Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Non, M'sieur l'juge, on est pas antisémite !" Et le juge les a crus !

Ils ont dit ça la main sur le cœur. Il faut les comprendre, n'est-ce pas ? Le magistrat les a compris…

Justice borgne

Publié le
"Non, M'sieur l'juge, on est pas antisémite !" Et le juge les a crus !

 Crédit Reuters

Ça s'est passé Montmagny dans le Val d'Oise. Un gamin juif de 14 ans portant kippa a été agressé en sortant de la synagogue de la ville. Coups de poing, coup de pied, frappé avec une branche. Ses agresseurs avaient le même âge que lui.

Quatre d'entre eux ont été interpellés et présentés à un juge. Le parquet de Pontoise avait requis leur mise en examen pour violences aggravées à caractère antisémite. Ils ont protesté car ils savent pertinemment que si le caractère antisémite est retenu, la sanction sera plus lourde.

On imagine aisément – le risque de se trompe n'est pas grand – le dialogue dans le bureau du juge. "M'sieur l'juge, nous on est pas du tout antisémite. D'ailleurs nos parents nous ont dit que nous étions nous-même des Sémites. Hi, hi, hi !" Le juge : "Mais vous l'avez quand même traité de "sale Juif!"" "Ah ça, M'sieur l'juge, on s'en souvient pas très bien. Vous savez, y avait comme une embrouille".

Le juge : "Mais pourtant, le garçon soutient que vous avez dit "Sale Juif!"". Les jeunes : "Peut-être. Et même si on l'a dit, qu'est-ce que ça peut faire ? Sale Juif, c'est comme "bâtard", "bouffon", "sale Français". Et "bâtard", c'est pas du tout antisémite. Hi, hi, hi !"

Le juge : "Mais alors, pourquoi l'avez-vous frappé ?". "C'est qu'il nous a mal regardé M'sieur l'juge". Le juge : "?????". "Comment, vous ne savez pas ce que ça veut dire M'sieur l'juge ? Sortez un peu de votre bureau pour venir vivre dans notre cité." Le juge : "Et c'est tout, juste un mauvais regard ?" "Non, M'sieur l'juge. Y a pire. Le Juif portait un sweat de marque Diesel. Et nous, on a pas ça, car on est pauvre. Les Juifs, eux, sont pétés de thunes !"

Le juge : "Mais qui vous a mis ça dans la tête ?". Les jeunes : "Faut pas nous en vouloir M'sieur l'juge. Nous, on est pas très instruits. Et c'est pas notre faute. Dans notre cité, il y a pas de bibliothèque où on pourrait lire des livres. Vous n'aurez pas un bouquin à nous prêter, M'sieur l'juge ?". Le juge, bouleversé et ému, les a mis en examen sans retenir le caractère antisémite de l'agression. Puis il est parti en sanglotant pour aller voir son psychothérapeute…

Une autre affaire de justice va bientôt occuper l'actualité. Le procès en appel de l'historien Georges Bensoussan. Il est accusé de racisme et d'islamophobie par le Comité français contre l'Islamophobie. Lors d'une émission, il avait en effet déclaré, citant un universitaire arabe, que "dans les familles maghrébines, on tétait l'antisémitisme avec le lait de la mère". Vous pensez que cette phrase a quelque chose à voir avec ce qui s'est passé à Montmagny ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen aztec - 04/03/2018 - 10:26 - Signaler un abus Bien vu

    Du top Raysky!!

  • Par Atlante13 - 04/03/2018 - 10:57 - Signaler un abus ça se passe

    comme ça, chez nous.

  • Par J'accuse - 04/03/2018 - 12:26 - Signaler un abus J'en profite pour dire que...

    En ce qui me concerne, toutes les victimes se valent, et que le racisme soit le mobile de l'agression ne devrait pas être un facteur aggravant. Quand je dis toutes "se valent", pas tout à fait: agresser un enfant ou un représentant de l’État devrait être aggravant. Un juif n'est pas une personne plus importante qu'une autre, ou "spéciale", et des événements historiques ne doivent pas guider le droit. De même, attaquer Israël n'est pas plus grave qu'attaquer un autre pays.

