Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Non, la Russie et la Syrie ne projettent pas d'orchestrer une vague d'attaques sexuelles par des migrants pour déstabiliser l'Europe occidentale

Entre la désinformation, la propagande, ou la faute professionnelle, il n'est pas toujours évident de reconnaître une fausse information.

Guerre de l'information

Publié le - Mis à jour le 23 Décembre 2016
Non, la Russie et la Syrie ne projettent pas d'orchestrer une vague d'attaques sexuelles par des migrants pour déstabiliser l'Europe occidentale

Mercredi dernier, le site du Daily Mail affirmait que les services secrets russes et syriens prévoyaient d'encourager les migrants arrivés en Allemagne à commettre des agressions sexuelles dans le pays en vue de déstabiliser Angela Merkel, qui brigue un quatrième mandat, citant les propos d'un expert russe de l'ECFR (Conseil européen des relations internationales), Gustav Gressel. Contacté, celui-ci dément et affirme que ses propos ont été sortis de leur contexte, l'ECFR précisant que l'interview donnée par Gustav Gressel à un journal allemand a été reprise, de manière déformée, par le site Bretibart News, puis par le Daily Mail.

Dans quelle mesure la désinformation peut-elle participer d'une stratégie d'ingérence ? 

Romain Mielcarek : Tout d’abord, il faut veiller à distinguer tout un tas de notions qu’on peut mélanger, mais qui ont un sens précis et qui ne veulent pas dire la même chose : la propagande, la désinformation, voire les erreurs professionnelles. Il existe toute une littérature sur le sujet pour saisir ces différences.

La désinformation étant un processus intentionnel avec une volonté stratégique derrière, je pense que nous sommes là davantage en présence d’une faute professionnelle. Si l’on regarde le profil et la production du journaliste du  Daily Mail qui a écrit ce papier, nous sommes face à quelqu’un qui n’a pas une grande expérience de ce genre de sujet. Il s’agit là d’un article où la personne dit,  pour schématiser, qu’elle a lu que quelqu’un disait ça sur un autre média, sans qu’il y ait eu un réel travail d’investigation. On est sur la petite revue de presse de mauvaise qualité, comme on en trouve aujourd’hui sur tous les sites d’information. Il peut aussi y avoir des erreurs de traduction, d’interprétation, et une volonté surement d’enjoliver un peu l’histoire, ce qui fait que l’information, au final, est de mauvaise qualité. Or cette mauvaise qualité peut avoir des conséquences politiques et géopolitiques, suivant le principe du téléphone arabe. Il est regrettable de constater que les médias diffusent aujourd’hui de la mauvaise information de mauvaise qualité. 

Face à ce cas particulier, peut-on dire que les craintes exprimées par Angela Merkel d'une ingérence -quelle qu'en soit la forme-  de la Russie dans les prochaines élections allemandes, sont bel et bien fondées ? Quelle menace peut représenter cette politique de désinformation sur ces élections, et sur les autres à venir en Europe (notamment en France) ? 

Plusieurs problématiques sont soulevées par cet article, notamment une problématique stratégique visant à savoir si les Syriens et leurs alliés ont facilité des mouvements de population de réfugiés afin de déstabiliser  un certain nombre de pays. D’un point de vue factuel,  personne n’a été en mesure de  fournir des preuves de  cela, aucun témoin de  type  policiers, douaniers ou militaires syriens n’a affirmé avoir reçu l’ordre de  faire cela. En revanche,  un certain nombre d’analyses disent , qu’au vu de  la manière dont on a laissé passer les gens, dont l’armée syrienne s’est positionnée, et de  la façon dont on  a pu faire en sorte que les gens fuient dans  telle ou telle direction, il est possible de  penser qu’il y a une volonté d’instrumentaliser les flux de  réfugiés syriens à destination de  l’Europe. Mais cela reste des analyses.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/12/2016 - 08:01 - Signaler un abus Il faut vraiment avoir l'esprit tordu......

