Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 03 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Hulot, le croque-mort de la gauche !

Certes, il l'enterre avec douceur. Mais sous beaucoup de pelletées de terre.

Sans fleurs ni couronnes

Publié le
Nicolas Hulot, le croque-mort de la gauche !

Le corbillard longeait lentement la rue Transversale du Père-Lachaise. Il passa devant une tombe insignifiante : "ci-gît François Hollande, président de la République 2012-…". Le véhicule ne marqua aucun temps d'arrêt. Il accéléra, au contraire, la gauche – c'est elle qui était dans le cercueil – avait spécifié dans son testament qu'elle voulait être inhumée au plus vite et au plus loin de son assassin.

Sur place, là où elle devait être enterrée, une petite, toute petite foule attendait. Cambadélis, Martine Aubry, Claude Bartolone, Anne Hidalgo… Ni Valls ni Macron n'étaient là : les deux traîtres avaient fondé un nouveau parti, le PRS (Parti Réformiste Sécuritaire). Manquait aussi Christiane Taubira : elle était allée panser les blessures de son ego sur les bords du fleuve Maroni. Quant à Arnaud Montebourg, il avait été purement et simplement expulsé par l'assistance : sa marinière bretonne avait été jugée, en ce jour de deuil, du plus mauvais goût.

Le croque-mort – Nicolas Hulot – et ses aides placèrent le cercueil dans la tombe. Des pelletées et des pelletées de terre. Hulot veilla à ce qu'elles fussent bien tassées. Sur la pierre tombale, quelques mots : "A la gauche qui n'est plus rien, mais qui de son vivant n'était déjà plus grand-chose". Puis, la petite foule chanta "Ce n'est qu'un au revoir".

Le plus célèbre des écologistes de France rentra chez lui radieux et épanoui. Il se fit un thé vert cultivé par de petits producteurs. Pris une biscotte à base de farine bio. Et chaussa des tongs en chanvre naturel. Il rouvrit le Journal du Dimanche qui publiait un sondage indiquant qu'il avait la faveur des sympathisants de gauche (61%), distançant tous les autres, pour la prochaine primaire. "Je suis la gauche", cria Hulot au comble du bonheur.

Eh oui, la gauche aujourd'hui, c'est ça. Rien que ça. Le combat contre le CO2. Les panneaux solaires. La protection des baleines et des éléphants. La préservation des thons rouges massacrés par les Japonais. Comme fin, ce n'est pas très glorieux mais ça ne mange pas de pain. Et ça s'appelle la gauche Ushuaïa.

En 2017, Nicolas Hulot fut triomphalement élu avec 100% des voix ! En effet, les électeurs de gauche résignés s'étaient offerts à lui. Et ceux de droite, pas idiots, savaient quand même que Nicolas Hulot n'était pas de gauche…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 02/02/2016 - 09:50 - Signaler un abus Le pays où les Athéniens s'atteignirent

    L'Absurdie : Hulot président !

  • Par Jean-Benoist - 02/02/2016 - 10:19 - Signaler un abus Hulot sponsorisé par Rhone Poulenc

    l'Oréal et les autres qui se met à cracher dans la soupe et se targue d'être écolo on aura tout vu!

  • Par MONEO98 - 02/02/2016 - 11:25 - Signaler un abus un vrai problème pour nos partis traditionnels

    Effectivement 1/ pour la Gauche s'il se présente c'est fichu pour ELLE .On pensait Taubira là c'est la bombe atomique . 2/ vu le désastre attendu des primaires de" Droite" il pourrait même arriver en seconde position ce brave homme ....c'est vrai il aime la nature( ushuaia) les animaux , c'est un gentil , il a un bon sourire ,avec lui le CO2 n'a qu' à bien se tenir. les ours blancs seront bien nourris (encore que il n' y ait jamais eu autant) bref premier tour exit socialiste et républicain, second tour "guignol" lepen/ Hulot là on est sauvé . Si la vie après la vie existe ,le père Coluche doit se marrer;Attention quand même à toi camarade Hulot ,les voies du seigneur sont impénétrables mais parfois prévisibles

  • Par brennec - 02/02/2016 - 11:55 - Signaler un abus WTF

    Houla, hulot?

  • Par langue de pivert - 02/02/2016 - 12:17 - Signaler un abus Maroni le fleuve ! Un bien beau fleuve !

    §§§ Eh oui, la gauche aujourd'hui, c'est ça. Rien que ça. Le combat contre le CO2. Les panneaux solaires. La protection des baleines et des éléphants. La préservation des thons rouges massacrés par les Japonais. Comme fin, ce n'est pas très glorieux mais ça ne mange pas de pain. Et ça s'appelle la gauche Ushuaïa. §§§ Même pas M. Rayski ! Même pas. (Je m'en contenterais personnellement en tant que "volaille venimeuse" à protéger et naturaliste convaincu ! :-) La gauche et sa Royal ministre de l'écologie, c'est la planification, avec les moyens de l'état, de l'extermination du loup en France (espèce protégée en Europe), mais aussi le copinage avec les braconniers et les chasseurs (souvent les mêmes) à des fins électorales pour exterminer les "puants", les "becs crochus", les oies cendrées, les ortolans (pour que s'en empiffrent, à grands frais, des bourg's dans le S.O....genre Juppé), j'en passe et des pires ! Demain les vautours et les flamants rose ! Tout doit disparaitre ! La gauche trisomique COP 21 solde ! Et Hulot ne vaut pas mieux ! Toujours un plaisir de vous lire ! Bien cordialement.

