Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Sarkozy à DPDA : dur d’être "humain" ! Mais que faut-il donc faire pour sortir du cercle infernal du doute ?

Lors de l'émission Des Paroles et des Actes, Nicolas Sarkozy a tenté, tant bien que mal de jouer la carte de l'empathie et de l'authenticité dans un contexte difficile pour lui, entre absence de contradicteur et choix d'invités surprenants.

C'est pas gagné

Publié le
Nicolas Sarkozy à DPDA : dur d’être "humain" ! Mais que faut-il donc faire pour sortir du cercle infernal du doute ?

Exercice bien difficile pour Nicolas Sarkozy que de tenter de rétablir sa crédibilité sur tant de fronts : crédibilité morale aussi bien que politique - l’éthos des Anciens - au plus bas dans les sondages. Or, on le sait depuis Aristote, c’est toujours cet éthos de l’orateur qui emporte la conviction. Les plus beaux discours, les programmes les plus alléchants ne donnent rien si cet éthos n’est pas cru. Or, pour Nicolas Sarkozy, LA question, même chez ses fans, revient sans cesse : "pourquoi ferait-il donc demain ce qu’il n’a pas fait hier ?"

Le livre La France pour la vie a été un premier pas dans cette entreprise de "recrédibilisation" - à moitié convaincant.

Le rendez-vous avec les Français sur le plateau de DPDA devait être la deuxième étape. Dans un contexte peu favorable en raison de la faible sympathie des journalistes à son égard, comme l’a montré leur zèle à le contredire sur quasiment tous les sujets et leurs questions toujours ad hominem. En raison aussi de la composition du pannel de Français, bien peu représentatif : aucun retraité, deux fonctionnaires, un syndicaliste et aucun sympathisant des Républicains, même chez les deux chefs d’entreprise : il fallait le faire !

Mais l’invité disposait d’un atout de taille : l’absence de tout représentant du Gouvernement, sur consigne élyséenne, ce qui n’était pas fair play et constituait une faute majeure. Dès le début, Nicolas Sarkozy, en orateur instinctif, a insisté sur cette étrange asymétrie, insistance qui gênait visiblement l’animateur et qui a permis à l’invité de prendre la main d’entrée. Maîtrise du débat qu’il a tenté de garder en posant lui-même des questions et en interrogeant les règles du jeu. Habile et pédagogique également la contextualisation systématique de ses réponses rappelant les circonstances, la crise, les exemples étrangers si peu pris en compte dans le débat français. Et, surtout, fait dont profite aussi le Front National, l’antisarkozysme (à des degrés divers) omniprésent sur le plateau a d’emblée placé l’invité dans la position toujours enviable de victime.

Une victime, qui, de son côté, pour briser l’image de l’arrogance et du "casse-toi…", avait pris pour mot d’ordre l’EMPATHIE. Empathie à toute épreuve à l’égard des chefs d’entreprise, des mères de famille, des jeunes de la diversité et même d’un cégétiste, venu non pas dialoguer mais réciter son bréviaire. La patience manifestée par Nicolas Sarkozy lui a valu l’approbation des auditeurs sur ce point. Mais voilà, cette stratégie aboutit à une impasse : comment se montrer également empathique à l’égard de Français qui ne parlaient, comme toujours dans ces émissions, que de leur seul cas et de leurs seuls intérêts : comment satisfaire à la fois le cégétiste et le chef d’entreprise ? Le petit commerçant et la fonctionnaire ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par essentimo - 05/02/2016 - 07:42 - Signaler un abus Hollande et son

    gouvernement qui préfèrent se commettre dans des émissions de divertissement comme celle de Ruquier (Valls, Taubira et autres)