  • Par Alain Briens - 04/03/2018 - 12:26 - Signaler un abus On se croirait dans le sketch "FR3 Marseille" des Inconnus

    Dans cette parodie de JT, le présentateur annonce : "Des voisins excédés passent à tabac deux maghrébins sous prétexte qu'ils parlaient trop fort. Arrivée sur les lieux, la police a fait son enquête et il s'est avéré qu'effectivement, les maghrébins parlaient trop fort". Eh bien là c'est pareil. L'enquête a montré qu'effectivement, le Juif avait regardé ses agresseurs.

  • Par atlantique07 - 04/03/2018 - 12:30 - Signaler un abus Souvenons nous

    Souvenons nous que pour reconnaître le meurtre de Sarah Halimi il a fallu bataillé ferme .. Alors pour "une petite correction" entre garnements......Tout cela devient gravissime car ces agressions sont de plus en plus nombreuses et la justice ferme les yeux...

  • Par assougoudrel - 04/03/2018 - 12:39 - Signaler un abus Un regard dans la banlieue

    est un manque de respect. Ce respect n'est pas le même que nos parents nous ont enseigné. Avec les saloperies, nos juges, en guise de sanctions, ne leur font qu'un doux reproche et les renvoient dans leur nid d'amour.

  • Par cloette - 04/03/2018 - 12:51 - Signaler un abus Depuis quand

    on castagne pour un "regard" ?

  • Par Marie-E - 04/03/2018 - 15:52 - Signaler un abus A J'accuse

    bien sûr que toutes les victimes se valent une fois les forfaits accomplis mais tous les individus ne sont pas prédisposés à devenir des victimes en raison d'un livre et des âneries que l'on met dans la tête de jeunes. Quand vous êtes en province, si vous êtes juifs, vos enfants ne peuvent plus aller à l'école publique et quand il n'y a pas d'école confessionnelle juive, ils fréquentent les écoles catholiques. Quand on frappe à la porte de la synagogue pendant l'office, il faut aller ouvrir la porte en se demandant à chaque fois si on fait bien d'aller ouvrir. Et le vendredi soir surtout l'hiver après l'office traverser certains quartiers à pied en regardant autour de soi ...et en se dépêchant ...car qui peut être sûr qu'il n'est pas suivi. Alors petit à petit la méfiance s'installe, on fait attention à tout ....vous trouvez cela normal pas moi...je ne m'habitues pas. Il y a eu 3 enfants juifs assassinés à bout touchant à Toulouse parce que juifs, Jonathan Sandler, Ilan Halimi, les 4 victimes de l'hyper cacher, Sarah Halimi .....

  • Par Marie-E - 04/03/2018 - 16:05 - Signaler un abus A J'accuse (suite)

    non je n'accepte pas qu'on dilue l'antisémitisme dans le racisme. Les causes sont différentes et c'est pour cela que je ne l'admets pas (qu'il soit d'extrême droite : rare ou de gauche, vert et /ou musulman : aujourd'hui il y a foule). Quant à ceux qui critiquent le gouvernement israélien, je n'ai rien à dire bien que je pense qu'ils ont tort. Par contre je ne supporte pas ceux qui critiquent Israël (gouvernement et peuple) car souvent en fait c'est l'existence même de l'état hébreu qu'ils ne supportent pas. L'antisionisme n'est l'apparence semblant acceptable de l'antisémitisme qui je le rappelle ne concerne que les juifs. Je pense que vu l'état de la justice française, il va encore falloir pétition, articles ... pour que le juge arrive à comprendre ce qui s'est réellement passé et ce qui a été vécu par le jeune agressé par 4 lâches. Que la circonstance soit reconnue est important car non seulement la qualification de cet acte sert au choix de la sanction applicable mais aussi elle sert de marqueur à la société française qui a bien besoin qu'on lui rappelle ce qu'est l'antisémitisme, ses causes et surtout ses effets. Plus jamais ça ?

