Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Notre-Dame-des-Landes morne bocage : triste, très triste est la vie du zadiste…

On en apprend tous les jours sur la vie de cette paisible communauté écologique, démocratique et pacifique. Il faut toujours se donner la peine de regarder l'envers du décor.

Un aéroport aurait peut-être été mieux ?

Publié le
Notre-Dame-des-Landes morne bocage : triste, très triste est la vie du zadiste…

 Crédit DAMIEN MEYER / AFP

Sur la foi des reportages lénifiants et champêtres des journaux vous croyez sans doute que l'endroit est habité par des hommes tous égaux, tous frères ?  Vous imaginez également que la seule activité là-bas c'est de cultiver de façon traditionnelle des légumes à l'ancienne genre topinambours, raves ou salsifis? Vous pensez que cette communauté dont aurait rêvé Jean-Jacques Rousseau est bercée par le doux gazouillis des oiseaux ?

Vous vous trompez ou plutôt on vous trompe. Sur ce sujet Le Figaro publie un témoignage éclairant d'un zadiste nommé Yohan (le prénom a été changé). Et ce qu'il dit c'est qu'à NDDL il y a des riches et des pauvres.

Que les riches dictent leur loi aux pauvres qui n'en peuvent mais et qui obéissent.

Il connaît la topographie humaine des lieux "Les bobos intellos sont au cœur de la ZAD, les riches au Sud-Ouest, les diplômés qui ont le pouvoir sont à l'Ouest dans le secteur de Bellevue".

La démocratie y est là-bas "populaire" comme dans les anciens pays du bloc communiste. Certes il y a, dit-il, des réunions pour tout : l'assemblée des usages, le conseil pour le maintien des occupations… Mais en réalité c'est une poignée de personnes qui décide : les diplômés, les riches et les bobos!

Au temps de la défunte Union Soviétique on appelait ça le centralisme démocratique. Le chef du parti décidait démocratiquement et démocratiquement les militants obéissants applaudissaient. Ils criaient "Vive le camarade Staline" ici ils crient "Vive la ZAD".

Pour que le tableau soit complet même le NKVD ne manque pas à l'appel. Un jour, c'est toujours Yohan qui parle, un Zadiste dont le comportement avait été jugé non conforme a été roué  de coups, ligoté, mis dans le coffre d'une voiture et –charitablement- déposé devant un hôpital. On comprend pourquoi Yohan a tenu à rester anonyme.

Mais un jour viendra quand le vent de la révolte soufflera en tempête sur la ZAD. Ceux qui ne sont rien voudront être tout. Et la plèbe d'en bas se vengera sur ceux d'en haut des humiliations subies. Et ils balanceront des topinambours, des raves et des salsifis sur la gueule des riches de Bellevue!

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 16/05/2018 - 09:47 - Signaler un abus Les zadistes sont les fascistes d’aujourd’hui!

    Sur ces groupuscules violents, jamais le gouvernement ni l’injustice gauchiste ne taperont, car ils ont trop besoin de leur soutien électoral...sans les fascistes-zadistes cagoulés , la gauche s’effondre...on comprend l’indulgence complice de Belloubet...

  • Par gilbert perrin - 16/05/2018 - 09:55 - Signaler un abus toute communauté, a ses riches et ses "plumés ????"

    C'est ainsi. QUOI FAIRE ??? la révolution permanente ??

  • Par Jardidi - 16/05/2018 - 10:23 - Signaler un abus Monsieur Rayski.

    Votre texte est très intéressant mais inexploitable car se basant sur un seul témoignage anonyme.

  • Par cloette - 16/05/2018 - 10:33 - Signaler un abus aah le cri du zadiste le soir

    aah le cri du zadiste le soir au fond des bois qui chante les pleurs de la biche aux abois ... eh oui, ça se passe en France !

  • Par moneo - 16/05/2018 - 10:39 - Signaler un abus vous m'avez devancé

    c'est fou ce qu'un reportage même complaisant peut apprendre sur la ZAD 1/ nous voyons des zadistes pas dans le besoin avec le plus gros MAC portable hors de prix 2/ nous voyons des occupants sans titres qui considèrent que du fait de leurs squats ils sont le propriétaires inexpulsables, ils travaillent .. 3/ l'autre qui produit sa bière artisanal sans payer quoi que ce soit ni pour la terre ni pour le bâtiment ni pour sa production sans contrôle sanitaire, production qu'il échange. il a inventé le saprophyte humain total parce que encas de coup dur , l'hôpital sera là payé par les couillons de service et probablement que spécialistes des aides en tous s genres il doit toucher de quoi survivre enfin vous avez le zadiste provocateur qui évoque une mort inéluctable des que les CRS feront leurs boulots .Vivement un martyr pour coaguler toutes les éruptions ultra gauchisantes..un vrai mois de mai révolutionnaire pour fêter le cinquantenaire.. je pense que le gouvernement va attendre aout pour déblayer ces nuisibles et avec les délais dejà sur depassés, ce serait astucieux ..

