique qui n'a jamais été aussi élevé. Seulement 4% des Français éprouvent encore du respect pour la classe politique selon le CEVIPOF, 3 Français sur 4 estiment que ces partis ne sont pas en phase avec les préoccupations du peuple et incapables d'apporter des réponses crédibles. L'atmosphère est quasi pré révolutionnaire, l'étincelle peut jaillir à tout moment et la situation s'embraser. Le PS et l'UMP sont en train de mourir, ils ont perdu leur âme ! Nous avons donc l'obligation de proposer une alternative tournée vers l'avenir. La France doit être ambitieuse, pas catastrophiste à la Marine Le Pen, qui porte je le rappelle le premier parti de France !

Chez Objectif France, nous partons du principe que le combat des idées est essentiel. Le chômage est la préoccupation principale des Français. Depuis 35 ans, tout a soit disant été testé pour lutter contre (interdiction des licenciements, RTT, alléger les charges sur les entreprises, emplois aidés, etc.). Le problème en réalité est posé par le politique qui aborde le chômage de manière strictement comptable et boutiquière. François Hollande nous a d'ailleurs annoncé 1 000 emplois supplémentaires pas plus tard que la semaine dernière. Mais ils ne voient pas que la robotique conjuguée à l'intelligence artificielle va supprimer la moitié des emplois ces 50 prochaines années (selon une enquête de l'université d'Oxford). Ces 10 prochaines années en France, 3,5 millions d'emplois vont être supprimés.

C'est une véritable bombe qu'il faut désamorcer. Et pourtant, les partis classiques sont toujours dans cette volonté absurde d'inversion de la courbe du chômage avec des petites mesures : en finir avec les 35 heures, alléger les charges des entreprises. L'approche d'Objectif France consiste véritablement à embarquer la France dans la 3ème révolution industrielle (biotechnologie, numérique, intelligence artificielle et robotique). L'enjeu est comparable à celui du milieu 19ème siècle, mieux, il est nécessaire puisque cette révolution industrielle est unique dans un millénaire. Elle fera date à l'échelle de l'humanité. La responsabilité du politique est donc de prendre de la distance, de sorte que la France prenne le train de la modernité en marche. Et nous en serons condamnés à en sortir par le haut. Celles et ceux qui préfèrent rester dans l'imposture en présentant trois mesures face au chômage appartiennent d'ores et déjà au passé.

Le cap de François Hollande, c'est la croissance. Mais la croissance n'est pas un but politique, c'est la résultante d'une politique dont le but doit être plus élevé et fédérateur. Objectif France entend donc remettre les choses en place. Quand vous dirigez une entreprise ou autre, le plus important, c'est le but poursuivi dans 10 ou 20 ans. De cela découle une stratégie, elle-même mise en place par une succession de tactiques. Or depuis 35 ans, la vie politique française présente une absence totale de but, une stratégie incertaine ou hasardeuse. Tout n'est plus que tactique.

Objectif France veut créer un projet autour d'un but élevé et fédérateur : accompagner la France dans cette 3ème révolution industrielle et en devenir le chef de file. Notre pays dispose de toutes les ressources nécessaires. J'en veux pour preuve que la France est le pays du G7 où se crée le plus grand nombre d'entreprises (plus qu'aux Etats-Unis). Certes, le nombre de défaillances est important mais il nous faut renouer avec le droit à l'échec, afin d'en tirer les leçons pour rebondir dans une approche progressiste. La France est également le troisième pays le plus innovant du monde après les Etats-Unis et le Japon. Une de nos grosses entreprises est classée dans le top 5 mondial. Notre potentiel est immense, il ne demande qu'à s'exprimer davantage, sur tous nos territoires ! Car la révolution industrielle est en germe sur nos territoires, et pas nécessairement à Paris, contrairement au pouvoir politique qui, lui, y est ancré. Il ne comprend pas le mouvement qui en marche.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par BOCE64 - 16/11/2014 - 01:17 - Signaler un abus RDV 2017 !

    Mais ça va être dur, un patron comme candidat ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Rafik Smati

Rafik Smati dirige le groupe Aventers. Il a publié Vers un capitalisme féminin (avril 2010) et Eloge de la vitesse : La revanche de la génération texto (mars 2011) aux éditions Eyrolles. Il est le fondateur du mouvement politique Objectif France

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€