Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nucléaire iranien : Trump joue et gagne à sa propre roulette

Il s'y connaît en machines à sous. D'autant plus que c'est lui qui les a programmées pour qu'elles sortent les bons numéros.

Jackpot ?

Publié le
Nucléaire iranien : Trump joue et gagne à sa propre roulette

 Crédit SAUL LOEB / AFP

Quand le président américain a déchiré l'accord conclu avec l'Iran, les cris d'indignation ont alterné avec les hurlements de détresse. Effrayées, les capitales européennes ont dit "regretter" son geste. La commissaire chargée des relations internationales à Bruxelles est allée jusqu'à déclarer que "les intérêts vitaux de l'Europe étaient en jeu".

On allait voir ce qu'on allait voir et ça serait terrible, annonçait la presse, souvent paresseuse. Une ère inconnue et dangereuse s'ouvrait devant nous. La guerre ? L'apocalypse nucléaire ?

Et puis, un jour après, autre son de cloche.

Les Européens, Français, Anglais, Allemands, faisaient savoir que l'accord avec l'Iran, auquel ils disaient tant tenir, n'était pas du tout parfait. Il était "bancal". C'est Macron qui fut le plus précis : il faut, déclara-t-il, travailler à un autre accord qui engloberait les missiles balistiques de l'Iran, sa présence militaire en Syrie, ses ingérences au Yémen…

Mais que s'était-il donc passé ? La veille de l'annonce de Trump, l'accord était tout beau, tout mignon. Le lendemain, il ne l'était déjà plus. Et il fallait tout renégocier avec les Iraniens. Trump n'en demandait sans doute guère plus. Par sa sortie fracassante, il avait simplement rappelé qui commande.

Vous vous souvenez de la Corée du Nord et de ses essais nucléaires ? Trump avait menacé. Avec une violence verbale qui lui valut d'être traité de va-t-en-guerre et de boutefeu. Le numéro un nord-coréen était l'homme à abattre. Un bad boy.

Puis, une rencontre amicale et historique eu lieu entre les deux Corée. Aux JO d'hiver, les équipes des deux pays fraternisèrent. Et le méchant Kim annonça qu'il allait arrêter ses essais atomiques. Il va rencontrer Trump. Kim est devenu un good boy. Merci qui ?

Et pendant ce temps, au Proche-Orient, menacé d'une terrible déflagration, à cause, parait-il, de la décision américaine, il se passe quoi ? Business as usual. L'aviation israélienne vient de bombarder une base iranienne en Syrie. Les radars russes prévenus ont gentiment fermé les yeux. Pourtant, les Iraniens sont, au moins en Syrie, les alliés de Poutine.

Et vous savez qui était l'invité d'honneur lors de la parade de la victoire du 8 mai à Moscou ? Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien ! Mais ça, c'est beaucoup, beaucoup trop compliqué pour les diplomaties européennes. Trump et Poutine font de la politique. Et ça, ils le font plutôt bien.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 10/05/2018 - 09:52 - Signaler un abus Merci Benoît Rayski

    J'adore votre article. Ça change tellement des média français qui se contentent de se moquer de Trump, Netanyahu et Ben Salman. Je ferais seulement remarquer que Netanyahu est également un excellent diplomate (il ne s'est pas joint à l'Europe quand elle a accusé la Russie de l'attaque des 2 Russes sur le sol anglais) et quand il a quelque chose à dire à Poutine, il y va. Les S300 que la Russie voulait livrer à la Syrie après l'attaque européenne restent en Syrie pour protéger les Russes et Israël fait bien attention à ce qu'aucun Russe ne soit touché. Je pense que l'Iran va devoir réviser sa position sur la Syrie, à moins qu'elle sorte son joker le Hezbollah depuis le Liban. .. et là ce sera moi qui serai dans l'abri.... mais je suis optimiste. D'ici la fin de l'année pourquoi pas la Corée du Nord et l'Iran abandonnant le nucléaire, les menaces sur les voisins, les programmes balistiques et enfin des échanges normaux en personnes civilisées ? Si Trump y arrive, il faudra qu'Obama lui transmette le prix Nobel que lui même a obtenu par erreur au début de son mandat catastrophique uniquement sur la satisfaction des bisounours de le voir accéder à la Maison Blanche.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 10/05/2018 - 10:12 - Signaler un abus Nos professionnels de la

