Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 22 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vous ne devinerez jamais où les riches New-Yorkais préfèrent acheter une maison de campagne…

L'idée étant de se dépayser, mais pas trop.

Home Away From Home

Publié le
Vous ne devinerez jamais où les riches New-Yorkais préfèrent acheter une maison de campagne…

Mieux encore que Central Park... Crédit Reuters

Si on en a les moyens, c'est assez normal de s'offrir une résidence secondaire, pour pouvoir y passer les vacances, et éventuellement les week-ends. Jusque-là, rien de vraiment étonnant. Plus surprenant : s'acheter sa résidence secondaire…dans la ville où on habite.

Pourtant, de nombreux agents immobiliers sont allés raconter au Wall Street Journal que c'est exactement ce que de plus en plus de New-Yorkais sont en train de faire.

Après tout, aux Etats-Unis, le concept de la "staycation" se répand de plus en plus. Le mot, un porte-manteau de "stay" (rester) et "vacation" (vacances), consiste à prendre ses vacances chez soi.

Au départ, le concept a été popularisé après la crise financière, quand de plus en plus de gens n'avaient pas les moyens de partir en vacances.

Mais, après tout, une petite staycation peut avoir ses avantages. Pas besoin de s'embêter avec les bagages, ou l'avion ou les embouteillages. Et si on vit dans une grande ville, il y a sans aucun doute de nombreuses attractions culturelles au pas de sa porte qu'on n'a jamais le temps d'aller voir en temps normal.

Et puis à New York, il y a une vraie diversité de quartiers. De nombreux gens habitant à Manhattan prennent une maison à Brooklyn, qui est un quartier avec "un feeling différent et un état d'esprit différent", a expliqué Victoria Shtainer, agent immobilier New Yorkais, à Business Insider.

A Brooklyn, il est possible d'habiter à côté de la plage, mais à 45 minutes du centre-ville, et pour moins cher qu'aux Hamptons, la villégiature d'été des riches New-Yorkais. A Brooklyn, on peut trouver une maison près de la plage pour "seulement" 1 millions de dollars, contre au moins 5 millions aux Hamptons.

Evidemment, on parle d'un groupe sélect de gens. Mais justement : leurs agendas ne leur permettent pas forcément de passer trop de temps sur la route juste pour prendre un week-end. Après tout, pour sortir de la ville le week-end, il y a toujours des embouteillages. Et si on doit passer au bureau le samedi, ce n'est pas un drame, on peut toujours passer le week-end dans sa maison "de campagne". 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€