Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nouvelles technologies : toute la vérité sur le "bonheur 2.0"

La transparence devient totale. Nos déplacements, nos achats, nos goûts, nos maladies, nos échanges, nos conversations : rien n’y échappe. Quand, au diktat de la transparence, s’ajoutent les effets pervers du progrès technique, c’est toute notre vie qui bascule. Peut-on encore inverser le cours des choses ? Sommes-nous condamnés à l'autodestruction de cette société de libertés que nous avons mis tant de siècles à constituer ? Extrait de "Mortelle Transparence" de Denis Olivennes et Mathias Chichportich publié aux Editions Albin Michel. 1/2

Bonnes feuilles

Publié le
Nouvelles technologies : toute la vérité sur le "bonheur 2.0"

Vous cherchez l’amour ? Des robots dotés de techniques de reconnaissance faciale présélectionnent les photographies de profils les plus susceptibles de vous plaire. Mieux, pour la maudite somme de 99 dollars par mois, un assistant personnel baptisé « Audrey » entame la discussion à votre place avec « les profils cibles » pour amorcer la phase de séduction. Si le charme opère, l’assistant peut même planifier les rendez-vous1. Et ce n’est que le début. Pour le fondateur du site de rencontre OkCupid, l’avenir est plein de promesses.

Quand vous entrerez dans un bar, une caméra scannera immédiatement les visages pour les comparer à la base de données du site. Sur l’écran de votre smartphone sera affiché le taux de compatibilité à 88 %.

Besoin d’aide pour élever vos enfants ? SuperNanny est l’application qu’il vous faut. Vous y disposez des règles prédéfinies : « se brosser les dents trois minutes », « ne pas tirer les cheveux de sa sœur », « ne pas dire de gros mots ». À chaque comportement conforme, l’enfant se voit décerner une étoile. Au bout de cinq étoiles, il bénéficie d’une récompense : un mini-jeu intégré à l’application. Un compte à rebours est également intégré pour faire obéir l’enfant ou, en cas de comportement non conforme, pour décompter la durée de la punition.

Rassurez-vous : une série de recommandations est également prévue pour chaque phase de la journée…

Alors, heureux ?

Oui, mais du bonheur 2.0. L’existence n’est plus tournée vers la construction d’un équilibre physique et psychique destiné à une vie harmonieuse. Elle est totalement dédiée à un culte de la performance imposé par un modèle statistique. Une « normalisation disciplinaire », pour reprendre une formule chère à Michel Foucault, qui conduit l’individu à se standardiser, à se déresponsabiliser et à devenir son propre censeur.

À la fois discrète et subtile, cette stratégie d’influence s’inscrit dans les pas d’une doctrine économique développée à la fin des années 2000, le « paternalisme libertarien ». Deux éminents professeurs de droit et d’économie, Cass Sunstein et Richard Thaler, ont proposé le concept de « coup de coude » (nudge) qui permet d’inciter à des comportements plus vertueux. Partant du constat que les individus agissent fréquemment de manière irrationnelle – ils boivent, fument, dépensent sans compter –, l’approche consiste à modifier leur environnement afin qu’ils prennent spontanément les bonnes décisions.

Par exemple, la disposition des aliments dans une cafétéria. Par la simple mise en avant des salades et un léger retrait des hamburgers, on parviendrait à modifier la consommation de 25 % des clients. « Coup de coude ». En matière d’hygiène urbaine, l’installation de poubelles avec différents paniers de basketball pour encourager à la gestion des déchets. « Coup de coude ». Ou encore l’expérience réalisée par l’aéroport d’Amsterdam d’apposer de fausses mouches collées dans les urinoirs. Elle aurait réduit de 80 % les dépenses de nettoyage des toilettes pour hommes. « Coup de coude ».

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€