  • Par Mario - 04/03/2018 - 16:41 - Signaler un abus Frapper un enfant parce qu'il

    Frapper un enfant parce qu'il est juif est très différent que de taper un enfant . Pour ce dernier, personne ne se ralliera pour frapper son père, sa mère et ses coreligionnaires ou cela restera circonscrit à ses proches. Je n'ai encore jamais entendu parler de personnes pédophobes ;il est inacceptable de frapper un enfant ou un adulte, mais la logique de faire du mal parce qu'on est différent, juif, musulman, homosexuel ou autres est bien pire, car l'un n'empêche pas l'autre. Après utiliser son identité pour obtenir des droits est aussi inacceptable hormis d'être citoyen Français en France. cela s'appelle la citoyenneté . Quand on frappe un enfant parce qu'il est Juif, on frappe d'abord un Français et c'est la marque d'une différenciation entre citoyen autrement dit le début de la communautarisation. L'unité Française est le résultat d'un long et pénible labeur mis à mal par ceux qui n'ont pas encore intégré les valeurs issues de ce travail effectué par les générations précédentes.

  • Par Rayski - 04/03/2018 - 17:05 - Signaler un abus @ j'accuse

    Vous n'êtes pas Zola ! Lui s'est occupé d'un innocent accusé précisément parce qu'il était juif.....

  • Par Paul Emiste - 04/03/2018 - 18:19 - Signaler un abus Que dire?!

    La-men-ta-ble!

  • Par assougoudrel - 04/03/2018 - 18:50 - Signaler un abus Pourquoi on isole des autres

    prisonniers un tueurs ou un violeur d'enfant? Les prisonniers, même les plus féroces des assassins, tuent celui qui a fait du mal à un enfant (ou un vieillard). Ils ont un code d'honneur que n'ont pas les autres cochonneries. Ces derniers ne sont pas des hommes.

  • Par winnie - 04/03/2018 - 19:30 - Signaler un abus Un simple rappel,

    a la loi suffira pour ce juge, comme bien d autres malheureusement ! Mais je pense qu une paire de baignes serait plus efficace!

  • Par Borgowrio - 04/03/2018 - 19:32 - Signaler un abus Police , justice ,laxisme = populisme

    La justice française ne représente plus le peuple Français ( fusse t'il Juif ) . Ce problème ne sera pas sans conséquences . Déjà , la violence impunie se manifeste partout de plus en plus . Nous allons inexorablement vers un vote dit "populiste"

  • Par A M A - 04/03/2018 - 19:51 - Signaler un abus "On est sémite. Alors on peut

    "On est sémite. Alors on peut pas être antisémite". Pauvres juges qui doivent trancher dans des affaires de famille.

  • Par Sedona - 04/03/2018 - 20:48 - Signaler un abus Soit on applique strictement la loi

    Et il faut créer au minimum 200.000 places de prison supplementaires soit on ferme les yeux et on en arrive à ce délire. Arrêtez vos jérémiades. Le combat est perdu avant même que la guerre ne soit officiellement déclarée. Si j'etais juif il y a longtemps que je me serais barré chez ceux qui ont des c......s

  • Par Le gorille - 05/03/2018 - 00:02 - Signaler un abus Hum ! Est-ce la réalité ?

    Imaginer n'est pas informer. Il est vrai que le résultat est là : les motifs de mise en examen sont bien écrits noir sur blanc. Mais le coup du psychothérapeute fait déraper la vraisemblance de l'histoire. Et si le juge avait raison ? C'est lui qui a les éléments.

