Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nice, le traumatisme d’une ville : l’attentat du 14 juillet 2016 a fait proportionnellement plus de victimes que le 11 septembre à New York ou que n’importe quel autre attentat dans une grande ville occidentale ces dernières années

Traditionnellement, l'impact d'un attentat dépend de plusieurs facteurs : le nombre total de morts, l'importance de la ville touchée dans la hiérarchie urbaine internationale, la nature de la cible et le nombre d'attaques.

Trauma

Publié le
Nice, le traumatisme d’une ville : l’attentat du 14 juillet 2016 a fait proportionnellement plus de victimes que le 11 septembre à New York ou que n’importe quel autre attentat dans une grande ville occidentale ces dernières années

Dans ce cadre, parmi les principaux actes à caractère terroriste qui ont touché l'Occident, c’est-à-dire l’Europe et l’Amérique du Nord, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les attentats du 11 septembre 2001 à New York et à Washington ont été logiquement les plus médiatisés, concernant deux villes globales, la capitale et la plus grande agglomération des Etats-Unis, faisant le plus grand nombre de morts (2733 + 184), soit largement plus que n’importe quel autre attentat (le plus meurtrier à l’époque était l’explosion d’une bombe dans le vol Air India 182 au-dessus de l’océan Atlantique le 23 juin 1985, qui avait fait 327 morts), frappant deux cibles emblématiques, le World Trade Center à New York, symbole de la puissance financière américaine, et le Pentagone à Arlington, temple de la puissance militaire états-unienne, et, enfin, le mode opératoire correspondant à quatre attaques simultanées par l’intermédiaire de détournements d’avions transformés en « missiles »

En deuxième position, viennent probablement les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui ont été plus médiatisés que ceux de Madrid du 11 mars 2004, pourtant plus meurtriers, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, les attaques de Madrid venaient moins de trois ans après le 11 septembre 2001, donc leur ampleur paraissait bien moindre, d’autant qu’elles étaient revendiquées par la même organisation, Al Qaïda (la réalité de son implication directe demeure cependant encore floue aujourd’hui). Ensuite, dans la hiérarchie urbaine internationale, Madrid est une métropole de rang inférieur à Paris et les cibles, les transports en commun, n’étaient pas particulièrement symboliques, contrairement à Paris avec le Stade de France et le Bataclan. Enfin, les attentats du 13 novembre 2015 se déroulent dans un autre contexte géopolitique, étant l’attaque la plus meurtrière perpétrée en Occident par l’Etat Islamique, qui a émergé en 2014 au Moyen-Orient.

 

Par ailleurs, même si notre propos ne vise pas ici à faire une hiérarchie exhaustive du traitement médiatique de chaque attentat majeur, on constatera aussi le très fort impact international de la fusillade de Charlie Hebdo de janvier 2015 à Paris, alors que son nombre de morts (une douzaine) a été relativement faible par rapport à d’autres attentats de masse. L’importance, qui lui a été accordée, s’explique par la cible, des journalistes tués pour ce qu’ils dessinaient, entraînant mécaniquement la compassion, légitime, de tous les journalistes de la planète, qui s'y sont identifiés.

 

Cependant, cette hiérarchisation médiatique des actes terroristes ne prend jamais en compte l'impact local, c’est-à-dire le nombre de personnes réellement touchées par l'attentat dans l'agglomération concernée. Or, cet impact local permet de mieux comprendre la gravité de l’acte terroriste, au-delà de sa plus ou moins grande portée symbolique, qui fait que des attaques, aux nombres équivalents de victimes, ont des traitements médiatiques différenciés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lasenorita - 14/07/2017 - 11:36 - Signaler un abus Nos politicards sont responsables!

    S'ils n'avaient pas fait entrer autant de musulmans en France:.il n'y aurait pas ''d'attentat islamiste''...Pendant ''la guerre d'Algérie'', les gauchistes ont ''aidé'' les musulmans à massacrer des ''civils innocents''.. Je pense que les gauchistes vont donner à une rue de notre capitale le nom du Franco-Tunisien Lehouaiej Bouhlel,qui a tué 84 personnes avec son camion, à Nice...comme ils l'ont fait pour le nom de la fellouze responsable de la mort de dizaines de femmes et d'enfants se trouvant dans le Milk-Bar d'Alger et sa Cafétéria, en 1956,..voir https://www.youtube.com/watch?v=rP3xPPd29ZU...Quand les fellouzes tuaient des ''civils innocents'', pendant la ''guerre d'Algérie'', les gauchistes disaient: ''On ne peut pas faire d'omelette sans casser des oeufs''..parce que les musulmans voulaient ''l'indépendance'' de ''leur'' pays.. Quand ils ont obtenu ''l'indépendance'', avec les ''Accords d'Evian'', le 19 mars 1962,les fellouzes ont continué à tuer, à torturer, à enlever des non-musulmans et des harkis, d'autant plus facilement que nos soldats étaient repartis en ''Métropole''.. Maintenant, les musulmans se trouvant en France font, de nouveau des attentats...QUE VEULENT-ILS??.

  • Par lasenorita - 14/07/2017 - 11:45 - Signaler un abus Les attenats islamistes.

    Nos politicards ne veulent pas prononcer le mot ''islamiste'' lors des attentas que nous subissons, actuellement, en France, pour ne pas ''stigmatiser'' une ''religion''... Pourtant c'est bien à cause des musulmans si les Français ont leur pays dans ''l'état d'urgence''. .En 1962,date de ''l'indépendance'' de l'Algérie, nous avions 10 mosquées et 400.000 musulmans, en France.. Maintenant les musulmans sont plus de15 millions et plus de 3.000 mosquées ont été construites..et il s'en construit tous les jours..et des musulmans arrivent tous les jours dans notre pays!..

  • Par lasenorita - 14/07/2017 - 11:56 - Signaler un abus Il en arrive tous les jours..

    Nos politicards ''accueillent'' favorablement les ''clandestins'' musulmans à qui ils donnent les sous des ''vrais'' Français non-musulmans voir...http://www.breizh-info.com/2017/07/13/73685/plan-migrants-12-500-places-demandeurs-asile-refugies et http://www.breizh-info.com/2017/01/18/59345/2016-asile-expulsion-crise-migratoire...les expulsions ont diminué sous Hollande!

  • Par clint - 14/07/2017 - 21:35 - Signaler un abus Pour la St Barthélémy on a pas parlé de tuerie "catholiciste" !

    On a dit que les catholiques ont fait massacrer jusqu'à 30 000 protestants à travers la France. Actuellement ne sont ce pas des attentats perpétrés par des musulmans (de toutes origines dont caucasienne) ? Avant on appelait un chat un chat, ce qui permet de traiter plus facilement les problèmes.

  • Par Arthur75015 - 15/07/2017 - 12:12 - Signaler un abus Merci à lasenorita

    Pour ses rappels toujours utiles de tant de faits si souvent niés ou ignorés !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Chalard

Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€