    Nos professionnels de la politique ont toujours pris Trump pour un con ! Depuis Chirac ils ont choisi le camp des gentils palestiniens contre les méchants israéliens surtout quand ils se sont rendus compte que les voix musulmanes représentaient plus de 20 fois les voix des juifs de France. Trump est juste en train de leur rappeler qu'ils sont des nains sans les USA, et que leurs rodomontades ne font plus rire personne....

  • Par Rayski - 10/05/2018 - 10:21 - Signaler un abus @ Marie-E

    Vous respirez l'intelligence....

  • Par Deudeuche - 10/05/2018 - 10:55 - Signaler un abus Prix Nobel de boboitude ou de la paix

    Car pour la paix Obama n’etait qu’un drone silencieux et lethal. Trump est clair Realplitiker et just means it!

  • Par vangog - 10/05/2018 - 12:29 - Signaler un abus @rayski et Marie-E Oui, c’est très vrai!

    Donald fait bouger les lignes en faveur des USA, et la paix y gagne... les États terroristes, Corée-du-Nord et Iran commencent à montrer patte blanche, après quelques gesticulations bien vite étouffées. Leurs alliés chinois et russes ne cautionnent plus les aboiements des pits-bulls! La stratégie Trump « marche », elle, et le petit minet français, après une brève indignation sélective, s’est très vite rangé à l’option « Donald » d’un nouvel accord nucléaire iranien, global et contrôlé par les USA cette fois-ci, et non plus contrôlé par les collabos ONUsiens, faciles à rouler dans la farine iranienne...Et ça contraste tellement avec le son de cloches de la presse française aux ordres, qui ne parvient même plus à suivre les contre-pieds de son gourou Macrouille...Vous allez voir qu’il fera ami-ami avec le prochain président du conseil italien, Matteo Salvini, réclamant la fin de l’UE des technocrates, et l’avènement de l’Europe des Nations libres, le minet a rebrousse-poil...on parie?...

  • Par J'accuse - 10/05/2018 - 12:56 - Signaler un abus Pas du tout d'accord avec cette vision des événements

    Trump était piégé par une promesse électoraliste qu'il a dû tenir, même si ça met les intérêts européens en danger, et que ça ajoute de l'huile sur le feu dans la région; les Européens subissent et essayent de s'en sortir en voulant concilier chèvre et chou, et feront finalement le jeu de l'Iran. C'est Kim qui a joué et gagné son match avec Trump: il est maintenant un dirigeant reconnu par les États-Unis, et donc par l'UE, et fera cesser les sanctions: tous ses objectifs sont atteints. L'Occident est nul en diplomatie et perd sur tous les tableaux. La Corée du nord et l'Iran (qui se dotera de la bombe quand il voudra et s'il le veut, accord ou pas accord) sont les grands gagnants. Les bombardements d'Israël en Syrie sont la démonstration de son impuissance contre l'Iran. Pas de quoi se réjouir.

  • Par cloette - 10/05/2018 - 13:34 - Signaler un abus Pardon de parler pour ne rien dire

    Je ne comprends rien à cette partie du monde pourtant si fascinante à savoir, Israel, Egypte,Liban, Syrie, Irak ...

