Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 30 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'élève en école de commerce :
cette tête à claques...

"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît", disait Audiard. Étudier les cons est tout aussi passionnant que déprimant. Etienne Liebig leur consacre un livre : "Les nouveaux cons". Aujourd'hui il s'attaque aux élèves en école de commerce... Extraits.

Les nouveaux cons

Publié le - Mis à jour le 13 Septembre 2011

Voilà un drôle de loustic, qui croit aller à l’école pour apprendre quelque chose, et dépense une fortune à faire vivre de pseudo-professeurs incompétents. Il joue au professionnel de la profession alors qu’il se prépare surtout à vendre des savonnettes ou quelque chose d’approchant, s’il n’a pas un père, un oncle ou un frère qui possède son entreprise. Ce n’est certes pas la seule formation qui fait miroiter à ses élèves des places en or et des salaires mirifiques pourvu qu’ils alignent la monnaie et se payent des cours indigents à des tarifs prohibitifs, mais c’est la plus caricaturale.

Ces petits cons sont absolument persuadés qu’ils passent d’année en année grâce à leur valeur et au travail fourni alors qu’en fait, ils récoltent les fruits de leurs paiements. Je paye donc j’obtiens le diplôme. Diplôme qui dépend de l’école elle-même et attire une soi-disant reconnaissance nationale, comme l’indiquent chaque année des dizaines de canards à la mords-moi-le-nœud sous le titre « Le classement des meilleures écoles de commerce ». C’est un jeu national où chacun fait semblant de croire que le diplôme délivre une quelconque compétence dans le domaine du commerce.

Dans les faits, le seul intérêt de ces boîtes est d’envoyer des élèves en stage durant lesquels ces petits exploités se font des relations et des amis s’ils sont sympathiques et tiennent l’alcool. Chacun sait maintenant que tout le monde peut accéder à ces écoles de commerce, pourvu qu’il paye et qu’une toute petite minorité trouvera un boulot à la hauteur de ses espérances en fin de cycle. Certes, le savoir dispensé dans ces « schools » n’est pas plus bidon qu’en fac de lettres, de psycho ou de socio, mais au moins les élèves de fac ne se la pètent pas et sont conscients que s’ils perdent leur temps, du moins ne perdent-ils pas leur argent.

En fait, on a l’impression que ces braves cons jouent une pièce de théâtre dans laquelle ils prennent toutes les apparences du « commercial qui vend des puits de pétrole à des émirs » : le bon costard, les bonnes chaussures vernies, le bon attaché-case, le bon ordinateur, la bonne coupe de cheveux, le bon sourire de carnassier. Ils ne marchent pas, ils courent, bouffent dans des restos, font des fêtes, s’alcoolisent, s’en mettent plein le nez et niquent les jolies filles de leur promo qui leur ressemblent, mais en blondes à cheveux lisses.

Ils vivent la vie des commerciaux de grosses boîtes, boivent comme eux, se sapent comme eux, baisent comme eux et lisent le Financial comme eux, mais pour rien. Juste pour le fun. Une sorte de foi du charbonnier : Fais semblant d’y croire et bientôt tu y seras. Quelle blague, car sortis de ce rêve, ils se retrouvent à faire du quasi « porte-à-porte » ou du démarchage téléphonique pour gagner un Smic et se faire insulter par un petit adjudant sous-titré qui n’a fait aucune école de commerce, mais connaît la loi des chiffres et du rendement maximum avant délocalisation. Dix ans après la fin de leurs études, ils portent encore le même costume et les mêmes pompes et sont trop déconnectés de toutes les réalités économiques pour pouvoir décrocher un éventuel boulot à la hauteur de leur putain de diplôme qu’ils ont encadré et accroché au mur au-dessus de la photo de leur stage en Inde, quand ils croyaient tenir le monde entre leurs mains.

_______________________

Extraits de Les nouveaux cons, MICHALON (avril 2011)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par René Leys - 29/08/2011 - 08:53 - Signaler un abus Pignon

    Il faut absolument trouver, dans la rédaction d'Atlantico, qui a joué au "Dîner de con" en confiant une chronique à M. Liebig. Ce n'est pas bien de se moquer des gens et de les faire se ridiculiser ainsi publiquement.

  • Par laurentso - 29/08/2011 - 09:14 - Signaler un abus J'adore !