  • Par patamoto - 02/02/2016 - 12:56 - Signaler un abus Hulot n'est pas de gauche ,

    Hulot n'est pas de gauche , je dirais même qu'il est apolitique. Ce qui prévaut chez lui c'est le sauvetage de la planète, donc la politique n'est qu'un moyen , malheureusement nos politiciens, pas seulement français, de droite et de gauche, ne font que semblant de se préoccuper d'écologie. Dans 30 ou 50 ans ceux-ci seront confrontés à une planète dévastée et en manque de ressources. Malheureusement il sera trop tard.

  • Par cloette - 02/02/2016 - 14:10 - Signaler un abus ushuaia

    C'est aussi la marque de ses produits diffusés en grandes surfaces : A déconseiller , ils dessèchent la peau , (100% chimiques ) , le savon pour douche m'a flanqué des rougeurs je l'ai jeté .

  • Par jurgio - 02/02/2016 - 14:43 - Signaler un abus Hulot croque-mort ?

    ...c'est vrai qu'il en avait au moins la tête.

  • Par patamoto - 02/02/2016 - 18:00 - Signaler un abus Pour cloette

    "Ushuaïa est une marque déposée du groupe TF1 (depuis 2005) et déclinée sous la forme d'une soixantaine de produits. Elle représente un chiffre d'affaires d'environ 100 millions d'euros par an. La licence d'exploitation a été cédée à plus d'une quinzaine de sociétés (entre autres L'Oréal pour les cosmétiques, Atol pour la lunetterie, Rhonetex pour les vêtements, Lexibook pour l'électronique grand public et Éditions Quo Vadis pour la papeterie)

  • Par cloette - 02/02/2016 - 18:56 - Signaler un abus patamoto

    oui , c'est sa photo en publicité de la marque qui m'a fait dire ses produits ....

  • Par Joly Maurice - 02/02/2016 - 19:15 - Signaler un abus Tout bon Monsieur Rayski!

    Excellent!

  • Par fanfoué - 02/02/2016 - 19:20 - Signaler un abus La bobo-écologie

    Langue de pivert, pour ne pas dire langue de vipère, quel bel intégriste vert vous faites là !!! et champion de l’amalgame avec ça ! Navrant quand on connait tous les arrangements entre amis de gauche et autres subventions publiques qui engraissent les bobo-gauchos et les Cassandre annonçant la fin du monde pour demain. Je côtoie un hurluberlu comme vous; on appelle ça un "chargé de mission EDD" : Il fait raser des platanes pour replanter des noisetiers, mais ferme les yeux sur le camp de "gens du voyage" qui envoient leurs déchets et leurs rejets dans le ruisseau qui longe le terrain public qu'ils se sont octroyé ! Idem pour la plateforme de lavage des véhicules de la mairie qui l'emploie! L'avenir de la planète est une affaire trop sérieuse pour la confier à ces gens là

  • Par de20 - 02/02/2016 - 21:55 - Signaler un abus Merci Monsieur Raysky de

    Merci Monsieur Raysky de tancer ce genre de guignol engoncě dans son syndrome de Peter Pan. Vous lui prĕtez le thé vert alors qu il est lui mĕme imbuvable à ceci près que les croques morts eux au moins sont droles. Un croquant pareil se devrait alors se mettre à la page; bien que lui aussi porte aussi la mariniere (si si à st Lunaire et infecte avec gamins de surcroit) .'' L homme qui voulu être Roi"" n est pas qui veut.

  • Par beg meil - 02/02/2016 - 23:01 - Signaler un abus Merci MONSIEUR Rayski !!!!!! ! ! ! !!

    "A la gauche qui n'est plus rien, mais qui de son vivant n'était déjà plus grand-chose." :D:D

  • Par vangog - 03/02/2016 - 01:46 - Signaler un abus Alors, Rayski, on tire sur l'ambulance?...

    La gauche n'est pas ce qu'elle est depuis hier...Elle n'a pas varié, ni dans ses méthodes, ni dans ses hommes, ni dans ses résultats, depuis quarante ans, depuis Giscard et ses premières contributions à la gauche manipulatrice. Alors!...pourquoi ce silence confit depuis quarante ans? Et pourquoi cette passion soudaine pour le tir aux pigeons gauchistes? Les claviers se délient, au sortir de la grande manipulation?...

  • Par langue de pivert - 03/02/2016 - 11:49 - Signaler un abus @fanfoué ☺

    Vous bavez sans argumenté. En quoi suis-je un intégriste vert ? Un champion de l'amalgame ? Où avez vous vu dans mes propos un quelconque rapport avec le racaille gauchiste - que j'exècre - et ses arrangements ? Les bobos écolos ? et les "Cassandre gnagnagna" ? Pour le reste votre vie, votre voisinage qu'est ce que j'en ai à foutre ? RIEN ! Je commente librement sans essayer de convaincre qui que se soit de quoi que ce soit ! Si mon comm' ne vous plait pas passez au suivant ! :-))

  • Par langue de pivert - 03/02/2016 - 13:10 - Signaler un abus oups !

    Argumente(r) ; qui que (ce) soit ! Bon le crapaud est parti ! Comme personne ne lui demande rien et qu'il n'a rien à dire...fin de communication ! ☺

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€