  • Par assougoudrel - 10/05/2018 - 14:34 - Signaler un abus On a "viré" les soupapes

    qu'étaient Moubarak, Sadam Hussein, Kaddafi, Ben Ali qui tenaient tout le monde d'une main de fer. Seulement, les Bush, Sarkozy et consort, Obama ont voulu la "démocratie" à l'occidentale et voilà où en en est; ce n'était pas des tendres, mais depuis leur "départ", il y a eu beaucoup plus de mort qu'ils en faisaient et l'Europe est envahit par une immigration massive (et ce n'est pas fini) et, en plus, en Europe, les terroristes sont dans leur jardin. Trump a hérité de tout le bordel foutu par son prédécesseur durant huit ans et s'en sort très bien en une année. Heureusement que les imbéciles de Hollande, Fabius ne sont plus là pour armer des terroristes et que la dernière soupape Bachar est encore là et merci à Poutine. Quand à notre minet, comme je l'ai déjà écrit hier, dans le vestiaire, c'est lui qui a la plus petite quéquette.

  • Par philippe de commynes - 10/05/2018 - 17:15 - Signaler un abus Attendez un peu pour voir

    Trump a gagné la primaire entre autre parce qu'il était le seul a avoir une ligne anti néo-cons, et aussi parce que les petits blancs (victimes de la mondialisation et qui eux n'ont pas le droit à la discrimination positive) ont cru que Lui au moins s'intéressait à leur sort : résultat, une poussée de la dette US pour financer une diminution d'impôt sans précédent pour les multinationales, certes maintenant qu'il mange dans la main de l'establishment il va avoir droit à un traitement médiatique beaucoup moins défavorable, mais attendons quand même pour voir... Et qui soutient Trump à part Israël et la Séoudie ? Tout le monde sait (sauf Trump apparemment) que la Séoudie est le foyer de l'islamisme le plus violent et le plus rétrograde ainsi que la matrice de tous les terroristes musulmans. Israël croit pouvoir concilier ses prétentions à être la "seule" démocratie de la région et le rempart de l'occident avec une alliance séoudite : peut-être auront ils la surprise de voir un jour que les crédules ne sont quand même pas aussi stupides que ça.

  • Par 2bout - 10/05/2018 - 19:32 - Signaler un abus Trump a certainement raison

    Je suppose que dans un jeu diplomatique où tout le monde a son bouton rouge nucléaire, le mieux pour être entendu, c'est encore d'avoir le plus gros bouton.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 10/05/2018 - 19:36 - Signaler un abus Trump n'a pas le choix, Et

    Trump n'a pas le choix, Et Israël non plus. Il serait suicidaire après l'élimination de l'Irak et de la Syrie de laisser l'Iran devenir le leader de la région, car Israël se retouverait alors coincé entre deux républiques islamiques trop rpuissantes régionalement, l'Iran (80millionsdd'hab.) et la Turquie ....pour peu que l'Égypte se mette de la partie Ce serait la submersion par le nombre..... L'Europe vit depuis tellement longtemps sous le parapluie américain qu'elle n'a pas son mot à dire, et les Russes ne bougeront pas car l'Iran est un conçurent gazier pour eux, et ils ont de tout temps eu des rapports difficiles avec eux. Alors nos zélites ont forcément vu le coup venir depuis que les saoudiens avaient décidé d'acheter pour 400 milliards $ d'armement aux USA.

  • Par cloette - 10/05/2018 - 19:45 - Signaler un abus @Paulquiroule

    L'Iran n'était il pas déja le plus puissant ( même avant l'élimination de la Syrie et de l'Irak ) ?

  • Par Le gorille - 10/05/2018 - 21:02 - Signaler un abus Honnête

    Cloette, à part Marie-E (merci à elle), vous êtes la seule honnête. Une ligne conductrice ? Islam et argent (pétrole, gaz, travaux pharaoniques de prestige...) Je n'y vois aucune valeur chrétienne de paix ni d'amour... Alors si vous voyez un raisonnement logique dans un panier de crabes, faites-nous signe.

  • Par Le gorille - 10/05/2018 - 21:07 - Signaler un abus La plus grosse pince

    Dans un panier de crabes, c'est celui qui a la plus grosse paire de pinces qui gagne... Mais en général, les crabes, s'ils ont deux pinces, ils en ont individuellement une plus faible que l'autre.... Alors, suivez mon regard.