  • Par Ganesha - 05/02/2016 - 08:34 - Signaler un abus Plein Emploi

    Les points positifs : Sarko a été très ferme en face de la dame qui hébergeait des migrants chez elle : ''on ne peut accueillir toute la misère du monde'' ! Et il a reconnu que ''La concurrence libre et non faussée'' allait faire disparaître l'agriculture française. Seule solution provisoire face à Bruxelles : exemption d’impôts et de charges. Pas le courage d'affronter Juncker, mais au moins, il réagit, pas comme cette larve de Hollande ! Par contre, aveuglement : il veut reprendre son ''non-remplacement de un fonctionnaire sur deux'', sans admettre l'effet dévastateur que cela a eu sur la police, les enseignants, les infirmières ! Il prétend avoir changé ! On a surtout très bien senti qu'au fond de lui même, il sait qu'il n'est pas porteur de la solution pour nous ramener au plein emploi ! Pas le courage d'initier le ''Printemps européen'' qui peut seul nous sortir de la crise ! Engager une confrontation frontale et massive avec les banques et les multinationales qui désormais gouvernent le monde. Sarko est resté un ''laquais du Capitalisme'' ! Seulement les ''réformettes'' qui plaisent aux lecteurs du Figaro... Sarko reste ''Mondialiste'' !

  • Par pandore - 05/02/2016 - 08:35 - Signaler un abus Qu'est ce qu'il vous faut?

    Sur tous les points il est en progrès....certes il y a encore du chemin à parcourir, mais enfin ???? lui qu'on disait fini ???? Ce n'estt qu'une première étape et vous verrez que le sentiments des Français à son égard changera bien vite. Face au grand Mou de l'Elysée, nous avons quelqu'un qui a de la poigne, du charisme et qui incontestablement aime la FRANCE. Je parie à nouveaux sur lui !!!

  • Par Anguerrand - 05/02/2016 - 08:50 - Signaler un abus Les journalistes gauchistes de l'émission

    n'ont pas fait de cadeau à NS. NS l'a meme fait remarquer à plusieurs reprises, ils avaient mis devant lui que des opposants de la gauche dure comme cette enseignante, ou pire encore ce CGTiste professionnel ( permanent dont le seul travail est de défiler lors des grèves) qui n'a jamais travaillé et auquel NS n'a pas pu répondre soit disant faute de temps à la grande satisfaction des journalistes, Pujadas ne pouvait s'empêcher de sourire. Je ne regarde habituellement jamais les infos gauchistes du service dit public, nul doute que je continuerait à éviter ces chaines qui nous coûtent cher ( redevance) et sont des annexes du PS.

  • Par cloette - 05/02/2016 - 08:57 - Signaler un abus Entre Sarkozy et Hollande

    c'est évidemment Sarkozy le plus sympathique le plus humain le plus homme d'Etat , mais c'est un mondialiste comme tous les autres sauf Marine Le Pen . Et il est ressortit de toutes ses paroles que son appréhension la plus forte c'est que le FN arrive au pouvoir , ils sont tous pour la libre concurrence mondiale , et occultent tous le fait qu'elle a des failles énormes .

  • Par Archeboc - 05/02/2016 - 09:10 - Signaler un abus Exercice réussi !

    Malgré Pujadas dont l'anti-Sarko était patent, malgré la belle brochette de contradicteurs dont le cégétiste pur et dur, Nicolas Sarkozy a réussi sa prestation. Le Pingouin a interdit à ses ministres de participer : "Courage,fuyons !!"

  • Par Gilly - 05/02/2016 - 09:10 - Signaler un abus Trop humain, pas assez....

    Je n'ai jamais demandé que Nicolas Sarkozy change, surtout pas !... Il a des défauts qu'il a su 'arrondir" mais il a surtout des qualités qui manquent cruellement à tous ceux qui le disent fini...Il tire des leçons de ses erreurs qu'il ose reconnaître publiquement. Combien de politiciens en sont capables ?... En 2017, l'heure ne sera plus aux tâtonnements tant en politique intérieure qu'extérieure... Lui a déjà l'expérience du pouvoir et la connaissance des rouages de la Haute Administration, des corporatismes et des syndicats qui ont décidé de précipiter le pays dans le gouffre pour protéger leurs acquis... S'il y en a un qui peut affronter les technocrates de Bruxelles et les glandouilleurs irresponsables de Strasbourg pour réformer l'Europe, c'est lui... Aucune confiance dans les autres mollassons de la "droite".