    Voila un pamphlet bien écrit ! Et tellement fondé.

  • Par Pixies - 29/08/2011 - 09:30 - Signaler un abus "Après avoir suivi des études d'éducateur et de saxophoniste"

    Article à mettre à la poubelle je pense, rarement ça même sur les pires sites de gauchistes... Qu'ils nous sortent des stats, de exemple, des preuves de ce qu'il avance...

  • Par Anatole Lampion - 29/08/2011 - 09:38 - Signaler un abus Pitoyable !

    sectarisme primaire, œillères vissées, fermeture d'esprit, le tout en essayant d'être drôle ... que l'auteur essaye de suivre au moins un seul cours dans une grande école de commerce ... il reviendra un peu plus humble ! Si c'est pour lire ce genre de nullité sur Atlantico, vaut mieux acheter Libération !

  • Par manyla - 29/08/2011 - 09:41 - Signaler un abus Frustre?

    Un universitaire frustre qui repand toute sa rancoeur? Il a surtout besoin d'un bon psychologue ... je ne pense pas que son article change la face du monde.

  • Par etoui - 29/08/2011 - 09:42 - Signaler un abus excellent article tellement vrai !

    Félicitations je n'ai jamais lu un article aussi vrai! C'est exactement ça! la preuve un certain mickael V du moins plutot sa boite de prod qui le faisait jouer role écrit, a réussi a aller dans les ecole de commerce ( reims la prestigieuse).. alors qu'"ils'" se foutaient de leur gueule en les imitants..et dire que beaucoup l'ont accueilli ( tout ca parce que cetait une boite de prod et ont joué

  • Par etoui - 29/08/2011 - 09:44 - Signaler un abus aux coms

    Les coms en dessous sont des gens bornés. Il dit la vérité mais c'est dur a entendre pour certains..leur égo ne leur permet pas d'entendre la vérité!.

  • Par etoui - 29/08/2011 - 09:46 - Signaler un abus oui ils sont c**

    Il faut savoir aussi que les éleves d'école de commerce s'ils ne sont pas pistonnée bcp se retrouve aux poles emplois..ce sont aussi des gens incompétent incapable de sortir de ce qu'on leur apprend..la preuve qu'ils sont "cons' france soir a organisé l'an passé un reportour qui etaiten faite du marketing virale qui dit marketing dit que forcement tout est calculé et

  • Par etoui - 29/08/2011 - 09:48 - Signaler un abus suite

    suite, beaucoup qui ont participé au reportour était des éléves ou anciens d'école de commerce ! cetait les premiers a se faire avoir!. en plus ils faisaient les meme videos ( genre la fille en école de commerce qui fait un strip tease en se décollant des post it puis se cachant les seins avec ses mains ( j'en ai vu 30 qui ont fait cela et tous était école de commerce! )

  • Par etoui - 29/08/2011 - 09:50 - Signaler un abus et

    la majorité qui ont participé au reportour de france soir l'année passé était d'école de commerce ! on ne leur apprend pas ce que cest le marketing viral? que tout est calculé écrit etc? ils sont les premiers a tombé dans le piege..c'est gros reveur mdr .;une école de commerce leur vend du reve, tu sera beau( si si ) avec de beaux amis( sisi ) de riche ami..etc..ecole de commerce= regie pub

  • Par Ravidelacreche - 29/08/2011 - 09:51 - Signaler un abus C'est vrai pour tous

    Un jeune c.. ne fera jamais un vieil intelligent

  • Par Père Sifleur - 29/08/2011 - 09:53 - Signaler un abus Quand on a un nom de soupe industrielle...

    ...ça doit foutre les boules de s'être fait traiter de bisque de homard pendant toutes ses études ! J'imagine bien qu'il s'est fait mettre en boîte pendant toutes sa vie et qu'il en veut à mort aux commerciaux qui vendent des plats cuisinés à son nom. Mais attention, dans ce Liebig là, c'est pas comme dans le cochon, tout n'est pas bon !

  • Par croco - 29/08/2011 - 09:53 - Signaler un abus Quand un "vieux con" cherche à se faire de l'argent....

