Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 31 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ne regardez pas dans le passé, c'est l'avenir qui importe

Nombreux sont les personnes à tomber dans le piège du sophisme des coûts irrécupérables qui fait que dès que nous investissons, plus notre besoin de continuer à investir est fort. C'est une erreur : la décision rationnelle est en fait d'ignorer les coûts accumulés jusque-là. Extrait de "Arrêtez de vous tromper ! 52 erreurs de jugement qu'il vaut mieux laisser aux autres..." (2/2).

Tous vers le futur

Publié le
Ne regardez pas dans le passé, c'est l'avenir qui importe

Pour bien investir, il faut ignorer les coûts accumulés jusque-là.

"Le film était lamentable. Au bout d’une heure, j’ai soufflé dans l’oreille de ma femme : « Viens, rentrons à la maison. » Elle m’a répondu : « Certainement pas. Nous n’aurons pas dépense 30 euros de cinéma pour rien. » J’ai riposté en lui disant que ce n’était pas un argument, que les 30 euros étaient déjà perdus et qu’elle était tombée dans le piège du sophisme des coûts irrécupérables. « Toi et tes sempiternels biais cognitifs ! » m’a-t-elle rétorqué, prononçant le terme « biais cognitifs » comme si elle avait un goût amer dans la bouche.

Le lendemain, réunion marketing.

La campagne publicitaire était lancée depuis quatre mois, mais le succès escompté n’était pas au rendez-vous. J’étais d’avis de la stopper immédiatement. Le responsable s’y est opposé, justifiant son refus en disant : « Nous avons déjà investi beaucoup d’argent dans cette campagne, et si nous l’arrêtions maintenant, nous aurions l’impression d’avoir fait tout cela pour des prunes. » Lui aussi était victime du sophisme des coûts irrécupérables.

[…]

Toute décision, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, se prend dans l’incertitude. Ce que nous imaginons peut se produire ou ne jamais se produire. A chaque instant nous pourrions quitter la route que nous suivons et en prendre une autre, par exemple annuler un projet et en supporter les conséquences. Cet examen de la situation dans des conditions d’incertitude est une attitude rationnelle. Mais nous tombons dans le piège du sophisme des coûts irrécupérables dès que nous estimons que nous que nous avons déjà investi beaucoup de temps, d’argent, d’énergie, d’amour, etc. (dans une activité, un projet ou une relation). Et nous utilisons le prétexte de ce que nous avons déjà investi pour justifier notre volonté de poursuivre dans cette voie, alors qu’objectivement cela n’a aucun sens. Plus nous investissons, c’est-à-dire plus nous augmentons les coûts irrécupérables, plus notre besoin de continuer à investir est fort.

[…]

Pourquoi un comportement aussi irrationnel ? Les êtres humains aspirent à paraître cohérents. Et si nous paraissons cohérents, nous paraissons crédibles. Nous avons horreur des contradictions. Si nous décidons d’abandonner un projet en cours, nous générons une contradiction : nous admettons avoir pensé hier différemment d’aujourd’hui. Poursuivre un projet qui n’a plus de sens retarde cette prise de conscience douloureuse et nous permet de continuer à paraître cohérents.

[…]

Il existe une multitude de bonnes raisons de continuer à investir pour faire aboutir un projet. Mais méfiez-vous d’une mauvaise raison : celle qui vous pousse à considérer ce qui a déjà été investi. Prendre des décisions rationnelles implique d’ignorer les coûts accumulés jusque-là. Peu importe ce que vous avez déjà dépensé, car ce qui compte, c’est uniquement le présent et votre vision de l’avenir.

___________________________________________________

Extrait de "Arrêtez de vous tromper ! 52 erreurs de jugement qu'il vaut mieux laisser aux autres...", Ed. Eyrolles (octobre 2012)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par www.mai68reloaded.com - 18/11/2012 - 13:02 - Signaler un abus Reste à expliquer ça aux employeurs...

    ...qui scrutent d'un air inquisiteurs le CV du candidat et ne "pardonnent" jamais tout écart biographique ou bifurcation considérés comme un incident de parcours

  • Par ccompagnon - 19/11/2012 - 15:35 - Signaler un abus Ouais

    Grosso modo, il cherche à nous vendre son livre !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Rolf Dobelli

Né en 1966, Rolf Dobelli a soutenu une thèse d'économie d'entreprise à l'université de Saint-Gall, en Suisse, avant de devenir PDG de différentes filiales de Swissair dans le monde. Il est cofondateur de la société lucernoise getAbstract, leader dans le commerce en ligne d'ouvrages économiques abrégés.

Il a également fondé Zurich.Minds, une communauté internationale de personnalités éminentes issues du monde de l'économie, de la culture et de la science.

Il a collaboré, avec Nassim Nicholas Taleb, à la conception du best-seller mondial Le Cygne noir.

Rolf Dobelli est l'auteur d'Arrêtez de vous tromper! (Eyrolles), paru également sous la forme de chapitres au format électronique sur Atlantico éditions

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€