  • Par Borgowrio - 05/02/2016 - 10:27 - Signaler un abus Mr. De Voogt m'a appris un mot .. Fact-checkers

    Intervention en milieu en milieu hostile . Ses contradicteurs , des marginaux , professionnels du Fact-checking . La politique spectacle est bien la dernière chose dont ce pays à besoin . Pujadas cherchait le buzz ... Enfin Sarkosy doit, dit on, en passer par là , ne serait ce que pour être visible

  • Par agostini - 05/02/2016 - 11:46 - Signaler un abus encore ce conformisme

    encore ce conformisme mediatique il est de bon ton pour tout journaliste sous peine de passer pour un minus de ne pas reconnaitre l evidence des talents hors du commun de sarkozy

  • Par cloette - 05/02/2016 - 11:54 - Signaler un abus @agostini

    Pour information , ils mettent surtout en évidence les talents que personne n'a jamais remarqué de Juppé le nouvel adoubé !

  • Par Vincennes - 05/02/2016 - 12:11 - Signaler un abus Pujadas a oublié, bizarement, de préciser que le livre de SARKO

    l'objet d'une 3ème édition !!!

  • Par Vincennes - 05/02/2016 - 12:13 - Signaler un abus il faut lire, bien sur :

    que le livre de Sarko faisait l'objet d'une 3ème édition !!! A quand celui du "dictateur normal" ??

  • Par Lafayette 68 - 05/02/2016 - 12:32 - Signaler un abus Manque d'objectivité et de précision

    Le panel de Français interrogateurs n'était pas représentatif et Pujadas en est responsable (pas de quoi être fier) comme en invitant contre Finkielkraut une membre impoli et haineuse des indigènes de la république durant l'émission d'avant...(le gars de la cgt a refait le coup) Sarko a été courtois mais c'est toujours imprécis (il veut supprimer les régimes spéciaux :lesquels ? tous: c'est stupide .Comment? Quand ? calendrier? La réforme est nécessaire pour l'égalité face à la retraite mais elle devra , ne serait-ce que pour des raisons techniques être étalée dans le temps ).Rien ne se fait si vite car il y a des humains derrière , des lois , des administrations . Toute l'émission est comme cela : des généralités.Emission à revoir.

  • Par von straffenberg - 05/02/2016 - 12:38 - Signaler un abus pugnacité

    J'ai regardé l' émisssion dans sa totalité ou tout était fait pour le démolir Sarko qui n'est pas mon poulain à donné une bonne leçon de charisme au gouvernement ,on a du s'en mordre les doigts à l'Elysée ;Chapeau bas Nicolas .

  • Par vangog - 05/02/2016 - 13:03 - Signaler un abus Je n'ai pas regardé cette émission...

    Par contre, j'ai lu les commentaires...mais n'ai rien appris de plus à propos de Sarko-le-parjure, que je n'aie déjà su...

  • Par raslacoiffe - 05/02/2016 - 13:09 - Signaler un abus Mesquinerie coutumière de Pujadas

    surtout quand il s'agit de la droite et de Sarko en particulier. Quel climat d'hostilité ces journalistes asservis à la clique hollandaise lui avait préparé. La palme doit être attribuée au syndicaliste CGT qui n'a en fait parlé que de politique, en débitant sa dialectique partisane et usée. On avait parfois le sentiment qu'il oubliait que Sarko n'est plus président de la république. Avoir malgré le traquenard tendu réussi à garder son calme : chapeau...