  • Par Atlante13 - 16/05/2018 - 11:38 - Signaler un abus Zut alors, des topinambours...

    et moi qui pensas, naïvement, qu'on pourrait peut-être, y trouver quelques plantes plus cool mais pas forcément très licites...

  • Par Atlante13 - 16/05/2018 - 11:51 - Signaler un abus @Jardidi

    Tiens, c"est bizarre, c'est le même genre de commentaire qu'on entendait sur l'URSS, avant que tombe le mur de Berlin. Vous pouvez toujours essayer d'aller faire du tourisme à NDDL...

  • Par zen aztec - 16/05/2018 - 13:18 - Signaler un abus Yohan

    Prénom changé?C'était Rachid,Mouloud..?

  • Par assougoudrel - 16/05/2018 - 15:10 - Signaler un abus Il y a des chefs dans toutes les couches

    de la société. Dernièrement, en Espagne, j'ai vu des gens descendre d'un bus. A par le conducteur (heureusement), ils étaient tous des handicapés mentaux. Parmi eux, il y avait un chef et ses lieutenants et ce n'était pas des tendres. Le chef était comme un coq sur un tas de fumiers, arrogant et tyrannique avec les plus faibles; certains étaient au petits soin à ses pieds. Les femmes le mangeaient des yeux, prête à faire tout ce qu'il désirait. Il ne faut pas s'étonner qu'il y ait ce même comportement parmi les tarés de NDDL.

  • Par jurgio - 16/05/2018 - 15:33 - Signaler un abus Les zadistes sont-ils de vrais rousseauistes ?

    Le Jean-Jacques avait écrit : « Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire "ceci est à moi" et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile ». On pourrait changer deux ou trois termes pour faire plus moderne mais l'idée y est.

  • Par 2bout - 16/05/2018 - 19:04 - Signaler un abus Dur, dur d'être un fermier !

    J'ai vérifié, aucun des concurrents de la ferme Célébrités jugé non conforme par le vote des téléspectateurs n'a été roué de coups, ligoté, mis dans le coffre d'une voiture et –charitablement- déposé devant un hôpital. Et pourtant, en matière de non-conformité. Entre autres ont participé à cette émission Vincent Mac Doom, Danièle Gilbert, Régine, Plastic Bertrand, Jango Edwards, Patrick Dupont, Jordy, Claudette la sœur de Céline Dion, Aldo Maccione, Hermine de Clermont-Tonnerre, … On comprend mieux aussi pourquoi Yohan a tenu à rester anonyme : il aurait pu être dans la saison 4 avec Madame du chapeau, Florian Philippot, Ganesha ou le mec au drapeau breton ou pire encore, celui qui bouture ses rhododendrons et ça, même dans la vie pas vraie qu'on nous fait croire qu'elle est vraie à la télévision, on ne lui souhaite pas.

  • Par Borgowrio - 17/05/2018 - 08:06 - Signaler un abus Une ZAD à l'intérieur de la ZAD ?

    Finalement , devons nous saluer l'adresse de Macron , qui , au lieu d'en faire des martyrs victime du capitalisme , les a laissé dans leur jus , je dirais dans leur crasse , les ridiculisant à la face du monde . Ceux que les médias prenaient au sérieux et qui devaient refaire le monde , n'arrivent même pas à se gouverner entre eux .

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 17/05/2018 - 08:16 - Signaler un abus Deux types de Zadistes, les

    Deux types de Zadistes, les crasseux à chiens qui savent à peine lire et retournent à Nantes une fois par semaine pour récupérer du linge et prendre une douche chez maman, les crasseux intellos qui savent à peu près lire et servent d'encadrement.... Eux, c'est maman qui leur apporte le linge propre,..... Par contre, aucun ne crache sur le RSA qui leur permet de bouffer...

  • Par LouisArmandCremet - 17/05/2018 - 13:24 - Signaler un abus Ouest...

    Il est amusant de voir que, même là, les beaux quartiers sont à l'ouest...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€