  • Par Le gorille - 10/05/2018 - 21:14 - Signaler un abus Ajoutez-y un étau

    Ajoutez-y deux compères qui, au lieu de pinces, disposent d'étaux, de grands étaux très puissants, et les trois crabes majeurs doivent se contenter de se tenir la pince en dansant en rond.... "Tu me tiens, je tiens, par la barbichette..." Bref : les comptines françaises sont très morales !

  • Par Liberte5 - 10/05/2018 - 22:46 - Signaler un abus D.Trump n'a pas fait l'ENA mais il sait négocier.

    Il tape fort et il attend. Avec Kim Jong- Un, il a gagné, obligeant celui-ci à négocié. 3 Américains viennent d'être libérés. L'Iran ne comprend que le rapport de force. B. Obama était pour la politique de l'apaisement, l'esprit de Munich , c'est tout. L'Iran accepter de négocier car les sanctions vont lui faire mal, comme pour la Corée du nord.

  • Par cloette - 11/05/2018 - 09:04 - Signaler un abus @liberté5

    Depuis quand l'ENA est-il une référence ? Il n'y a aucun exemple de sortant de cette école qui a fait preuve de transcendance, bien au contraire .

  • Par moneo - 11/05/2018 - 10:26 - Signaler un abus HUM

    j'en ai marre d écrire toujours ce titre 1/ la Corée , il ya quelque chose que nous ignorons ,IL y a forcément une cause à ce revirement à 180 degrés de KIM. et nous l'ignorons /Si KIM a la bombe et les vecteurs TRUMP n'aurait jamais frappé préventivement et l'autre n'est pas si fou que cela 2/ Avez vous écouté entièrement le discours de TRUMP: Il fait soigneusement la distinction entre les ayatollahs au pouvoir et ce grand peuple Iranien d e l'Histoire le Rêve américain rétablir un pouvoir type SHAH ami des américains /Une pierre 3 coups les contrats pour America First et le retrait des troupes iranienne de Syrie et Du liban ;l e Hezbollah sans ressources Israel tranquille pour accomplir en-dehors del 'ONU par la force le grand israel biblique...Sil y arrive c'est un génie De toutes façons pour nous l'Europe c'est une catastrophe d'autant que si Merkel admet pour la première fois que l'UE doit assurer sa défense sans les américains :la question budgétaire se posera entre une France aux caisses vides et une Allemagne aux caisses pleines mais avec une France qui possède l'arme atomique que l'Allemagne n' a pas .ça peut marcher?

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 11/05/2018 - 10:55 - Signaler un abus @cloette

    les USA maintenait les sunnites à niveau. Depuis l' implosion de l'Irak de Sadam, l'Iran n'a plus vraiment d'adversaire dans la région, à part l'Arabie saoudite qui est riche mais militairement un nain.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 11/05/2018 - 10:57 - Signaler un abus Bien sûr !!!!!

    Bien sûr !!!!! Ce sont les USA qui maintenaient......., pas l'Amérique qui maintenait !!!

  • Par Marie-E - 11/05/2018 - 14:30 - Signaler un abus Moneo et le grand Israël biblique

    Il faut arrêter de lire Mediapart, le Libre Penseur et Alterinfo.... Il n'y a que sur ce genre de média qu'on trouve ce terme. A propos si vous ignorez qui a parlé des 2 bandes bleues du drapeau israélien représentant le Nil et l'Euphrate comme frontières, c'est Arafat en 1986. La vraie raison de la présence de ses bandes bleues sur le drapeau, c'est qu'elles ont été choisies en 1897 au congrès sioniste pour représenter le châle de prière le tallit. Signé : une orthodoxe sioniste religieuse qui s'en fout du Grand Israël comme la plupart de ses concitoyens, qui ne voit pas pourquoi Israël se ferait du mal en suivant des résolutions non contraignantes ou émanant de la majorité automatique des assemblées (ça fait plaisir aux pays "amis" et ça ne sert à rien).