  • Par pandore - 05/02/2016 - 14:36 - Signaler un abus Le comble

    @ vangog Voyez vous Monsieur , vous êtes l'archétype du supporter imbécile du FN Vous dites je n'ai pas vu l'émission, mais j'ai entendu les commentaires......autrement dit, vous vous faites d'exégète d'un exégèse ....oilà comment le FN trompe son monde !!!! Inventer sur une invention, disserter sur une dissertation, mentir sur un mensonge. Rien chez dans le FN n'est original ; ni dans l'idée, ni dans le concept, ni dans l'analyse.....Le FN ne se défini qu'à travers les autres : un Oui chez les autres devient un NON au FN et inversement. Voilà la supercherie et la facilité d'attraction : cela s'appelle du populisme !!!! Monsieur, essayez de penser par vous même et non par une absolue nécessité de rejet des autres formes de pensée ou une aversion totale à ce qui n'est pas de votre petit, petit, petit monde obsessionnel.

  • Par Frani - 05/02/2016 - 14:47 - Signaler un abus minie

    Tous ces journalistes de gôche ont tendu un traquenard à Nicolas SARKOZY, cela nous a permis de voir la haine qui les habite les uns et les autres (avez-vous vu ST CRIQ complètement défigurée) l'ancien président est resté calme.Qui aurait pu se contenir face autant de fiel déversé de la part de tous, même de LENGLET qui en général est assez sobre. Mais qu'ils fassent attention car la présidente de France télévision à les hommes de + de 50 ans dans son viseur alors...

  • Par cloette - 05/02/2016 - 15:26 - Signaler un abus @Pandore

    comme si ce n'était pas monnaie courante de parler de quelque chose qu'on ne connaît pas , par exemple un livre qu'on n'a pas lu ou un film qu'on a pas vu : Les journalistes de ce domaine savent bien le faire , idem pour les politiques , on leur fait des fiches et ils peuvent pérorer ! "Je sais rien mais je dirai tout" telle est la devise ! Concernant Marine Le Pen qu'on l'aime ou non, c'est la seule qui a un projet , ce n'est pas moi qui le dit mais Jacques Attali qui lui est opposé , il se plaignait en effet que personne n'ait ne serait ce qu'une seule idée nouvelle . Je ne pense pas que le seul discours de MLP soit non sur oui ou vice versa , elle est vraiment à contre- courant , et souvent ce sont ceux là qui s'avèrent par la suite avoir eu raison avant tout le monde , il faut y réfléchir !

  • Par bergé - 05/02/2016 - 16:26 - Signaler un abus moi au présidentielle je vote

    moi au présidentielle je vote ns

  • Par pandore - 05/02/2016 - 16:35 - Signaler un abus Contre tout

    @ cloette Vous êtes naïves. Ce n'est pas parce que l'on est anti-tout, anti système, que l'on a forcément raison avant tout le monde. Hitler était anti-juif, anti franc-maçon, anti tzigane, anti-capitaliste,anti-communiste, anti-chrétien, anti-anti, et anti-anti-anti il avait tort !!!! POINT L'antisme de MLP n'est qu'une façade. Croyez vous qu'elle ne se goberge pas comme les autres de produits fabriqués à l'étranger, d'aliments produits à l'étranger ????? C'est un créneau, une posture, voire une imposture ce qui est pire !