  • Par Liberte5 - 05/03/2018 - 00:15 - Signaler un abus Mon accord total à @Marie-E pour son texte

    qui fixe le cadre du combat que doivent mener les juifs pour résister à à celui que leur mène les islamistes. Être attaqué, insulté parce que vous êtes juif c'est plus que du racisme ordinaire. C'est la haine viscérale des musulmans envers les Juifs et envers Israël. Que cela se passe en France est une honte. Que cela ne fasse pas l'objet d'une lutte acharnée par l’état, et notamment par les juges, pour combattre la peste verte, montre et ce malgré les déclarations diverses que rien n'est fait de vraiment fort .pour éradiquer ce mal qui nous envahi. Les Juifs pourront aller en Israël, mais où iront les chrétiens quand la France sera islamisée?

  • Par Deudeuche - 05/03/2018 - 07:56 - Signaler un abus @Liberte5

    En France il y a des athées athées, des catholiques non pratiquants athées, des yoga-boudhisto-horoscope athées, des agnostiques en recherche athées et....une poignée de chrétiens

  • Par ISABLEUE - 05/03/2018 - 10:19 - Signaler un abus que rajouter de plus..

    une racaille reste une racaillle.. Eduqué à la haine des juifs, cela n'est plus un mystère... A gerber.

  • Par kelenborn - 05/03/2018 - 11:31 - Signaler un abus pas la peine de brailler

    Il faut simplement supprimer l'école nationale de la magistrature et procéder à l'élection des juges comme aux USA! Quand la justice est vérolée elle n'est plus soumise au peuple qui détient la souveraineté nationale

  • Par Liberte5 - 05/03/2018 - 14:56 - Signaler un abus @dedeuche vvous avez raison les chrétiens sont très minoritaires

    mais les athées, les agnostiques relèvent toujours de la civilisation judéo- chrétienne. Et tout cela fait quand même du monde. Dons, tous ceux qui ne seront pas musulmans devront courber l'échine dans une république islamique. Le grand remplacement est déjà un fait acquis.

  • Par jurgio - 05/03/2018 - 17:54 - Signaler un abus Je suis islamophobe parce que je ne suis pas instruit

    On le savait et c'est confirmé, tous les Juifs ont le regard torve, et il paraît qu'il y a quelques années, ils rasaient les murs en se dissimulant derrière un cache-nez.

  • Par gerint - 05/03/2018 - 21:08 - Signaler un abus Il y toujours eu des préjugés antisémites

    En France et ailleurs et ce depuis plus de 2000 ans avec des persécutions aigües ici et là même si la communauté était restée acceptée auparavant. Après Hitler on pouvait penser que l’Europe au moins occidentale échapperait à cette spirale. C’est tout simplement faux et l’islamisation accélère le processus

  • Par gerint - 05/03/2018 - 21:19 - Signaler un abus Israël est une planche de salut transitioire

    Ce tout petit État 25 fois plus petit que la France est entouré d’une multitude d’ennemis très étendue et vit sous protection militaire intense. Je pense que cette situation risque de devenir intenable un jour, surtout s’il survenait un changement radical de politique aux USA

  • Par Marie-E - 05/03/2018 - 22:26 - Signaler un abus Gerint

    vous n'avez pas tort. Mais ce qui change tout c'est que le peuple juif est responsable de lui même en fin de compte.... et c'est important. Je suis pessimiste sur l'ensemble du monde occidental. Le nombre risque de submerger ceux qui se rendent compte du danger mais il y a encore trop de bisounours ici. En Israël, c'est vrai qu'il y a une protection militaire intense : mais tout le monde (ou un proche) est, a été ou sera militaire. Ils ne sont que 7 millions de juifs, le nombre approximatif de ceux qui ont connu des souffrances et une mort atroce parce qu'ils étaient juifs il n'y a pas si longtemps. Moi, j'ai toujours été sioniste et c'est avec beaucoup d'émotion que je compte partir (j'espère que rien ne m'en empêchera) le mois prochain là bas. Je fêterai Pessah en France en disant "l'an prochain à Jérusalem" mais je serai 9 jours après en Galilée et j'ai envie de m'investir là bas... maintenant que j'ai un pays qu'on attendait depuis 2000 ans. Bon courage à ceux qui restent... moi mon rêve se réalise .... enfin, avec ou sans problème, ce n'est pas le plus important. Au fait Gerint, personne en 1948 ne pensait qu'Israël s'en sortirait et pourtant il a fait du chemin.

