Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Notre cher Anton" : une admiration et un amour très communicatifs

Atlanti-Culture

Publié le
"Notre cher Anton" : une admiration et un amour très communicatifs
THEATRE
Notre cher Anton
D’après les écrits de Tchekhov
Conçu et interprété par Catherine Salviat
 
 
 
INFOS & RÉSERVATIONS
 
Artistic Théâtre
Réservations : 01 43 56 38 32
 
 
Mardi à 20h ; mercredi et jeudi à 19h ; vendredi à 20h30 ; samedi à 18h et 20h30 ; dimanche à 16h
 
 
RECOMMANDATION
 
           EXCELLENT
 
 
 
THÈME                                                                                                            
 
Seule en scène, la comédienne Catherine Salviat évoque Anton Tchekhov (l’auteur, le médecin, l’homme privé) et son œuvre (ses pièces de théâtre et ses nouvelles). 
 
 
 
POINTS FORTS
 
1- Catherine Salviat a réalisé un travail passionnant.
À partir de son journal intime, de sa correspondance et de ses pièces, elle a conçu et cousu un patchwork littéraire, qui au final dessine un autoportrait très complet de Tchekhov, un auteur qu’elle affectionne depuis toujours.
 
 
 
2- À la fois médecin et écrivain, Tchekhov se révèle être une personnalité très tranchée (« Je ne suis pas sentimental »), pratiquant un humour ironique (« Si vous craignez la solitude, ne vous mariez pas »), capable de nous émouvoir et de nous faire sourire dans une même phrase. Il admirait plus que tout Tolstoï (« Chaque nuit, je lis "Guerre et Paix" ») et Tchaïkovski ; il n’appréciait pas beaucoup la poésie sauf celle de Pouchkine et n’était pas très enthousiaste à l’égard de la pièce « Un mois à la campagne » de Tourgueniev. D’ailleurs pour lui, il existait deux sortes d’œuvres d’art, celles qu’il aimait et celles qu’il n’aimait pas.
 
 
 
3- Immense dramaturge, il a laissé de nombreux chefs-d’œuvre, de grandes pièces, des pièces en un acte et des nouvelles. Mieux, il a inventé un genre théâtral, singulier et novateur. On a même créé à son intention un adjectif, "tchekhovien", ce qui pour un artiste vaut tous les honneurs et toutes les récompenses. Pour lui, aucune vie n’était totalement réussie et aucune n’était entièrement ratée. « Nous devons vivre », une des répliques d’« Oncle Vania », semble avoir été sa devise.
 
 
 
4- Pour un comédien ou, ici, une comédienne, ce texte est un véritable kaléidoscope. Encore faut-il avoir tous les talents pour s’en emparer. Catherine Salviat est tour à tour la narratrice, l’interprète de Tchekhov lui-même, la lectrice des courriers qu’il écrit ou qu’il reçoit, et pour chacune de ses grandes pièces, elle joue un florilège de ses plus célèbres répliques (« Voilà que la vie est passée... on dirait que je n'ai pas encore vécu »). Et elle chante même ! 
 
 
 
POINTS FAIBLES
 
Nous avons assisté à l’une des toutes premières représentations et le spectacle paraissait un peu frais. Catherine Salviat ne semblait pas avoir eu le temps de le roder pleinement. Aujourd’hui, très certainement, elle a dû trouver toutes ses marques.
 
 
EN DEUX MOTS
 
L’admiration et l’amour que Catherine Salviat portent à Tchekhov sont très communicatifs...
 
 
 
UN EXTRAIT
 
Tchekhov : « On peut mentir en amour, en politique, en médecine. On peut tromper les gens, voire Dieu, mais dans l'art, on ne peut mentir. »
 
 
 
L’AUTEUR
 
Médecin de profession, Anton Tchekhov (1860-1904) est l’un des plus célèbres écrivains russes. Auteur de nombreuses nouvelles, il est surtout connu pour ses pièces, « Platonov », « Ivanov », « L’Ours », « La Mouette », « Oncle Vania », « Les Trois Sœurs », « La Cerisaie »… 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Jousserand pour Culture-Tops

Est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, 23 ans, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€