  • Par Liberte1776 - 05/02/2016 - 17:57 - Signaler un abus DEHORS, DEHORS, DEHORS

    Quand Sarkozy dit que "le métissage est meilleur que la consanguinité pour nos sociétés", en reference aux invasions des barbares musulmans, je le classe immédiatement parmi les traitres et parmi les fossoyeurs de notre civilisation occidentale. Il n est meme plus audible sur le reste, que ce soit l économie ou la diplomatie. D autre part, sous prétexte d empathie, il se laisse déborder par des fonctionnaires qui nous étouffent, des cégétistes parasites, des enseignants ideologues. J aurais été beaucoup plus combatif. On ne veut pas de l empathie, on veut de la rigueur et l affirmation de nos valeurs, contre les fossoyeurs de notre économie (cégétistes, 35h, charges), contre les fossoyeurs de notre jeunesse (profs ideologues) et contre les fossoyeurs de notre art de vivre (musulmans). Dehors Sarko. DEHORS ! Encore et encore. On n en peut plus de ces médiocres avec des états d âme a la Emma Bovary, quand notre civilisation est en jeu. On veut Napoleon, De Gaulle, Jeanne d Arc, pas des notaires de province ou des bourgeois gentilshommes.

  • Par Texas - 05/02/2016 - 18:34 - Signaler un abus Le Panel de Pujadas

    La mère dont la fille de 16 ans , subjuguée par un islamiste , quitte la France pour la Syrie . L' enseignante avec 5 enfants qui accueille des migrants et qui trouve que la situation à Cologne était ...complexe...!.( sic ) . Des situations tout à fait représentatives du Français moyen quoi ! . Des questions politiquement correctes pour vérifier que Mr Sarkozy répond encore correctement aux questions politiques .

  • Par Ganesha - 05/02/2016 - 18:43 - Signaler un abus Citation

    Je passe mon temps à copier-coller un extrait d'un petit article récemment paru sur Atlantico : (Chicago à Paris 12ème), citation : ''Pour la seule dépose des tuiles amiantées ... on compte 14 Algecos, un Van de décontamination pour les ouvriers qui n’est connecté ni à l’eau ni à l’électricité. Une centaine d’ouvriers sont présents sur le chantier. La plupart vient de l’Europe de l’Est mais également d’Inde, du Pakistan et d’Égypte''.

  • Par Ganesha - 05/02/2016 - 18:52 - Signaler un abus Larves criminelles

    La France compte 6 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres ! Mais pour ce travail l'on donne priorité aux ''européens'' venus de Roumanie et aux esclaves du Tiers-Monde. Ils sont logés dans des conteneurs : les Algecos sont probablement les dortoirs des ''travailleurs invités'' ? On les paie 400 euros par mois et on leur fait faire un travail dangereux (amiante) en les condamnant à mourir dans les années suivantes d'asbestose ! Ce travail devrait évidemment être très bien payé et se réaliser avec toutes les précautions de sécurité : dans ce cas, des français l'accepteraient ! Mais ce n'est pas ce que préfèrent les ''patrons-voyoux'' ! Ceci n'est pas une anecdote : cela concerne des millions de travailleurs en France, en Allemagne, partout en Europe. Pourquoi croyez-vous que la viande allemande et espagnole est moins chère ? Et quand Marine Le Pen s'oppose à cela, qu'elle demande l'abrogation de la directive Bolkenstein, elle représente ''une Menace pour la Démocratie'' ? Croyez-vous vraiment que Sarko (sans parler des larves Juppé ou Fillon!), serait capable d'autant de détermination ? Les français sont tombés sur la tête ?

  • Par Fran6 - 05/02/2016 - 19:22 - Signaler un abus @ bergé

    si il y est, j'ai voté pour lui en 2007 mais voilà, il y a des choses qui ne s'oublient pas, le RSI et le traités de Lisbonne! les dégâts sont immenses

  • Par cloette - 05/02/2016 - 20:11 - Signaler un abus depuis la nuit des temps

    Il faut des masses d'esclaves pour creuser des mines, pour construire les bâtiments, pour labourer planter cueillir, de nos jours les esclaves ont été remplacés par les migrants surtout clandestins pour les travaux les plus pénibles . ce n'est pas sain car leurs pays d'origine ont besoin d'eux pour faire les routes , construire , etc .... Grâce à la technologie les travaux ont changé mais sont toujours aussi ingrats , mais si cette technologie devient de plus performante, il y aura moins de besoin de migrants ( ? )

  • Par Texas - 05/02/2016 - 22:07 - Signaler un abus @ Ganesha

    Un autre aspect : Parmi les trafics commerciaux glauques du côté de Barbès , les vendeurs à la sauvette du Trocadéro , les marchands de fleurs Pakistanais devant les gares , les marchands de marrons chauds devant les Grands Magasins Parisiens autour de Noêl , lesquels sont assujettis aux cotisations d' URSSAF ? . Touchez en un mot à votre boulanger !

