Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Obamacare : une victoire
qui pourrait coûter à Barack
sa réélection

La décision de la Cour Suprême, ce vendredi, en faveur de l'Obama care est une victoire pour le président américain. Mais ce succès pourrait lui coûter cher en novembre.

Trans Amérique Express

Publié le

Le 28 juin,  la Cour Suprême des Etats-Unis a approuvé, par à cinq voix contre quatre, la loi de santé votée par le Congrès voici deux ans, intitulée « Affordable Care Act » mais désignée dans les médias sous le nom d’ « Obamacare ». Au premier abord, ce vote constitue une grande victoire pour le président américain.

Mais, à y regarder de plus près, c’est une victoire qu’il pourrait rapidement regretter car paradoxalement cette décision ne favorise pas ses chances de réélection en novembre. Rappel des faits et explications.

Barack Obama a fait de la création d’une couverture santé universelle le grand combat de son mandat. C’est  une promesse de campagne. Il y voit une avancé sociale considérable. La conclusion d’un combat vieux de plus d’un demi-siècle pour l’égalité des chances devant la santé. La correction d’une grande injustice, qui fait honte à l’Amérique. Car, et les médias internationaux l’ont suffisamment répété, en ce début de XXIe siècle, au cœur du pays le plus riche et le plus puissant du monde, « 43 millions de personnes n’ont pas d’assurance santé » !

Ce chiffre de  « 43 millions » mérite quelques commentaires. En matière de santé aux Etats-Unis, les idées reçues sont nombreuses. Les mythes les plus invraisemblables circulent.   

Medicare ou Medicaid

Le système de santé américain est complexe et coûteux. C’est un système basé sur un partenariat public-privé. Il est géré de manière autonome par chacun des 50 Etats de l’Union.  Le gouvernement fédéral n’intervient que pour subventionner deux programmes  nationaux : « Medicare » et « Medicaid », créés par le président Lyndon Johnson en 1965 et dont la mise en place est laissée à la liberté des Etats. « Medicare » garantit une couverture des soins de santé pour tous les Américains de 65 ans et plus, ainsi que pour les personnes handicapées. « Medicaid » fait à peu près la même chose pour les personnes les plus démunies. Medicare s’applique sans limitation de ressources.

Bien que multi-millionnaire, Mitt Romney, le candidat républicain à la Maison Blanche, qui vient d’avoir 65 ans, peut désormais en bénéficier.  Medicaid, par contre, impose d’avoir des revenus inférieurs aux minimas nationaux. Il donne la gratuité totale sur certains soins, alors que Medicare n’en couvre qu’une partie. En 2010, 48 millions d’Américains bénéficiaient de Medicare, et 45 millions de Medicaid, pour la moitié d’entre eux des enfants. 

Pour les autres, la couverture santé dépend d’assurances privées.  Chacun choisit son fournisseur en fonction de ses besoins et de ses moyens, sachant que le plus souvent une couverture est proposée par l’employeur qui prend à sa charge une partie des cotisations. Un peu comme cela se passe en France avec les mutuelles.

Cette combinaison publique-privée laisse néanmoins un certains  nombres d’Américains sans couverture santé !  Pas forcément ceux qu’on croit.  Contrairement à l’image véhiculée par certains médias, ce ne sont pas les plus pauvres qui sont les laissés pour compte du système. Ils sont couverts par Medicaid. A condition d’être citoyen américain ou résident légal. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gdb - 04/07/2012 - 14:26 - Signaler un abus Le problème Romney

    Sauf que Romney y va à reculons, craignant toujours d'être attaqué sur son propre plan d'assurance médicale du Massachusetts quand il était gouverneur de l'état, un plan très similaire à Obamacare. Les primaires républicaines l'avaient bien montré: Romney n'est pas le meilleur opposant pour attaquer Obama sur Obamacare.

  • Par fouloas - 05/07/2012 - 05:16 - Signaler un abus Un article dont je ne crois

    Un article dont je ne crois pas un mot.

  • Par Rhytton - 05/07/2012 - 07:39 - Signaler un abus Ron Paul, la veritable alternative republicaine!

    Le Senateur Ron Paul tiendra un meeting de ralliement au Sun Dome de Tampa en Floride, le dimanche 26 aout. C'est le seul a tenir depuis 30 ans le meme discours sur l'irresponsabilite de la Federal Reserve et sur le retrait des forces americaines a l'etranger. http://www.ronpaul2012.com/2012/06/29/ron-paul-to-hold-major-rally-in-tampa-ahead-of-rnc/ Un festival en son honneur est prevu avant la tenue de ce raout libertarien... Obama et Romney, les candidats des medias, devront faire face a la jeunesse americaine qui est plus engagee qu'ils ne veulent bien le croire! http://paulfestival.org/

  • Par Bernard Mitjavile - 05/07/2012 - 09:09 - Signaler un abus Sortir des clichés

    Bon article explicatif qui permet de sortir du cliché véhiculé si souvent des malheureux 40 millions d'Américains pauvres qui n'ont pas les moyens de se payer d'assurance. La situation est plus complexe. Le modèle américain a des avantages et des inconvénients, le nôtre aussi.

  • Par fouloas - 05/07/2012 - 10:23 - Signaler un abus Romney est un danger publique

    Imaginer Romney ,maitre de la force nucléaire US m'est plus insupportable que de savoir que l'Iran aura son arme nucléaire.

  • Par OlivierDesmotscrates - 09/07/2012 - 04:30 - Signaler un abus Une victoire par le peuple pour le peuple

    Il y a bien des raisons de ne pas se réjouir trop vite de cette victoire, d'un point de vue politique. Mais il est impossible de nier l'existence des 45,000 patients qui décèdent chaque année aux Etats-Unis parce qu'ils n'ont pas d'assurance sante. Obamacare fait un pas historique dans ce sens, même si cette loi ne résout pas tout, loin s'en faut. C'est bien le problème du bipartisme poussé à l’extrême: il empêche l'opposition de résonner pour le bien des citoyens et pour le progrès. La preuve, votre article est partisan, ma contribution le sera aussi parce qu'il faut se battre pour ce qui est juste, pas pour ce qui est parfait... Je continuerai à discuter ce sujet spécifique sur mon blog "Des Mots Crates" http://www.desmotscrates.com/2012/06/obamacare-une-victoire-par-le-peuple-et.html

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€