Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Non, l’économie française ne crée pas d’emplois marchands ! Elle en perd…

On a pu lire ces derniers temps une opération de propagande téléguidée affirmant que l’économie française (re)créait des emplois marchands. C’est évidemment un fantasme. Il suffit de lire les statistiques de la DARES parues hier pour comprendre le phénomène de destruction en profonde de l’emploi marchand en France depuis une quinzaine d’années…

Grandes illusions

Publié le
Non, l’économie française ne crée pas d’emplois marchands ! Elle en perd…

La baisse des emplois marchands depuis 10 ans en France

Ce tableau extrait du document de la DARES résume parfaitement la situation:

 

Depuis 2007, la France a officiellement gagné 41.500 emplois sur un total de plus de 18 millions, soit 0,2% en tout.

Autant dire que l’emploi a stagné en France en 10 ans. Mais… ce qu’on ne dit pas clairement, c’est que ce chiffre n’inclut pas les pertes vertigineuses du secteur agricole. En incluant l’agriculture, la France a perdu des emplois, dans des proportions que les statistiques publiques dissimulent.

Examinons maintenant les chiffres officiels dits des "secteurs concurrentiels". Ceux-ci incluent tout de même le "tertiaire non marchand", c’est-à-dire les associations.

Si l’on extrait les sommes qui vont bien, on s’aperçoit que, en 10 ans, la France a perdu 500.000 emplois industriels, et 200.000 emplois dans le bâtiment, intérim compris, soit un total de 700.000 emplois.

En contrepartie, elle a créé 474.000 emplois dans le tertiaire marchand.

Concrètement, la France a donc perdu 225.000 emplois marchands en dix ans… soit une baisse d’environ 1,5% de la masse d’emplois marchands depuis la crise de 2008.

C’est par le recours au tertiaire non marchand que l’équilibre, hors agriculture, que l’équilibre se fait.

Bref, la France a perdu une quantité importante d’emplois marchands depuis 10 ans.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Benoist - 21/03/2017 - 13:24 - Signaler un abus Enfin un journaliste le politiquement correct

    Et qui parle vrai....dommage que des journalistes aux ordres matraquent sur Bfm tv de lIntox....a croire qu'ils ne vivent pas dans la vraie vie.. Merci monsieur veraeghe

  • Par Babaswami - 21/03/2017 - 13:52 - Signaler un abus Le seul critère valable

    Ce n'est pas le chiffre du chômage qui compte, mais le nombre d'emplois marchands. Ce sont eux qui font vivre le reste du pays. Ce chiffre baisse, car ce sont les emplois publics qui progressent et qui par leur charge tuent la sphère privée sur laquelle ils sont assis.

  • Par vangog - 21/03/2017 - 14:39 - Signaler un abus Le tertiaire machand??????

    des banques, des assurances, de mutuelles qui dépensent des milliards en PUBs pour se faire mousser (Marin Le pen veut interdire cette dépense inutile, et les obligera à rendre cet argent aux assurés, come elle a raison!), des publicitaires, des associatifs à cheveux gras, des sociologistes et science-pipologistes...et vous appelez ça le secteur tertiaire marchand? des rapaces et des profiteurs qui vivent sur le cadavre du secteur marchand, oui! moi, je ne les compterais même pas dans les emplois créés...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€