    C’est un “vieux con” qui a trouvé un filon pour se faire de l’argent (avec un bouquin racoleur) sur le dos des jeunes qui ont choisi des écoles qui les mènent à l'emploi. Idéologiquement, cet individu préfère visiblement que les jeunes suivent des cours en fac, qui les mène directement au chômage, et que le dindon de la farce soit le contribuable... Atlantico, substitut de feu l'Humanité ???

  • Par Nate - 29/08/2011 - 10:02 - Signaler un abus Et aussi...

    Ajoutons dans le tas les gens qui veulent travailler dans l'immobilier (qui se fringuent tous pareil et n'ont de cesse de parler de pognon), et puis ceux qui veulent travailler dans la paramédical (médecins ratés), et puis allez tant qu'on y est les militants des partis politiques qui se voient déjà ministres (naïfs), sans parler des écoles de communication, (faux pubards, vrais ratés), et puis...

  • Par etoui - 29/08/2011 - 10:10 - Signaler un abus pere

    Par Père Sifleur - 29/08/2011 -..tu en est un vrai toi..digne d'une école de commerce dont le principe se moquer, faire des blagues bien lourdes..son article est bcp plus subtil..et il reprend la phrase d'audiard qui est si vrai.. maintenant s'attaquer a l'auteur a cause de son nom ( ou pseu) c'est vraiment c**..

  • Par etoui - 29/08/2011 - 10:15 - Signaler un abus nate

    Par Nate - 29/08/2011 ..effectivement..le con finalement c'est celui qui se fait manipuler par cette société qui lui vend du reve, le manipule..d'ou pourquoi autant de chomeur, de personne qui ne sont pas vraiment eux meme au final..les écoles de commerce ne sont que des pantins..alors oui certains auront de l'argent d'autre pas mais dans les 2 cas ils ne seront pas eux meme

  • Par Manuman - 29/08/2011 - 10:16 - Signaler un abus Pour avoir vu de l'intérieur....

    Je suis en phase presque à 100% avec la description de l'article. Ces jeunes ignorent à quel point ils sont ridicules car le microcosme auquel ils appartiennent leur renvoie une image positive. Cependant ils sont bien l'élite qui dirigera la France et ressemblent à ceux qui les ont précédé....

  • Par Manuman - 29/08/2011 - 10:19 - Signaler un abus Dans la vie on reproduit

    ce que nos aînés nous ont appris, ils ne sont donc que des répliques de ceux qui leur ont montré le chemin, le ridicule vient de l'absence de doute et d'autocritique dont ils font preuve. Ils n'ont effectivement pas d'autre possibilité que le concours des apparences, la course à la winner attitude.. par contre contrairement à ce que dit l'auteur, la plupart obtiendront ce qu'ils cherchent

  • Par Manuman - 29/08/2011 - 10:22 - Signaler un abus Pour autant ne pas leur jeter la pierre...

    Ils ne sont que le produit d'une éducation qui se perpétue, qui explique que la finalité de toute chose est la réussite pécunière et patrimoniale, et que le but dans la vie est que les gens qui vous regardent vous envient... La faute plutôt à la génération d'avant qui n'a pas pris la peine de réfléchir...

  • Par Père Sifleur - 29/08/2011 - 10:27 - Signaler un abus @ etoui - 29/08/2011 - 10:10

    Désolé d'avoir perturbé votre belle matinée avec mes blagues de potache (aux légumes, Liebig). Mais franchement il y a autant de réflexion dans cet article que sur l'étiquette d'une boîte de soupe. Dire que tous les élèves d'écoles de commerce sont des cons c'est à l'évidence... une connerie !

  • Par Manuman33 - 29/08/2011 - 10:27 - Signaler un abus Intérêt

    Quel est intérêt de ce genre d'article ? Finalement il a pour but de nous trouver une catégorie et nous montrer à quel point on est con de détester "les cons" ? Je ne vois pas bien la finalité, si c'est du premier degré c'est tout de même inquiétant...(pour celui qui écrit)

  • Par Manuman - 29/08/2011 - 10:39 - Signaler un abus Je pense que l'auteur

    s'en prend essentiellement à un type de mentalité qui par son exposition dans les médias, la publicité... parasite son travail car s'il doit essayer de convaincre des jeunes d'exercer un métier digne du mieux qu'ils peuvent il a du mal à les convaincre car le rêve qu'on leur promet est ailleurs... Et à force çà doit excéder, je le comprends

  • Par etoui - 29/08/2011 - 10:40 - Signaler un abus Par Père Sifleur - 29/08/2011