  • Par vangog - 06/02/2016 - 00:24 - Signaler un abus @pandore vos injures ne vous grandissent pas...

    que vous soyez irrité qu'on attaque votre idole, Sarko-le-parjure, ne vous autorise pas à m'insulter! Cela prouve, en tout cas, l'inanité de vos arguments, qui ne m'ont toujours rien appris de supplémentaire à propos de Sarko-le-parjure. Et oui, je suis comme beaucoup de Francais! A force d'entendre les mensonges des hommes politiques des partis archaïques, nous préférons nous faire une opinion en lisant/écoutant ce qu'en pensent les Francais, et qui s'avère être beaucoup plus instructif! Votre énervement est la marque que Sarko-le-parjure ne vous a pas donné d'arguments nouveaux pour le défendre...les "yaqafaucon", c'est terminé pour les Francais lucides. Vous n'en faites manifestement pas partie!

  • Par Ganesha - 06/02/2016 - 07:12 - Signaler un abus Texas, Uber

    Texas, jetez aussi un simple coup d’œil à chaque fois que l'on vous montre à la télé une manifestation ''anti-taxi'' des VTC d'Uber. Tous les conducteurs sont de jeunes hommes, élégants, et appartenant à des groupes ethniques étrangers. Ils ne peuvent manifestement pas être propriétaires des grosses berlines luxueuses qu'ils conduisent. Ils ne sont que des ''hommes de main'' pour des gangs pakistanais ! Et la grande caractéristique, c'est que tout cela se passe sans impôts, sans cotisations sociales. Versent-ils une petite aumône au PS et aux Ripoublicains pour leurs ''frais de campagne'' ?

  • Par Deudeuche - 06/02/2016 - 09:14 - Signaler un abus Si Sarko a promi qqchose

    oubliez!

  • Par Benvoyons - 06/02/2016 - 09:59 - Signaler un abus En fait cette émission a été orchestrée par Caton H de l'Elysée

    cela en dit long sur sur la qualité éthique d'Antenne 2 du service public :)::)) Que tous les Français soient obligés de payer une redevance pour une télévision que Socialiste et Gauche est du vole pur et simple. La gauche représente 30% des Français donc tous les autres devraient légitiment refuser de payer la redevance. Il y a une corruption de fait entre la télévision et le PS, toute la gauche , l’Élysée comme Chef d'orchestre. Finalement parler aux journalistes du service Public de Gauche s'est se salir

  • Par cloette - 06/02/2016 - 10:22 - Signaler un abus certain média

    ou le déshonneur du service public !

  • Par Ganesha - 06/02/2016 - 12:36 - Signaler un abus Bygmalion

    Au cours de cette émission, vous avez pu voir notre ami Sarko s'enferrer dans sa défense des paquets de cigarette ''nominatifs'' ! Réfléchissez quelques secondes ! Quelle autre explication imaginer qu'un beau chèque récemment versé par l'industrie du tabac à l'organisation qui remplace désormais Bygmalion ? Et c'est à une crapule pareille que vous voudriez à nouveau confier la présidence de votre pays ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe de Voogd

Christophe de Voogd est historien spécialiste des Pays-Bas (Histoire des Pays-Bas des origines à nos jours chez Fayard). Il enseigne l'histoire des idées politiques et la rhétorique politique à Sciences-Po. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€