Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 03 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nouveau record d'achats sur Internet : mais y trouve-t-on vraiment les meilleurs prix ?

Les ventes de vente-privee.com ont augmenté de 22% en 2012. Globalement, le secteur de l'e-commerce se porte très bien et enregistre un chiffre d’affaires de 45 milliards d’euros cette même année.

E-commerce

Publié le
Nouveau record d'achats sur Internet : mais y trouve-t-on vraiment les meilleurs prix ?

Il y a peut-être un plaisir à acheter sur Internet car le consommateur est très attiré par la surprise des ventes privées par exemple.

Atlantico : Le secteur de l'e-commerce se porte globalement très bien et enregistre un chiffre d’affaires de 45 milliards d’euros en 2012. Près d’un Français sur deux se laisse désormais tenter par l’achat en ligne. Les consommateurs trouvent-ils vraiment les meilleurs prix sur Internet ?

Philippe Moati : De manière générale, on peut dire que oui, mais cela appelle des nuances selon les produits. Une enquête de l’Autorité de la Concurrence sur les produits électrodomestiques démontre que quel que soit le produit, l’avantage est au e-commerce face aux magasins. Même si souvent cet avantage est très modeste, comme par exemple pour le micro-ordinateur (1% du prix gagné sur Internet). Dans le secteur de l’habillement, il y a une telle profusion de références, qu’il est très difficile de faire une comparaison tarifaire.

Ce que l’on peut dire avec certitude, et cela a été mesuré par l’Institut français de la Mode, c’est que les ventes à prix barré (en promotion ou en soldes) représentent une part plus importante du chiffre d’affaires de l’habillement sur Internet que dans les magasins. En effet, 30% du chiffre d’affaires est fait grâce aux prix barrés dans le secteur de l’habillement, alors que sur Internet, ce chiffre dépasse les 50%. Le consommateur a le sentiment qu’il est plus facile de faire « des affaires » sur le Net.

Si on prend les produits culturels : le livre a un prix réglementé mais les DVDs ou les CDs sont moins chers qu’en magasin. De plus, avec les comparateurs de prix sur le Net, en une fraction de seconde, on a la capacité de détecter parmi la profusion de vendeurs, celui qui est le moins cher tandis que dans le commerce physique, on a, à portée de pieds, seul un petit nombre de points de vente. On compare donc des choses qui ne sont pas comparables. Bien sûr, la concurrence n’est pas toujours tout à fait loyale.

Enfin, il y a un domaine dans lequel le Net est perdant, c’est l’alimentaire. Bien que le constat soit amené à changer. On pourrait sans trop de difficultés prouver qu’un même panier est moins cher dans un supermarché que dans un cybermarché. Surtout que les frais de livraison viennent s’ajouter au prix de base et que le secteur est peu développé.

"Internet, forcément moins cher", n'est-ce pas une idée préconçue des adeptes de l'achat sur le net sur laquelle les e-vendeurs surfent ?

Les dispositifs promotionnels sont très actifs sur les sites internet, plus encore qu’en magasin. Pour le consommateur, cela crée une utilité non pas par rapport au produit en lui-même, mais par rapport au sentiment qu’il a d’avoir gagné sur le prix de ce produit. Cela conforte son image de la bonne affaire.

Il y a peut-être un plaisir à acheter sur Internet car le consommateur est très attiré par la surprise des ventes privées par exemple. Il faut se lever tôt, c’est une forme de jeu. Il y a une dimension ludique bien plus présente que dans les magasins.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pidmerd - 31/01/2013 - 12:30 - Signaler un abus INTERNET OU L'EMPIRE DE L'ARNAQUE

    Un exemple (parmi tant d'autres) : un AR Paris/Calvi en Mai 2012 pour une personne : en passant par une agence de voyage : 350 € (temps de vol = 1 H 20 mn) avec Internet : 206 € (mais escale de 24 h à Nice donc frais d'hôtel et de restaurant)

  • Par sbgf43 - 31/01/2013 - 15:41 - Signaler un abus Comparer sans cesse

    L'acheteur doit rester toujours très vigilent pour bien mesurer les différents paramètres du prix de la qualité du délai mais aussi de la garantie des frais de port. ne pas se précipiter..et se méfier des offres par trop alléchantes. Bien comparer reste le critère de base d'un achat réussi....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Moati

Philippe Moati est professeur agrégé d'économie à l'Université Paris-Diderot. Ses axes de recherche privilégiés sont les transformations du système productif et, plus généralement, les mutations du capitalisme (en prenant en compte les dimensions sociétales). Au cours des 23 ans passés au Crédoc, il a développé une expertise reconnue sur le secteur du commerce ainsi que sur les comportements de consommation. Il assure la co-présidence de l'Association L'Observatoire Société et Consommation.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages tels que L'Avenir de la grande distribution et La nouvelle révolution commerciale en 2011 aux éditions Odile Jacob.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€