    Par Père Sifleur - 29/08/2011.. l'article met en évidence que faire une école de commerce c'est con ..que le fait de payer ( et très cher) ne donne aucun diplome valide puisque de toute facon ca dépend de la bourse du fric laisser a l'école.. et donc oui ils sont tous cons ces gens d'aller dans ces école de commerces qui leur piquent leur frics or normalement ces jeunes devraient gagner de argent

  • Par etoui - 29/08/2011 - 10:42 - Signaler un abus c

    Ecole de Commerce..ils sont cons car le principe est de gagner de l'argent et non d'en perdre !..l'école de commerce eux sont intélligent car ils ont compris le filon..( au passage pas il y a desd"ecole de commerce sont tenu par des gens sans diplome mdr mais qui ont investi dedans ..) le but du commerce c'est de gagner de l'argent et non d'en depenser ! et ya des cons qui achete comment gagner

  • Par etoui - 29/08/2011 - 10:45 - Signaler un abus c

    Par Manuman33 .. la finalité peut etre de l'article c'est de faire un déclic aux gens non? mais voila les cons de suite au lieu de cchercher a comprendre de suite s'enerve.. or lafinalité ici cest de dire que cest école de commerce ne sont qu'une pompe a fric ( certaine pour gosse de riche et leur donner un soit disant diplome qui les valorisent mais au font ils ne sont rien ces petits péteux ..

  • Par desamoth - 29/08/2011 - 11:13 - Signaler un abus éducateur?

    Et après on s'étonne que notre jeunesse soit déboussolée! Est-ce là la responsabilité d'un éducateur que de stigmatiser des métiers et des populations? Un éducateur ne devrait-il pas par ailleurs surveiller son langage, au moins à l'écrit? Cher Monsieur, il faut de tout dans ce monde, des boulangers, comme des pharmaciens ou des commerciaux qui vendent le fruit du travail de nos entreprises!

  • Par René Leys - 29/08/2011 - 11:30 - Signaler un abus Mauvais

    Au-delà du contenu, que je ne critique pas, le billet est nul ! Aucun style, un humour poussif de comique de fin de banquet. On dirait Ruquier à ses débuts, ou Laurent Gerra.

  • Par slavkov - 29/08/2011 - 11:30 - Signaler un abus déjà vu ...

    ... à mon avis on devrait les faire travailler en entreprise quelques temps pour leur donner un peu plus le sens des réalités...

  • Par blunt - 29/08/2011 - 11:33 - Signaler un abus Un article à l'image de la bibliographie de son auteur

    La vie sexuelle de Blanche Neige. Le parfum de la chatte en noir (pastiches érotiques). Les pauvres préfèrent la banlieue. Les nouveaux cons. Le savoir vivre des cochons

  • Par blunt - 29/08/2011 - 11:34 - Signaler un abus Un article à l'image de la bibliographie de son auteur

    A se demander qui est le plus con de tous ... Les thèmes abordés par cette auteur sont aussi ridicule que cette article. Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle. Comment draguer la militante dans les réunions politique. Osez coucher pour réussir (essai). Je n'ai jamais rencontré Mitterrand, ni sa femme ni sa fille.

  • Par Leo008 - 29/08/2011 - 11:40 - Signaler un abus Le filon de la provoc

    Le filon de la provoc est éculé. Pourtant il marche avec quelques aménagements. Il suffit d'y ajouter une méchanceté ou une veulerie bien dans son époque et ça flambe. Liebig ferait-il du marketing sans le savoir ? En tout cas, il n'a laissé aucun segment en jachère et il a sorti la grosse Bertha pour faire du travail de philatéliste. Rapportés à sa prétention, ces stratagèmes laissent songeurs.

  • Par calin - 29/08/2011 - 12:40 - Signaler un abus De la soupe !

    Il faut pardonner à cet homme d'essayer de se faire remarquer, mais c'est peine perdue. Il va à la soupe Mr Liebig. Qu'il s'en tienne à ses pauvres romans érotiques c'est tout ce que ses fantasmes lui permettent. A quand un pamphlet sur ceux qui se croient éducateurs il y aurait bien à rire ou à pleurer.

