Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Niels" : Et vous, qu'auriez-vous fait?

Atlanti-Culture

Publié le
"Niels" : Et vous, qu'auriez-vous fait?

LIVRE

"NIELS", d'Alexis Ragougneau. Ed. Viviane Hamy. 356 pages. 20 €

RECOMMANDATION

EXCELLENT                   

THEME

5 Mai 1945, Copenhague est libéré, l’Armistice va être signée.

Niels Rasmussen s’apprête a une dernière opération, faire exploser deux croiseurs de la Kriegsmarine. Munk, son frère de combat l’en empêche, inutile, trop tard… 

En 1943, Niels a rejoint la Résistance; il s’est montré héroïque en devenant ‘ le maitre des explosifs ‘, pour faire sauter les trains. 

Il a rencontré Sarah, juive, qui prend tous les risques pour sauver les siens. 

En cette fin de guerre, ils attendent un enfant, s’apprêtent à reconstruire une vie paisible, comptant sur la reconnaissance des mérites accomplis.  

Un article du ‘ Parisien Libéré ‘ lui parvient d’une façon anonyme: « Jean François Canonnier détenu à Fresnes passera devant la cour de justice de la Seine, il sera défendu par Maître Bianchi ».

Jean François, c'est son ami d’avant-guerre, écrivain, auteur de théâtre. Complices ils ont partagé la vie du Théâtre de l’Olivier. 

Sous le choc et l’incompréhension Niels part à Paris pour  sauver Jean-François. Il a trois jours pour reprendre contact avec ceux qui ont croisé Jean François pendant ces années de guerre, comprendre.

Il  redécouvre Paris, l’univers du théâtre et de la culture pendant les années d’Occupation : la collaboration, la résistance, l’antisémitisme, le courage et la lâcheté. 

En cette période d’épuration, le choc est violent pour Niels. Mais il parvient à sauver son ami de la peine de mort.

Niels a atteint son but, mais a quel prix ?

Les amis se retrouvent quinze ans plus tard en Suisse pour une ultime tentative de réconciliation ou, au moins, d’apaisement. 

Mais la rupture est tristement consommée, même si Niels est allé au bout de l’amitié, espérant retrouver la lumière.

POINTS FORTS

• Des très belles pages, particulièrement bien écrites, à lire et à relire :

Le plaidoyer de Maître Bianchi sur la collaboration et les mystères de l’âme humaine.

La lettre de Niels évoquant la résistance et tous les doutes sous le masque du héros.

• Le monde de la culture et du théâtre pendant l’Occupation, par le biais de l’histoire du Théâtre de l’Olivier. La passion de l’auteur pour cet univers se ressent avec émotion.

POINTS FAIBLES

Les dialogues imaginaires entre Cocteau et les protagonistes, bien qu’intéressants, ne sont pas forcément utiles à l’histoire personnelle de Niels et Jean-François.

EN DEUX MOTS

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Claudie Saliou pour Culture-Tops

Claudie Saliou est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€