  • Par gerint - 05/03/2018 - 22:46 - Signaler un abus Marie-E

    C’est vrai qu’en 48 il n’y avait pas grand monde pour croire à l’avenir d’Israël qui a pourtant réussi à défaire la coalition des armées Arabes. Je suis allé en Israël l’an dernier et j’ai été impressionné. Mais maintenir indéfiniment une telle vigilance est tellement difficile ! À Jérusalem la tension entre l’Esplanade des Mosquées et la place du Mur est saisissante. Et au pied du mur de séparation hérissé de barbelés par-dessus lequel volent de temps en temps des pierres et des rumeurs on se sent triste même si les jeunes femmes soldates que j’ai vues étaient apparemment détendues auprès de véhicules renforcés avec plein de traces de projectiles. Et la population Arabe Musulmane de l’intérieur du pays potentiellement ennemie

  • Par gerint - 05/03/2018 - 22:52 - Signaler un abus Du point de vue culturel

    un voyage en Israël est fantastique. Et on comprend ce qui peut souder un peuple à travers l’histpire, en lui forgeant une identité capable de surmonter tant de périls

  • Par Le gorille - 06/03/2018 - 01:22 - Signaler un abus Une épine

    Marie-E, vous n'êtes, enfin vous, tout Israël, qu'une épine dans le pied des musulmans. Vous êtes l'impureté qui entachez la pureté de l'Islam, un caillou dans l'extension de l'Islam, et la Croix itou... Une épine insupportable. Le reste n'est que discours. Alors bon séjour là-bas, mais je dois le dire, avec une telle foi, vous déplacerez les montagnes ! Euh ! C'est déjà en partie fait : construction du pays, 7 millions vous venez de l'écrire, guerre des 6 jours (suivie dans ma jeunesse avec une table de juifs, d'un côté, une table du monde arabe de l'autre, j'vous dis pas, et nous autour à les regarder), les différents plans de paix, l'eau, la culture, l'industrie...

  • Par moneo - 06/03/2018 - 14:49 - Signaler un abus vaste problème

    on a même réussi à faire du racisme des catégories communautaires.. fallait oser. ce qu a subi i ce gamin est honteux, Mais, non il n' ya pas de mais ... et pourtant cela prouve que dés que l'on affiche des convictions religieuses , hors de son domicile, chez nous, l'intolérance se dévoile (ouch....) la réponse n'est guère facile... nous avons désormais une société de cohabitations parallèles avec de moins en moins de valeurs communes .la loi c'est depuis 1905 la Laïci té. le problème c'est désormais il y en a plusieurs interprétations Moi c'est simple chacun pense et prie ce qu'il veut chez lui mais doit respecter les lois républicaines qui ont valeurs supérieures aux religions ce qui implique aucun signe religieux extérieurs..mais pour d'autres c'est le contraire la laïcité c'est le respect de tous les signes religieux y compris à l'extérieur et le communautarisme clivant la société française en autant de blocs imperméables... Tôt ou tard il faudra trancher pour TOUTES les religions en commençant par les plus virulentes au cas particulier les "sauvageons " appelaient peut être le juge par son prénom

  • Par Le gorille - 10/03/2018 - 04:21 - Signaler un abus Citation

    Un peu tardive, M Rayski, mais je vous la livre : "La justice humaine a un œil aveugle et des troubles visuels à l’autre, qui lui font voir des chameaux où il y a des nuages ou bien prend un serpent pour un rameau fleuri." Bon, je ne vous dis pas où je l'ai lue : votre athéisme en serait retourné, et votre judéité choquée. Mais elle n'est pas de moi, je vous l'assure ! Je retourne à ma lecture, dans la moiteur tropicale, avec mes bananes, ce qui me donne beaucoup de recul par rapport à l'agitation des humains, civilisés à ce qu'on dit !.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€