  • Par LeditGaga - 29/08/2011 - 13:11 - Signaler un abus @skostiss

    Bien vu, il est tout de même plus moral, voire vital, de montrer comment utiliser la lampe à sodium pour la culture des "plantes exotiques", que d'expliquer à ces incultes des écoles de commerce comment pomper un maximum de fric au retraité désireux de préserver sa rente ! Bien sûr aussi que les écoles de commerce exploitent des cons, avant que ceux-ci n'exploitent à leur tour... d'autres cons !

  • Par sebi2706 - 29/08/2011 - 13:14 - Signaler un abus don't feed the troll

    Sur ce site le troll est possible même si on est pas vendredi ? Je suis déçu

  • Par Tremendo - 29/08/2011 - 16:15 - Signaler un abus Succession de clichés et

    Succession de clichés et insultes, auteur aigri . On arrive en école de commerce par Prépa mais aussi quelques-uns par iut ou bts, pendant 2 ans voire 3 pour certains, c'est du stakhanovisme, travail de 8heures jusqu'à 1 heure, pas de vie privée ou très peu. Bref ca nous change des universités ou des écoles d'ingénieur, fabriques à branleurs revendicatifs qui ne vivent que par l'argent de l'Etat.

  • Par Tremendo - 29/08/2011 - 16:17 - Signaler un abus travail de 8 heures jusqu'à 1

    travail de 8 heures jusqu'à 1 heure du matin je précise pour les alter-entendants. Et par travail j'entends cours, révisions, colle, devoirs etc... Quand les universitaires travailleront autant alors oui ils mériteront le même diplome. Très peu d'élèves à la sortie se satisfont de leur diplome, c'est faux, malheureusement les grandes entreprises sont squattés par polytechnique ou ENA.

  • Par Tremendo - 29/08/2011 - 16:21 - Signaler un abus Ca suffit d'entendre que les

    Ca suffit d'entendre que les élèves d'ESC ne connaissent pas la réalité. Bien au contraire, ce sont eux qui s'y confrontent en premier. On nous oblige à valider plusieurs stages pour avoir le diplome, j'en ai fait moi-même 4. Une fois le diplome en poche, le marché de l'emploi est bloqué en France avec son cortège de marxisme à la Liebig, pas mal se retrouve d'entrée sans emploi pendant 6 mois.

  • Par Tremendo - 29/08/2011 - 16:24 - Signaler un abus Une ESC ça coute cher? Et

    Une ESC ça coute cher? Et alors, si un diplomé est valorisé et demandé, bien évidemment que cette école ne peut accepter tout le monde, donc faire payer à l'entrée, so what? Il faudrait que tout soit gratuit comme nos universités poubelle complètement larguées dans les classements internationaux. Y'a-t-il une catégorie nouveaux cons spécial Liebig?

  • Par 93DTC - 29/08/2011 - 16:33 - Signaler un abus il a pas tord

    les ecoles de commerces c'est ça lol et dans le même temps en banlieue quand ton seul espoir c'est un éducateur au t-shirt délavé, baskets pourries et coupe de cheveux aléatoire tu te dis le chemin va être long

  • Par porticcio - 29/08/2011 - 16:36 - Signaler un abus Autoréférence

    Louis Audiard a dit un jour : "Je sors chercher du pain." Et c’est toujours Michel qu’on cite. C’est con ! (D’ailleurs c’est ce que je me suis dit en me relisant)

  • Par Ex abrupto - 29/08/2011 - 16:44 - Signaler un abus Chacun son tour

    A 72 ans, je n'avais pas aimé celui sur les vieux; mais aujourd'hui je me suis régalé. Forcément. J'ai depuis longtemps une image abominable de ces pédants d'école de commerce, pardon de management, comme me l'avait montré une intervention en 3iéme cycle d'une de ces écoles. Plusieurs jeunes gens de cette classe m'avaient horripilé par ce qu'ils prévoyaient "de leur trajectoire" professionnelle.

  • Par Père Sifleur - 29/08/2011 - 17:05 - Signaler un abus Croyez-vous que la fac ne coute rien ?

    La différence c'est que ce sont des fonds publiques qui rémunèrent des profs dont la compétence reste à prouver, pour générer un taux de chômeurs plus important qu'à la sortie du privé. Mais vu par certains, le public même inefficace est toujours plus vertueux que le privé. Quand c'est uniquement idéologique ça ne prouve pas grand chose.

