Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Graphique : Le nucléaire moins cher que les énergies renouvelables ? Pas si sûr...

Le graphique du jour

Publié le
Graphique : Le nucléaire moins cher que les énergies renouvelables ? Pas si sûr...

La durée de vie d’une centrale ne dépasse pas 40 ans et la Cour des comptes estime qu’une prolongation de cette durée de vie s’élèverait à 110 milliards d'ici 2033. Qu’importe le scénario, les coûts du nucléaire monteront. Et ce, alors que l’éolien et le photovoltaïque ne pourrons que prendre le train inverse. Dans le pire des cas, le nucléaire coûterait plus cher que les énergies renouvelables dès 2017. Néanmoins, Greenpeace  n’applique pas aux énergies renouvelables cette "fourchette" qu’elle applique pourtant au nucléaire.

La France garde une expertise du nucléaire qui lui permet d’en garder le contrôle sur toute la chaîne de production, bien que les mines d’uranium sont présentes à l’étranger. Un point crucial, alors que pour profiter des terres rares, des ressources stratégiques présentes les installations d’énergie "propre", il faudra dépendre d’autres pays, comme la Chine.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ex abrupto - 13/06/2014 - 15:58 - Signaler un abus Il nous faut de tout!!!

    Bon, c'est une courbe proposée par Greenpeace. Donc forcément suspecte. Pourquoi ne pas appliquer des fourchettes d'incertitude aux courbes des énergies renouvelables (même chères on sera d'ailleurs trés content de les avoir). Pénurie de carburant nucléaire; avec le MOX , on en a pour un bon moment. Et si on quittait la filière uranium, sous-produit de la bombe pour aller vers les centrales au Thorium (supposées moins dangereuses)?De toutes façons il nous faudra des quantités monstrueuses d'energie , du au pullulement humain (qui va être long à maitriser) et à la necessité qui en découle de dessaler l'eau de mer pour obtenir les quantités suffisantes d'eau douce (en fait, la vraie pénurie du futur proche)

  • Par vangog - 15/06/2014 - 13:57 - Signaler un abus Greenpeace, ce groupuscule néo-Trotskyste

    et sa courbe très, très orientée... Si les gauchistes en sont là pour justifier la limitation du nucléaire à 50% des énergies françaises, cela signifie que la gauche n'est pas loin de l'implosion...nucléaire!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€