    ........pour penser que Poutine ou Bachard soient assez machiaveliques pour organiser ce genre de situation qui ne peut même pas leur profiter. Il faut être dérangé comme nos journal eux pour souscrire en permanence à la théorie du complot.....Que Poutine se dise qu'après tout certains effets secondaires ne sont pas malvenus est compréhensible.....et même un juste retour des choses ....

  • Par vangog - 19/12/2016 - 09:54 - Signaler un abus Daily Beast, site gauchiste de ré-information...

    Grâce à eux, le journalisme d'opinion a remplacé le journalisme d'investigation...le progrès, quoi!

  • Par christophe17 - 19/12/2016 - 10:40 - Signaler un abus désinformation russe

    une chose est sure : à chaque fois qu'un quelconque article paru sur le net fait une quelconque allusion à la Russie ou à la politique russe de par le monde,automatiquement, c'est réglé comme du papier à musique arrive un flot de commentaires plus ou moins injurieux, agressifs ou cohérents, voire un galimatia inintelligible qui n'hésite pas dans un même souffle à s'en prendre aux "nazis" de Kiew et aux "mondialistes-sionistes" sans a ucun souci de cohérence.Regardez les échnges sur le net! c'estédifiant!

  • Par Eric ADAM CVD - 19/12/2016 - 12:57 - Signaler un abus Vous avez dit "SYSTÈME"?

    Dans le concert des sirènes de ce Rêve Américain, voici (enfin) un éclairage neutre et objectif sur les manipulations médiatiques, et les réalités des "ingérences" réciproques des "grandes forces" internationales, et dont les USA ont une large avance, depuis 1945, et au vu des "mensonges d'Etat caractérisés sur la fable des "Armes de Dissuasion Massives" ayant permit la déstabilisation d'un des derniers remparts contre l'Islam Intégriste et ses Dérives "Politico-Terroristes", quoi qu'on puisse penser de Saddam Hussein !. Certaine sont louables, d'autres scandaleuses. À VOUS de vous faire votre idée en allant chercher l'INFO et en ne vous abstenant pas de POINTER DU DOIGT l'INTOX! « nous sommes là davantage en présence d’une faute professionnelle » dites vous, et de développer "LES" INTOX médiatiques et Politiques Mais c'est loin d'être le seul scandale de la manipulation de l'opinion, notamment en France. Il est grand temps de faire cesser les Campagnes d'intox nous entraînant actuellement bien au delà de la Guerre Froide, vers la GUERRE MONDIALE! Eric Adam, Porte parole des " Combattants pour les Valeurs de la Démocratie " https://www.facebook.com/OfficielCVD/?ref=br_rs

  • Par Anouman - 19/12/2016 - 22:52 - Signaler un abus Migrants

    Si quelqu'un a favorisé l'arrivée de migrants Syriens ce n'est certainement ni El Assad ni Poutine. Ceux qui ont armé la rébellion soit disant démocrate (ça me fait toujours sourire) ont peut-être quelque chose à se reprocher. Quant à Merkel elle cherche dès maintenant, un bouc émissaire, en cas de défaite. Plus prévoyante que Clinton, mais c'est ça aussi l'organisation allemande qui a conquis l'Europe en un rien de temps (et l'a perdue en presque aussi peu de temps).

  • Par Ganesha - 20/12/2016 - 04:25 - Signaler un abus Article ''prémonitoire''

    Article ''prémonitoire'' publié quelques heures avant le ''camion de Berlin'' !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Romain Mielcarek

Romain Mielcarek est journaliste indépendant, spécialiste des questions de défense et de relations internationales. Il mène également une thèse en sociologie sur des problématiques d'influence, de communication et de récit médiatique dans la guerre. Il est chercheur associé à l'Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE).

Il anime le site Guerres et Influences (http://www.guerres-influences.com). Il est l'auteur de "Marchands d'armes, Enquête sur un business français", publié aux éditions Tallandier.

 
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€