  • Par Manuman - 29/08/2011 - 17:40 - Signaler un abus Hum, tremendo...

    si à l'entrée il y a concours, quel intérêt alors de rajouter un coût pareil puisqu'il y a déjà eu sélection... Résultat, les enfants de pauvres doués il font prépa ingés, et les enfants de riches doués font prépa ingé ou prépa commerce. reste que comme dit le vieux Abrupto, il y en a beaucoup qui font peur tellement l'amour de l'argent est développé à leur âge.

  • Par Joe Smith Jr - 29/08/2011 - 18:26 - Signaler un abus Drôle mais indigent

    Voilà un article assez drôle, mais un peu indigent. De quelles écoles de commerce ce monsieur parle-t-il? Je crois que son analyse est valide pour une ESC de province, mais honnêtement ça ne colle pas pour les écoles de commerce internationales: il suffit de regarder les salaires de sortie des MBAs de Stanford, Harvard, la LBS, INSEAD etc Tout est une question d'échelle.

  • Par Tremendo - 29/08/2011 - 18:42 - Signaler un abus A Manuman Mais de quel amour

    A Manuman Mais de quel amour de l'argent parlez-vous? cessons les poncifs et surtout cessons de nous comporter en franchouillard dont les nerfs se crispent dès qu'on parle argent. Quel mal y'a-t-il à vouloir s'en sortir et gagner de l'argent? Au pays des soviets peut-être, c'est pour cela que beaucoup de diplomés s'en vont sous d'autres cieux, parce que des éducateurs de banlieue s'imposent.

  • Par etoui - 29/08/2011 - 18:58 - Signaler un abus incapable

    Par Tremendo - 29/08/2011 - 16:21...tu dis le marché de l'emploi est bloqué pour les esc..faux ( et toi peut etre ) tu ne trouves rien comme boulot parce que tu nas pas les capacités tout simplement. Tu as été nourri dans un rêve formater d'une certaine facon ..un peu comme si on tavais dis que la vie cest un monde parfait sans sdf (heureusement il y en a )..

  • Par etoui - 29/08/2011 - 19:00 - Signaler un abus et

    Par Tremendo - 29/08/2011 - 16:15 - Signaler un abus Succession de clichés et.. les esc te formate pour te faire croire que tu es qq d'important la preuve tu traites les ingénieurs de branleur..mais eux au moins ils ont un savoir faire que toi tu naura jamais..tu nas aucun métier..juste du blabla technique de vente dont finalement meme un mickael Ven** peut faire et n'importe qui!..

  • Par etoui - 29/08/2011 - 19:03 - Signaler un abus pour calin

    Par calin - 29/08/2011 - 12:40 - Signaler un abus De la soupe ! il faut te pardonner de faire des jeux de mot aussi simplet et digne d'un enfant de 5 ans ( et encore )..sur le nom de l'auteur de l'article..tu es donc en rester a te moquer du nom et a faire le rapprochement a une marque de produit marketing..tu es donc vraiment un c** ..de lobotomiser ..

  • Par etoui - 29/08/2011 - 19:05 - Signaler un abus et

    Par Joe Smith Jr - 29/08/2011 - 18:26 - Signaler un abus Drôle mais indigent...les esc mba ne font rien , ils sont incapable davoir eux meme de l'initiative et les exemples que tu montres confirme l'article..esc puis pour certain pistonné par ..et se retrouve a la tete dune grande boite .. et que font ils..rien ils ne font que reprendre tout simplement ce qui existaient deja ( et depuis long

  • Par Père Sifleur - 29/08/2011 - 19:43 - Signaler un abus @ etoui - 29/08/2011 - 19:05

    Si on essayait de rester critique sur l'article plutôt que de tomber dans le sectarisme et l'anathème ? Le fait est que cet article est une caricature de la réalité, visiblement écrit par quelqu'un qui fait semblant de ne pas savoir que la formation par les études est une nécessité pour trouver du boulot. Ce n'est pas en nivelant par le bas que l'on résoudra les problèmes de chômage.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Étienne Liebig

Etienne Liebig est romancier, essayiste et anthropologue. Il est l'auteur des livres suivant : "Les ados sont insupportables mais ce sont nos enfants" (2009) ; "Les pauvres préfèrent la banlieue" (2010) ou encore "De l'utilité politique des roms" (2012).

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€