  • Par moneo - 11/05/2018 - 17:59 - Signaler un abus @ Marie E

    je ne lis jamais Mediapart ;j'ai une très très mauvaise opinion de monsieur Plenel faites moi la grâce de penser que j'ai un cerveau .... Israel en tant qu'Etat dépend d'une décision de l 'ONU pas d'un congrés sioniste ,ça ne vous plait pas, c'est juste la vérité.. les frontières actuelles sont des frontières de conquêtes donc aucune limite n'a été approuvée par l'ONU... Israel est totalement dans l 'illégalité internationale .la colonisation des zones palestinienne continue au nom de quoi? si vous voulez une influence sur mon raisonnement,;elle serait Gaulliste ce qui est un comble, moi qui n fut jamais gaulliste(Michel Jobert) remarquez De Gaulle n'avait jamais admis de 's'être fait piquer les plans du Mirage par israël et sa fabrication locale sous le nom de Kfir La politique d'israël c'est le Droit c'est la Force... désolé la réalité c'est la réalité pas besoin de Plenel

  • Par Le gorille - 11/05/2018 - 20:29 - Signaler un abus Illégalité

    Quel gros mot à l'international ! Illégalité ! Ouh là là !Quel pays est dans la légalité ? Pas même les USA, qui se croient permis, avec des petits chiens, d'attaquer un pays. Et autour d’Israël, franchement, ce ne sont que des pieds de nez à l'ONU. Je crois que, la plupart du temps, la Force permet le Droit... Reste à savoir qui a la Force, et qu'est-ce qui justifie l'application du Droit. Cette fois, je monte à mon arbre. Veux pas voir ce qu'il se passe en dessous...;

  • Par Le gorille - 11/05/2018 - 20:43 - Signaler un abus ONU

    "En tant qu'Etat, Israël dépend de l'ONU..." Fichtre ! De mon belvédère vert, la plaine s'étend jusqu'aux cimes. Ouf ! On voit les choses de plus haut. Pauvre Israël ! Dépendre d'un "machin" ! Y en a un qui doit se retourner dans sa tombe ! Pire, un "machin" inutile. Si, j'ai eu un cours là-dessus : à quoi peut servir ce "machin" ? Honnêtement, ce sont les couloirs de l'ONU qui ont une utilité, car c'est là que chacun se rencontre. Pas les décisions ex-cathedra du SG ONU. Ce n'est que du spectacle : l'impuissance caractérisée. Et pour em... bêter le populo.

  • Par moneo - 12/05/2018 - 10:10 - Signaler un abus Le Gorille

    De Gaulle "notre sympathie pour les juifs est indiscutable Mais faudrait il encore que certains ne se sentent plus israéliens que français/Leurs prises de position en faveur d'israël est intolérable .." Que ne dirait il aujourd'hui dans une France bunkerisée dans ses communautarismes.. Pour le reste je maintiens ,avant une décision de l'ONU en 47 il n' y avait pas d'Etat d'israël ,partie de la Palestine.:Les anglais ont d'ailleurs voté contre ils prévoyaient une guerre sans fin...

  • Par Le gorille - 12/05/2018 - 19:23 - Signaler un abus Moneo

    Oui, vous avez raison. Mais il faut aussi tenir compte de la réalité d'aujourd'hui. Et là, on ne peut pas dire qu'elle est vraiment maîtrisée dans son ensemble par qui que ce soit. Trop de haines s'expriment et, pire, je ne sais même pas si certaines prises de position pour ménager l'un et l'autre sont inscrites dans une véritable perspective.

  • Par Le gorille - 12/05/2018 - 19:38 - Signaler un abus Un Israël justifié ?

    Si les Anglais avaient raison dans leur vision à long terme, c'était relativement facile à prévoir : la Bible est un long récit de guerre entre Israël et ses voisins. Cela justifie-t-il que l'ONU eût du refuser ? Secundo, Israël représente une écharde dans l'orgueil musulman. Je crois que ce point justifie à lui seul sa présence. Mais avec quels coûts et quel courage ! Le Vieux Monde sera-t-il capable de l'imiter, d'en prendre exemple et d'en tirer de la force morale ? L'échéance est proche...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€